AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 236474329X
Éditeur : Thierry Magnier (12/10/2013)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Le soldat Botillon part à la guerre de 14 et se retrouve au front sans rien comprendre de ce qui lui arrive, soldat de base sous le feu de l'ennemi. Récit croisé avec une réunion de famille à notre époque et qui fête les 100 ans de l'arrière grand-mère, la fille du soldat Botillon qui n'a jamais connu son père disparu lors des combats, Le ton du livre est joyeux et iconclaste pour la partie contemporaine, rageuse et antimilitariste pour la partie historique.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Apikrus
  16 février 2014
Le soldat Botillon raconte : sa vie au front, ce qu'il a laissé à l'arrière, ses espoirs, ses souffrances, ses sentiments face au carnage auquel il participe... le récit du soldat alterne avec celui de son arrière petit-fils, encore enfant, lui aussi en "guerre" contre ses jeunes voisins.
Dans ce roman ce sont les aspects dramatiques et la réflexion sur l'absurdité de la guerre qui dominent, même si l'on y trouve aussi quelques touches d'humour caractéristiques de l'auteur. Ces registes sont a priori difficiles à faire cohabiter. L'auteur y parvient parfaitement, avec un grand sens de la formule. le parallèle entre la première guerre mondiale telle que racontée par le soldat Botillon, et les jeux d'enfants de son arrière petit-fils souligne l'horreur du conflit du début du XXème siècle, et met en évidence la tendance naturelle de l'être humain à vouloir se confronter à autrui.
Compte tenu de fait que cet ouvrage sort en partie du registre "habituel" de l'auteur (même si c'est à travers les yeux d'un enfant qu'une partie de l'histoire est racontée), il fut une bonne surprise pour moi.
Ouvrage qu'on peut faire lire aux adolescents en complément à leurs cours sur la 1ère guerre mondiale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
docidf
  01 novembre 2014

le jour où on a retrouvé le soldat Botillon /GIRAUD, Hervé
Ed. Thierry Magnier - Septembre 2013 – 144 pages
ISBN : 978-2-36474-329-8 - Prix : 9,00 €
Résumé : Noël Botillon est un jeune soldat de la Première Guerre mondiale ; parti au front en août 1914, alors que sa fiancée attend un enfant, il raconte les atrocités de cette guerre qu'il ne comprend pas, décrit la vie dans les tranchées et les combats meurtriers. Un siècle plus tard, les Botillon se réunissent en famille autour de l'arrière-grand-mère, la fille de Noël. L'un des plus jeunes, qui avec sa jumelle joue à la guerre contre les voisins d'en face, écoute les souvenirs de son aïeule et va découvrir un secret que personne n'aurait pu imaginer.
Mots clés: PREMIERE GUERRE MONDIALE / VIE DANS LES TRANCHEES / GUEULES CASSEES /
Commentaires : On peut reprocher à l'auteur de décrire les horreurs et l'absurdité de cette guerre avec un point de vue pacifiste et partisan ; en particulier les allusions à l'attitude méprisante et désinvolte des officiers et de l'Etat Major en général sont très caricaturales. L'intérêt de ce roman bien écrit réside néanmoins dans l'analyse des conséquences psychologiques de la guerre sur toute une génération et le parallèle avec les arrières petits enfants qui, n'ayant connu que la paix, se font volontiers cyniques dans leurs jeux violents et irresponsables
Pistes de discussion :
• Peut-on parler de l'absurdité de cette guerre ?
• Aviez-vous entendu parler des gueules cassées ?
• Comment accepteriez-vous de vivre défiguré ?
• Comprenez-vous que Noël Botillon soit resté ignoré de sa fille ?
• Sa vie après la guerre vous semble-telle vraisemblable ?
• Que pensez-vous de l'attitude des jumeaux ?
• Avez-vous parlé avec vos grands-parents ou arrière-grands-parents, de la guerre ?

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
hashtagceline
  23 mai 2019
Dans le jour où on a retrouvé le soldat Botillon, à sa façon, Hervé Giraud parle de la première guerre mondiale et de ses horreurs : c'est terriblement beau et émouvant.
Après avoir lu un bon nombre de romans sur la première guerre mondiale, je ne pensais pas me prendre une telle claque avec un récit sur le sujet. Mais en même temps, avec Hervé Giraud, j'aurais dû me douter qu'il saurait aborder ce thème différemment : c'est décalé, original et très réaliste.
J'ai beaucoup aimé la construction de ce roman. le fait que le récit se joue sur deux époques donne beaucoup de rythme tout en nous permettant d'aller au bout de cette histoire.
Il y a la guerre, réelle, inimaginable et mortelle. Et puis, il y a celle qui se déroule avec ces enfants, descendants du soldat, Noël Botillon, qui jouent eux à la faire. L'opposition des deux "guerres" rend la première, la vraie, encore plus saisissante. Les moments d'aujourd'hui permettent de souffler mais en même temps, ils accentuent l'horreur. Mais ils sont de toute façon nécessaire pour tenir tout du long... Les passages qui racontent le quotidien de Noël Botillon sont difficilement soutenables et cela ne fait qu'empirer au fur et à mesure qu'on avance dans le récit. Hervé Giraud ne cherche pas à nous épargner les détails.
On est au coeur de l'horreur. le sang, la boue, les morts... On sait tout ça mais c'est impossible de l'imaginer vraiment. Hervé Giraud, par la force de ses descriptions, nous amène près, très près de cet enfer que tant d'hommes ont vécu et dans lequel des centaines de milliers d'entre eux ont péri.
Noël Botillon, soldat comme les autres, chair à canon, n'a pas eu le choix. Il est là, il suit les ordres. La mort, dans tous les cas (désertion ou combat au front), l'attend au bout du chemin. Noël décrit les combats, l'attente et pense à ce qu'il a laissé derrière lui : sa femme et son enfant qui va naître. Il garde sur son uniforme une médaille gravée qui lui rappelle cette vie d'avant qui lui semble si loin. Et puis, il y a l'explosion, un drame de plus parmi les milliers de milliers d'autres.
Et à partir de là, on s'enfonce dans un autre enfer...
Entre deux horreurs, on se retrouve au coeur d'une fête, celle de l'anniversaire de Grand-Mamie qui fête ses 100 ans. Elle est âgée mais elle se souvient. Dans une vieille boîte, des souvenirs de sa vie à elle, trépidante et bien remplie. Mais aussi une photo d'un groupe de soldats, parmi lesquels pose son père. Grand-Mamie cherche à intéresser ses petits-enfants à tout ça, en vain.
C'est intéressant la façon dont l'auteur aborde, à travers ce jeu des époques, le rapport de la nouvelle génération à l'ancienne. Il y a une certaine insouciance, une désinvolture et de la moquerie dans le regard des petits enfants.
Nous qui lisons en parallèle le récit de Noël Botillon, nous sommes à la fois amusés et choqués de les voir aussi insouciants.
Mais au final, le passé rattrape le présent. Noël Botillon n'a pas dit son dernier mot.
Le coup de théâtre final nous prend à la gorge et nous submerge d'émotion.
Merci Hervé Giraud pour ce texte qui nous rappelle les horreurs de notre Histoire et nous remet les idées en place. Il nous permet aussi de nous souvenir et d'honorer la mémoire de ces hommes, qui comme Noël Botillon, ont sacrifié leur vie pour leur pays...


Lien : https://www.hashtagceline.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Saiwhisper
  02 février 2016
Le roman évolue grâce deux récits qui s'entrecroisent. Tout d'abord, on a l'histoire de Noël Botillon, un soldat français qui raconte sa vie dans les tranchées : ceux qu'il a dû laisser derrière lui, ceux qui sont tombés à ses côtés, mais également ses espoirs, ses souffrances, ainsi que son ressenti face au carnage auquel il participe. On découvre également le quotidien de ses deux petits-enfants, eux aussi en conflit contre les Bomgats, les jeunes voisins d'en face. le petit-fils joue à la guerre avec sa soeur, écoute les souvenirs de son aïeule et va découvrir un secret que personne n'aurait pu imaginer…
Avec justesse, ce livre pointe du doigt l'absurdité de la guerre, la difficulté du quotidien des gueules cassées après 14-18 et la difficulté à cohabiter avec des personnes que l'on pense ‘'différentes''. Hervé Giraud propose une oeuvre émouvante, bien écrite, qui ne joue pas sur le pathos et dont les thèmes sont encore d'actualité… Un très bon livre à découvrir, surtout dans le cadre du centenaire de 14-18 ou pour compléter ses cours d'Histoire sur la Première Guerre Mondiale. E. C.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Anarya
  21 avril 2014
Noël Botillon est un jeune homme engagé dans les combats de la Première Guerre mondiale. Sur le front, il apprend que sa fiancée attend un enfant et, tandis que l'espoir de la revoir se manifeste par un bouton doré non réglementaire sur son uniforme, il se lance à l'assaut des allemands avec son bataillon. de nos jours, des jumeaux se rendent à une fête de famille, où ils retrouvent leur grand-mère, leurs oncles, tantes et cousins. le garçon est pris à part par la grand-mère, qui sort une boîte dans laquelle se trouvent photos, lettres et souvenirs de l'arrière grand-père disparu à la guerre...
Deux histoires, l'une commence en 1914, l'autre de nos jours. Deux récits qui se mêlent pour parler de la Première Guerre mondiale et de la mémoire de ce conflit. Malgré les nombreux romans qui paraissent actuellement sur le sujet, celui d'Hervé Giraud est très réussi : sobre et efficace. L'originalité du récit réside dans le fait de mêler les deux époques et où, petit à petit, le "mystère" de la disparition du soldat Botillon va se résoudre. A lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Ricochet   17 janvier 2014
Sobre mais sans concessions, l'ouvrage sait peu à peu faire le lien entre hier et aujourd'hui, et perdurer la mémoire sans exagérer le devoir.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   20 décembre 2013
A quelques pas de moi, le porte-drapeau, allongé dans les larges feuilles répète "Maman" entre deux sanglots, de son torse déchiré le sang s'écoule, c'est un vase qui se vide. Bientôt un râle idiot et il ne sanglote plus. Sa mère ne viendra pas. Il avait le même âge que moi. (p. 15)
Commenter  J’apprécie          170
ZilizZiliz   20 décembre 2013
(...) on marche courbés, serrant les rangs et protégeant nos poitrines fragiles en tenant le fusil tout contre, comme si un fusil ça protégeait celui qui le tient. (p. 11)
Commenter  J’apprécie          230
ZilizZiliz   19 décembre 2013
La guerre est une façon un peu différente de faire de la politique. C'est plus vivant, mais ça fait des morts. (p. 10)
Commenter  J’apprécie          200
veroniquegalmicheveroniquegalmiche   22 mars 2014
Noël Botillon avait vingt ans lorsqu'a éclaté la première guerre mondiale. Sa fille ne l'a jamais vu; Elle a fait le tour complet du compteur, cent ans. Aujourd'hui, on est là autour d'elle et il est décidé que pour la photo de famille, le truc mortel pour immortaliser l'instant mortel, tout le monde se donnerait la main. c'est un instant où la chaîne se reconstitue, au-delà du sourire que nous demande le photographe, il y a la présence spectrale du soldat retrouvé, le père, le soldat Botillon dont personne ne porte son nom mais qui est pourtant l'origine de tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
veroniquegalmicheveroniquegalmiche   22 mars 2014
-tu vas chercher la boîte en fer qui est dans le grand meuble, dans la bibliothèque, celle dans laquelle il y a des photos, je vais te monter des choses. Je connais cette boîte, c'est une ^boîte à gâteaux, dessus, c'est écrit biscuits Fabis. Souvent, quand on vient, Grand'-mamie et quelqu'un de la famille, mon père par exemple, regardent les photos et commentent le contenu de la boîte (images, lettres, cartes postales). Je m'excite sur le couvercle pour le faire sauter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : gueules casséesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Ça me file le bourdon" de Hervé Giraud

Comment s'appellent les deux amis du héros ?

Alexis et François
Eyup et Joseph
Robert et Jean
Pauline et Charlotte

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Ça me file le bourdon de Hervé GiraudCréer un quiz sur ce livre
.. ..