AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330111355
Éditeur : Actes Sud (20/02/2019)

Note moyenne : 4.57/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Depuis qu'il est tout petit, Benjamin Berlin a un don : il est télépathe. Il peut ainsi entrer dans la tête des uns et des autres. Sans effraction. En silence. Un pouvoir de sorcier qui est aussi un secret lourd à porter. Le déménagement au Japon de sa famille le plonge dans un monde nouveau, indéchiffrable. Il va y faire la rencontre de deux Japonais de son âge, Junji et Kurumi,  possédant comme lui un pouvoir magique. Ils seraient ainsi plusieurs dans le monde ? l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  28 février 2019
Voilà une belle histoire où magie, famille, amitié et découverte du Japon s'entremêlent avec brio ! Merci à Julien Dufresne-Lamy et aux éditions Actes Sud de m'avoir proposé de découvrir ce roman dédicacé. Après avoir apprécié « Boom », j'étais curieuse de retrouver la plume de l'auteur que j'espérais aussi touchante. Je n'ai pas été déçue, notamment grâce au personnage principal très vite attachant. Avec légèreté et humour, celui-ci va raconter son arrivée au coeur de l'Empire du Soleil levant, sa pratique de la langue, sa scolarité, les rencontres qu'il va faire, ses doutes, ses échanges houleux mais affectueux avec sa soeur, etc. La narration à la première personne est agréable, enjouée, avec une bonne touche d'humour et de fraîcheur. Les pages se tournent aisément. Par ailleurs, l'auteur n'hésite pas à alterner les chapitres de la vie quotidienne faisant avancer l'intrigue et les chapitres permettant au lecteur de découvrir comment l'adolescent a découvert son don. On est donc facilement pris dans le récit, ce qui est très plaisant !
Le pouvoir du jeune Benjamin m'a plu. Sa capacité de lire dans les pensées des gens qu'il touche m'a rappelé quelques séries de films ou de romans mettant en avant la télépathie (ou ce qui s'en rapproche). Dans cette aventure, les choses sont toutefois plus naturelles et moins impressionnantes que dans les oeuvres mettant en scène des super-héros. C'est un bel atout, car cela donne une impression de force et de fragilité. D'ailleurs, cette idée d'élément vacillant est renforcée avec le fait que ce jeune héros a du mal à développer son pouvoir, notamment en raison des restrictions que lui ont imposé ses parents pour ne pas envahir leur vie privée et préserver l'intimité de tout le monde… Benjamin se cherche et va également apprendre à découvrir ceux qui l'entoure. Ainsi, on prend plaisir à voir l'évolution de ce don qui suit l'état d'esprit du héros…
L'un des points forts de cet ouvrage est le lieu où se déroule l'intrigue : le Japon. Comme beaucoup, j'affectionne la culture nippone et suis toujours friande d'informations concernant ce Pays. J'ai d'ailleurs appris des choses, comme le bain/douche qui est parfois réservé aux familles les plus aisées, l'existence du réseau social Line apparemment très populaire, la fête de Noël peu célébrée et bien d'autres choses que je vous laisse découvrir. Sans en faire trop ou être lourd, Julien Dufresne-Lamy nous apprend beaucoup sur les coutumes et le quotidien des Japonais. Je suis certaine que petits et grands lecteurs savoureront autant que moi ces informations distillées au compte goutte sans nuire à l'intrigue. Celle-ci est d'ailleurs à la fois lente et dynamique. L'auteur maîtrise bien le rythme de son récit, alternant des moments calmes propices aux discussions et les instants plus soutenus, notamment ceux qui concernent un mystérieux homme qui semble suivre Benjamin partout, même aux quatre coins du globe… Il y a également tout ce qui concerne Didine, la soeur de Benjamin. Ce personnage m'a beaucoup touchée.
Sur le site, le livre est conseillé dès 9 ans. En effet, le héros colle assez à cette tranche d'âge néanmoins, si je pense que l'on est plus sur du 10/11 ans (CM2/6ème) en raison de la taille du roman et de certains sujets abordés (introspection, découverte de l'autre, maturité, culture japonaise, sexualité, etc.). En tout cas, j'ai trouvé que ce titre pouvait aussi bien plaire aux plus jeunes qu'aux adultes ! On a là un très joli récit initiatique avec des thématiques convenant à toutes les tranches d'âge !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Luxi
  15 mars 2019
Moi qui rêve un jour de découvrir le Japon, je peux dire que je l'ai presque visité grâce à Benjamin. Lorsque son père, diplomate, est envoyé au Japon, Benjamin se jette avec fascination dans la découverte et l'apprentissage de cette nouvelle terre si différente de la sienne. Mais Benjamin n'est pas comme tous les garçons de son âge : il est petit, "minuscule" plutôt, et surtout il est capable de pénétrer les pensées des gens qu'il touche.
Au début c'est déconcertant, presque effrayant, mais peu à peu Benjamin prend conscience de la richesse de ce qu'on a déposé dans ses mains. Une richesse qui semble également attirer un homme muni d'une mallette qui le suit partout où il va, et dont il n'aperçoit jamais les yeux…
Comment vivre lorsqu'on n'est pas tout à fait "comme les autres "? Comment transformer une difficulté en habileté? Comment faire d'un tourment un authentique talent? Au contact des autres, Benjamin va se révéler, se trouver et grandir. Et c'est fait avec beaucoup de pudeur, de délicatesse et d'intelligence. Jamais aucun jugement ne filtre à travers sa plume aérienne, gorgée d'humour et de fraîcheur. C'est un texte coloré qui pétille, vous exile, vous éveille.
L'auteur nous enivre de mots japonais sans jamais nous étouffer, et c'est dépaysant, enchanteur, captivant. L'immersion est irréprochable : on marche dans les rues de Tokyo, on mange japonais, on parle japonais, on respire japonais. L'élégance du Japon, cette froideur si singulière qu'il dégage, son aura de fée glacée : tout est là. Et dans ce pays si déroutant, Benjamin prend son envol, découvre qui il est et ce qu'il souhaite vraiment, prend ses propres décisions et assume ses choix avec bravoure, honnêteté, et une belle maturité qui éclot…
Julien Dufresne-Lamy nous rappelle qu'on n'est jamais seul, même si parfois on peut être persuadé du contraire. On n'est jamais abandonné, on n'est jamais vraiment perdu. Toujours il y a quelque chose à apprendre et à offrir à l'autre : la vie est un échange ininterrompu de talents ; on n'est rien sans les autres. Il y a également une belle réflexion sur l'intimité et le respect de cette intimité-là, et l'auteur choisit d'en parler au sein même du pays le plus pudique au monde.
Il y a une vraie tendresse dans la plume de l'auteur qui prend soin de ses personnages et ne les épargne pas forcément lorsque l'incertitude et le tourment sont nécessaires. le monde des adultes est un monde cruel, empli de doutes dissimulés, de chagrins tus, de drames parfois. Et Benjamin est confronté malgré lui à cette gravité qu'il n'a pas réclamée. Finalement, nul besoin de prendre des centimètres pour grandir.
C'est un roman sur la découverte de l'autre et ce qui fait sa singularité, un joli portrait d'ouverture d'esprit et de diversité. C'est un roman sur l'entraide, la fraternité, le respect de soi et des autres. C'est surtout un roman sur l'hypersensibilité et la difficulté extrême de vivre en étant une véritable "éponge" – j'aurais adoré lire ce roman enfant pour comprendre et accepter cette particularité.
Sous une plume délicate et gracieuse, c'est un roman qui nous invite à l'écoute de l'autre, à être attentif à ce qui n'est pas forcément visible au premier abord. Il nous invite à rechercher le "Merveilleux" autour de soi mais également son propre don caché. C'est lumineux, inspirant et infiniment sincère.
Julien Dufresne-Lamy prouve qu'il peut écrire pour n'importe quel âge avec la même habileté et le même raffinement. Un grand merci à Julien et à Nathalie Giquel des éditions Actes Sud Junior pour l'envoi de ce roman.
Lien : https://luxandherbooks.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Sharon
  26 février 2019
Trop mignon.Oui, je sais, ce n'est pas un avis très objectif, c'est assez lapidaire, mais après des lectures dures, il fut très agréable de me plonger dans l'univers de BB alias Benjamin Berlin. Il grandit au milieu d'une famille unie et heureuse, des parents qui s'entendent bien, une grande soeur atypique, c'est à dire qui ne respecte pas les "codes" des clichés sur les adolescentes. le métier de son père l'amène à changer de pays régulièrement, et s'il y a des inconvénients, il y a aussi des avantages, comme laissés derrière soi des professeurs pénibles.Benjamin a un pouvoir : il peut entendre les pensées des personnes qu'il touche. Ce pourrait être extrêmement douloureux, cela a dû être pénible, mais nous sommes, dans ce récit, projeté dans une phase de la vie de Benjamin dans laquelle il a appris à vivre avec son pouvoir. Mieux (ou pire, c'est selon) : il va même pouvoir le développer, puisqu'un "mentor" lui propose de rejoindre une organisation, après avoir passé plusieurs épreuves.Classique, me direz-vous. Nous sommes dans un récit initiatique. Oui. Nous sommes surtout dans l'histoire de Benjamin, qui apprend ce qui est le plus important, non entendre les pensées des autres, mais comprendre comment il peut apaiser, aider les autres. Apprendre à vivre aussi en acceptant d'être ordinaire - il perdra ses pouvoirs s'il échoue aux épreuves. Récit linéaire, oui, cependant nous retournons dans le passé pour découvrir comment les pouvoirs de Benjamin sont apparus, comment ses parents ont réagi - être les parents d'un enfant pas comme les autres peut aussi être une source d'angoisse et d'interrogation. Il faut aussi édicter des règles de vie, pour que Benjamin ait une jeunesse presque ordinaire. Son pouvoir pourrait être inquiétant - et parfois, je me suis surprise à penser à ce qui pourrait arriver si Benjamin tombait entre de mauvaises mains, de mauvais guides, si Benjamin n'avait pas, aussi, été autant aimé par ses proches, qui ont pensé à son bien être. Faire des choix n'est pas toujours facile pour des parents. Benjamin arrive à un âge où il est suffisamment mature pour décider ce qu'il veut - ou pas - et pour le faire entendre à ses parents. Suffisamment grand pour être lucide, et pour penser aussi aux autres, avant de penser à lui.Un chouette roman à mettre dans toutes les mains.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Aelynah
  08 mars 2019
Je suis une fan du Japon, de ce pays si différent du notre qu'il en devient magique. Avec Benjamin Berlin, je vais faire ce que je n'ai jamais pu faire, y habiter et découvrir ce magnifique pays de l'intérieur.
Benjamin est un jeune garçon surprenant. Et les premiers chapitres de ce roman vont nous expliquer en quoi. En alternant ses expériences présentes et passées, il va nous emporter avec lui dans son histoire.
Benjamin Berlin s'est découvert un pouvoir magique à 7 ans. Il est capable de lire les pensées des gens.
Dans le même temps, il est aussi fils de diplomate. Et sa famille parcourt ainsi le monde de poste en poste. Et cette fois-ci ils partent pour le Japon. Si je vous dis que je sautais au moins autant de joie que Benjamin à l'idée de découvrir le pays du soleil levant... Bagages faits nous voici dans l'avion à extrapoler et à imaginer notre nouvelle vie. Oui je dis notre car je me suis vraiment sentie à l'aise dans les baskets de Benjamin même si nous n'avons rien en commun. Il allait vivre mon rêve par procuration cela m'a suffi pour me plonger en lui.
J'ai adoré suivre l'acclimatation de notre jeune héros dans un pays si différent du nôtre. Au travers du vocabulaire local, il nous explique sa nouvelle vie, leurs coutumes, leurs manières de vivre. En suivant ses aventures c'est un peu comme entrer dans un manga. le jeune "gaijin" (étranger) nous explique tout. Mais en même temps il nous parle aussi de son pouvoir. du fait qu'il l'a gardé tout d'abord pour lui puis s'est enfin confié à sa famille. Là encore réactions, émotions, sensations sont disséquées et expliquées avec ses ressentis de gamin. On éprouve ses peurs, ses doutes, ses bonheurs aussi.
Et puis les histoires s'entremêlent. Il n'est pas seul. Il apprend aussi qu'il existe une organisation dans le monde qui est en charge des personnes comme lui. de ces jeunes qui développent un pouvoir. Et que le but ultime est de devenir un Merveilleux.
Alors l'histoire va se compliquer, se diversifier aussi et toujours en suivant ses avancées dans ce Japon si lointain nous allons aussi vivre avec ses secrets.
Tout cela fait que je me suis vraiment plu dans ce récit, il est fortement bien écrit, simple mais pas simpliste. Il parle d'une autre façon de vivre sans la juger sauf parfois au travers des pensées de Benjamin. Et encore sont-ce plutôt des réflexions que des jugements. BB est franc, sincère et même si parfois sa curiosité le pousse à utiliser son pouvoir alors qu'il ne devrait pas, il sait aussi écouter son coeur et celui des autres. le choc des cultures ne l'empêchera pas de se faire de nouveaux amis et de les apprécier. Mais parfois ce sera aussi l'occasion de faire apparaître des incompréhensions face à chaque façon de réagir.
Un vrai coup de coeur jeunesse que je recommande aux afficionados du japon mais pas que... loin de là. La fin nous laisse présager une suite, alors je dis : à quand les prochaines aventures de BB et surtout dans quel pays ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
chichinette3
  19 mars 2019
je suis ravie de cette lecture ! Embarquée avec la famille Berlin au Japon, j'ai suivi les aventures du minuscule héros avec délectation et enthousiasme.
Sous couvert de fantastique, l'auteur nous invite à un voyage au Japon. Truffés de mots et d'informations sur le pays du Soleil Levant, le récit est un vraie mine d'or pour ceux qui n'y connaissent rien. J'ai découvert des coutumes et du vocabulaire en lisant ce roman.
Et puis, le style est tellement frais et pétillant, que ça donne la patate. Avec beaucoup d'humour et d'humilité aussi, le personnage principal ne peut que se faire aimer des lecteurs. Surtout avec un tel pouvoir dont il n'abuse pas, bien au contraire. Ses amis japonais sont tout aussi attachants, particulièrement Junji, qui parle aux morts. Je m'attendais à ce qu'il rencontre la tante de Benjamin dans ses pérégrinations.
Une suite est-elle à espérer ? Avec la nouvelle destination et les petits cailloux posés et intrigants sur la Tante Rose et sa relation à Benjamin, on peut tout à fait y croire !
Merci pour cette belle lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   28 février 2019
Niveau look, Didine c'est la formule basique. Elle déteste les magasins, elle ne se maquille jamais, elle se coiffe avec les doigts et de gros élastiques. Su ekke pouvait, elle mettrait tous les jours sont grand t-shirt XXL troué sur lequel est écrit "Avant, j'étais chiante. Maintenant, je suis pire."
Commenter  J’apprécie          50
SharonSharon   26 février 2019
Tandis que nous traversons les couloirs de l'immeuble, les yeux rivés sur la moquette grise et les parapluies suspendus aux portes, le second chauffeur nous raconte que les Japonais louent rarement des maisons aux étrangers mais que nous, nous représentons la France et que les Japonais raffolent de l'art à la française. Et je me dis qu'ils ne doivent sûrement pas connaitre nos téléréalités et nos camps de migrants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SaiwhisperSaiwhisper   18 février 2019
Je m'appelle Benjamin Berlin. B. B.
Papa dit toujours que ça porte bonheur d'avoir deux initiales identiques. Moi j'entends "bébé" et ça ne m'aide pas à grandir, ces futilités.
Commenter  J’apprécie          70
SaiwhisperSaiwhisper   20 février 2019
Sur le quai, ma sœur l'avait aperçut, le majestueux Brian dans son jogging rouge passion, la mèche grasse sur les yeux et la pochette en cuir sur le ventre.
Commenter  J’apprécie          60
SaiwhisperSaiwhisper   28 février 2019
En filant vers ma chambre, j'ai entendu leurs trois petites voix bourdonner leur crâne. Elles étaient affolées. Leurs mots étaient braves, rebondis, courts, alarmés. Ils criaient. C'était cacophonique. Pourtant, ma famille était restée silencieuse à la table du séjour. On entendait seulement la pendule battre la cadence. Personne ne parlait. Mais dans leurs têtes, ça ressemblait à du tonnerre.
Un bruit de fin du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Julien Dufresne-Lamy (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julien Dufresne-Lamy
Julien Dufresne Lamy : « L'écriture était naturelle pour moi »
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

10 questions et "1 kilo de culture générale" à gagner !

Quel est le nom du premier chef qui a réussi à fédérer le peuple gaulois ?

Orgétorix
Astérix
Vercingétorix
Celtill

10 questions
2733 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture généraleCréer un quiz sur ce livre