AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266204831
Éditeur : Pocket (21/04/2010)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 200 notes)
Résumé :
Alcool, armes, drogue : depuis près d’un siècle, la famille Padgitt se livre à peu près à tous les trafics dans la plus totale impunité. Intimidation, crime et corruption sont ses armes pour mettre au pas la population du petit comté de Ford, dans le Mississippi. Mais cette fois les preuves sont trop accablantes : sous l’impulsion d’un juge inflexible et d’un journaliste idéaliste, le jeune Danny Padgitt est convaincu de viol et de meurtre.

Quand il e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Annette55
  06 mars 2019
« Quelle folie !
Comment une petite ville si agréable avait - elle pu donner naissance à un tel cauchemar » ?
«  Un tueur sans pitié est de retour parmi nous ».
Deux extraits de cet ouvrage plaisant , agréable à lire , entre thriller juridique et chronique sociale et sociétale ....Nous sommes en 1970.

Le jeune Willie Traynor, 23 ans, un brin naïf rachète le journal local de Clanton, vieillot un brin poussiéreux et endormi comme cette petite ville du comté de Ford, dans le Mississipi ....

Tout bouge et change lorqu'une Jolie veuve: Rhoda Kasselaw est sauvagement assassinée par Dannny Padgitt rejeton d'une famille mafieuse de la région:
Un clan puissant ayant des intérêts dans le bois, le gravier, l'asphalte, le camionnage , les travaux publics qui n'hésite pas à intimider la population par le crime et la corruption , truque les élections,achète le silence des gens , rachète des sociétés sous des faux noms ....
La puissante famille Padgitt ne peut étouffer l'affaire ....le procès a lieu tout de même...
Avant de quitter la salle d'audience Danny Padgitt promet publiquement de tuer un à un tous les jurés qui l'ont envoyé en prison,..
Neuf ans après , Danny est libéré sous caution...
Au début du livre le meurtre et le procès prennent beaucoup de place .
Puis l'auteur nous fait découvrir les habitants de Clanton et ses riches personnalités :Miss Calie, 1ère femme noire à être devenue juré, un vrai personnage, généreux , à la forte personnalité, mère de huit enfants dont sept ont fait des études tous professeurs d'université, profondément croyante et respectueuse des lois.
Willie Traynor , grâce à ses invitations à déjeuner hebdomadaires, découvrira les délices de la gastronomie du Sud.
Fait très rare à cette époque, la famille de Calie va devenir amie avec le jeune journaliste blanc ,
Willie . Il fera fortune grâce à son journal qui a beaucoup de succès en pleine guerre du Vietnam.
Plus qu'un thriller ce roman décrit la vie au Sud des Etats - Unis, l'existence des noirs encore considérés comme des «  sous - hommes »la ségregation, la chaleur ambiante , la compartimentation de la société américaine , le pouvoir de l'argent, la justice , l'importance de la religion, un prix pour les blancs dans l'épicerie , un autre prix pour les noirs , la séparation dans les écoles .....Autant de discriminations imbéciles et inhumaines , incompréhensibles , douloureuses .....pitoyables ....,
Les cent derniers pages sont excellentes et la vie des protagonistes va basculer , je n'en dirai pas plus ...
Deuxième livre de cet auteur que je commence à découvrir et je ne suis pas déçue ....


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5415
shousoun
  10 mai 2014
Un nouveau Grisham, dans un autre registre. je dirai une chronique de la vie d'une petite bourgade du Mississippi,Clanton dans le comté de Ford, apparemment sans histoires, jusqu'au jour où un viol et un meurtre sont commis sur une jeune mère de famille, Rhoda Khassellaw, devant ses très jeunes enfants. le fils Padgitt, (une dynastie de voyous de la pire espèce), est arrêté. Un jeune journaliste Joyner William Traynor, vient de se porter acquéreur du journal local en faillite le Times. Willy, c'est ainsi que tout le monde l'appellera à Clanton, va couvrir cet horrible fait divers, d'une façon professionnelle, avec son photographe Wiley. Bien à contre coeur, la vie des habitants sera bouleversée, à cause de cette tragédie.

A partir de ce jour, il va nous faire découvrir les habitants de Clanton, et Miss Callie, une femme noire, la première à être devenue juré lors de cette affaire; Un vrai personnage, une forte femme Miss Callie, qui va grâce à ses invitations à déjeuner hebdomadaires, lui faire découvrir les délices de la gastronomie du Sud,
Fait rare encore à cette époque, cette famille noire va devenir amie avec ce jeune journaliste qui fera fortune avec son journal.
Une autre vie, celle du Sud, avec cette chaleur qui ralenti les mouvements, et active les ventilateurs lorsqu'ils le peuvent. Un autre style, un autre rythme aussi dans ce livre qui nous parle de la vie dans les années 1970, alors que la guerre du Vietnam fait rage, mais tant que personne n'avait été touché, cela semblait ne pas exister pour les habitants de Clanton, un peu comme un monde à part.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pasunmotdeplus
  12 mars 2019
Grisham conserve ses meilleurs écrits pour les salles d'audience du comté de Ford, c'est certainement le cas ici. Même s'il n'atteint pas le niveau des précédents romans comme le Droit de Tuer ou l'Allée du Sycomore, le Dernier Juré reste une lecture agréable.
Cette fois, une jeune mère est violée et tuée par un membre de l'une des familles les mal fâmées du comté . Danny Paggitt est condamné à la prison à vie. Mais avant d'être transféré au State Pen, il menace de tuer chaque membre. du jury… suivra-t-il ses menaces?
Grisham fait intervenir beaucoup de personnages dans ce livre et désigne le meurtrier au lecteur, ce dont je ne me souviens pas dans les oeuvres précédentes.
L'histoire se déroule sur presque une décennie dans les années 1970. La première moitié du livre est consacrée au procès, alors que la seconde moitié décrit plusieurs personnages anticipant ce que Danny pourrait faire s'il sortait un jour. Cela crée un fossé entre les deux parties, ce qui aurait pu être vraiment ennuyeux. Heureusement, Grisham utilise cette "faille" pour nous présenter les différents personnages qui habitent le comté de Ford et plonger vraiment dans leur vie, ainsi que dans les problèmes auxquels ils ont été confrontés dans un sud en mutation rapide. Pour moi, c'est lien improbable qui fait que le livre mérite d'être recommandé.
Cependant, j'ai été déçu que la fin ne soit pas à la hauteur du suspense et de la tension qu'il a bâties régulièrement tout au long du livre. Je ne pense pas en dévoiler trop en disant que la tournure de la fin m'a frappé parce que peu étoffée et limite bâclée.
Pas vraiment le meilleur Grisham... mais intéressant malgré tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
delfina
  10 août 2012
John Grisham nous peint dans le dernier Juré une ville des Etats Unis sudiste en pleine ségrégation raciale. le viol et le meurtre d'une mère sous les yeux de ses deux enfants n'est qu'un prétexte pour nous narrer la vie dans la commune de Clanton où les noirs sont considérés comme des “sous hommes” pendant les années 70. On peut déplorer le peu de suspens concernant le meurtre de Rhoda Kasselaw car l'assassin est très rapidement arrêté. Cependant, le livre nous plonge dans le procés de Danny Padgitt où le lien entre l'argent et la justice peut tout faire basculer.
A travers le jeune narrateur Willy Traylor, nouveau patron du journal local, Grisham explore les différentes personnalités de Clanton, les préjugés, la ségrégation et sa lente révolution (écoles qui deviennent mixtes noirs/blancs et premier juré noir), les cancans d'une petite ville. Malheureusement, tout cela confére de la lenteur au livre. Dommage car on s'attache à certains personnages dont Callie Ruffin (première femme noire à être juré) et on tourne les pages pour savoir où le roman va les emmener. Les cents dernières pages sont excellentes et la vie basculent pour un certains nombres de protagonistes.

En résumé, ce livre n'est pas un thriller comme Grisham sait si bien les faire. D'une écriture plaisante, il dépeint le climat des villes du sud des Etats-Unis dans les années 70. Certes, il y a un peu de suspens concernant le sort de Danny Padgitt jusqu'à la fin mais ce n'est pas le propos central du livre : la ségrégation, la justice, le pouvoir de l'argent et dans une moindre mesure le rêve américain sont les thémes principaux.

A lire en ne vous attendant pas à un thriller haletant…


Lien : http://mapetitebibliotheque...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
elise3coco
  20 août 2017
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre de John Grisham !
Le petit bémol c'est le résumé qui pour moi en dit beaucoup trop sur l'histoire et ne laisse par contre aucune place à la véritable histoire de ce livre.
Pour moi, ce n'est pas vraiment un thriller que j'ai lu mais plutôt la vie d'une petit ville des États-Unis dans les années 60-70.
Raconté par le jeune journaliste fraîchement arrivé, le livre dépeint les conditions de vie des noirs à cette époque, la vie du comté, les élections truqués & puis aussi des belles personnalités (je pense notamment à Mrs Callie).
Le meurtre, le procès mais surtout la vengeance proclamé par l'accusé prennent beaucoup de place au début puis finalement ce n'est plus qu'une brève menace qui pèse au milieu du livre, on en oublierai presque cette promesse.
Avant une fin qui s'accélère et qu'on aurait pas imaginé. J'ai été surprise du choix de l'auteur mais cela pimente un peu la fin.
Un livre que j'ai trouvé réellement intéressant, plus par la qualité de l'écriture et les différents thèmes que par le meurtre en lui-même.
Elise__♥
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
shousounshousoun   06 mai 2014
« Il existe dans le Mississippi une idée répandue bien que rarement exprimée selon laquelle il faut être un peu malhonnête pour faire respecter la loi et l’ordre. L’alcool, la prostitution, les jeux d’argent font partie de la vie ; un shérif digne de ce nom doit y avoir goûté s’il veut en protéger efficacement les bons chrétiens. Ces vices ne pouvant être éradiqués, il doit être en mesure d’en contrôler la pratique. Pour récompense, il reçoit un petit supplément octroyé par les pourvoyeurs de ces vices. C’était dans l’ordre des choses, pour lui comme pour la plupart des électeurs. Un homme honnête ne pouvait vivre avec un si maigre salaire. Un homme honnête ne pouvait évoluer dans les eaux troubles de la pègre. Depuis la fin de la guerre de Sécession, pendant une centaine d’année, les shérifs du comté de Ford avaient été à a solde des Padgitt. Ceux-ci les achetaient directement, avec des espèces sonnantes et trébuchantes. Mackey Don Coley recevait ainsi –à ce qu’on racontait – cent mille dollars par an. Les années d’élection, il obtenait tout ce dont il avait besoin pour sa campagne. Et les Padgitt se montraient généreux avec les politiciens qu’ils savaient maintenir sous influence. Ils ne demandaient pas grand-chose, simplement qu’on les laisse vivre comme ils l’entendaient, sur leur île. (p.38)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Annette55Annette55   06 mars 2019
« Des paroles dures et amères sont la marque d’une cause fragile. »
Commenter  J’apprécie          180
fannfann   04 août 2018
In Mississippi, family money was not to be confused with wealth. It had nothing to do with cash or other assets. Family money was status, obtained by someone who was white, somewhat educated beyond high school, born in a large home with a front porch [...] and partially reared by a beloved black maid named Bessie or Pearl, partially reared by doting grandparents who once owned the ancestors of Bessie or Pearl, and lectured from birth on the stringent social graces of a privileged people.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
shousounshousoun   06 mai 2014
« La question était délicate dans une société où, depuis des décennies, on n’insistait guère sur l’éducation. En 1970, il n’y avait encore dans le Mississippi ni écoles maternelles publiques ni scolarité obligatoire. » (p.92)
Commenter  J’apprécie          10
ivoirebene83ivoirebene83   17 février 2013
-Croyez vous que les manoeuvres d'intimidation vont se poursuivre?
-Probablement, ils ont l'habitude d'obtenir ce qu'ils veulent. Ils sont violents, sans pitié. Mais la liberté d'expression n'a pas de prix !
Commenter  J’apprécie          10
Videos de John Grisham (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Grisham
Extrait de "Le Cas Fitzgerald" de John Grisham lu par François Tavares. Editions Audiolib. Parution le 13 février 2019.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/le-cas-fitzgerald-9782367628387
autres livres classés : thriller juridiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La dernière récolte de John Grisham

En quelle année se déroule cette histoire ?

1932
1942
1952
1962

11 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : La Dernière Récolte de John GrishamCréer un quiz sur ce livre
.. ..