AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782362311925
283 pages
Castelmore (16/11/2016)
3.01/5   76 notes
Résumé :
Léa aurait dû se douter que voir son père faire la cuisine à la maison était mauvais signe : cet homme si occupé par son travail n'est jamais là à l'heure des repas. Mais ce soir-là, il a une nouvelle à annoncer qui va bouleverser la vie de Léa. Un couple d'amis est décédé dans un accident de voiture et leur fils de seize ans, Mike, va venir vivre sous leur toit, dans la chambre à côté de celle de la jeune fille ! Avoir un frère, pourquoi pas, mais pas un type qu'el... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
3,01

sur 76 notes

Gaoulette
  13 décembre 2020
Moi qui m'attendais à un thriller Young Adult, j'ai débarqué dans une autre dimension. Agréablement surprise par cette proposition d'Olivier Gay dont je découvre l'univers. Je le relirais avec grand plaisir.
Prise au dépourvu, je me suis laissée prendre au jeu. Une trame très intéressante, dans l'air du temps et surtout qui pousse à la réflexion.
Avec son héroïne Léa, on peut supposer que l'auteur ait voulu aborder le dysfonctionnement familial, le harcèlement scolaire, les attentes des adolescents en pseudo crise. Cette jeune femme se pose des questions qui interpellent le lecteur adulte. Je trouve dommage que l'auteure n'ait pas gardé cette ligne directive surtout vers la fin de son roman. J'en attendais un peu plus sur le comportement qu'on peut juger malsain du père.
Et l'arrivée de ce mystérieux Mike. Jeune homme qui représente la perfection pour tout parent. J'ai refusé d'admettre l'évidence de l'auteur… Ce héros est le symbole de tout ce que la société n'est pas prête à subir ou entendre. A travers ce personnage atypique, j'adore ce qui a été abordé : les différences, les avancées technologiques, le rapport de l'homme face à l'inconnu…
Pour moi, cette lecture agréable et addictive représente la plus belle surprise de ma semaine livresque. Certains points n'ont pas été exploités mais c'est l'adulte qui parle. Mon fils, un adolescent à en devenir, lui va adorer son moment du début jusqu'à la dernière ligne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Aelynah
  20 novembre 2016
Léa a 16 ans. C'est une adolescente tout ce qu'il y a de plus normale qui essaie de se fondre dans la masse de son lycée. Ses meilleurs amis sont Mounia et Arthur. Et leur trio vit sa vie d'adolescent tranquille jusqu'à ce jour fatidique.
Léa est du genre à ne pas se mettre en avant ni en classe ni dans la vie. Ni moche, ni belle cela lui va et lui permet un certain anonymat dans ce lycée où la bande de caïds contrôlés par Maxime perturbe les cours ou rackette les plus démunis. A la maison, c'est plutôt calme entre une maman tranquille et un père trop souvent absent. Alors cette petite vie lui permet de se jeter à chaque moment de libre dans ses lectures fantastiques et fantasy préférée. Elles l'aident ainsi à laisser défiler les heures trop longues du cours de maths par exemple en lui permettant de s'évader ailleurs.
Mais demain est un autre jour!!
Demain tout change !!
Car arrive dans sa famille un autre adolescent. Il s'agit de Mike. Aux dires de son père il serait son filleul australien, orphelin depuis peu et que la famille va accueillir en son sein.
Cela chamboule toute la vie de Léa, elle va devoir partager ses parents et … sa salle de bain. Dur!!
Mais ce qu'elle n'anticipait pas ce sont tous les autres chamboulements plus dangereux pour sa vie de lycéenne qu'il allait apporter. Car Mike est, outre son physique de jeune premier, un adolescent presque irréel. Il est gentil, courtois, toujours souriant malgré les tristes événements qui l'ont conduit chez elle et surtout un très bon élève en tout. Alors pour elle qui a toujours réussi à se fondre dans la masse, se retrouver sous les projecteurs à cause de son nouveau "frère" ne va pas être de tout repos.
Surtout lorsque Maxime, le caïd du lycée, va lui aussi s'en mêler par fierté de voir un mec lui résister et ce sans violence.
Olivier Gay aurait pu s'en tenir là à ces histoires de lycéens et de racket, de violence et de harcèlement scolaire mais non, II nous a pondu un scénario qui va nous transporter ... Ailleurs.
Car une visite imprévue au domicile des Chaumet va modifier totalement la vision de la vie de Léa. Elle va ainsi voir son père sous un autre angle tout comme Mike, le lycéen parfait.
Car comme le dit le titre, il n'est pas vraiment son frère et surtout ... il a un SECRET!!
Et quel secret !!
C'est alors que le scénario a commencé à s'emballer, à faire monter l'adrénaline dans nos coeurs et surtout dans celui de Léa. Car Mike, lui, reste toujours impassible.
Et c'est alors comme dans une course folle que j'ai lu les derniers chapitres pour en savoir plus, percer ce secret et surtout apprécier la plume de l'auteur que j'attendais avec impatience de découvrir.
Car Olivier Gay comme dans la vie et sur les salons ne manque pas d'humour, ses personnages en sont donc fortement pourvus. Les anecdotes ou références à des films, livres ou autres sont légion et apportent une touche supplémentaire de fantaisie à cette histoire déjà addictive.
Je peux simplement dire que j'ai adoré le découvrir et que j'ai hâte maintenant de lire son autre série jeunesse mais aussi sa plume en fantasy car elle me susurre des promesses que je ne peux manquer écouter.
Merci au blog Book-en-stock et aux éditions Castelmore de leur confiance pour cette découverte.
Si vous ne connaissez pas encore cet auteur, alors faites-vous plaisir et découvrez Léa et Mike. Vous en serez pas déçus j'en suis convaincue.

Lien : http://lespassionsdaely.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ktylauney
  18 novembre 2016
Léa Chaumet, seize ans a un père quasi absent, absorbé par un boulot indéterminé. Il rentre plus tôt un soir pour annoncer à sa femme et à à sa fille que ses amis d'Australie, les Guibert, sont morts dans un accident et que leur fils, Mike, arrive le lendemain pour s'installer chez eux.
"Eh bien dans l'intérêt de l'enfant, le tribunal australien m'a proposé de devenir son tuteur."
Et hop! C'est on ne peut plus rapide! Et, qui plus est, peu plausible.
Bouh, mais que d'incohérences même si ce n'est qu'une fiction. Et ici sans vouloir être méchante je parle d'une fiction pour des onze ou douze ans car les seize ans vont ricaner.
Le début du livre est irritant et les dialogues niais.
Mike, le "nouveau frère" est parfait à tout point de vue. Intelligent, sage, discipliné, beau, et doté d'une force surhumaine.
Au lycée il y a la bande de méchants qui agressent dans la cour le petit nouveau, le fayot, celui qui lève la main en classe pour répondre correctement à toutes les questions, voire qui en sait plus que le prof de maths.
Léa se pose des questions sur Mike. Qui est il réellement?
Quant à son père il lui cache des choses.
Bon je ne vais pas spoiler je m'arrête là.
Le début du roman prête vraiment à rire. La suite se lit plus facilement. L'intrigue pourtant originale - même si on devine rapidement qui est Mike - aurait mérité d'être plus creusée. Les dialogues améliorés car l'écriture est trop scolaire et peu adaptée à des jeunes de seize ans qui sont plus matures.
En bref c'est trop "gamin".
Quant à la fin, dommage, elle est vraiment décevante.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Monrevedete
  06 juin 2017
Olivier Gay, un nom que je ne connaissais pas mais que j'avais eu l'occasion d'apercevoir sur le groupe Facebook des « mordus » de lecture où de nombreux passionnés partagent leurs derniers coups de coeur, leurs déceptions ou tout ce qui peut avoir trait de près ou de loin avec les livres. Et c'est sur le groupe que j'ai découvert l'un des romans de cet auteur, Faux frère, vrai secret.
C'est avant tout la couverture qui m'avait attirée parce que je la trouve vraiment jolie, et mystérieuse. Je m'étais alors penchée sur les différents commentaires, et contrairement à ce que j'aurais pu penser, ces derniers n'étaient pas aussi positifs que cela. Au contraire même, beaucoup disait avoir été déçus par le roman qu'ils jugeaient peu ancré dans la réalité. Comme j'ai un peu un esprit de contradiction, ces commentaires m'ont donné encore plus envie de découvrir ce livre. Alors quand j'ai vu qu'Olivier Gay serait au salon du livre de Lire à Limoges, je me suis dit que c'était l'occasion idéale pour découvrir le roman qui me tentait depuis un moment.
L'histoire est celle de Léa, une collégienne banale qui se voit contrainte d'accueillir dans sa vie et dans son collège un nouvel individu, Mike. Il s'agit du filleul de son père qui vient de perdre ses parents dans un accident de voiture d'où le fait qu'il débarque comme ça dans la famille de Léa, alors qu'il vient tout droit d'Australie, et qu'elle n'en a jamais entendu parler jusque-là. Une sorte de ‘nouveau frère' tombé du ciel. Si au départ, elle accepte la situation sans trop rechigner, la jeune fille est bien vite agacée par le comportement de Mike qui, de plus en plus bizarre, vient perturber sa tranquillité, notamment au collège, où il ne se comporte pas du tout comme les autres élèves, comme le voudrait Maxime, le petit voyou de la classe qui s'amuse à jouer les chefs.
J'avoue qu'au départ, je ne pouvais m'empêcher de repenser à ces commentaires que j'avais lus sur le fait que tout n'était pas réel. Et j'avais de plus en plus de mal à les oublier au fur et à mesure que Mike devenait étrange dans le roman. Et puis petit à petit, les événements se sont enchaînés, l'histoire s'est accélérée et j'ai oublié les commentaires négatifs, notamment lors de la scène du hangar , clos du spectacle, que j'ai beaucoup aimée. Comme quoi, encore une fois, j'ai la confirmation qu'il ne faut jamais écouter les autres et toujours se faire son propre avis.
J'ai néanmoins compris ce qu'ils pensaient en disant que tout n'était pas réel, c'est vrai que ça ne l'est pas toujours, mais pour ma part, j'ai été plutôt conquise au moment de la résolution de l'histoire. Avec tout ce que j'avais pu lire, je m'attendais à tellement pire que j'ai été agréablement surprise et satisfaite du choix de l'auteur. Même si je reconnais que ça ne peut pas plaire à tout le monde, comme on dit, il en faut pour tous les goûts.
Lors de ma lecture, j'ai repensé à la dédicace d'Olivier Gay qui me disait qu'il fallait toujours se méfier des gentils garçons. Ça m'avait intriguée sur le moment et finalement après avoir lu le roman on se rend compte qu'il a parfaitement raison. Il faut toujours se méfier des garçons trop parfaits. Et pour tous les garçons qui passeraient par là, ne vous inquiétez pas, je suis certaine que l'on pourrait dire la même chose des filles.
Alors, certes tout n'est pas forcément réel dans cette histoire, mais c'est un roman très sympathique avec lequel on passe un bon moment. Et finalement, est-ce que ce n'est pas ça que l'on demande à un livre ?
Lien : https://monrevedete.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Profiteroles
  15 novembre 2016
J'ai eu le plaisir de rencontrer Olivier Gay au Salon du livre de Brive ! Et son nouveau livre Faux frère, vrai secret était exposé en avant-première. J'avais adoré sa saga le Noir est ma Couleur et c'est avec plaisir et curiosité que je me suis lancée dans cette nouvelle lecture.
Léa est une lycéenne de 16 ans lambda. Ni belle ni moche, elle ne fait pas de vague au lycée. Elle aime les livres young adult qu'elle adore citer. Sa vie n'est rythmée que par ses lectures et sa vie lycéenne. Jusqu'au jour où son père lui annonce qu'elle va avoir un frère. Pas un petit frère, non non, un frère australien de 16 ans qui vient de perdre ses parents. Et le garçon, Mike, a beau être traumatisé par l'accident de ses parents (ou pas), il ne cesse d'agir bizarrement...
Léa est un personnage qui veut faire les choses bien. Mais elle est un peu gourde, ce qui est dommage. Elle tente d'imiter les personnages de fiction qu'elle admire, comme Katniss Everdeen d'Hunger Games, mais sans y arriver. Native du XVIe arrondissement de Paris, elle est aussi un peu coincée. Elle ne voit que ses problèmes, qui, certes sont importants (un nouveau frère bizarre, le harcèlement au lycée...), et c'est assez pénible vu qu'elle n'arrête pas de se plaindre. Mais avec ça, Léa reste un personnage crédible : ce n'est pas une super héroïne qui saute partout et sauve le monde à la force de ses petits bras pas musclés, mais c'est bien une ado de 16 ans qui voit son monde s'écrouler petit à petit et qui ne comprend pas forcément ce qui se passe.
Mike est quant à lui un personnage qui est plus que mystérieux au départ. On apprend à le connaitre avec les yeux de Léa. Il m'a tout de suite semblé bizarre, pas normal. Il m'a pas mal intrigué, et j'avais mes hypothèses. Hypothèses confirmées au fil des pages. Je vous laisse découvrir les secrets du garçon, sinon ce serait spoiler presque tout le livre.
Bizarrement, j'ai apprécié le personnage de Maxime, la brute du lycée. Il est violent et franchement désagréable sur toute une partie du roman, mais il se révèle aussi être un adjuvant plutôt inattendu sur la fin. le vrai bad boy (façon Alexandre du Noir est ma Couleur), c'est lui.
J'ai bien aimé le livre, même si j'ai préféré le Noir est ma Couleur. Léa est un personnage agaçant, mais crédible. Par contre, j'ai trouvé que Mike, lui, est assez attachant. Ils sont un peu construits sur le même modèle que Manon et Alexandre, mais avec un peu moins de charisme. Comme quoi, avoir des pouvoirs magiques, ça aide :P
De même, Faux frère, vrai secret est un tome unique. Ce n'est pas possible d'avoir une suite ? Parce que moi, cette fin ne me va pas du tout du tout :D Et puis, il y a quelques petites choses qui auraient besoin d'être creusées un peu.
Comme souvent, j'ai adoré toutes les références pop culture, avec les lectures de Léa. Sur ce point, je me suis retrouvée en elle. Après tout, qui ne s'est jamais comparé au personnage principal (souvent un personnage héroïque, courageux, fort) dans la vraie vie ? :)
De même, certains passages sont drôles. le roman est bien écrit, et se lit relativement vite. On trouve tous les éléments pour faire un bon livre : de l'humour donc, de l'action, un peu de suspense et une touche (vraiment légère) de romance.
Bref, j'ai bien aimé Faux frère, vrai secret, qui reprend les mêmes éléments que la saga young adult phare d'Olivier Gay. le thème abordé, bien qu'emprunt de science-fiction, est complètement d'actualité, mais me parle moins qu'un roman d'urban fantasy :)
Lien : https://profiteroleslovesboo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Haribo13Haribo13   14 février 2017
Je me prenche par dessus la rambarde et aperçois les deux s'enfermer dans le bireau. Alors voilà, j'ai dû attendre mes 16 ans pour pénétrer dans cette pièce et Mike, hop le lendemain de son arrivée. La vie est vraiment injuste.
Commenter  J’apprécie          80
ktylauneyktylauney   18 novembre 2016
Je me moque complètement de cette histoire de Tuning, Turing ou je ne sais quoi. Je me rends surtout compte qu’on m’a menti, menti depuis le début, comme si j’étais trop stupide pour comprendre la vérité. Un nouveau frère qui vient d’Australie, ben voyons. Et j’ai été assez bête pour le croire. Ils n’ont même pas cherché à inventer une histoire plus plausible. Ils doivent me prendre pour une abrutie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ktylauneyktylauney   18 novembre 2016
— Merci, Pupuce.
— Je t’ai déjà dit de ne plus m’appeler Pupuce. C’était déjà limite quand j’avais six ans, et j’en ai seize maintenant !
— Bah. Pour moi, tu resteras toujours ma Pupuce. C’est le problème des pères, tu sais. On ne grandit jamais à leurs yeux.
Commenter  J’apprécie          60
JumaxJumax   30 août 2019
Il essaie de se cultiver un air de beau ténébreux, mais il n'est pas très beau, et les moches ténébreux n'ont jamais attiré les foules.
Commenter  J’apprécie          100
EleonorepbEleonorepb   19 février 2017
— Papa, ma vie n’est pas comme une dissert de philo. Thèse, antithèse, synthèse.
— Non, une vie est plutôt comme une démarche scientifique. Observation, analyse et modélisation.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Olivier Gay (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Gay
Les maléfices du Danthrakon 1  Démonistes 2
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le Noir est ma couleur, tome 1

1. Combien y a t'il de couleurs dans le Spectre ( sans le Noir ) ?

5
6
7
8

5 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : Le noir est ma couleur, tome 1 : Le pari de Olivier GayCréer un quiz sur ce livre