AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330048556
Éditeur : Actes Sud (08/04/2015)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Au moment de sa déclaration de candidat à l'investiture à l'élection présidentielle, François Hollande s'est présenté sous la bannière de la "normalité" pour renouveler la démocratie en France. Mais une démocratie ou une société doit-elle être normale ? L'ouvrage analyse les relations ambiguës et paradoxales que la démocratie entretient avec la norme et les processus de normalisation sociale et culturelle pour comprendre l'incroyable état de résignation du politique... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
Luniver
10 octobre 2013
Cinquante pages lues, et impossibles d'aller plus loin. Je suis dans l'incapacité de juger le fond, étant donné l'état catastrophique de la forme.
Première remarque, je ne sais toujours pas au quart du livre de quoi on parle exactement. Dès la première phrase, l'auteur se lance dans son raisonnement, mais il ne prend jamais la peine de définir ce qu'il entend par « imposteur ». Une pathologie semblable à la mythomanie ? Des troubles psychologiques qui se développent depuis peu à cause du fonctionnement de notre société ? Un phénomène sociologique universel ? Je n'en ai toujours pas la moindre idée.
Deuxième critique, l'utilisation abusive des guillemets, présents dans chaque paragraphe, sans que l'on devine leur usage : est-ce que l'auteur cite quelqu'un ? Et dans ce cas-ci, qui ? Est-ce qu'il utilise des termes approximatifs ? Dans ce cas, j'aurais préféré qu'il travaille un peu plus son texte avant d'en livrer un rempli d'approximations. Quant aux notes de bas de page qui suivent un terme ou une expression particulière, elles renvoient simplement aux titres des ouvrages dont ils proviennent, sans aucune explication supplémentaire. Si vous les avez lus, tant mieux pour vous, sinon, vous pouvez aller vous gratter.
C'est le premier livre que je lis de cet auteur, et je ne peux donc pas juger de sa qualité, mais le côté très fouillis de cet ouvrage laisse à penser qu'il s'agit d'un livre promotionnel, uniquement destiné à se faire inviter en série à la radio ou à la télévision.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183
shangri-la62
12 août 2015
Dans cet essai de psychanalyse sociétale sur
•le respect de la (des) norme(s) et son contraire, l'imposture
•la faillite du Politique
où le monde est une comédie sociale des moeurs et fabrique des identifications sur lesquelles nous construisons notre propre singularité, l'Imposteur joue le rôle du caméléon et
1.trouve sa substance/consistance dans le semblant du discours social
2.est mis sur cette voie par un autre dont il attend la reconnaissance
L'Imposteur dénoncé dans le livre est donc une victime consentante qui s'adresse à un public de victimes dont la subjectivité « naufragée dans les tempêtes du social (…) prédispose au(x) jeu(x) de l'illusion. » par le biais
• du Paradigme de Ash (tendance à se ranger sans réflexion critique aux normes du groupe majoritaire)
• de l'apathie (résultat de pressions normatives des influences sociales auxquelles nous sommes soumis)
qui participent à la faillite de la démocratie au profit
1.du néolibéralisme
2.de la globalisation marchande et financière
Cependant, dans une société où les coupables (les imposteurs) sont aussi des victimes, qui la Justice doit-elle punir ? La société elle-même ? Comment, quels moyens juridiques mettre en place ?
La solution ne serait-elle pas en notre propre effort individuel d'éducation (parcours scolaire et formation(s) à vie par DIF, CIF, etc …) ?
Autour de moi, j'en vois peu prêts à suivre ce chemin, même si le monde politique (qui n'y voit que des avantages (désengagement de l'Etat Providence …)) suit ce virage depuis un certain temps …

Lien : https://mesmadeleines.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Les critiques presse (1)
Liberation25 février 2013
Roland Gori démonte les symptômes du malaise des enseignants, médecins, journalistes, juges et autres intellectuels dont le travail d’analyse a été supplanté par la sape marketing du « doxosophe».
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
LuniverLuniver10 octobre 2013
Dans une situation expérimentale, Salomon Asch organise des réunions de groupes dans lesquelles un participant naïf est placé au milieu de comparses de l’expérimentateur. On demande aux sept personnes présentes (parfois neuf) de désigner, parmi des droites figurant sur une carte, celle qui est égale à une ligne étalon, le sujet naïf parlant toujours l’avant-dernier. Tous les autres sujets donnent tantôt la bonne réponse (pour accroître la vraisemblance), tantôt la même réponse incorrecte. L’influence normative d’une majorité unanime donnant une réponse contraire à l’évidence et au bon sens affecte les individus isolés face à cette opinion compacte. Lorsque le groupe de complices feint de ne pas être unanime, que certains des participants montrent des doutes et des désaccords, la tendance à la conformité s’atténue et les individus se fient davantage à ce qu’ils voient. Ces effets de séduction de la pensée critique par l’influence sociale sont au cœur de la problématique de l’imposture. La tendance au conformisme social, à l’adhésion aux rites et préjugés normatifs de l’époque, qui suspend toute pensée critique, est le plus sûr allié de l’imposteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
julienraynaudjulienraynaud14 novembre 2015
Qu'est-ce qu'une politique qui vend sans cesse à l'opinion publique la "marque de fabrique" d'un gouvernement, évaluant par des sondages constants la pénétration de sa propagande au sein de la population ?
Commenter  J’apprécie          50
julienraynaudjulienraynaud14 novembre 2015
la comédie des fréquentations mondaines, de leurs codes et de leurs simagrées (...) participe à la duperie
Commenter  J’apprécie          100
kristolikidkristolikid03 février 2017
La tâche première du politique, du philosophe, du citoyen ordinaire est de tenter de répondre à la question : « Qu'est-ce qui nous arrive ? Qu'avons-nous fait pour en arriver là ? Comment avons-nous pu à ce point suspendre notre raison critique et laisser à ce système débile et nauséabond le soin de nous mettre en tutelle ? »
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : imposteurVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
212 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre