AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266148877
Éditeur : Pocket (01/08/2004)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 190 notes)
Résumé :
État du Mississippi, 1967. Les deux jeunes fils d’un avocat juif défenseur des droits civiques meurent, pulvérisés par un attentat à la bombe portant la signature assassine du Ku Klux Klan... Eté 1990, Sam Cayhall, l’un des terroristes présumés, attend fébrilement le jour de son exécution à mort. Cloîtré dans sa cellule étouffante du quartier de haute sécurité, l’homme, aujourd’hui septuagénaire, a perdu le soutien de tous les siens. Tous sauf de son petit-fils Adam... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
AgatheDumaurier
  07 mai 2016
Une fois n'est pas coutume, je me suis un peu ennuyée en lisant ce roman de John Grisham. Très technique, axé sur les procédures d'appel de dernière chance avant une exécution, il regorge de rebondissements judiciaires...Mais bon.
Un vieux criminel du Ku Klux Klan va être gazé pour une affaire d'attentat remontant à 23 ans. Deux enfants y ont perdu la vie. On sait dès le départ qu'il n'est pas réellement coupable dans cette affaire là. Mais dans d'autres...Son petit-fils, avocat, qu'il n'a jamais vu, décide de tenter le tout pour le tout afin de le sauver. Ce faisant, il déterrera des cadavres dans sa famille.
Outre l'aspect judiciaire, on découvre aussi un portrait, intéressant et stupéfiant, des rapports entre les Blancs et les Noirs dans le vieux Sud américain. Plus de cent ans après le guerre de Sécession, le racisme et la ségrégation étaient un mode de pensée puissamment ancré dans les mentalités, et si délétère qu'il pourrissait tout. C'est aussi pour cela que le vieil homme va mourir. Certains éléments contemporains semblent montrer que l'idée de la suprématie de la race blanche est encore loin d'être enterrée dans le nouveau monde, et c'est terrifiant à la lecture de ce livre.
Ce roman est aussi, quoique le condamné soit affreux, ou parce qu'il est affreux, un plaidoyer contre la peine de mort. Mais sur ce point, il est battu à plates coutures par La Ligne Verte, du maître King, un des textes les plus puissants que j'aie jamais lus, et que je conseille à tous les lecteurs. Vous sortirez alors les Kleenex, bouleversés jusqu'au fond de l'âme, quand le roman de Grisham ne fait qu'effleurer la conscience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
patrick75
  01 mai 2012
Il s'agit d'un livre dont le sujet principal est la peine de mort.
Nous suivons l'avocat du condamné dans les méandres de la justice Américaine, de délais en recours...La médiatisation d'une affaire peut avoir une influence sur la justice, la politique. le gouverneur de l'état ( celui qui, en dernier recours pourra accorder sa grâce ) est élu par le peuple.
Il y est aussi question du pardon .De la famille des victimes, mais également de celle de l'accusé.
L'attente de longues années dans "le couloir de la mort", d'espoirs en déceptions, est peut être plus pénible pour les familles que pour le condamné qui quelque part c'est fait une raison.
Comme l'on peut s'en douté, c'est un livre pénible à lire, l'ambiance est morbide..sombre.
Commenter  J’apprécie          160
katellen
  09 juin 2011
De ce couloir de la mort, on ne sort pas indemne... Grisham, avec tout son talent, arrive presque à vous faire "aimer" cet homme, auteur d'un crime sordide, et condamné à attendre la peine capitale dans le couloir de la mort. J'ai vibré avec son avocat, attendu moi aussi les délibérations, les recours... jusqu'au bout. Et pourtant, dieu sait que l'homme en question ne mérite en rien compassion. Mais le talent de l'auteur est là... Livre intéressant qui plus est, pour ceux qui s'intéressent à cette partie de la société américaine, qui concerne le rapport à la justice et à la peine de mort. Pour ceux qui n'en connaissent que la (surprenante) série Prison Break, ouvrez ce livre, et vous plongerez dans le fourmillement et les sentiers de la justice américaine.
Commenter  J’apprécie          80
Juniper
  02 mai 2017
John Grisham est visiblement, et à juste titre, totalement opposé à la peine de mort. Cela se ressent tout au long de la lecture puisque, même s'il n'excuse pas les actes de son personnage principal, Sam Cayhall, il parvient à nous rendre le vieil homme sympathique. Et pourtant, ce n'est pas chose aisée, puisque Cayhall est un ancien du Ku Klux Klan, qui assume parfaitement sa haine des Afro-Américains et des Juifs (entre autres).
Ce roman m'a donc beaucoup plu, à la fois pour la position engagée de l'auteur, mais aussi pour les détails procéduraux que Grisham n'hésite pas à donner tout au long du roman. C'est toujours agréable de pouvoir comparer notre propre système judiciaire avec celui des autres pays (en particulier avec celui des Etats-Unis), ne serait-ce que par le biais d'un roman :-p
Commenter  J’apprécie          61
Amnezik666
  05 août 2012
Un Grisham qui vous prend aux tripes pour ne plus vous lâcher avant d'avoir refermé le bouquin. Et le pire c'est que l'on se surprend à s'attacher à ce condamné à mort qui est pourtant le portrait craché de la plus ignoble des pourritures.
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
cocacoca   16 juin 2012
L'horreur spécifique au quartier des condamnés à mort, c'est de s'y voir mourir un peu plus chaque jour. L'attente vous tue. Vous logez dans une cage et, lorsque vous vous réveillez pour cocher un nouveau jour, vous vous dites que la mort s'est encore rapprochée de vingt-quatre heures.
Par moments, on la souhaite. Entre mourir et vivre dans cette prison, Sam choisirait de respirer le gaz. Mais il y a toujours l'espoir de capter l'attention d'un juge. Chacun des condamnés rêve d'un miracle. Et ce rêve l'aide à survivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
domdu84domdu84   28 août 2012
Cinq minutes s’écoulèrent sans que Sam et Adam échangent la moindre parole. Adam se tourna un instant vers les avocats à l'autre bout de la pièce. Ces deux-là se trouvaient maintenant à côté du plus célèbre détenu du quartier des condamnés à mort, celui qu’on allait gazer. Ils ne pouvaient s’empêcher de lui jeter des coups d’oeil curieux ainsi qu’à son avocat.
Commenter  J’apprécie          50
JuniperJuniper   02 mai 2017
Les avocats ont une solide mémoire. Si vous sautez à la gorge de l'un d'entre eux, il attendra patiemment dans l'ombre pendant des années avant de vous rendre la pareille.
(p. 269)
Commenter  J’apprécie          20
JuniperJuniper   02 mai 2017
Pendant trente ans, il avait été un des ténors du barreau, impitoyable, méchant, retors. Sans aucun doute un des punchers les plus percutants des tribunaux de Chicago. Avant ses crises cardiaques, il passait pour avoir un emploi du temps démentiel - quatre-vingt-dix heures par semaine, des réunions de travail jusqu'au milieu de la nuit.
(p. 51)
Commenter  J’apprécie          00
JuniperJuniper   02 mai 2017
Ce que j'ai fait était mal, mais comment peut-on, en me tuant, faire que ça devienne bon ?
(Sam Cayhall, p. 204)
Commenter  J’apprécie          00
Videos de John Grisham (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Grisham
John Grisham raconte la folle histoire de "La Firme".
autres livres classés : peine de mortVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La dernière récolte de John Grisham

En quelle année se déroule cette histoire ?

1932
1942
1952
1962

11 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : La Dernière Récolte de John GrishamCréer un quiz sur ce livre
.. ..