AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782226442437
272 pages
Albin Michel (03/11/2021)
3.83/5   3 notes
Résumé :
Lorsque l'individu doit décider - par exemple devant le « tri » des patients ou devant la nécessité d'un avortement douloureux -, il devient responsable d'une décision qu'il a prise, mais qu'il ne désirait pas. C'est la caractéristique du choix contraint.
Une domination insidieuse et invisible s'exerce : on se croit libre (puisqu'on choisit) mais on ne l'est pas (car on n'a jamais voulu de ce choix !). De la violence domestique à certains discours médiatiques... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
addictionauxlivresC
  28 décembre 2021
En tant que personne qui culpabilise pour tout et rien, voici un ouvrage qui m'a beaucoup parlé. Et même si je ne serai pas de si tôt, « enfin libre » , ma lecture m'aura au moins permise de relativiser, de comprendre encore mieux certaines choses. C'était très intéressant et ça fait plaisir de replonger dans ce genre d'ouvrages, d'essais. J'en lisais énormément avant ! j'adore qu'on aborde des sujets de société et qu'on les décortique. Ça permet de réfléchir encore plus sur des sujets qui nous touche tous et d'avancer, de s'améliorer.
Dans cet ouvrage, Elsa Godart nous explique les différentes culpabilités : Politique, Criminelle, Morale, Métaphysique, liées à la condition humaine.
Elle nous parle également du choix contraint (par exemple le chantage en est un et il a ses répercussions)
Mais aussi de la cancel culture, le fait de se faire « ghoster » et d'autres sujets tout autant pertinents.
C'est un ouvrage assez complet, écrit avec bienveillance je trouve. Un livre où l'on peut tous se retrouver. Car en chaque individu subsiste un sentiment de culpabilité. La culpabilité est partout dans notre société…impossible d'y échapper.
Honnêtement pour ma part, cette lecture m'a aidée et certains mots m'ont fait du bien. J'étais d'accord avec la plupart de l'analyse.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MartineLastellaMartineLastella   17 février 2022
Le principe de vie n'implique pas de choisir la vie à tout prix: mère moi aussi d'un garçon et d'une fille, il me semble que , confrontée aux choix de Sophie, j'aurais préféré choisir la mort pour nous trois. Ce n'est donc pas un primum vivere qui d'ailleurs ne tient pas dans le champ de la médecine. C'est un un principe bien plus puissant qui implique que l'on peut décider aussi d'aller vers la mort, en toute conscience, volontairement, sans être suicidaire ni malade. Et peut-être encore est-ce là l'exercice ultime de ma liberté, d'avoir encore le choix de refuser un choix contraint.

Ds cet ouvrage passionnant , la philosophe/psychanalyste Elsa Godart nous montre comment ds la société actuelle s' exerce une domination insidieuse et invisible ... Pour en sortir, faire appel à une éthique d'humanité : Le principe de vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Elsa Godart (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elsa Godart
Robert Maggiori Laurence Joseph Elsa Godart Florence Askénazy L'écran est à la fois ce qui fait obstacle, empêche de voir, et ce qui focalise le regard, permet de voir. Dans tous les cas, il est toutefois une interposition, une médiation, un « voile » intercalé entre la réalité et le « corps voyant » : de fait, la pomme dont je vois l'image projetée sur l'écran – du cinéma, de la télévision, de la tablette, du smartphone – n'a aucun goût, ni sucré ni acidulé. Aussi, depuis longtemps, parle-t-on des «dangers» qu'il y a à prendre l'ombre pour la proie, à ne percevoir la réalité qu'au travers des images, en allant jusqu'à dire que les addictions aux écrans sont comme des mutilations de notre rapport au monde. Ces dangers sont-ils réels, et de quel ordre ? Sont-ils supérieurs à ceux que fait courir aux enfants et adolescent(e)s le constant usage des réseaux sociaux, aux risques qu'ils soient confrontés là à des photos, des images, des sollicitations, des échanges qui violent leur sensibilité, les entraînent subrepticement à des comportements nuisibles, auto-destructeurs, ou encore les piègent dans des stratégies de cyberbullying, de harcèlement ? Les enfants sont-ils les victimes désignées de la «face sombre» des réseaux sociaux ? de quels droits protecteurs bénéficient-ils ?
+ Lire la suite
autres livres classés : sociologieVoir plus





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
66 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre