AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266273019
Éditeur : Pocket (08/06/2017)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 93 notes)
Résumé :
Oubliez tout ce que vous savez sur le Graal. Palais pontifical de Castel Gandolfo. Sur ordre du pape, les cinq cardinaux les plus influents du Vatican prennent connaissance d'un rapport explosif rédigé par Titanium, le leader mondial des algorithmes. Le compte à rebours de l'extinction de l'Église catholique a commencé. Paris, Hôtel des ventes de Drouot. En remontant une filière de financement du terrorisme, Antoine Marcas, le commissaire franc-maçon, assiste à la m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
stokely
  25 octobre 2016
J'ai beaucoup hésité avant de lire le dernier livre de Giacometti et Ravenne le dernier bouquin ne m'a pas laissé un bon souvenir.
Ici j'ai beaucoup aimé jusqu'à arrivé au 150 dernières pages qui sont pour moi clairement du remplissage et je n'ai pas du tout vu ou voulaient en venir les auteurs, ce qui est vraiment dommage quand le 430 pages tiennent leur promesse.
Un Marcas toujours au top, une tombe de Vampire, le Graal, Arthur et les chevaliers de la table ronde sont tout de même de bons éléments pour faire un bon thriller ésotérique et ici on voit beaucoup Pierre le fils de Marcas également.
L'histoire jongle comme d'habitude entre présent et passé pour conter l'histoire du Graal et des chevaliers de la table ronde.
Il y a tout de même un côté un peu vu et revu ou alors j'ai lu un certain nombre de thriller ésotérique et je commence à être lassé de ne pas avoir la sensation d'être surprise.
Commenter  J’apprécie          260
ladesiderienne
  10 novembre 2017
Suite à la dernière opération Masse Critique, me voilà, grâce à Babelio et aux Éditions Pocket que je remercie, partie en quête du Graal. Vaste programme, me direz-vous, d'autant plus que le peu de souvenirs qui m'en restaient n'ont été remis à jour récemment que par la série culte "Kaamelott" et l'inénarrable Alexandre Astier. Je partais donc de très loin, mais je faisais entièrement confiance au talent de Giacometi et Ravenne pour m'indiquer le bon chemin.
A la poursuite de ce trésor inestimable, je n'étais pas seule. Premier concurrent et non des moindres, le Vatican qui pour pallier à la baisse constante des fidèles du Pape, souhaite apporter un peu d'enchantement et de merveilleux pour remotiver ses troupes. Confortés dans leur idée par de vieux grimoires trouvés dans les archives de la Bibliothèque Vaticane, quelques cardinaux éclairés envoie le père Da Silva sur les traces du Graal. Pour les moins initiés que moi, je rappelle qu'il pourrait être la coupe ayant recueilli le sang du Christ sur la croix, de quoi redonner un nouvel élan à la Chrétienté... L'objectif pour l'émissaire du Vatican est d'acheter un mystérieux sarcophage datant du Moyen-Age mis aux enchères à Drouot et qui pourrait contenir de précieux indices. Mais l'affaire lui passe sous le nez. Envoyé là-bas pour le travail, le commissaire Marcas est intrigué par cette sépulture d'un soi-disant vampire et fait alors la connaissance de l'acheteur ayant remporté l'enchère, Derek Stanton, un célèbre écrivain de thrillers ésotériques. Passionné par le sujet, ce dernier lui explique qu'en décryptant certains symboles sur le cercueil, la quête du Graal pourrait perdre enfin son caractère inaccessible. Un peu malgré lui, Marcas, spécialiste en symbologie, y découvre quelques éléments probants. Peu après, les deux hommes vont se retrouver contraints et forcés par un mystérieux inconnu à poursuivre leurs recherches avec résultats à l'appui s'ils veulent revoir pour l'un son fils et pour l'autre son épouse, vivants. Nous voilà donc tous arpentant les lieux célèbres de la légende arthurienne : Stonehenge, Winchester, Glastonbury et Brocéliande, cherchant les indices qui lui feraient prendre réalité.
Giacometti et Ravenne m'ont habituée à flirter avec les limites de la rationalité mais là, ce fut trop et mon esprit cartésien a fait un blocage. J'ai quand même apprécié la première partie du roman dans laquelle les auteurs plantent le décor et notamment les coulisses du Vatican. A travers le personnage de l'écrivain spécialisé en ésotérisme, ils en profitent également pour régler quelques comptes avec humour . Chez eux, j'ai toujours apprécié leur façon de mêler faits historiques et imaginaire (j'ai adoré "Le Règne des Illuminati") mais avec ce roman, l'histoire s'est résumée pour moi en une course poursuite totalement surréaliste avec en point d'orgue à la fin, le récit de Chrétien de Troyes, où là, je me suis complétement égarée.
Au milieu de ce délire fantastique, une petite lumière m'est apparue à travers la morale de la fin, enfin pour ce que j'ai cru en comprendre. Je vais donc considérer que c'était mon Graal à moi, mais je n'accorderai quand même qu'un 7/20 à cette quête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
Davalian
  22 octobre 2016
Après le trésor des Templiers, c'est la chasse du Graal qui va occuper Marcas dans ce nouvel opus de ses aventures ! Pour le cru 2016, du château Marcas, le duo Giacometti et Ravenne nous offre un Pavé qui va nous rendre accros, comme d'habitude...
Comme d'habitude, oui et non parce qu'il va y avoir du changement et cela paie. Après avoir lu les quatre cinquième de l'ouvrage des noms d'oiseaux peuvent rapidement venir à l'esprit ! La raison est inénarrable. Il faut lire ce roman pour comprendre pourquoi l'on peut venir à insulter les deux compères pour leur audace et leur génie. Bravo ! Réussir un tel tour... c'est rare et beau !
Dès les deux premières pages le ton est donné : voici un thriller que ne se laisse pas facilement mettre de côté. le roman sera toujours là à vous narguer au moment de partir au travail ou lorsque les paupières se feront lourdes. Les mécaniques de la course-poursuite ésotérique leur sont bien connues. Cette maîtrise explique en grande partie la réussite du scénario malgré son côté mégalo. Les références historiques : Vatican, Chevaliers de la table ronde, le roi Arthur, Stonehenge, Chrétien de Troyes, Aleister Crowley... ne peuvent que séduire les adeptes du genre. Et ce n'est pas tout car il faut encore compter avec les clins d'oeils à la culture plus contemporaine : les vampires (de l'avant Dracula à l'après Hammer), Star Wars, James Bond et Kameloot !
Et oui, tout cela donne un drôle de mélange. Pour donner une image on dirait du M. Night Shyamalan mais en réussi ! L'intrigue navigue constamment aux frontières de l'humour et de l'ironie. L'on sent que les auteurs s'amusent et veulent nous faire partager leur état d'esprit. A moins qu'ils ne se moquent carrément de leurs pauvres lecteurs (ah les références à Derek Stanton...), le pire c'est qu'on leur pardonne !
A certains moments, les plus expérimentés pourront avoir des doutes et s'imaginer voir la fin venir ou anticiper quelques rebondissements... quelle erreur ! Certes il y a ici ou là certaines faiblesses. La chasse du Graal, entrecoupée par les intermèdes parisiens rapidement agaçants et trop révélateurs, peut amener une certaine lassitude. le jeu de pistes peut agacer, mais tout cela est vite pardonné. Il faut reconnaître que l'on s'ennuie à aucun moment.
Les cents dernières pages sont peut-être superfétatoires. Elles sont habilement insérées dans le roman, mais entraînent une certaine chute d'intensité. Les aventures qui sont ici évoquées ont par ailleurs une orientation très fantaisiste, trop sans doute. le mystère aurait-il été préférable, peut-être...
Au-delà de l'hsitoire, des personnages, du style, il reste les critiques envers l'Église. Bon, le sujet est un peu facile mais la démarche est suffisamment générale pour s'en prendre à tous les courants religieux. La manière dont les auteurs s'en jouent est succulente. Certains passages sont sublimes. Comparer la religion à Star Wars, organiser un attentat des femen contre un cardinal : quelle malicieuse audace ! Pour éviter la caricature il ne faut pas omettre les références positives , notamment à Jean-Paul Ier ou à quelques personnages (notamment le cardinal Théobald).
Que dire de plus ? Ce roman offre de bons moments de bonheur. A lire, point à la ligne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ThomasNouvelle
  31 mai 2016
La cuvée Giacometti-Ravenne 2016 s'annonce comme un merveilleux cru. Quel plaisir de retrouver leur héros, Antoine Marcas après sa confrontation avec les Illuminati. Avec ce Graal, les auteurs ont tout changé … ou presque. C'est un secret pour personne, ils ont changé de maison d'édition. Si on ne sait pas tout sur le désaccord éditorial qui a causé leur départ, on sait tout de même que Fleuve Noir voulait un « Illuminati 2 ». Pas de chance pour Fleuve, les auteurs ont été recrutés JC Lattès. Si le changement de maison ne perturbe pas le lecteur dans sa quête du secret qui va bouleverser l'humanité, c'est un joli coup de pub pour Lattès, qui en plus du duo français, publie un certain américain nommé Dan B.
Quel plaisir de revoir ce cher Antoine ! Un Antoine différent mais au top de sa forme. Dans l'interview pour Radio Libre et de Bonnes Moeurs, j'ai dit que cela me ferait plaisir de retrouver le même personnage que dans « le rituel de l'ombre« , mais après lecture, si le héros reste fondamentalement le même, il a changé. Il a changé au même titre que les lecteurs qui le suivent depuis tant d'années.
Je vous préviens, je risque de spoiler quelques éléments de l'histoire, alors si vous ne voulez pas savoir ce qu'il se passe, il est encore temps de quitter la page.
5, … 4, … 3, … 2, Il est encore temps de quitter … 1, … 0 !!!
Bon allez on y va !
L'Église est confrontée à son plus grand défi. Un étrange rapport est émis et affirme que chaque seconde, elle perd de nombreux fidèles au profit d'une autre religion et que d'ici 2050, l'Islam sera la première religion du monde. Pour échapper à cette « menace », l'Église a besoin d'un miracle et celui-ci se nomme le Graal. Afficher au monde entier cette relique va lui permettre de générer un grand nombre de fidèles. Bref, les princes de l'Église « font du chiffre » avec les croyants.
Voilà le speech de départ avant de retrouver Antoine Marcas. le commissaire franc-maçon semble rangé de toutes enquêtes ésotériques. Depuis une dizaine d'années, chaque été, il est confronté à tous les plus grands complots. On pourrait se demander comment les conspirationnistes font pour trouver chaque année le complot qui va bouleverser l'humanité.
Dans cette nouvelle enquête, Antoine Marcas ne fera pas équipe avec une femme … mais avec un homme ! Un écrivain « bankable », Derek Stanton, a vendu 40 millions d'exemplaires de romans ésotériques. Un pastiche du duo Giacometti-Ravenne ? Un rêve caché de vendre autant ? Pas impossible, mais il faudra continuer à écrire !
Aidé par cet auteur qui vous semblera totalement omnibulé par le Graal et par son ancien professeur d'histoire, Marcas va parcourir Angleterre et la Bretagne pour chercher la coupe du Christ que Chrétien de Troyes a décrit dans son roman. À partir de là tout s'emballe pour le commissaire franc-maçon. le jeu de piste vers la quête du Graal prend une tournure exceptionnelle pour Marcas qui sera personnellement touché par un événement que personne n'avait vu venir. Il semble que tous les coups sont permis. de Winchester et sa Table ronde à Stonehenge en passant par le Tor de Glastonbury, le flic et l'écrivain suivent un chemin où ils doivent faire preuve de vertus pour accéder à la sainte relique.
La quête du Graal a de quoi faire fantasmer plus d'une personne. Les nombreux pouvoirs que la coupe du Christ a été l'objet de plusieurs adaptations littéraires et cinématographiques (Note personnelle : Il faudra que je termine le cycle cinématographique). de page en page, on se prend au jeu et on sent que le compagnon de Marcas n'est pas droit dans ses bottes. Serait-il le côté obscur de Marcas ? En tout cas, il ne semble pas être le preux chevalier qu'il voudrait paraître. Je me suis même amusé à faire le paralèlle avec la série Stargate SG1. Vous allez me dire que vient faire une série SF dans un polar ésotérique ? Si vous n'êtes pas connaisseur, je vais élcairer votre lanterne. Il faut savoir que dans la saison 10 de la série, l'équipe SG1 part en quête du Graal, bien que celui-ci soit un artefact alien mais les héros doivent faire preuve de certaines vertus comme la prudence, la foi, la bonté, la charité et la sagesse. Personnellement, je trouve que les auteurs ont mis ces vertus en valeur dans leur roman.
Si on est fan de la franchise Marcas, on sait très bien que les auteurs ont quelques fois fait place au merveilleux comme par exemple avec l'immortel Nicolas Flamel dans le Frère de sang ou Cléa al-Arsoul, la princesse égyptienne dans Lux Tenebrae. Avec ce nouvel opus, le rebondissement final est totalement inattendu. Peut-on parler de la force des rêves ? Nous avons tous fait des rêves qui semblent plus vrai que nature. Ou est-ce une réalité alternative ? le duo Giacometti-Ravenne passe du polar à la SF ? C'est à chaque lecteur de se faire une opinion sur le sujet mais j'ai ma petite théorie sur l'ancien professeur de Marcas et même si j'extrapole sur sa « future fonction », je l'imagine bien comme étant Merlin l'enchanteur OU le roi Arthur veillant sur le flic franc-maçon.
Les auteurs ont rompu avec les codes des précédentes aventures. L'alternance des chapitres entre les époques contemporaines et les époques historiques est passé à la trappe. Ce changement a de quoi vous faire penser au Rituel de l'ombre et donc quand j'ai affirmé que je souhaitais retrouver cette impression, « mon voeu » a été exaucé d'une certaine façon.
Ce nouvel opus a aussi une touche d'humour que les autres n'ont pas. Les auteurs font preuve d'une forme d'autodérision avec Derek Stanton. L'auteur aux 40 millions d'ouvrages vendus à publier des romans comme « le Septième alchimiste » ou « Les Templiers du sang ». Il y a également dedans une grande part d'intimité. du moins c'est ainsi que je le ressens. La relation père-fils est plus forte que dans les autres romans. Intégrer le personnage de Pierre dans l'enquête, le fait passer de personnage secondaire à personnage principal. C'est une grande première et on pourrait même s'amuser à comparer avec le roman de Steve Berry, « le secret des rois » où les Malone père et fils mènent l'enquête.
Dans les dernières pages, lorsqu'on voit le malheureux Stanton allongé sur son lit, les yeux grands ouverts, j'ai eu l'impression de revoir cette scène de « La Grande Menace » où l'on pense que Richard Burton est mort. La fin est ouverte pour une suite et si mes souvenirs sont bons, en 2012, lors de la rencontre à Bruxelles pour la présentation du roman, « le Temple noir », on parlait déjà du trilogie autour du Graal. Trilogie ou pas, une suite est nécessaire.
En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce roman pour les émotions qu'il a provoqué. La quête du Graal ne laisse personne insensible depuis près de mille ans. le changement de maison d'édition donne un nouvel élan à la franchise.
Lien : https://litteraturemaconniqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
bbpoussy
  01 novembre 2017
Tout d'abord je remercie Babelio et les éditions Pocket pour m'avoir permis de gagner et de lire ce livre sur la Masse Critique du 11 octobre 2017.
J'avais lu une fois un Giacometti et Ravenne mais j'avoue ne pas en avoir gardé un grand souvenir. C'est toutefois sans à priori que j'ai attaqué celui-ci. J'ai été embarqué dès le départ par l'écriture et l'histoire de ces deux auteurs.
pas évident car il y a de nombreux allés/retours dans le temps mais également entre les différents protagonistes et je ne suis pas une grande fan de ce concept.
Nous naviguons entre le flic franc-maçon et le cardinal Theobald. le nombre de chrétiens qui décroit et le besoin de trouver un moyen d'inverser la courbe. Pour le Vatican, une seule solution trouver le Graal.
Pour Marcas, qui n'y croit pas, c'est l'enlèvement d'un de ses proches qui va l'obliger à partir à sa recherche. Accompagné d'un célèbre écrivain, ils vont utiliser leurs connaissances sur les chevaliers de la table ronde pour suivre le jeu de pistes qui les mènera au Graal.
Tout ça pour dire que les dernières lignes concernant Marcas et surtout le complot dans lequel il s'est retrouvé était assez prévisible.
Il ne reste plus que les 150 dernières pages de ce roman qui sont consacrées aux aventures de Percival et Mordred pour permettre à Marcas et à nous, pauvres lecteurs, de comprendre la fin de ce roman.
C'est donc un roman assez surprenant. Il se laisse lire pour les personnes qui aiment un temps soit peu l'ésotérisme. Une petite béquille au passage pour Dan Brown et consort.
Oui mais le Graal dans tout ça ?! et bien partez à sa recherche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   06 novembre 2017
- Normal, à la différence de la plupart des autres pays, le thriller ésotérique a mauvaise presse en France, du moins chez les journalistes spécialisés dans le roman policier. Ils croient - sans rire - que mes lecteurs prennent mes œuvres au pied de la lettre, comme si les admirateurs d'Indiana Jones pensaient réellement que l'Arche perdue a été retrouvée par les nazis. Ou que le dernier "James Bond" est une vision réaliste du monde du renseignement. Ces gens ne sont pas très ouverts d'esprit. Bon, j'exagère un peu, ça m'arrive parfois de passer dans des médias grand public.
- Pourtant avec le nombre de ventes, ça devrait les intriguer, non ?
- Pour cette église du polar, le genre repose sur deux piliers d'airain. Le style, l'écriture si tu préfères, et la dénonciation de l'injustice sociale. Or, je n'ai ni la prétention d'avoir une plume dorée à l'or fin, ni le désir, et encore moins le talent, d'imiter les grands du genre, un Manchette, un Ellroy, un Burke ou un Pouy. Le polar marque le quotidien au fer rouillé du réel, alors que le triller ésotérique le sublime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ladesiderienneladesiderienne   10 novembre 2017
- Le Graal est la guérison du roi à la blessure incurable, le puits sans fond pour l'assoiffé, répondit Merlin en posant la coupe devant le chevalier. Il est le pain pour l'affamé, la moisson du paysan après des années de famine, le sein pour l'enfant naissant, le butin fabuleux du conquérant, l'amour de l'âme esseulée, la couronne d'or et de diamants du dernier empereur, la chaumière pour l'errant, la révélation pour le sage, la paix retrouvée pour le vindicatif, la joie pour le malheureux... Il est corne d'abondance et toison d'or. Il est le but ultime de chacun, riche ou pauvre, en ce monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ladesiderienneladesiderienne   08 novembre 2017
Stanton remonta dans la voiture, furieux.
- Ils réparent les dalles du chemin qui mènent à la tour. On aurait pu passer par le talus, mais impossible de leur faire entendre raison.
- Tu leur as dit qui tu étais ? s'enquit Marcas, alors que la voiture faisait marche arrière.
- Ça ne marche pas à tous les coups. J'écris des thrillers ésotériques, je ne suis pas Shakespeare...
- La lucidité, la plus belle amie de la vérité, répliqua Marcas. C'est de moi, cadeau pour ton prochain bouquin, et sans copyright.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
DavalianDavalian   11 octobre 2016
Vous connaissez la saga Star Wars ? Eh bien Star Wars, c'est la Force, l'Église catholique, c'est la Foi. A la différence que vous, ça fait deux mille ans que vous projetez le même film. Malheureusement pour vous, vous avez zappé les effets spéciaux.
Commenter  J’apprécie          130
ladesiderienneladesiderienne   07 novembre 2017
- (...) Mais revenons à l'essentiel. Pour toi, quelles sont les vertus du Graal ?
- La régénération du royaume d'Arthur, l'immortalité, le pouvoir absolu, le contact avec le Christ. Dans l'absolu, il réalise tes vœux les plus fous. C'est la corne d'abondance, la lampe du génie d'Aladin ou un portable pour parler directement à Dieu. De nos jours, on le met à toutes les sauces pour qualifier tout et n'importe quoi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Éric Giacometti (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Giacometti
Pour accompagner la parution de « L'Étoile du matin » le 6 octobre, découvrez les coulisses de sa création et plongez dans l’univers de la finance de l’ombre à travers une web-série en 5 épisodes.
Dans ce premier volet, Philippe Francq et Éric Giacometti dévoilent la genèse du projet après le départ du géant Jean Van Hamme créateur de la série qu’il scénarisait depuis 1990.
autres livres classés : graalVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre
. .