AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782253002352
Le Livre de Poche (31/08/1992)
4.06/5   89 notes
Résumé :

" Maurice Genevoix est un remarquable observateur de la nature et des animaux, un amoureux aussi. Un chat, à ses yeux, est l'incarnation vivante de la beauté. Cela se sent quand il évoque le jeune Rroû, sa souplesse muette et dangereusement armée, sa grâce inquiétante. Maurice Genevoix regarde si bien son héros qu'il se transforme mystérieusement en chat, il est Rroû. " Extrait de la préface d'Anne Wi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 89 notes
5
13 avis
4
9 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

sabine59
  26 avril 2019
Quel parcours félin émouvant, quel apprentissage tendre et violent à la fois de la vie, magnifiquement transcrit! Coup de coeur pour Rroû, l'attachant chat noir épris de liberté ! Et pour la plume subtile et évocatrice de l'auteur-poète !
On le découvre chaton, né dans le grenier d'une maison de ville. Il se distingue déjà de " Frère blanc" par son intrépidité, son caractère fort. Et Clémence, la domestique de la maison voisine, qui a senti en lui un être exceptionnel, s'attache à lui, plus esclave que maîtresse pour Rroû. En grandissant, il découvre avec délice et curiosité intense son environnement, le marronnier, les jardins sauvages au-delà, la rue...
le récit à la troisième personne, qui livre le point de vue de rroû, est un enchantement: nous vibrons à l'unisson du beau chat, sautons avec lui sur le mur, tout est sensations, frémissements dans le vent, descriptions si justes de la nature et des réactions félines , observation fine du monde animal. le style sensitif, sensuel, poétique m'a fait penser à Colette. J'ai d'ailleurs lu lentement , pour savourer chaque phrase, chaque impression...
rroû, et ce sera son drame, part avec Clémence pour " La charmeraie", résidence secondaire du médecin chez qui elle travaille. Un lieu délicieux, au bord de la Loire, un paradis pour Rroû. Quand ils reviendront à la ville, le chat s'étiole, se traîne...et brusquement, une nuit, décide de partir et de rejoindre le paradis perdu... Commence alors une errance hivernale, douloureuse pour Rroû , luttant pour sa survie mais ivre de liberté malgré tout.
La dernière partie du livre m'a fortement émue, d'autant plus que le premier chat que nous avons eu chez mes parents ( hommage à toi, mon quiqui!) a connu le même sort, enfermé dans un piège pendant quinze jours, et comme rroû, il y a laissé une patte...
Mais malgré les tourments et la douleur, la vie sauvage qui l'appelle, le monde des bois, les fourrés auront été plus forts que tout: ce livre est une ode à l'indépendance consentie, à l'ivresse de l'espace, des odeurs, de la nuit emplie de feulements de désir...
Une rencontre avec le petit fauve couleur d'ébène, fier et insoumis, que je n'oublierai pas...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          446
mollymonade
  30 juillet 2016
Pour écrire l'histoire de Rroû, Maurice Genevoix s'est inspiré d'un fait réel. En 1928, alors qu'il part passer l'été dans sa maison de campagne, sa domestique amène dans ses bagages le jeune chat qu'elle a adopté.
L'animal habitué à un jardin clos, découvre alors la vraie nature en bord de Loire. Il en goûte si fort les charmes, s'enivre tant de liberté que de retour en ville, il ne peut résister à l'appel de la vie sauvage et s'enfuit ....
A travers l'histoire de ce chat au fort tempérament, ce texte publié en 1931 est une ode à la nature, à la faune, à la flore que l'auteur sait si bien observer et décrire avec justesse et poésie. C'est aussi un plaidoyer pour le droit à être libre, quoiqu'il en coûte.
Malgré la cruauté de certaines scènes, ce texte est fait pour séduire tous les amoureux des chats et de la nature.
Commenter  J’apprécie          441
dbreit
  06 novembre 2012
Je suis moi même allée vers ce livre en trainant les pieds.....mais quand je l'ai atteint.....quelle émotion !!! merveilleuse écriture qui décrit la nature, ce qu'elle représente pour l'animal, l'ivresse de la liberté, la souffrance aussi...et puis l'humain qui aime, veut protéger, prend soin et attend dans l'angoisse....une histoire finit, une autre commence...les sentiments aussi.
Livre trés poignant auquel je pense trés souvent (j'ai un félin à la maison), qui m'a fait pleurer.
A recommander.
Commenter  J’apprécie          281
zabeth55
  02 novembre 2021
rroû est un beau chat noir adopté par Clémence, la vieille bonne d'un médecin.
Il s 'acclimate assez bien, mais lorsque ils partent dans la maison de campagne, alors là, c'est le bonheur absolu pour lui.
Il découvre tout, la vraie nature, la chasse, la liberté, les premières amours.......
Ce n'est plus un vulgaire jardin clos de murs, c'est l'espace infini, c'est la vraie vie.
De retour après les vacances, il s'enfuit.
Il date de quatre-vingt-dix ans ce roman, mais il est toujours aussi beau et aussi vrai.
Quelle excellente connaissance des chats et quel amour pour eux !
Tout est parfaitement décrit du comportement des chats.
Ah l'indépendance et la liberté !
Capital pour un chat.
Et c'est écrit, certes d'une manière très classique, mais avec beaucoup de poésie et une immense tendresse.
On retrouve le style et l'univers de Colette.
Une vie de chat racontée par un auteur de talent, que rêver de mieux.
Envie de relire Maurice Genevoix pour sa belle écriture.
Commenter  J’apprécie          210
Achillevi
  17 mars 2022
J'ai retrouvé avec plaisir cette prose magnifique de Genevoix, lente et aérienne, poétique et lumineuse, précise et délicate. Une prose qui nous fait voir ce qu'on ne voit plus, ressentir ce que nos sens ne perçoivent plus, mettre des mots sur la vie fourmillante de nos jardins, sur le rythme des saisons qui colorent nos horizons, sur les « merveilleux secrets » qui nous « unissent à l'universelle création ».
Et rroû, chat dont la noirceur du poil n'a d'égale que l'energie vitale, en est le trait d'union. Depuis le creux de sacs où sa mère, une mince chatte bigarrée l'a mis bât, jusqu'à ce que Griset, un petit chaton angora lui succède dans les bras de Clémence, rroû conquiert par étapes successives les espaces et les hommes qui l'entourent et les domestique.
Et l'on passe, par orbe concentriques de la pénombre sèche d'un grenier, au magasin, à la cour, au mur qui l'entoure, au marronnier rose, à la Charmeraie (maison de campagne du maître), à la Loire silencieuse et la forêt hostile dans l'hiver.
C'est également la spécificité du lien que l'homme établit avec les animaux et la nature que Genevoix explore dans sa simplicité et sa gratuité. La personnification de rroû y est naturelle et l'on aborde le monde qu'il découvre aussi bien à travers son prisme félin qu'à travers la projection affective et candide de sa maîtresse Clémence à son égard.
Une très belle leçon d'écologie pour ceux qui ne voient plus la beauté simple et le fourmillement du monde qui nous entoure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
sabine59sabine59   24 avril 2019
On sera bien , l'après-midi, à laisser descendre le soir sur la paix des jardins sauvages. L'air sent la pêche. Le ciel vert est un lac limpide où des ramures balancent leurs palmes, où nagent les martinets dans un lointain vertigineux.
Commenter  J’apprécie          230
sabine59sabine59   25 avril 2019
" Tu es là, Rroû ?"
Il n'est pas là. Il est où chante brusquement le pivert; il dérive sur l'aile des piérides; la branche du sureau flotte sous lui, tout le vieil arbre dont les amarres se sont dénouées, et qui l'entraîne sous un glissant soleil, dans la pâleur ambrée du soir, vers le pays où s'allument les étoiles.
Commenter  J’apprécie          120
sabine59sabine59   26 avril 2019
Une sorte de folie l'avait pris, un délire de bonheur et d'orgueil. Toutes les attaches étaient rompues. Seul et libre dans le bois sauvage, il se roulait dans les feuilles à plein ventre; et son cri fauve -arroû !- chantait au bord de la fontaine.
Commenter  J’apprécie          110
titeceltitecel   25 novembre 2018
Quand on l’a choisie librement, il est doux d’accueillir l’amitié d’un humain, ses prévenances, sa sollicitude. Rien oblige d’ailleurs à les subir continuellement : on les sait, on a la certitude qu’on les trouvera fidèles sans défaillance, toutes les fois qu’on daignera en accueillir l’hommage extasié.
Commenter  J’apprécie          40
odieodie   28 août 2011
Et quand elle vient pour le dessert,le maitre rit de toutes ses dents.Il dit en montrant le chat noir:"Ma pauvre fille,ce phénomène nous rends idiots."
Et le grand froid d'hiver bientot,et l'enclos sans provende ramènerontRrou vers la maison,sous ses yeux attentifs,sous ses mains qui retiennent et qui surement sauront reprendre.
Il suffisait à Rrou d'etre seul,et de vivre.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Maurice Genevoix (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Genevoix
Alors que Joséphine Baker entrera au Panthéon le 30 novembre prochain, nous revenons sur ce que représente cette cérémonie dans l'histoire de la République française. Organisée en lieu et place d'une ancienne église catholique, et nécropole de la monarchie, la panthéonisation est aujourd'hui la célébration de la République, sacralisant à la fois les hommes et les idées des Lumières.
Victor Hugo, Marie Curie et Maurice Genevoix seront donc rejoints par Joséphine Baker. À travers toutes ses facettes - danseuse, chanteuse, résistante et militante pour les droits civiques - Joséphine Baker rassemble. Et si la personnalité a été choisie par Emmanuel Macron, elle rencontre peu d'opposition quand à son entrée dans le temple des Grands Hommes.
L'invité des Matins de France Culture. Comprendre le monde c'est déjà le transformer(07h40 - 08h00 - 26 Novembre 2021) Retrouvez tous les invités de Guillaume Erner sur www.franceculture.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : chatsVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2945 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre