AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782203001145
62 pages
Casterman (10/09/2004)
3.88/5   1520 notes
Résumé :
Partout dans le monde, des moteurs d'autos explosent : l'essence doit être trafiquée ! Une crise pétrolière menace. Au Moyen Orient, le cheik Bab El Ehr tente de renverser Ben Kalish Ezab, et ce conflit local peut dégénérer en une guerre générale. C'est bien assez pour inciter Tintin à se rendre, toutes affaires cessantes, Au Pays de l'Or noir (1950).
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (68) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 1520 notes

jamiK
  26 décembre 2018
Ce Tintin, durant mon enfance, me paraissait assez compliqué avec cette histoire de guerre, de mobilisation générale. le démarrage est très burlesque, avec les Dupont confrontés à un problème de moteur qui explose, j'ai compris plus tard que cela faisait référence à Charles Trenet — en 1970, on ne l'écoutait déjà plus beaucoup, Charles Trenet — mais même sans la musique, le gag fonctionne. Mais voilà, quelle est cette guerre imminente dont il est question. La première écriture de ce récit date de 1939, quand on sait cela, le récit prend une autre dimension et est bien moins anodin qu'il n'y paraît. Et puis surtout, que viennent faire là les soldats britanniques en kilt et qu'est-ce que l'Irgoun ? L'Irgoun ? Je sens qu'il y en a qui sont en train de se dire, “Mais qu'est-ce qu'il raconte, il n'y a pas d'Irgoun dans cette histoire !” Je cite le texte :
“- Une patrouille a capturé l'auto et ses occupants : trois juifs de l'Irgoun
- Des juifs... et le jeune homme ?... Quoi ?... Enlevé par les Arabes ?... Envoyez moi ces juifs, Edwards, je veux les interroger moi-même…”
Ce n'est qu'en 1982, chez un ami, grand collectionneur de bande dessinées, que j'ai lu pour la première fois la version actuelle et que j'ai réalisé, que tout le monde ne connaissait pas la même histoire : les pages 15 à 17 n'ont absolument rien à voir, le scénario est radicalement différent, la version que je possède an'est plus éditée (pour être remplacée par une version soit-disant “modernisée”, par euphémisme) pour une diffusion au Royaume Uni. En effet, le scénario original est bien critique vis à vis du colonialisme britannique dans la région, il est question des tensions en Palestine, autant dire que c'est plutôt sulfureux. Mais c'est aussi ce qui en fait l'intérêt. On peut rajouter aussi que Ben Kalish Ezab et Abdallah ont un curieux air de famille avec la famille Saoud (l'installation de la tente dans le salon de Moulinsart dans Coke en Stock renforce d'ailleurs cette hypothèse) ainsi qu'avec Fayçal II d'Irak, qui a servi de Modèle pour Abdallah. Pour quelles raisons Tintin doit sauver cet émir capricieux et cruel pour lequel on a pas la moindre empathie, sinon pour le pétrole des pays occidentaux… Aussi, à travers le personnage de Müller, c'est évidemment du côté de l'Allemagne de 1939 qu'il faut se tourner, faisant entrer la stratégie de guerre par l'économie.
Bref, cette version d'avant 1971 mérite une lecture approfondie, j'ai récemment lu la première partie de “Nos meilleurs ennemis” de Jean-Pierre Filiu et David B. qui apporte encore quelques éclaircissements sur cette histoire. Évidemment, à 7 ans, je ne pouvais pas y comprendre grand chose, ce qui comptait à l'époque, c'était les gags avec les Dupondt dans leur dépanneuse, puis dans le désert. Ce que j'admire chez Hergé, c'est sa capacité à proposer plusieurs niveaux de lectures et c'est sans doute dans cet album qu'il le pousse au paroxysme, du moins dans la version d'avant 1971. En 2005 était sorti l'album “Tintin Dossier L'île Noire”. J'espère qu'un jour l'éditeur aura l'intelligence de sortir un “Tintin Dossier Au pays de l'or noir” parce que là, il y a de la matière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3411
MELANYA
  13 juillet 2022
« Mille millions de mille sabords ! », les Tintinophiles !
Cette fois, suivons « Les aventures de Tintin, tome 15 : Tintin au pays de l'or noir », toujours du célèbre Belge Hergé, c'est-à-dire un voyage au pays du pétole et à son prix…. Bon, peu importe.
Vous avez remarqué la couverture ? le fait que la voiture roule de droite vers la gauche ? Eh bien, c'est normal d'autant plus que l'on trouve un peu d'écriture arabe : de droite à gauche : Ah ! 😛
Et ce pays de l'or noir ? C'est l'Arabie Saoudite ? Presque, puisqu'en fait, il s'agit de de l'Arabie Khémédite. Oui, oui.
Tout commence en Belgique avec deux planches à la gloire des Dupondt qui nous plongent dans l'histoire pétrolière - dans l'énigme qui ne trouvera sa solution qu'en fin d'album… D'ailleurs, les Dupondt seront des personnages importants de cette histoire car très présents.
Les voilà qui viennent faire le plein de leur voiture, une Citroën 5HP de 1924. Belle pièce qui ne survivra pas très longtemps, car après un petit plein (trois litres seulement) – je ne sais pas si c'est pour montrer la pingrerie des policiers, mais ce serait bien possible de la part de Hergé qui n'aime pas ces policiers –, elle va tout simplement exploser… sans blesser les deux Dupondt.
Il est à noter que l'entreprise de dépannage, Simoun, que vont utiliser les Dupondt et qui aura un rôle important en début d'histoire porte un nom proche des noms juifs ce qui va bien avec l'idée d'un album ayant pour cadre la Palestine. Mais attention, pas de racisme, ok ?
M. Simoun, le directeur de la compagnie, dont le commerce semble bien marcher et pour cause, puisque toutes les voitures semblent avoir des moteurs qui explosent, est dessiné par Hergé sous les traits d'un riche homme d'affaires, possesseur d'une très belle voiture dont les Dupondt s'occuperont personnellement.
Mais à travers les gags présentés, nous apprenons l'essentiel et ce n'est pas rien. D'abord, nous sommes à la veille d'une guerre - les réservistes sont rappelés et mobilisés, ce qui permettra d'expliquer pourquoi le capitaine Haddock ne sera pas présent durant cet épisode : il a tout simplement été mobilisé par le Ministère de la Marine… Ensuite, une sorte d'épidémie d'explosions de moteur touche le monde automobile et pas seulement les autos conduites par Dupond… D'ailleurs c'est aussi son briquet qui explose, mais Dupont n'est pas en reste car c'est lui qui comprend à qui profite le crime : si on fait exploser les voitures c'est pour les dépanner donc c'est encore un coup de l'entreprise Simoun…
Tintin, plus inquiet, va mener son enquête chez la Speedoil et Hergé nous offre un cours de géopolitique pétrolière mais qui permet aussi à Tintin d'entrer en action : qui cherche vraiment à pourrir cette essence ? Pourquoi ? Il estime qu'il faut trouver une solution avant qu'une guerre éclate, car faire la guerre avec ce carburant trafiqué serait impossible…
Tout semble pousser Tintin à s'embarquer sur le Speedoil Star
Mais ce pétrolier verra aussi les Dupondt s'embarquer.
La traversée sera mouvementée, surtout pour Milou qui a eu très chaud - un peu plus il se retrouvait à la mer - mais l'arrivée à Haïfa sera d'autant plus délicate que les forces anglaises arrêtent Tintin pour détention de documents secrets tandis que les Dupondt le sont aussi pour les mêmes raisons… Mais qui a pu mettre en place une telle machination, et, surtout, pourquoi ?
LA question.
Surtout qu'à terre, les choses se précipitent et voilà Tintin au coeur de la guerre entre clans. le convoi qui le transfère à la prison centrale est attaqué par des Juifs de l'Irgoun, puis après par des Arabes du cheik rebelle Bab El Ehr… qui attendait un espion à sa solde.
Tintin connaît la soif - la chaleur - la grande fatigue – on l'abandonne en plein désert - lui aussi se perd… mais va se retrouver au coeur de l'histoire en assistant à un attentat sur un pipe-line… Mais c'est là que nous allons découvrir le méchant, et, comme Tintin, nous allons avoir la surprise de reconnaître ce méchant.
Tintin ayant compris qui il avait en face de lui, il lui faut comprendre l'enjeu de cette lutte. Cela sera fait quand il pourra approcher, de façon délicate, Mohammed Ben Kalish Ezsab, émir du pays, l'Arabie Khémédite. Mais dans le salon d'attente de son altesse, il voit le professeur Müller qui sort d'une audience. Après les éminentes explications, il comprend le double conflit qu'exploite Müller, la rivalité entre Ben Kalish Ezsab et Bab El Ehr, les enjeux pétroliers et financiers entre l'Arabex et la Skoil Petroleum… Tout cela tombe dans le drame lorsque le fils de l'émir est enlevé.
Mais en attendant, pour que Tintin puisse mettre en échec le terrible professeur Müller, il lui faut avoir de l'aide. C'est le bon Senhor Oliveira da Figueira qui jouera ce rôle.
Tintin se transformera alors en neveu du commerçant portugais, un peu simplet, ce qui lui permettra de s'introduire chez l'horrible professeur Müller, enfin, Smith dans cette histoire. Alors tout pourra prendre fin pour le meilleur, comme d'habitude.
Au final, une aventure assez sympathique, qui se lit se lit bien (on en a l'habitude).
Le sujet pétrolier est assez d'actualité, ce qui explique un certain regain de cette aventure dans le désert Khemed, surtout auprès des jeunes lecteurs qui l'avaient oublié… 😛
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
cicou45
  07 novembre 2011
Comme le dit si bien le capitaine Haddock, c'est une histoire "à la fois très simple et très compliquée". Simple parce que tout débute en Europe avec des moteurs automobiles qui explosent sans arrêt et si l'on écoutait nos policiers préférés, à savoir les célèbres Dupont et Dupond, il faut chercher à qui profite le crime. Or ici, selon eux, tout porte à croire que le crime profite à la société de dépannage Simoun puisque celle-ci a une slogan publicitaire tellement entraînant qu'à chaque fois qu'une personne rencontre un problème en voiture, elle fait automatiquement appel à elle.
Cependant, affaire très compliquée comme je vous le disais car Tintin ne se fie pas aux simples apparences et va chercher bien plus en profondeur pour démanteler un réel conflit autour de l'or noir, le pétrole, entre l'Orient et l'Occident. Il s'agit en réalité d'un véritable conflit d'intérêt économique entre le puissant cheik Bab El Ehr qui a des appuis de la Skoil Petroleum et l'émir Mohammed Ben Kalish Ezab, actuellement à la tête du pays et qui a signé un contrat avec l'Arabex. le but du premier est de trafiquer les pompes de son ennemi grâce au N14, mis au point par le Docteur Müller afin de contrôler toute les sources d'essence du pays et de mettre ce dernier en position de faiblesse et de le renverser afin de prendre le contrôle du pays.
Qui sait d'ailleurs si Hergé n'a pas vu là les causes de, si elle a lieu un jour (ce que je n'espère vraiment pas, bien entendu), de la Troisième Guerre mondiale ?
Un album dans lequel nous retrouvons le marchand Oliveira da Figuira et qui vient une nouvelle fois en aide à notre ami Tintin en l'aidant dans son enquête et en lui permettant d'infiltrer le palais du Docteur Müller, qui se fait ici appeler Smith. Une des scènes que je préfère est justement lorsque celui-ci fait passer Tintin pour son neveu et qu'il se met à raconter des histoires abracadabrantesques et interminables aux serviteurs du palais dans le seul but de détourner leur attention.
Une autre scène délirante est lorsque les deux policiers prennent une pilule de N14, croyant que c'est de l'aspirine, et qu'ils se mettent à faire des bulles et que leurs cheveux se mettent à pousser de plusieurs couleurs différentes à chaque fois.
Un vrai moment de plaisir qui traite d'un sujet particulièrement sensible et qui est toujours d'actualité ( la guerre du pétrole aura-t-elle lieu un jour ? ) mais qui, heureusement ici, finit bien même si le lecteur n'apprendra jamais comment le capitaine Haddock a réussi à rejoindre son ami car il s'agit d'une affaire à la fois très simple et très compliquée...A lire et à relire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Wyoming
  11 juillet 2020
Un de mes Tintin préférés car il globalise tout le schéma aventurier du gentil reporter avec une vraie intrigue, des fausses pistes, des bons et des méchants, des Dupont sensationnels, d'autres héros que l'on aime retrouver de temps à autre, comme Oliveira da Figueira.
De cette histoire de pétrole trafiqué, Hergé a construit une intrigue bien ficelée avec un suspense croissant, entrecoupé de temps humoristiques qu'il maîtrise parfaitement. Ainsi, l'épisode des Dupont à bord de la jeep est un morceau d'anthologie et leur ingestion de la pilule miraculeuse une merveille de fiction pour tous les âges.
La scène chez le docteur Müller est l'apogée de l'histoire et celle du pistolet à encre d'Abdallah un autre grand moment.
Bref, on peut tout aimer au pays de l'or noir, personnages, réparties, aventures, et le héros favori de ses lecteurs, Tintin. Certains regretteront l'absence de Haddock et Tournesol, mais l'aventure est si dense que l'album a bien fait le plein.
Commenter  J’apprécie          331
Yggdrasila
  11 février 2014
J'ai été attirée par le titre de cette BD ainsi que par sa couverture qui m'ont donné envie de voyager, alors j'ai commencé cette lecture. On est directement plongé dans l'intrigue dès la première page.
Alors que les moteurs à explosion se mettent mystérieusement à exploser partout dans le monde, on soupçonne l'essence d'être trafiquée. de plus, les rumeurs de guerre se font sentir de jour en jour. Tintin et ses acolytes partent alors au Moyen-Orient pour enquêter.
Cette histoire reflète très bien le contexte historique de la période à laquelle l'album a été écrit.
Malgré cette histoire assez sombre de crise pétrolière, j'ai aimé l'humour, notamment avec les personnages de Dupont et Dupond avec leur périple dans le désert. J'ai également aimé le personnage d'Abdallah le fils de l'émir qui est pourtant très turbulent mais qui apporte selon moi une touche d'humour et de rebondissements à l'histoire.
J'aurai aimé savoir lire les quelques bulles écrites en arabe mais le fait de ne pas les lire n'empêche pas la compréhension de ces quelques passages.
Un album sympathique que je trouve plutôt réservé aux adultes pour la complexité de l'histoire. Cette BD se lit tout de même facilement et on ne s'ennuie pas grâce à l'humour qui est présent tout au long de l'album.
Je n'ai pas été complètement transportée mais j'ai quand même passé un très bon moment.
A lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
NemorinoNemorino   05 mars 2020
(entre Dupond et Dupont)

"Et hop ! … Je … Vous… euh… Excusez-moi si je vous demande pardon : je vous avais pris pour un mirage ! …"
(un peu plus loin)
"Et hop ! encore un mirage !
— Tu crois ? … ça n’en a pas l’air… A ta place je ferais un petit virage et…
— Moi, faire un virage pour un stupide rimage ? … Euh… Un rivage pour un mirage… Non, un mirage pour un virage… euh… Enfin, jamais de la vie : je continue tout droit."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          593
ClioInoClioIno   01 avril 2015
- Dis donc... es-tu certain d'être dans la bonne direction ?
- Tout à fait certain !
- Et d'ailleurs, c'est très simple, on nous a dit : "C'est tout droit !"
- Tu as raison : voilà le premier puits que nous devons rencontrer.
- Nous allons nous y arrêter quelques instants pour remplir le radiateur.
- ? ?
- Saperlipopette ! C'était un mirage !
- Un mirage ? Tiens je croyais qu'on les avait supprimés.
- Ça ne fait rien : continuons
- Ah ! Nous avons tout de même bien roulé .... Voilà Tel al Oued ... Nous nous y arrêterons pour boire un verre.
- Bonne idée !
- Ah zut ! Encore un mirage !
- Et encore un ! Décidément ils exagèrent... (les Dupondt rentrent dans un palmier)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
cicou45cicou45   07 novembre 2011
Dupont : Eh hop ! Encore un mirage !
Dupond : Tu crois ? Ça n'en a pas l'air. A ta place, je ferais un petit virage et...
Dupont : Moi, faire un virage pour un stupide rimage ? ...Euh...Un rivage pour un
rimage...Non, un mirage pour un virage...euh...Enfin, jamais de la vie :
je continue tout droit.
Commenter  J’apprécie          182
JCLDLGRJCLDLGR   21 juillet 2019
Hergé a toujours eu le don de prémonition et la crise que déclenche l'épidémie d'explosions du début de cet opus annoncé les crises du pétrole futures ...
Les duponts sont en grande forme et sontresponsable d'une grosse partie des gags., qu'ils partage avec la petite peste d'Abdallah, prunelle des yeux de l'émir Ben Kalish Ezab...
Le méchant de service est Müller cette fois ci !
Le tout dans un décor des plus réaliste entre désert, médina et palais princier.
A relire encore et encore !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
genougenou   20 août 2015
Tintin : Müller, c’est le véritable nom du professeur Smith.
L’émir Ben Kalish Ezab : Où est-il, ce misérable reptile, que je le fasse empaler !…
Tintin : Müller, Altesse, est entre les mains de la police, et je lui ai donné ma parole qu’il serait jugé régulièrement.
L’émir Ben Kalish Ezab : Par Allah ! que vous êtes compliqué, vous autres Occidentaux !… Nous sommes plus expéditifs, nous !…
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Hergé (201) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Hergé
Description History BD est une chaine créer pour l'univers de la bande dessinées qui va s'adresser aux collectionneurs amateurs et professionnels .on y parlera de Tintin , Lucky Luke , Asterix et bien d'autres bandes dessinées. On y parlera d'editions originales , de cotes. On présentera également des tirages de tête , des tirages de luxe ainsi que des planches originales de sérigraphies et des ouvrages dédicacés par Uderzo, Bloz, Hergé et bien d'autres
Foncez vous abonner à la chaine de HISTORY BD ici : https://www.youtube.com/channel/UCJFs... **************************************************************************** La Page : https://www.facebook.com/Historybd-110788777713396 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Le Groupe : https://www.facebook.com/Historybd-110788777713396/groups /?ref=page_internal ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Instagram : https://instagram.com/historybd1?utm_medium=copy_link ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Contact : historybd29@gmail.com ____________________________________________________________________ ou vous procurer la BD : FNAC : AMAZON : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Lien vers le chaine YouTube du parrain de History BD, le monde d'Hillmick si vous êtes fans de montages figurines de collection : https://www.youtube.com/channel/UCXs932dJaPhuoeizhnlh2wA --------------------------------------------------------------------------------------------------------------- #luckyluke #Cartoon Kingdom#unboxîg
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tintin, presque...

Tintin est ... ?

rapporteur
reporter

5 questions
439 lecteurs ont répondu
Thème : HergéCréer un quiz sur ce livre