AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266208826
128 pages
Éditeur : 12-21 (02/12/2010)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 273 notes)
Résumé :
La première aventure d'Antoine Marcas : son initiation

XIIIe siècle, Comté de Toulouse. Raoul de Presle conduit à la mort plusieurs centaines d'hérétiques. Hommes, femmes, enfants, tous s'élancent dans le bûcher sans la moindre peur…
XXe siècle, Paris. L'inspecteur Marcas enquête sur son premier meurtre. Du milieu des collectionneurs de manuscrits ésotériques aux coulisses occultes de la franc-maçonnerie, tous veulent retrouver un secret perdu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  19 décembre 2017
Première enquête du commissaire Antoine Marcas.👔
Antoine Marcas, non encore commissaire doit résoudre une enquête assez spéciale. Une jeune femme, Wanda, prostituée de luxe de son état est retrouvée assassinée dans son appartement. Les premières constatations laissent entendre un crime sexuel et sadique. Un crime qui pourtant est en lien avec la franc-maçonnerie et une série de recueils...
Bon, je ne suis pas fan ... mais alors pas fan. Cette série m'a été conseillée par un ami qui m'avait averti de SURTOUT ne pas commencer par le premier qui n'est pas digne de l'univers de la série. Et comme vous pouvez le lire, je n'ai pas écouté ce conseil avisé et justifié parce qu'au final je suis cartésienne... et je suis déçue.

Cette histoire est bâclée. L'intrigue est accrochante, mais le tout est condensé que le lecteur n'a pas le temps de passer en mode suspense. Dans In Nomine, vous êtes aspiré dans une sorte d'enquête sans saveur, sans suspens, sans réel cadre. C'est à se demander l'intérêt ? le premier chapitre était pourtant attrayant avec un commencement au Moyen-Age et les aventures d'un noble en quête d'un mot magique. Une fois l'intrigue de retour à notre époque, nous n'avons plus le temps de souffler que déjà Wanda achète des livres, se fait tuer... un autre se transforme en torche vivante à Londres et Marcas est un peu perdu au milieu de tout cela.
Ce premier opus ne m'a pas plu. Bon, comme dit plus haut, j'avais été avertie qu'il ne correspond en rien avec le restant de la série... Mais la première impression est quand même importante.
Je vais cependant donner une seconde chance à cette série prochainement en lisant le second volet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          720
belette2911
  14 avril 2013
Ce roman est en fait la première aventure du commissaire franc-maçon, Antoine Marcas. Enfin, à ce moment là, il n'était ni commissaire, ni franc-maçon ! Les dernières lignes du livre nous le montrent en train de se faire introniser par les Frères Trois-Points.
Les auteurs nous apprennent, en sus, que cette première enquête, bien qu'écrite avant leur premier roman, ne fut publiée que bien après... et que l'originale n'a plus rien à voir avec ce que le lecteur a entre les mains, suite à de nombreux remaniements en profondeurs.
Alors, ça en valait le coup ? Oui et non.
Pour un amateur du commissaire franc-mac, "oui" étant donné que c'est toujours intéressant de découvrir le personnage de Marcas avant son entrée maçonnique et aussi de découvrir le fameux Frère Obèse qui est un personnage récurent des romans de Giacometti et Ravenne, et pour lequel je me pose beaucoup de questions. On ne sait jamais trop pour qui il roule, ce frère... Pour lui-même, sans doute.
Pour les autres, je leur conseillerais plus de commencer par le premier tome "Le rituel de l'ombre", tout simplement.
Dans "In Nomine", nous commençons avec un épisode du massacre des Cathares (que l'on ne nommait pas ainsi à l'époque) et avec le mystère d'un mot secret qui permettrait à quiconque de sauter dans les flammes des bûchers sans ressentir aucune douleur.
Ajoutons à cela une gonzesse roulée comme un canon, achetant des manuscrits pour son vieil amant et que l'on retrouve mutilée dans son appart, tandis qu'un homme se fait exploser dans l'Imperial Home, à Londres.
Mystère, ésotérisme, enquête policière, un secret perdu et des gens qui le veulent à tout prix, des cadavres, des magouilles,...
Bref un super cocktail mais le défaut du livre est d'être fort mince, il manque au moins 300 pages et au mot "fin", on reste sur sa faim !
J'ai même eu cette désagréable sensation de m'être faites pigeonner par les auteurs qui, non content de passer bien souvent du coq à l'âne, m'ont déçu parce que, franchement, je m'attendais à beaucoup mieux de leur part.
Trame plus qu'intéressante, mais là, les mecs, faudrait nous reprendre tout ça et nous l'étoffer un peu plus !

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Val07
  27 juillet 2019
Une couverture qui met le paquet niveau ésotérisme : un symbole médiéval qui prend la moitié de l'image, une mystérieuse devise en latin, le compas franc-maçon... Pas de doute, on est bien chez Giacometti et Ravenne, le duo diabolique des polars ésotériques bien de chez nous.
Le récit s'ouvre avec l'exécution (ou plutôt le suicide) de dizaines d'hérétiques. On est en 1200 et quelques, la persécution religieuse fait rage et laisse des traces. Huit siècles plus tard, des documents précieux se retrouvent dans une vente aux enchères et se font tous acheter par une jeune femme qui ne tarde pas à être découverte assassinée chez elle. Pendant ce temps, le commissaire Marcas enquête sur ce qui semble être un attentat et qui va le mener aux portes de la franc-maçonnerie...
Mon résumé est très brouillon mais c'est volontaire, car c'est exactement l'esprit du livre : une aventure à 100 à l'heure sans réel contexte. On se perd parfois dans les personnages qui sont présentés extrêmement rapidement, ainsi que dans l'histoire elle-même, qui pourtant ne fait qu'une petite centaine de pages... Tout ça donne le sentiment d'un brouillon laissé au fond d'un tiroir ressorti par l'éditeur pour quelques euros.
Passons désormais aux points positifs ! Il faut avouer qu'en lisant les critiques d'In Nomine sur Babelio, je m'attendais à bien pire. En fait, même si le livre laisse un goût d'inachevé, ce n'est pas un navet, ni une contrefaçon franchouillarde de Dan Brown. C'est même un polar finalement assez sympathique malgré ses défauts. Et le bref résumé des prochains opus à la fin du livre laisse présager une suite bien plus aboutie, même si toujours dans le même concept d'un secret ancien qui mène à des enjeux beaucoup plus contemporains. Je pense lire la suite avec grand plaisir, même si pas dans l'immédiat !
Bonnes lectures ! ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
julienraynaud
  29 juin 2020
Vu le succès de Dan Brown, certains essaient de surfer sur la vague. Donc ils croisent plusieurs intrigues policières/historiques/franc-maçonniques en espérant que ça prenne. Problème : à vouloir perdre le lecteur pour faire savant, on le perd et on l'ennuie. Donc non, ça ne prend pas.
Dans le cas de cette nouvelle (sortie direct en poche chez Pocket, on ne connaîtra donc jamais les chiffres de sa carrière initiale en format broché), ce qui énerve en prime c'est le prix pour 100 pages et quelques. Il aurait fallu 2 euros, pas plus. Au contraire il est vendu au prix d'un livre de 250 pages. En outre, c'est écrit façon Amélie Nothomb, donc peu de mots par page. Une sérieuse impression de s'être fait entubé...
NB : pour couronner le tout : voyez une faute de grammaire page 49 : "Que tu me dises qui l'as tuée." (le dernier "s" est en trop...)
Commenter  J’apprécie          154
Tatooa
  01 juillet 2015
Je n'avais jamais lu de Giacometti/Ravenne, et j'ai voulu commencer par le commencement... Je n'aurais peut-être pas du.
Je n'ai guère apprécié ce "roman" (novella ?) qui est vraiment très léger dans tous les sens du terme. Je n'étais peut-être pas dans le bon "mood" pour le lire, mais d'une part j'ai été un peu perdue entre les noms de code qui ne situent guère le personnage (par exemple "le français", en ce qui me concerne, ça ne me parle pas) et les passages intempestifs du coq à l'âne, d'autre part c'est, j'en ai l'impression, juste un opus destiné à nous apprendre le vocabulaire franc-maçonnique, avec beaucoup de bla-bla sous forme de "pensée". Et enfin il n'y a rien qui approfondisse les personnages ou en rende au moins un attachant. Bref, tout est superficiel dans ce bouquin, trop pour moi, en tous les cas !
J'ai acheté "le rituel des ombres" pour donner une autre chance à ces auteurs, mais si ça demeure aussi nébuleux, je lâcherai l'affaire ensuite..
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   04 mai 2013
Jusqu'ici Raoul de Presles n'avait jamais organisé de bûcher. Il se souvenait, enfant, avoir vu brûler une ensorceleuse. Du haut du donjon familial où il s'était caché pour assister au supplice, il avait observé les aides du bourreau disposer du bois en pile avant d'y attacher la femme. Le spectacle s'annonçait prometteur et le peuple, autour du bûcher, hurlait de plaisir. Raoul, lui-même, trépignait d'excitation quand le bourreau jeta une torche dans les fagots. Malheureusement le bois était trop sec et le bûcher s'enflamma d'un coup. Raoul eut juste le temps de voir une silhouette s'écrouler dans le brasier. Une déception.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
EwylynEwylyn   02 septembre 2014
Quand un jeune Français, de bonne famille, se métamorphose en bombe volante et transforme plus de deux cents personnes en spectacle son et lumière... même si ce sont des Anglais, on s'interroge.
Commenter  J’apprécie          110
NATBNATB   24 janvier 2014
Chaque abeille ne connaissait que son triangle supérieur et inférieur et ignorait appartenir à une organisation supérieure : un rucher en pleine croissance.
Commenter  J’apprécie          30
jppoprawajppoprawa   03 avril 2018
Et j'ai vu, de mes yeux vu, ces hérétiques se jeter dans le feu le visage rayonnant, l'âme en joie, comme si on leur ouvrait les portes du paradis. A ce moment, j'ai su que je ne serais plus le même.
Commenter  J’apprécie          20
julienraynaudjulienraynaud   28 juin 2020
les prêtres avaient expliqué qu'il ne s'agissait que d'hérétiques.
Leurs âmes étaient pourries.
Leurs corps pouvaient bien servir de nourriture.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Éric Giacometti (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Giacometti
La Relique Du Chaos - Giacometti Ravenne
autres livres classés : franc-maçonnerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2094 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..