AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782234059153
232 pages
Éditeur : Stock (17/01/2007)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Notre monde ne cesse de devenir plus complexe à mesure qu'augmentent le nombre et l'interdépendance des acteurs, à mesure aussi que se multiplient les défis planétaires : défis énergétiques, révolutions technologiques, menaces de I'hyperterrorisme, pour faire court. Dans ce monde de plus en plus " épais ", qui ou quoi maîtrise le pouvoir ? Comment les décisions seront-elles prises ? En fonction de quoi ? Après l'ascension des États-Unis, est-il inéluctable, comme on... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
YvesParis
  04 décembre 2012
François Heisbourg, probablement l'un des meilleurs analystes de la scène internationale, nous offre deux ans après "La fin de l'Occident ?" son nouvel opus. Cet exercice de prospective est nettement moins ambitieux et beaucoup plus prudent que celui auquel se livre Jacques Attali dans "Une brève histoire de l'avenir". le monde en effet est devenu selon Heisbourg plus « épais », plus « visqueux » et donc moins prévisible : « la multiplicité des acteurs du système-monde, les régulations nouvelles des sociétés postindustrielles, l'ampleur des défis planétaires et le multiplicité des réseaux d'interdépendance rendant progressivement plus difficile la prise de décisions tranchées » (p. 16).
Ce monde se caractérise par une mondialisation accélérée par la révolution des technologies de l'information à laquelle le premier chapitre du livre est consacré. le deuxième est toutefois plus intéressant qui interroge la pérennité de la domination américaine. Selon Heisbourg – Attali est du même avis – le « moment unipolaire » ne durera pas. L'hégémonie américaine sera-t-elle pour autant supplantée ? Heisbourg s'interroge sur la capacité de la Chine à assumer ce nouveau leadership. Il conclut son troisième chapitre par la négative constatant que si la Chine possédera peut être les attributs objectifs de la puissance (population, richesse, force militaire), il lui manquera encore la capacité d'exporter à travers le monde des valeurs culturelles susceptibles d'emporter l'adhésion : « La Chine sera très vraisemblablement une superpuissance rivalisant avec les États-Unis. Simplement elle ne sera pas la nouvelle puissance hégémonique » (p. 137)
Si Heisbourg conclue à « l'émergence d'un monde sans maître » (p. 16), ce n'est pas, on l'aura compris, faute de candidats, mais plus fondamentalement en raison du changement de la règle du jeu du monde postindustriel : l'épaisseur du monde rendra impossible l'exercice de l'hégémonie politique traditionnelle.
La question qui se pose alors, et à laquelle Heisbourg consacre les deux derniers chapitres de son livre, est celle des défis de ce monde post-westphalien et des moyens d'y répondre. Rompant avec l'optimisme d'un Francis Fukuyama ou d'un Thomas Friedman, Heisbourg soutient que « la terre n'est pas plate » c'est-à-dire que la mondialisation n'a pas entraîné une homogénéisation du monde où les questions de territoire et d'identité sont plus prégnantes depuis la fin de la guerre froide. Dans ce monde hétéronome, l'anarchie est possible qu'aggraveront les laissés-pour-compte africains de la mondialisation, les résistances moyen-orientales à la marche démocratique et les tentations nationalistes latino-américaines. Pour autant le système monde se régulera en limitant le champ de la force – l'aventure américaine en Irak constituera probablement un précédent à ne pas reproduire – et en étendant l'empire de la norme : le fonctionnement de l'OACI, de l'OMS ou de l'OMC, organisations « techniques » où les États négocient sous le regard vigilant de la société civile les règles garantissant la gestion intelligente de ressources limitées préfigure peut-être l'exercice futur du pouvoir dans un monde sans maître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Birhacheim
  28 mai 2009
Epaisseur du monde… ou épaisseur de l'écriture ?
Si on en croit la 4ème de couverture de cet ouvrage, François Heisbourg est un expert incontesté des questions de géopolitique et de terrorisme. Je veux bien le croire par défaut mais à la lecture de “l'épaisseur du monde”, je n'en suis pas convaincu.
On s'attend à une réflexion fondamentale sur l'état du monde et ses bouleversements passés, présents et à venir. de fait, François Heisbourg nous propose une réponse à l'ouvrage très stimulant de Thomas Friedman, auteur du best seller “The world is flat” sorti fin 2006 en France sous le titre “La terre est plate”. Donc “l'épaisseur du monde” est en partie la réponse à “la terre est plate”, original, non ?
A défaut d'épaisseur du monde, on est confronté, dans cet ouvrage, à une certaine épaisseur… de l'écriture...
.../...
Lien : http://www.bir-hacheim.com/l..
Commenter  J’apprécie          10


Videos de François Heisbourg (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Heisbourg
Vivien Pertusot : "Emmanuel Macron se positionne comme un leader qui peut et veut parler avec... ."La France a-t-elle vocation à être le gendarme du monde ?" La débat du Grain à Moudre avec François Heisbourg, président de l'International Institute for Strategic Studies (IISS) et du Centre de politique de sécurité de Genève (GCSP), Vivien Pertusot, chercheur associé à l?Ifri, spécialiste des questions européennes et de défense et Agnès Levallois, vice-présidente de l'IREMMO, Institut de Recherche et d'Etudes Méditerranée Moyen-Orient.https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre/du-grain-a-moudre-du-lundi-23-avril-2018
+ Lire la suite
>Sciences sociales>Science politique>Relations internationales (236)
autres livres classés : relations internationalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Avec des comme

On entre ici comme dans

un champ de blé
un moulin
une boulangerie

12 questions
14 lecteurs ont répondu
Thèmes : expressions , littérature , chansonCréer un quiz sur ce livre