AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702155294
Éditeur : Calmann-Lévy (19/03/2014)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Ce livre est l’histoire d’un amour impossible, celui de Claire, très jeune fille éprise d’un grand avocat pénaliste. Pour le séduire, lui qui ne la regarde pas, elle s’immisce peu à peu dans son quotidien, devient sa secrétaire le temps d’un été, puis sa collaboratrice durant des années. Sa famille, ses amis, son avenir, elle lui abandonne tout. Ombre de son ombre, douloureuse et pourtant sereine, elle ne se résigne pas à l’oublier quand il décide de la renvoyer. Bi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
beatriceferon
  20 décembre 2015
Quand Claire découvre par hasard, en feuilletant un magazine, la photo de Gabriel Doré, « un ténor du barreau malgré son jeune âge, disait la légende », elle sait que « de sa vie, elle n'aimerait que cet homme-là. »
En dépit de sa timidité, Claire s'arrange pour rencontrer celui qui deviendra pour elle un dieu. Pour lui plaire, elle est prête à tout. Elle oublie sa fierté. Elle oublie ses droits. Elle s'oublie elle-même.
Le personnage De Claire a tout pour m'énerver. Tombée follement amoureuse d'une chimère, elle a complètement abandonné respect de soi et esprit critique pour vivre dans l'ombre de Gabriel. Elle accepte tout de lui. Elle se réjouit d'un mot tracé de sa main, fût-il un reproche bien sec et blessant. Sa chambre est devenue un sanctuaire à la gloire de cette divinité qu'elle vénère. de temps à autre, elle lui dérobe un menu souvenir pour son autel : une photo, un brouillon froissé et jeté à la corbeille. Elle accepte d'être traitée en esclave. Parfois, il lui arrive d'imaginer quelque chose qu'elle aimerait lui dire. Mais, soit Gabriel lui coupe la parole, soit elle ne trouve pas le courage d'ouvrir la bouche. Alors tant pis. Elle gardera ses remarques pour elle. La relation qu'elle entretient avec Gabriel a quelque chose de masochiste. Il ne la voit même pas. Il la relègue dans un débarras, comme un objet qu'on exhume quand on en a besoin, qu'on oublie le reste du temps. Jamais un compliment. Jamais un merci. En revanche, les reproches mordants pleuvent, par écrit, le plus souvent, elle ne mérite même pas un mot de vive voix. « Une fois de plus, vous avez oublié quelque chose d'important. Téléphonez au confrère et dites-lui que par votre faute je demande un report de clôture. »
Un jour, enfin, il l'emmène avec lui pour plaider une affaire importante en province. Mais à l'entrée du Palais de Justice : « Ce matin, je n'ai pas trouvé de chaussettes propres (…) Tout à l'heure, pourrez-vous aller m'en acheter une paire ? du 42, en fil d'Écosse. Grises. » Claire écume tous les commerces et arrive en retard, essoufflée : « Il n'y avait pas de gris. J'ai pris du noir (…) - Vous n'êtes même pas fichue d'acheter des chaussettes. »
Claire découvre les carnets où Gabriel note tout ce qui est important : les affaires qu'il plaide, le cheval qu'il monte, les maîtresses qui se succèdent. D'elle, pas un seul mot. Elle n'existe pas.
Nous suivons l'histoire de Claire de l'extérieur. de temps à autre, le récit s'interrompt : ici, c'est une page du carnet de Gabriel, là ce sont des lettres envoyées par une amoureuse éconduite ou par des clients. Là encore, la liste bien sèche des recommandations ou des remarques que Gabriel Doré adresse à son assistante.
Claire vit dans un autre monde. Celui du rêve. Elle se lance des petits défis puérils : « regard fixé sur les dalles noires et blanches du carrelage. Si je marche sur les noires seulement, je vais le croiser. »
Elle compte les secondes, les minutes qui la séparent de son tortionnaire. Ridicule !
Et pourtant, je n'ai pas pu me détacher de cette fille avec laquelle je n'ai rien en commun. J'étais curieuse de voir jusqu'où elle serait capable d'aller. C'est vertigineux ! C'est effrayant !
En lisant, je m'imaginais Brigitte Hemmerlin comme une toute jeune auteur. Elle était à ce point présente en Claire, qu'elle me semblait avoir son âge. Or, en faisant quelques recherches, j'ai découvert qu'elle avait plus de soixante ans, avait été avocate et radiée du barreau et avait puisé abondamment dans sa vie pour écrire son histoire.
En dépit de mon peu d'affinité avec les personnages (un type comme Gabriel Doré, je l'aurais étranglé de mes mains!), j'ai beaucoup aimé ce roman, finalement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ticafouillou
  20 mai 2015
C'est un de mes Confrères qui m'a fait découvrir ce livre. Tout de suite intriguée par le titre et par l'histoire, « celle d'une très jeune fille éprise d'un grand avocat pénaliste », je l'avais placé dans ma PAA (pile à acheter), j'ai fini par me le procurer et il ne sera pas resté longtemps dans ma PAL (vous devez savoir ce que c'est maintenant, je ne vous aide plus) car dès que je l'ai eu entre les mains j'ai eu envie de l'ouvrir.
L'histoire est celle d'une jeune fille on ne peut plus normale. Un jour, en feuilletant un magazine, elle tombe sur la photo d'un avocat pénaliste interviewé pour un livre et est immédiatement fascinée par le personnage. Peu à peu, elle parvient à intégrer son quotidien, d'abord en le dépannant quand sa secrétaire est absente, ensuite comme stagiaire et enfin lorsqu'elle devient sa collaboratrice. Cet homme va devenir le centre de sa vie et plus rien d'autre que lui ne va compter. Elle quête le moindre signe d'approbation de sa part, ramasse les miettes d'attention qu'il lui concède car évidemment, Maître Gabriel Doré ne la voit pas et est odieux comme tout pénaliste qui se respecte (bon, d'accord, sauf quelques-uns et notamment celui qui m'a conseillé ce livre). Sa famille, son fiancé, Claire lui abandonne tout, sans compter. Alors, lorsqu'il décide de la renvoyer et de la remplacer, elle ira jusqu'à faire l'impossible pour être sûre de se l'attacher.
Ce roman est mystérieux, un peu ensorcelant, et doucement cruel. Tout en pouvant plaire à tout un chacun, il fera nécessairement écho chez ceux de ses lecteurs qui exercent la profession d'Avocat, d'autant qu'il parle d'un temps où la peine de mort n'était pas abolie.
Ce que vous devez savoir, c'est que Claire existe vraiment. Elle s'appelle Brigitte HEMMERLIN et c'est l'auteur de ce livre. Car c'est son histoire –version romancée- qu'elle nous raconte. Devenue avocate en 1978, elle sera radiée du Barreau en 1981 et condamnée par la Cour d'assises, pour des faits que je vous laisse le soin de découvrir en lisant ce livre. En 2011, elle tentera de réintégrer la profession mais « les quarante-deux membres du Conseil de L'Ordre », auxquels elle dédie notamment son livre, lui opposeront un refus.
Du coup, vous l'aurez compris, Maître Gabriel Doré aussi existe vraiment, mais ne comptez pas davantage sur moi pour vous dévoiler la véritable identité de celui qui, involontairement, a contribué à faire basculer, sinon la vie, du moins la carrière de Brigitte HEMMERLIN.
Une seule chose diffère entre le roman et la réalité, et pas des moindres, c'est la véritable raison des agissements De Claire et Brigitte. Là encore, impossible de vous en dire plus.
Voilà. Maintenant je suis sûre que comme moi, une fois ce roman refermé, et même avant si vous trichez, vous aurez envie d'en savoir plus sur la fascinante histoire de Brigitte HEMMERLIN. de démêler le vrai du romancé. Et vous vous poserez certainement la question de savoir quel aurait été votre vote si vous aviez été l'un des quarante-deux.

Lien : http://cousineslectures.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ComiteromansPoissy
  16 août 2014
Après un chapitre j'ai senti que ce livre allait m'énerver... et ce fut le cas. le personnage principal est une jeune fille qui tombe amoureuse d'une image dans un magazine. Dès lors elle se débrouille pour rencontrer cet homme, qui est un avocat. Petit à petit elle s'impose comme sa secrétaire. Mais lui ne la voit pas et un jour la licencie.
Moi, ce genre de fille qui gache sa vie pour une idée d'un homme... je ne supporte pas ! Voilà sur le fond. Sur la forme, je n'ai rien à dire.
Isabelle (Louvecienne)
Commenter  J’apprécie          21
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   24 février 2015
Il peut bien ne jamais revenir. Elle sera toujours à ses côtés, ici en prison ou dehors, et quoi qu’il fasse. Claire salue la jeune avocate, écoute ce qu’elle a à lui dire, prend poliment congé, regagne sa cellule. Il est là, devant elle, sourire aux lèvres, il s’avance, pas de danseur espagnol, pose sur sa joue des lèvres aussi douces et sèches qu’un parchemin. Un jour, dehors, elle frappera à nouveau à sa porte. S’il ne veut pas lui ouvrir, elle trouvera bien un moyen. Car la vérité, la vraie, celle que personne n’a jamais découverte, et que Claire restera seule à connaître, c’est que rien ni personne ne peut arrêter une fille qui rêve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   24 février 2015
Dieu que je déteste entrer en détention, sentir derrière moi les portes qui se ferment, attendre, dans un parloir, l’arrivée d’un homme que l’on vient de fouiller, lire dans ses yeux l’estime qu’il me porte et l’espoir que je lui donne – faux espoir, la plupart du temps, d’ailleurs. Je déteste encore plus le quitter, sur une poignée de main, et ressortir à l’air libre. Et je hais devoir cacher ces sentiments et garder un visage impassible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   24 février 2015
Un dossier est un être vivant, c’est-à-dire un tout organisé, avec des parties visibles et des parties invisibles. Il y a un moyen de savoir s’il est bien fait : quand il a été dactylographié, vous devez avoir envie de le relire et cette lecture doit vous faire physiquement du bien. On doit finalement éprouver à l’égard d’un dossier le même désir qu’à l’égard d’un être de chair. Plus crûment, on doit bander pour le dossier qu’on a préparé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   24 février 2015
N’ayez pas honte, montrez-vous positif, laissez la peur de côté. L’avenir est là devant vous, à portée de main, voilà déjà longtemps que vous êtes détenu, la liberté n’est pas loin.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   24 février 2015
J’aime les femmes. Ce sont pour moi des fruits toujours mûrs, et bien que certaines soient très sottes, je sais que je leur consacre bien plus de temps que je ne le devrais.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Brigitte Hemmerlin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Hemmerlin
Brigitte Hemmerlin: d'avocate à écrivain .Condamnée il y a trente ans pour avoir fourni un revolver au dernier condamné à mort français, radiée du barreau, Brigitte Hemmerlin revient sur cet épisode de sa vie à travers un roman, "On n'arrête pas une fille qui rêve". Entretien: Dominique Conil. Video: Nicolas Serve.
autres livres classés : prisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Brigitte Hemmerlin (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Comment je suis devenu Malcolm X (10 exemplaires à gagner)

Quel est le véritable nom de Malcolm X ?

X est son véritable nom
Malcolm Little
Malcolm Xavier
Malcolm Exe

5 questions
969 lecteurs ont répondu
Thème : Comment je suis devenu Malcolm X de Ilyasah ShabazzCréer un quiz sur ce livre