AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782210966321
240 pages
Magnard Jeunesse (03/06/2019)
4.21/5   28 notes
Résumé :
Pour quelle mystérieuse raison Hélio, 15 ans, est-il confié à la famille Dainville à la suite d'un accident qui l'a privé de parole ? Suite à un traumatisme crânien, Hélio, quinze ans, orphelin de père et passionné de sciences, ne réussit presque plus à communiquer. Sa capacité de réflexion est intacte, mais les mots se sont envolés. Sa mère étant elle-même en état de choc depuis l'accident, Hélio est confié à une famille d'accueil, les Dainville, qu'elle avait dési... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,21

sur 28 notes
5
11 avis
4
2 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Saiwhisper
  19 juin 2019
Un très joli roman jeunesse-ado que j'ai lu quasiment d'une traite ! J'ai été très touchée par les personnages dont la psychologie est bien développée, notamment du côté des trois jeunes et de Bianca, la bonne… Je me suis attachée à ce quatuor qui a su m'émouvoir et m'arracher plusieurs sourires, mais également à d'autres personnages secondaires comme l'orthophoniste Miangaly dont la franchise et la fraîcheur apportent de la fraîcheur au roman. Quitter ce petit monde m'a fait quelque chose ! J'aurais adoré en lire davantage. L'ouvrage nous plonge dans un huis-clos : dans la maison de la famille Dainville. Suite à une chute vertigineuse dont il s'est miraculeusement sorti, le jeune Hélio va garder des séquelles physiques et surtout orales, puisqu'il va devenir aphasique. Envoyé dans une famille adoptive qu'il ne connaît ni d'Eve ni d'Adam, il va se renfermer comme une huître. À l'inverse de son frère qui va tout faire pour se rapprocher et quitter sa solitude, Mila, une jeune en pleine crise d'adolescence, ne va pas voir cette venue d'un bon oeil… Autour d'Hélio vont graviter une dizaine d'individus que l'on va apprendre à connaître progressivement.
La narration alternée offre une très belle dimension au récit. Tour à tour, chacun va confier ses ressentis sur le drame, sur la situation et sur ce qu'il traverse. Craintes, doutes, colères, incompréhensions, chagrins et secrets se bousculent. L'ouvrage, qui ne semblait aborder que le sujet de la résilience, va se révéler plus profond qu'il n'y paraît… Plusieurs thématiques vont arriver au compte-goutte comme les Folles de mai en Argentine, le handicap, la seconde chance, la botanique, le harcèlement et la solitude, etc. Or, tout est traité avec simplicité et sans pathos ! J'avais par exemple quelques craintes concernant ces mères privées de leur enfant pendant la dictature cependant, les auteurs ont su aborder le sujet avec talent, même pour les plus jeunes… Ainsi, les secrets de famille sont au coeur de cet ouvrage qui, quel que soit votre âge, saura certainement vous émouvoir !
Malgré la difficulté que chaque protagoniste rencontre, l'histoire reste positive et réaliste. On prend plaisir à voir cette étrange famille s'apprivoiser, s'écouter, tisser des liens, se faire confiance et s'unir. On constate rapidement qu'ils ont besoin des uns des autres pour se relever. de plus, même si je m'attendais à la fin depuis le début (en tant qu'adulte, on fait rapidement le lien avec cette famille adoptive), j'ai été attendrie par les réactions des personnages. D'ailleurs, je ne trouve rien à redire sur ce livre qui effleure de peu le coup de coeur. Il faudrait que je teste « Les mots d'Hélio » sur mes ados, en espérant qu'eux aussi seront touchés. J'espère également qu'ils apprécieront la mise en page sympathique qui est souvent agrémentée de dessins d'Hélio, ce héros passionné de plantes. Merci encore aux éditions Magnard jeunesse pour l'envoi de ce roman fort, plein d'émotions et de thématiques, ainsi qu'avec une psychologie bien développée.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
LillyMaya
  26 juin 2019
Bien que je suive Nancy sur son blog, c'est sur Babelio que j'ai découvert son nouveau roman (le deuxième à 4 mains). Nancy avait pris un peu de retard dans les publications de son blog ! C'est donc par orbe, puis par Saiwhisper que j'en ai appris plus. :)
Il ne m'a pas fallu longtemps pour me rendre chez ma libraire dans l'idée de le commander. Finalement, je n'en ai pas eu besoin. Elle en avait plusieurs ! :)
Je suis donc repartie avec deux nouveau titre à lire. Oui, un autre roman s'est jeté sur moi, je n'ai rien pu faire pour l'éviter ! ^^
C'et assez marrant parfois comme les lectures se répondent. Je venais juste de terminer "Il est grand temps de rallumer les étoiles" de Virginie Grimaldi, lorsque j'ai commencé celui-ci. J'y ai retrouvé l'alternance de chapitres entre différents personnages, ainsi que la thématique du harcèlement scolaire.
C'est un roman jeunesse, il se lit donc rapidement (je l'ai lu en environ 2h00).
Nous faisons la connaissance d'Hélio, qui suite à un accident de randonnée a été gravement blessé, et a perdu l'usage de la parole.
J'en ai eu les larmes aux yeux, car ce qu'elle décrit m'a fait penser à mon grand-père et à un autre ami qui ont eu AVC et qui ont perdus l'usage de la parole. On sait qu'ils comprennent ce qu'ont leur dit, mais quand ils essaient de faire des phrases, elles n'ont aucun sens. Les mots ne veulent rien dire...
Hélio a 15 ans et pour sa convalescence, il se trouve placé en famille d'accueil (sa maman étant dans l'incapacité de s'occuper de lui (amnésie rétrograde suite au choc de l'accident d'Hélio).
Les chapitres alternent plusieurs points de vue. Celui d'Hélio, celui de Mila et Ruben (les enfants de la famille d'accueil), celui de l'orthophoniste, celui de Bianca (l'employée de la famille d'accueil) etc...
J'apprécie ces récits qui entremêlent plusieurs voix. Cela donne un autre rythme à l'histoire.
C'est une histoire touchante, j'ai beaucoup aimé les citations en tête des chapitres concernant Hélio, ses dessins et son rapport aux plantes et à la nature. Cela m'a d'ailleurs fait penser à un album de Nancy, illustré par Anna Griot : "L'arboretum : voyage au pays des arbres".

C'est agréable de lire des récits positifs et optimistes, des récits qui encouragent aussi parce que oui, on peut se trouver dans des difficultés, mais bien entourés, il y a de l'espoir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
LightandSmell
  15 juillet 2019
Ayant adoré Deux secondes en moins de Nancy Guilbert et Marie Colot, j'étais ravie de retrouver la jolie plume de Nancy, cette fois couplée avec celle de Yaël Hassan. le duo fonctionne ici très bien puisqu'il s'avère bien difficile de distinguer les apports de chaque autrice dans cette très jolie histoire mettant en scène Hélio, un adolescent qui traverse un moment difficile.
Victime d'un dramatique accident, l'adolescent s'est réveillé du coma avec toutes ses facultés intellectuelles, mais des séquelles physiques et une incapacité à correctement s'exprimer. Quelle frustration pour ce dernier de tout comprendre sans pouvoir lui-même se faire entendre ! La situation est d'autant plus difficile à supporter que sa mère, elle-même toujours en état de choc plusieurs mois après l'accident, est dans l'incapacité de lui apporter le soutien dont il aurait terriblement besoin.
Entre les visites de ses deux meilleurs amis, les séances avec son kinésithérapeute, son orthophoniste et sa psychologue, l'adolescent a néanmoins trouvé un semblant d'équilibre jusqu'à ce qu'une nouvelle inattendue bouleverse sa vie. Il sera dorénavant placé sous la protection de la famille Dainville dont il n'a jamais entendu parler ! Les débuts seront difficiles, Hélio n'étant pas prêt à faire confiance à ces gens chez qui on l'a placé sans lui demander son avis. Les réactions des différents membres de la famille seront, quant à elles, assez variées : colère, méfiance, défiance pour Mila en pleine crise d'adolescence, inconfort et gêne pour les parents qui ne savent pas vraiment comment se comporter face à l'arrivée impromptue de cet adolescent handicapé dans leur vie, bienveillance pour Bianca, la gouvernante de la famille, et franc enthousiasme pour le petit dernier, Ruben.
L'alternance des points de vue entre les différents personnages permet de se familiariser en douceur avec leur personnalité, leurs craintes, leurs doutes, leurs attentes, leurs émotions, leurs réticences, ce qui crée un certain sentiment de proximité avec cette famille pour laquelle on ne peut que se prendre d'intérêt, si ce n'est d'affection.
La méfiance et les réticences des débuts feront heureusement place à d'autres sentiments quand, de fil en aiguille, les relations entre les différents personnages évoluent et que certaines complicités commencent à émerger. Il faut dire qu'avec un petit garçon aussi mignon, touchant, sensible, ouvert d'esprit et adorable que Ruben, difficile de ne pas fondre comme neige au soleil ! À fleur de peau, cet enfant apporte beaucoup de douceur, d'émotion, de fraîcheur et de sensibilité à ce récit. Enthousiaste à l'idée d'accueillir un nouveau membre dans sa famille, Ruben fera de son mieux pour se rapprocher d'Hélio malgré les barrières que ce dernier s'est efforcé d'ériger dès son arrivée. Mais rien ne résiste à la gentillesse de Ruben ni même à celle de Bianca.
Coeur de la maisonnée, cette femme au service de la famille depuis des années cache également des blessures qu'Hélio, sans le désirer, a ravivées. Mais loin d'en être peinée ou fâchée, elle va les embrasser à bras-le-corps et faire de son mieux pour apporter un peu de bien-être à Hélio enfermé dans sa bulle et prisonnier de sa colère. La colère, un sentiment que l'on ne peut que comprendre face aux épreuves que ces deux personnages, très différents mais unis par un sentiment de perte, ont traversées.
Mais parce que le passé est le passé et que rien ne sert de le rabâcher, Hélio va progressivement arriver à vaincre les sentiments négatifs qui l'assaillent et sortir de sa coquille abandonnant, au passage, ce surnom de bulle qui lui collait à la peau. Cela ne se fera pas sans peine, mais il pourra compter sur le soutien de son nouveau foyer. Même Mila, l'adolescente rebelle et peu avenante de la famille, finira par nouer une certaine complicité avec Hélio et développer, pour ce dernier, de la tendresse.
Un rapprochement entre les personnages réaliste et touchant d'autant qu'à mesure que les relations s'améliorent, le lecteur se rapproche de la réponse à une question qu'il se pose dès le début de l'histoire : pourquoi Hélio a-t-il été confié aux Dainville ? Pourquoi cette famille dont sa mère ne lui a jamais parlé tout comme elle a toujours refusé de dévoiler l'identité de son père ? Un suspense qui devrait beaucoup plaire aux enfants et les tenir en haleine.
Les adultes, quant à eux, ne devraient pas avoir de mal à trouver la réponse assez rapidement, mais peu importe, l'essentiel n'étant pas là mais plutôt dans la beauté du texte, des émotions qu'il suscite et dans la pluralité des thèmes abordés : le deuil, aussi bien d'une personne que d'une vie, la résilience, l'idée de seconde chance, la notion de famille et d'amour familial, le harcèlement scolaire, le handicap, la tolérance, l'entraide, l'espoir… Un épisode tragique et révoltant de l'histoire de l'Argentine est également évoqué de manière très pudique. Je n'en dirai pas plus sur ce point si ce n'est que découvrir l'épreuve traversée par Bianca m'a beaucoup émue et laissée admirative devant sa capacité à aller de l'avant malgré l'incertitude et la douleur. À travers ce personnage de fiction, les autrices mettent à la portée de tous un fait peu connu en France, et offrent, d'une certaine manière, un hommage à ces mères courages…
Malgré la dureté de certains sujets, aucun pathos n'est à déplorer, les autrices les évoquant avec simplicité, naturel, et beaucoup de justesse, de délicatesse et de sensibilité. Une fois la dernière page tournée, vous n'aurez qu'une envie, celle de sourire à la vie, car si elle peut se révéler parfois difficile et fourbe, elle réserve également de belles rencontres et de beaux moments. Il ressort donc beaucoup de positivité de cette histoire que j'ai lue d'une traite complètement happée par ce récit à plusieurs voix que les autrices ont su rendre accessible, prenant et très agréable à lire.
En plus d'un très bon travail sur le fond, la forme est également soignée, le roman bénéficiant d'une jolie mise en pages avec quelques illustrations nous permettant d'apprécier les talents artistiques d'Hélio.
20190712_074541-1.jpg
Celui-ci a une passion originale pour son âge, la botanique, et une habitude que j'ai adorée, associer chaque personne à une plante/fleur et faire un dessin de ces associations pleines de saveur. Une des facettes de l'adolescent que l'on prend plaisir à découvrir et qui le rend attendrissant tout comme l'amour qu'il porte à sa mère malgré son absence et ses silences passés et présents. Peut-être une manière délicate et éclairée pour les autrices de montrer la solidité des liens parents/enfants, car si les adultes aussi peuvent faillir, cela ne remet pas en question l'amour qu'ils portent à leurs enfants.
En conclusion, Nancy Guilbert et Yaël Hassan s'unissent pour nous offrir ici une très jolie histoire, celle d'un adolescent comme les autres qui sera confronté à une situation difficile à laquelle rien ne pouvait le préparer. Blessé dans sa chair et son âme et poussé dans ses retranchements, il finira néanmoins par s'ouvrir aux autres et découvrir chez les Dainville bien plus qu'un lieu d'accueil, une famille. Voici donc un récit plein d'émotions et de sensibilité dans lequel il est question de rencontres, d'entraide, de famille et de secret, de handicap, de tolérance, de résilience, et de ce souffle de vie qui permet de soulever des montagnes et de sortir de sa bulle…
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Juin
  22 février 2021
Les mots d'hélio ce sont ceux qu'il a perdu suite à une chute impressionnante. Cassé il est Hélio, aphasique aussi. Sa mère sous le choc est victime d'amnésie rétrograde. En cours de rééducation il va se retrouver dans une famille d'accueil dont il ne sait rien. Pourquoi lui ? Pourquoi eux ? Ce sera un peu le fil conducteur du livre.
Et la famille ? Des gens aisés, très occupés. Un jeune Ruben, craquant et une ado un peu vacharde et révoltée.
S'y ajoute une employée de maison discrète, attentionnée et porteuse d'une douleur qu'elle tait.
Ce roman choral où chacun donne de la voix pour expliquer, les faits, les sentiments, les pensées... Chacun amène sa petit pierre pour comprendre et consolider cette famille un peu perdue.
Un roman généreux et positif qui nous parle de la vie, de l'amitié, du désespoir et de reconstruction.
Je l'avais lu à sa sortie en 2019 et totalement oublié. comme on n'en parlait pas mal de ce livre, je l'ai relu. L'histoire revenait au fil des pages, mais j'ai eu plaisir de retrouver ces personnages attachants, de retrouver les fleurs étranges qui parsèment l'histoire et de suivre cet étrange Hélio.
Un joli roman écrit à 4 mains. Belle idée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
orbe
  17 juin 2019
Suite à un accident, Hélio souffre d'aphasie : il ne peut pas parler correctement et s'enferme dans le silence.
Sa mère étant à l'hôpital et dans l'incapacité de s'occuper de lui, il est amené dans une famille d'accueil.
Il s'agit d'une maison bourgeoise avec deux enfants, une adolescente et un jeune garçon. C'est ce dernier qui décide en premier de tenter de briser la bulle d'Hélio...
Un roman très émouvant, qui donne vraiment l'impression d'entendre à tour de rôle la voix de chacun des protagonistes.
Ils sont en réalité tous enfermés dans des problématiques qui leurs sont propres comme le harcèlement ou un secret de famille.
Et ce n'est qu'ensemble qu'ils vont pouvoir briser leur isolement, en apprenant à s'écouter et à se faire confiance.
J'ai bien aimé aussi le personnage de Bianca, employée de maison par sa force silencieuse et sa bienveillance.
Un roman positif à lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          162

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   14 juin 2019
Malgré mon aspect de légume-affalé-dans-un-fauteuil, j'entends tout et je ressens les choses dans chaque cellule de mon corps. Pourtant, parce que je ne communique pas et que je me borne à exécuter maladroitement les consignes du kiné ou des infirmières, on s'adresse à moi comme un handicapé mental, avec des phrases simples et un air compatissant.
Hélio, le joueur de hand, passionné de sciences, a disparu. Désormais, je suis "Bulle", parce que je suis coincé dans ma bulle intérieure, comme un cosmonaute qui ne survivrait pas sans son casque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   19 juin 2019
Maman, il faut que tu viennes me chercher ! Je ne peux pas rester là, tu n'as pas le droit. Sors de ta bulle, s'il te plaît.
On est liés, toi et moi, tu me le répétais tout le temps. Comme un chêne et son rejeton. Tu sais bien que les arbres communiquent entre eux par leurs racines et qu'ils s'envoient des messages chimiques quand c'est la galère. Mais comment on va faire puisqu'on n'a presque plus rien à envoyer, ni l'un ni l'autre ? Tu les entends, mes minuscules signaux de détresse, là ? Parce que si tu laisses tomber, je vais crever.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   19 juin 2019
Je veux ma chambre, mon lit, mon chez-moi. Pas ceux des Dainville. Il paraît que ma mère les avait désignés au cas où il lui arriverait quelque chose, et voilà. La CHOSE est arrivée. Je me torture le cerveau pour savoir comment elle connaît ces gens, pourquoi elle ne me les a jamais présentés et pourquoi elle a osé penser qu'un jour j'aurais envie de débarquer chez de parfaits inconnus.
Commenter  J’apprécie          10
pommerougepommerouge   21 juin 2019
- Papa, la fois où j'ai triché à mon DS de maths et que madame Flovert vous a convoqués avec maman, on est rentés à la maison et tu m'as emmenée dans le jardin. AU lieu de me gronder , tu as cité la phrase de Voltaire, tu te rappelles ?
- Non, dis-je, la gorge toujours serrée.
Ma fille se serre contre moi et murmure :
- Quel homme est sans erreur ? Et quel roi sans faiblesse ?
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   19 juin 2019
Parce que j'avais tort, parce que je n'étais pas le seul à me recroqueviller dans ma bulle : chacun à notre façon, nous étions coincés dans les nôtres, par peur des autres. Et il a suffi d'avancer, un pas après l'autre, pour que les bulles éclatent une à une.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Nancy Guilbert (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nancy Guilbert
L'auteure Nancy Guilbert présente son nouveau roman, Old Soul, publié en mars 2021. « Roman chorale haletant », « Roman magnifique », « Un roman envoutant où les destins s'entremêlent »… les libraires en recommande la lecture !
autres livres classés : AphasieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
73 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre