AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266242768
Éditeur : Pocket (06/02/2014)

Note moyenne : 3.07/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Son nom : Dick Lapelouse.
Son métier : Tueur à gages.
Son créneau : Le discount !
Gens du peuple, réjouissez-vous, voici son catalogue (non exhaustif) : trépanation à 56 € TTC, accident de voiture à 79,99 € (véhicule non fourni), enterrement en forêt à 100 € tout rond (hors frais de déplacement et de teinturerie) !
Forcément, dans la profession, ça ne va pas plaire à tout le monde...

« Il faut toujours montrer au con qu'il ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
artemisia02
  12 février 2017
Petit détour par un auteur de la région bordelaise.
L'histoire d'un tueur à gage qui monte sa petite entreprise low cost, accessible à tous les portefeuilles. En effet, pourquoi seulement quelques privilégiés (riches ou du "milieux") seraient-ils les seuls à pouvoir s'offrir les services d'un tueur à gage.
Ce livre sent bon l'hommage aux polars noirs d'autrefois, ambiance noire avec le côté moderne de notre époque (emprunt auprès d'une banque pour monter sa boîte, prospectus...). Ça donne un mélange amusant et frais.
Étant bordelaise de naissance, j'ai pris plaisir à déambuler dans les rues de Bordeaux avec notre héros, via un passage au bar le Castan... Voilà un bar qui ne me rajeunit pas, je l'ai toujours connu, même si ma dernière visite remonte à très loin et déjà à l'époque il avait ce côté deco si particulier..si..si...
Le passage concernant l'un de ses contrat, celui de M.Beltrand, pour ne pas le citer est un peu trop détaillé et trash à mon goût.
Sinon, c'est un petit livre agréable et j'ai bien aimé le petit final à la décheterie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Chroniques_Aleatoires
  24 novembre 2014
Rien qu'avec le résumé, on rigole déjà un bon coup et on est prêt à passer 1h bonne heure à avoir mal aux zygomatiques. Un roman court, où s'enchaîne des chapitres succins et percutants avec l'humour pince sans rire de Dick. Les déboires d'un tueur à gages qui se met à son compte et en plus en discount à Bordeaux… cela promet des moments de folies.
Avec un surnom comme Dick, le protagoniste nous fait sourire dès le début. La quarantaine, sûr de lui mais s'est cherché pendant un bon moment. Lui-même se demande comme il a pû passer de garde du corps à discounter. Alors qu'il voit déjà la vie en rose, avec des avantages certains avec son idée révolutionnaire, rien ne va se passer comme prévu.
Les personnages secondaires sont très nombreux, aussi bien l'entourage direct de Dick que ses clients et victimes. Braun, son voisin de cabinet, est un psychiatre et probablement son seul ami. James, son banquier, apparait dès les premières pages comme étant un personnage étrange et pas net. Et n'oublions pas la touche féminine récurrente de l'histoire en la personne de Sonia, qui n'ouvre presque jamais la bouche.
Le tri sélectif des ordures et autres cons est sans contexte une parodie de polar, humour noir garantis et quelques idées maisons pour se débarrasser d'un corps. L'auteur pousse le loufoque et l'impossible au maximum pour notre plaisir. L'idée en soit d'un catalogue d'assassinats proposés m'a bien fait rire. Une véritable lecture détente, malgré un moment trop long sur la fin, qui est bien trop sérieux pour l'ambiance général du livre.
Lien : http://leschroniquesaleatoir..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AndreeLaPapivore
  08 juillet 2015
Le tri sélectif des ordures et autres cons est un pur roman détente, court et amusant, qui pourra même vous donner quelques idées... à ne surtout pas appliquer ! (~_^)
Lorsqu'il crée à Bordeaux sa petite entreprise de tueur à gages proposant des prix défiant toute concurrence, Richard Lapelouse, alias Dick, ne s'imagine pas dans quel pétrin il va mettre les pieds. Entre banquier curieux, clients indécis et OPA hostile, le voici obligé de gérer de nombreux imprévus !
Ecrit à la première personne du singulier, le roman se compose de très courts chapitres qui détaillent dans un premier temps la mise en place de la petite entreprise (rendez-vous avec le banquier, aménagement du bureau, impression de la publicité, aperçu du catalogue), puis vient un défilé de clients plus ou moins farfelus et motivés avant que les problèmes sérieux ne débutent enfin. L'ensemble de tous les chapitres du premier tiers du roman peut sembler assez anecdotique et décousu, mais il permet de planter le décor et d'appréhender la vision qu'a Dick du monde qui l'entoure.
Le ton du roman est humoristique, mais c'est un humour un peu particulier, noir à souhait et parfois même assez gore (je pense notamment à un passage où Dick doit se débarrasser d'un corps alors qu'il ne possède qu'un couteau à pain, un mini mixer et un sanibroyeur... je vous laisse imaginer la scène !). Si le rythme de lecture est rapide, le rythme du roman est quand à lui victime de quelques petites faiblesses, surtout quand Dick Lapelouse se met à réfléchir sérieusement sur la condition humaine, ses réflexions ayant un coté un peu répétitif... Les personnages sont nombreux mais assez neutres, ils ne sont pas assez développés pour que le lecteur s'y attache. Dommage, parce qu'entre le tueur quadragénaire un brin naïf, son ami psychiatre qui ne veut rien savoir, le banquier pas très net et le consortium de grands méchants, il y avait de quoi faire.
Sébastien Gendron a eu de très bonnes idées avec cette parodie de polar, mais il aurait dû les travailler un peu mieux pour donner plus d'envergure aux aventures de son tueur. Reste à voir si cela s'améliore dans le second volume, La revalorisation des déchets.
Lien : http://andree-la-papivore.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sophie7169
  28 avril 2015
Dick est un tueur à gages. C'est ce qu'il sait faire, ce qui lui demande le moins d'effort et il décide donc tout naturellement de créer son entreprise, avec crédit à la banque et tout. Il propose alors tout un catalogue avec des prix défiant toute concurrence.
Mais une fois installé, il va devoir gérer sa clientèle, variée et parfois très très exigeante...
Un petit côté Tarantino, quelques scènes franchement gore, mais toujours un bon esprit, beaucoup d'humour et un regard intéressant sur la vie et nos congénères. Cet auteur est une belle découverte même si le scénario est parfois un peu abracadabrant et se perd dans des méandres longuettes, l'ensemble est vraiment sympa à lire et donne envie de connaître mieux l'univers de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          10
keke77
  28 février 2014
J'ai bien ri, bien construit, drôle, sans grands fracas mais un excellent divertissement.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
artemisia02artemisia02   11 février 2017
Le con est un animal grégaire qui aime à être rassuré par des mots simples qu'il pourrait lui-même assembler jusqu'à pondre une phrase sensée.
Commenter  J’apprécie          100
AthenapanAthenapan   21 octobre 2014
Pourquoi les gens refusent d'être intelligents ? Pourquoi les gens refusent d'écouter ceux qui voudraient leur montrer que chacun possède ses propres richesses ? Pourquoi les gens sont grégaires ? Pourquoi les gens aiment la masse qui les cache ? Pourquoi les gens ne sont rien ? Pourquoi les gens ne sont que les gens ? Pourquoi les gens acceptent d'être les gens ? Pourquoi les gens ne se rendent pas compte ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zedithezedithe   01 juillet 2014
chaque jour a son lendemain et, à force de vivre, on devient tous le connard de quelqu'un
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Sébastien Gendron (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sébastien Gendron
Sébastien Gendron - Révolution
autres livres classés : tueur à gagesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'homme à la voiture bleue

Quel est le meilleur passe-temps de Victor ?

Aller au cinéma ?
Ecouter de la musique ?
S'occuper de son scooter ?
Aller à la plage ?

5 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : L'homme à la voiture bleue de Sébastien GendronCréer un quiz sur ce livre