AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782203001084
62 pages
Casterman (04/05/1993)
3.91/5   1567 notes
Résumé :
"Le Crabe aux pinces d'or" (1941) renoue avec l'aventure exotique. Enquêtant sur un trafic de fausse monnaie, Tintin se retrouve emprisonné sur un navire, le Karaboudjan.
A son bord, il fait la connaissance du Capitaine Haddock, marin alcoolique, et découvre l'existence d'un trafic d'opium, dissimulé dans des boîtes de crabe.
Réussissant à s'enfuir avec Haddock et se réfugiant au Maroc, Tintin finira par démasquer la bande de malfaiteurs.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (81) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 1567 notes
5
25 avis
4
36 avis
3
18 avis
2
1 avis
1
0 avis

Nastasia-B
  26 août 2013
Le Crabe Aux Pinces D'Or est la sixième aventure de Tintin que je fais découvrir à ma fille, elle qui me sert d'étalon pour revisiter Tintin à l'aune d'une vision d'enfant.
C'est avec délice qu'on voit apparaître, au fond d'une cabine glauque du cargo Karaboudjan un sinistre ivrogne, pourtant capitaine du navire mais maintenu dans sa dépendance alcoolique par le second, qui est en fait le véritable maître à bord du bateau.
Vous avez bien sûr reconnu le fameux capitaine Haddock, appelé à un grand avenir dans la série et à une légère cure de désintoxication au contact de Tintin, ainsi que le fourbe lieutenant Allan, lui aussi appelé à faire d'autres apparitions en qualité de malfrat dans d'autres albums.
J'ai trouvé cet opus intéressant d'un point de vue « épaisseur » des personnages, où l'on entre un peu plus que d'habitude dans leur « psychologie », toutes proportions gardées, cela va sans dire.
Le caractère du capitaine est déjà bien marqué, alcoolique invétéré, ordurier et tempétueux mais avec une nuance qu'il perdra par la suite dans les autres albums, à savoir son côté gaffeur qui ici égale presque celui des Dupond et Dupont, ce qui n'est pas peu dire.
En revanche, comme dans l'album précédent, le Sceptre D'Ottokar, et dans le contexte d'une lecture réellement destinée à des enfants, il y a encore beaucoup de choses qui leur passent trop largement au-dessus de la tête, telles les notions de trafic d'opium, de rebelles sahariens, de vapeurs d'alcool, par exemple.
Tout au long de cette aventure, nous sommes donc lancés avec Tintin, puis avec le capitaine, à la poursuite de trafiquants d'opium dont nous allons essayer de démonter la filière internationale depuis les pluvieux ports de la mer du Nord jusqu'aux torrides contrées du Maghreb.
Il est à noter que, faute de « matière », Hergé s'est vu contraint, à plusieurs endroits de dessiner de grandes planches en pleine page afin d'arriver, bon an mal an aux 62 planches réglementaires.
Un album donc indispensable dans la genèse de la série avec l'apparition capitale du capitaine, que ma fille a globalement bien aimé mais pas adoré. Mais ceci n'est que son avis, c'est-à-dire, pas beaucoup plus qu'une bouteille vide aux mains du capitaine Haddock.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          543
MissG
  23 juillet 2012
"Le crabe aux pinces d'or" est la neuvième aventure de Tintin prépubliée en noir et blanc entre octobre 1940 et octobre 1941 et parue en version couleur en 1944.
La prépublication intervenant pendant la Seconde Guerre Mondiale et la Belgique étant occupée par les Allemands, Hergé n'était pas libre dans les thèmes abordés et se devait de rester neutre.
Néanmoins, cet album se démarque sur certains aspects et revêt un caractère important car il met en scène un personnage qui deviendra récurrent par la suite : le capitaine Haddock.
En effet, le capitaine est introduit dans l'univers de Tintin avec cette histoire et la vision qui en est donnée est moins lissée et « politiquement correct » que dans les autres albums.
Tintin va faire sa rencontre sur le cargo dont il est le capitaine, le Karaboudjan, qui en réalité sert au lieutenant Allan à faire du trafic d'opium.
C'est un capitaine sans aucun panache ni emprise sur son équipage qui y apparaît, avec un fort penchant pour l'alcool et passant la majorité de son temps saoul.
Il est par la suite montré très souvent avec une bouteille à la main ou bien fantasmant et transformant les personnes en bouteille de champagne ou de vin.
Le pire moment pour ce personnage étant sans doute la traversée du désert marocain : "Le pays de la soif !"
Les ravages de l'alcool étant ce qu'ils sont, il ne réfléchit pas et met à plusieurs reprises sa vie et celle de Tintin en jeu, agissant sur le coup de l'impulsion et réalisant après coup qu'il n'aurait pas dû agir ainsi.
Ce qui aurait pu rendre le personnage définitivement pathétique va au contraire le servir et l'ancrer à jamais dans la mémoire collective de l'univers de Tintin car en agissant ainsi, le capitaine Haddock va apporter une touche d'humour à l'histoire, tandis que les Dupondt y apportent de la loufoquerie.
De plus, j'ai toujours trouvé intéressant le point de vue de Hergé sur la relation entre Tintin et les armes à feu.
Ainsi, ce dernier n'a rien contre leur utilisation, mais il ne les utilise jamais et ne s'en sert que pour se défendre.
Cet album en est une belle illustration : Tintin va sortir un pistolet pour intimider les méchants mais il le perdra très vite par la faute du capitaine au profit de ces derniers.
Il utilise aussi l'intimidation et le mensonge au besoin : "Et moi, je dois aller sans tarder à l'Institut Pasteur ... car je viens d'être mordu par ce chien enragé !"
Mais, comme dans les autres aventures de Tintin, Hergé n'est jamais moralisateur, même lorsqu'il aborde l'alcoolisme ou le trafic d'opium, et c'est l'un des atouts de cette série.
L'autre point flagrant dans cet album, sans doute plus que dans les autres, c'est l'opposition entre Tintin, héros quasi angélique sans aucun défaut et ne doutant jamais ; et le capitaine Haddock condensant à lui seul les interrogations, les faiblesses, les rechutes, les maladresses, les actes irréfléchis.
Ces deux personnages sont tellement différents l'un de l'autre que leur entente, et par la suite leur amitié, n'en est que plus originale et inattendue.
"Le crabe aux pinces d'or" est une aventure de Tintin particulièrement plaisante à lire, d'autant qu'elle marque la rencontre entre Tintin et le capitaine Haddock, que Milou y apporte une touche comique des plus plaisantes et qu'elle a lieu dans un contexte exotique.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
MELANYA
  30 avril 2022
« Les Aventures de Tintin, tome 9 : le Crabe aux pinces d'or » est le neuvième album de la série de bande dessinée" Les Aventures de Tintin", créée par le dessinateur belge Hergé.
Cette aventure marque l'entrée du capitaine Haddock dans la série. Commandant du cargo Karaboudjan, sans en être maître à bord, il est maintenu dans un état d'ivresse permanent par les membres de son équipage qui peuvent ainsi poursuivre leur trafic d'opium dissimulé dans des boîtes de crabe. Tintin, qui enquête sur les malfaiteurs, est retenu prisonnier à bord du navire, mais parvient à s'en échapper en compagnie du capitaine. L'aventure les mène jusqu'à Bagghar, un port fictif de la côte marocaine, où les deux hommes finiront par déjouer les plans des trafiquants.
Avec l'apparition du capitaine, l'auteur trouve un nouvel ingrédient narratif, mais il apporte également un surplus d'humanité dans ses Aventures. Doté d'un visage plus expressif et d'une vie intérieure plus tourmentée que Tintin, Haddock est un héros plus humain, auquel les lecteurs s'identifient plus facilement. Aux côtés de Tintin, le capitaine entre sur la voie de la rédemption. Bien qu'il peine à se libérer de ses pulsions destructrices et de sa dépendance à l'alcool, Haddock retrouve au fil du récit l'estime de lui-même et celle des autres.
Tintin s'intéresse à la mort d'un marin noyé, dont le corps est retrouvé dans un port. Un lien avec une boîte de crabe vide trouvée par Milou dans une poubelle apparaît quand les Dupondt découvrent dans les vêtements du marin, un message sur un papier d'emballage de ces boîtes de conserve. Ce message comporte un mot aux consonances arméniennes : « Karaboudjan », qui s'avère être le nom d'un cargo. Tintin enquête sur ce navire puis est retenu prisonnier à bord par l'équipage.
Il découvre par la suite que ces boîtes contiennent en fait de l'opium. C'est en cherchant à s'évader qu'il rencontre le capitaine Haddock, en pénétrant dans sa cabine par le hublot. Ce dernier n'est plus le maître à bord : son lieutenant Allan Thompson l'abreuve inlassablement de whisky pour exercer lui-même le commandement. Tintin apprend à Haddock, stupéfait, que son équipage est impliqué dans un trafic de drogue.
Ils décident de fuir ensemble à bord d'une chaloupe, accompagnés de Milou, puis détournent l'hydravion des bandits venus les neutraliser. Tintin et Haddock tentent de rejoindre l'Espagne mais à cause d'une tempête, puis d'une crise provoquée par l'ivresse du capitaine, l'appareil s'écrase en plein Sahara. Les voilà perdus en plein désert, au « pays de la soif », comme le répète Haddock, condamné à une abstinence qui le mène au delirium tremens. Les deux hommes tombent inanimés, puis se réveillent au poste marocain d'Afghar, dirigé par le lieutenant Delcourt. Après une courte période de repos, les héros franchissent le désert à dos de dromadaires, affrontant au passage des pillards et finissent par atteindre Bagghar, un grand port de la côte marocaine.
Cette ville est la destination du Karaboudjan officiellement porté disparu entre-temps, mais les héros soupçonnant le bateau d'être arrivé à destination, le retrouvent sous un faux nom, le Djebel Amilah qu'Allan et ses hommes de main ont en effet maquillé. Sur place, le jeune reporter, aidé des Dupondt, s'emploie à démasquer les trafiquants et leur chef Omar Ben Salaad, l'homme le plus respecté de Bagghar, tout en aidant Haddock à combattre son alcoolisme.
D'autres personnages font ici leur seule apparition dans la série de bande dessinée : c'est le cas notamment du riche marchand marocain Omar Ben Salaad - du lieutenant Delcourt ou de l'agent de la Sûreté japonaise Bunji Kuraki.
Bon, mille sabords, je m'aperçois que je suis en train de raconter alors, halte-là ! Place aux « tintinophiles » et aux autres, aux amateurs de belles bandes dessinées comme c'est le cas pour les aventures de Tintin.

Lien : https://www.babelio.com/monp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
cicou45
  05 novembre 2011
J'adore cet album pour plusieurs raisons. Tout d'abord, il traite une nouvel fois d'un sujet assez sensible, à savoir le trafic d'opium mais surtout parce que l'on y découvre enfin le capitaine Haddock qui deviendra par la suite l'ami inséparable de notre cher Tintin. le capitaine Haddock, dirigeant du cargo le Karaboudjan est en réalité dans un piteux état lorsque Tintin le découvre car, étant alcoolique, il se laisse totalement manipuler par son équipage et notamment par son machiavélique second, Allan. Il ignore totalement ce qui se trame sur son cargo et surtout que celui-ci transporte une cargaison d'opium. C'est Tintin qui lui ouvrira les yeux et l'aidera à redevenir le véritable maître à bord et enfin, chose non négligeable, à retrouver "figure humaine" en se débarrassant (enfin pas totalement sinon, que serait le célèbre capitaine Haddock sans sa précieuse bouteille de Whisky ?) de son addiction pour l'alcool.
C'est une des raisons principales qui m'ont fait trouver cet ouvrage émouvant car il démontre que l'amitié peut faire des miracles et que si on a la volonté et que l'on est soutenu et aidé, on peut arriver à retrouver toute son intégrité et faire des choses que l'on jugeait, de prime abord, irréalisable. Que l'homme peut être vulnérable lorsqu'il a des faiblesses et que des âmes malfaisantes les exploitent pour les retourner contre vous...Voilà, à mon humble avis, la véritable morale de cet album !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
RosenDero
  08 avril 2022
Le crabe aux pinces d'or... cette boite de conserve, cette étiquette déchirée, ce mot griffonné... quels souvenirs !
Retour sur mes relectures de Tintin, avec un regard d'adulte cette fois.
Je n'avais pas conscience que c'était le tome de la rencontre avec le capitaine Haddock, ni que le running gag de la boisson, qu'on retrouvera dans les tomes suivants, y prenait naissance. Son attirance pour l'alcool amène d'ailleurs à l'une des scènes les plus marquantes de toute la série, dans mes souvenirs, lorsqu'il est victime d'une hallucination et prend Tintin pour une bouteille dont il voudra faire sauter le bouchon (ça et le fameux "Lao-Tseu l'a dit..." que j'attends de retrouver dans une prochaine lecture).
J'avais oublié comment on passait des rues belges aux cales d'un cargo, d'un radeau à un avion, d'un campement militaire à une ville du Maroc. J'avais oublié que cette aventure était remplie d'action, avait une trame "espionnage" et débutait par une enquête au sujet d'un homme noyé. Il faut dire qu'en plus de le lire, j'avais aussi la version dessin animée qui, pour le coup, a subi de nombreuses modifications.
Bilan : un tome d'un très bon niveau, qui dépasse même les souvenirs que j'en avais. Action, intrigue, humour, dépaysement. Un bon cru.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
TableRondeTableRonde   11 juillet 2016
Tintin : Et maintenant écoutons le capitaine …
Haddock [à la radio] - … car le pire ennemi du marin, ce n’est pas la tempête qui fait rage ; ce n’est pas la vague écumante qui s’abat sur le pont, emportant tout sur son passage ; ce n’est pas le récif perfide caché à fleur d’eau et qui déchire le flanc du navire ; le pire ennemi du marin, c’est l’alcool !
Fffh ! … Quelle chaleur dans ces studios ! … GLOU … GLOU … GLOU … BOUM … DZING ……crr ………..
Tintin : Que se passe-t-il ?
Ici Radio-Centre. Mesdames et Messieurs, nous nous excusons d’avoir dû interrompre cette émission. La capitaine Haddock vient d’être pris d’un malaise…
Tintin : Allo, Radio-Centre ? Ici Tintin, Pourriez-vous me donner des nouvelles du capitaine Haddock ? J’espère qu’il ne lui est rien arrivé de grave…
Journaliste de Radio-Centre : Non, rien de grave, la capitaine va déjà beaucoup mieux … oui …non … il s’est trouvé mal tout juste après avoir bu un verre d’eau …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MELANYAMELANYA   30 avril 2022
Ici Radio-Centre. Mesdames et Messieurs, nous nous excusons d’avoir dû interrompre cette émission. La capitaine Haddock vient d’être pris d’un malaise…
Tintin : Allo, Radio-Centre ? Ici Tintin, pourriez-vous me donner des nouvelles du capitaine Haddock ? J’espère qu’il ne lui est rien arrivé de grave…
Journaliste de Radio-Centre : Non, rien de grave, la capitaine va déjà beaucoup mieux … oui …non … il s’est trouvé mal tout juste après avoir bu un verre d’eau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
gteisseire2gteisseire2   01 juillet 2008
Vengeance ! Vengeance ! Vengeance ! Vengeance ! Canailles ! ... Emplâtres ! ... Va-nu-pied ! ... Troglodytes ! ... Tchouck-tchouck-nougat ! ... Sauvages ! ... Aztèques ! ... Grenouilles ! ... Marchands de tapis ! ... Iconoclastes ! ... Chenapans ! ... Ectoplasmes ! ... Marins d'eau douce ! ... Bachi-Bouzouks ! ... Doryphores ! ... Froussards ! ...Macaques ! ... Parasites ! ... Moules à gaufres !
Commenter  J’apprécie          140
AlixoneAlixone   30 septembre 2014
.... car le pire ennemi du marin, ce n’est pas la tempête qui fait rage ; ce n’est pas la vague écumante qui s’abat sur le pont, emportant tout sur son passage ; ce n’est pas le récif perfide caché à fleur d’eau et qui déchire le flanc du navire ; le pire ennemi du marin, c’est l’alcool !
Commenter  J’apprécie          141
genougenou   20 août 2015
Capitaine Haddock : … car le pire ennemi du marin, ce n’est pas la tempête qui fait rage ; ce n’est pas la vague écumante qui s’abat sur le pont, emportant tout sur son passage ; ce n’est pas le récif perfide caché à fleur d’eau et qui déchire le flanc du navire ; le pire ennemi du marin, c’est l’alcool !
Commenter  J’apprécie          111

Videos de Hergé (159) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Hergé
Description History BD est une chaine créer pour l'univers de la bande dessinées qui va s'adresser aux collectionneurs amateurs et professionnels .on y parlera de Tintin , Lucky Luke , Asterix et bien d'autres bandes dessinées. On y parlera d'editions originales , de cotes. On présentera également des tirages de tête , des tirages de luxe ainsi que des planches originales de sérigraphies et des ouvrages dédicacés par Uderzo, Bloz, Hergé et bien d'autres Dans cette bandes dessinées on parle de : Les Aventures de Tintin, reporter du Petit Vingtième au Congo (1931) est le reflet d'une époque coloniale et paternaliste. Pour ces nouvelles aventures, Hergé improvise encore le récit, mais plus pour longtemps. À peine revient-il d'URSS que Tintin se rend en Afrique. Devenu sorcier au royaume de Babaoro'm, Tintin déjouera les pièges d'une bande de gangsters qui souhaitaient contrôler la production de diamant au Congo. L'Afrique, représentée de manière naïve, reflète l'esprit paternaliste d'une Belgique colonialiste au début des années 1930.
Foncez vous abonner à la chaine de HISTORY BD ici : https://www.youtube.com/channel/UCJFs... **************************************************************************** La Page : https://www.facebook.com/Historybd-110788777713396 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Le Groupe : https://www.facebook.com/Historybd-110788777713396/groups /?ref=page_internal ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Instagram : https://instagram.com/historybd1?utm_medium=copy_link ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Contact : historybd29@gmail.com ____________________________________________________________________ ou vous procurer la BD : FNAC : AMAZON : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Lien vers le chaine YouTube du parrain de History BD, le monde d'Hillmick si vous êtes fans de montages figurines de collection : https://www.youtube.com/channel/UCXs932dJaPhuoeizhnlh2wA --------------------------------------------------------------------------------------------------------------- #tintin#objets#collection #milou #bandesdessinées#bd #BD#capitainehaddock #dupondetdupond#biancacastafiore#milou #news#figurines #dessinsanimes #tintinaucongo #comics #herge
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Tintin, presque...

Tintin est ... ?

rapporteur
reporter

5 questions
441 lecteurs ont répondu
Thème : HergéCréer un quiz sur ce livre