AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749938104
Éditeur : Michel Lafon (17/01/2019)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Une chasse au trésor sur les pas de deux amants.

Discrète et fleur bleue, la Japonaise Aïko Ishikawa est une designer textile talentueuse. Veuf inconsolable, l'écrivain Jean-Marc Poulain se définit lui-même comme une " ancienne gloire de la littérature ". Quant à la déroutante Angélique Meunier, elle est mathématicienne au CNRS.
Que peuvent bien avoir en commun ces trois personnages ? En apparence rien, sauf peut-être leur amour pour de curieu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Ninis47
  03 février 2019
Je remercie Camille des éditions Michel Lafon pour cet envoi!
L'an dernier à la même époque j'avais lu L'atelier des souvenirs de cette auteure qui avait été une si belle surprise, du coup, j'étais impatiente de découvrir ce nouvel écrit. Et encore une fois toute en douceur et en poésie, Anne Idoux-Thivet a su m'emporter.
Nous suivons ici trois personnages différents.
Aïko, japonaise de naissance et arlésienne d'adoption, qui depuis sa plus tendre enfance à une passion pour Claudine Casserole, une célèbre chanteuse française. Elle est designer, elle créée des motifs pour divers tissus en s'inspirant tout le temps de petits culbutos, ces petits jouets tout droits sortis des années 70.
Angélique, jeune femme mathématicienne vivant à 35 ans toujours chez ses parents. Elle a bien du mal à se faire des amis et se renferme totalement dans son métier et sa passion pour les culbutos également.
Puis il y a Jean Marc, écrivain sur le déclin qui a perdu sa femme quelques mois plus tôt et qui est totalement inconsolable.
Ces trois personnages que tout oppose vont se rencontrer par la force du destin à la suite d'une découverte de messages bien mystérieux dissimulés dans les fameux poussahs (ou culbutos!). Va s'en suivre une quête pour découvrir l'auteur de ces missives et le pourquoi du comment.
Je dois reconnaître qu'au début de ma lecture j'ai été un peu désarçonné par tous ces personnages et je ne voyais absolument pas où l'auteure voulait nous conduire... Puis petit à petit la magie a opéré et je n'ai eu qu'à me laisser porter par la douceur de cette histoire.
Anne Idoux-Thivet a pris trois personnages totalement différents, qui n'ont rien à faire ensemble et leur a donné un but commun, une quête qui pourrait bien être la genèse d'une belle amitié.
J'ai eu un véritable coup de coeur pour les deux personnages féminins et chacun pour des raisons différentes.
Aïko, japonaise immigrée en France par amour pour une chanteuse qui vit de ses deux passions, le dessin et les culbutos! Elle est douce, a toujours le mot et la vision juste sur les choses. Elle est un peu le stéréotype que les occidentaux ont des japonais, droite et zen, mais c'est un personnage très intègre. le trio va beaucoup se reposer sur elle et sur sa façon de voir la vie.
Angélique est le petit rayon de soleil de ce roman. Atteinte d'autisme, elle parle sans filtre, si elle a quelque chose à dire elle le dit, que ça plaise ou pas! C'est une bouffée de fraîcheur. Pour elle, les choses sont blanches ou noires, jamais grises mais petit à petit au contact des deux autres, elle va arrondir ses angles mais jamais sans humour et ses réparties sont succulentes. Ce personnage a été mon petit supplément d'âme à cette histoire. J'ai vraiment apprécié que l'auteure nous introduise un personnage comme celui d'Angélique.
Jean Marc j'ai eu un peu plus de mal car il est plein de préjugés, et pas que des bons... C'est le seul homme du trio et je dois reconnaître que l'auteure ne lui fait pas la part belle!!! Vive le girl power! Mais je dois reconnaître qu'il évolue au fil de roman et plutôt positivement selon moi.
Au début du roman j'étais un peu dans le brouillard, je n'avais pas grand intérêt pour les personnages et je ne voyais pas comment toutes ses pièces de puzzle que nous donné l'auteure allaient bien pouvoir s'imbriquer. Mais c'était sans compter sur son talent. Petit à petit, au fil des pages, elle nous emmène exactement où elle le veut et je me suis retrouvée complètement happée par la quête de notre trio.
Elle nous conte une histoire toute en douceur et en tendresse. C'est vraiment ce que j'ai ressenti à la lecture de ce roman, on s'y sent bien comme dans un grand plaid en plein hiver. C'est le roman doudou par excellence. Les personnages vont se découvrir et en apprendre un peu plus sur eux même. Apprivoiser leur passé pour mieux vivre leur présent et accueillir leur avenir.
Elle y ajoute même Angélique, ce personnage autiste, nous offre une facette de cette maladie, que l'on aborde trop peu et qui par conséquent effraie la plupart des gens par trop d'ignorance.
Le style d'écriture de l'auteure, il faut également en parler. Il est fluide, sans fioritures et pourtant tellement travaillé et poétique. Je ne saurais pas vraiment l'expliquer mais c'est un superbe combo de plusieurs styles.
Pour résumé, je vous conseille de découvrir cette auteure, aux livres pleins de tendresse, de poésie et de vie tout simplement... Des romans qui font vraiment du bien au moral et au coeur, des romans qui sauront vous toucher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MarquePage
  31 janvier 2019
Merci aux éditions Michel Lafon et à Babelio pour cette découverte via Masse Critique.
Une lecture tout à fait distrayante, plein de bons sentiments, léger et facile à lire. Ca fait du bien parfois de lire ce genre de lecture.
Ce n'est pas le meilleur feelgood que j'ai lu mais j'ai passé un bon moment. Il y a beaucoup d'éléments autour de l'histoire centrale du mystère des culbutos, qui rend chaque chapitre intéressant avec l'envie de découvrir le prochain. Ca rend un peu plus consistant le récit aussi. Même si ce n'est pas très approfondi, c'est suffisant pour garder le ton léger. L'histoire en soi n'est pas très originale et assez cousue de fils blancs. C'est même un peu cucul. sans jamais trop en faire pour ne pas être en overdose.
La fin est tout de même très à l'eau de rose.
Les personnages sont sympathiques sans être hyper attachants. J'ai une petite préférence pour Angélique qui est assez rafraichissante, ça change des personnages habituels. Les autres sont plutôt stéréotypés et classiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Jangelis
  05 février 2019
Anne Idoux-Thivet, un nom à retenir !
Je m'étais déjà régalée avec L'Atelier des souvenirs et pourtant, les histoires de maisons de retraite, vu mon âge, ça m'amuse rarement !
Celui-ci m'a aussi emportée sans que je le lâche.
Sans doute un peu moins feel good, mais original, assez inattendu, et plein de détails que j'ai eu plaisir à lire.
Entre enquête, secrets de famille, et road movie, entre Claudine Casserole et les Colombes amatrices de romances Colombine... des personnages sympathiques que l'on suit volontiers.
J'avais été attirée, en plus du nom de l'autrice, par le personnage d'Angélique, autiste. On sent que Anne Idoux-Thivet connait bien son sujet, et c'est émouvant de faire un bout de chemin avec cette jeune fille, qui a conscience de sa différence, qui essaie de vivre comme les autres malgré un handicap invisible mais qui rend différent.
Elle évoque à nouveau, juste discrètement ici, l'idée d'ateliers d'écriture dans les maisons de retraite. Un sujet qui doit aussi lui tenir à coeur.
L'histoire est originale, et on y rencontre des personnes assez atypiques.
J'ai tout aimé dans ce roman.
La littérature romanesque, qu'on se cache un peu pour aimer. La rencontre entre ces personnages qui n'auraient pas dû se retrouver en train de voyager ensemble. L'amour et l'amitié. La jeune Japonaise, et la mathématicienne, toutes deux fort différentes et si attachantes.
Les culbutos bien sûr. Mes enfants en avaient un, mais je me suis subitement souvenue que j'en ai eu un aussi dans mon enfance, qu'on appelait alors poussah en effet, même si ce n'était pas un magot.
Des lieux qui me parlent aussi : Arles, ville chère à mon coeur, Grenoble et Lyon Part-Dieu, et jusqu'au phare de Goury !
Et j'y ai découvert les Gömböc, dont j'ignorais tout.
Mais surtout, une histoire tendre et attachante, vraiment agréable à lire, que j'ai dévorée.
Je m'aperçois qu'en cinq mois, j'ai lu quatre romans récents avec Coeur dans le titre ! Une mode dans les parutions ? ou bien juste parce que j'ai grand besoin de douceur que ces livres m'attirent ?
Lien : https://livresjeunessejangel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
syboulette21
  20 février 2019
« Les oscillations du coeur » est une jolie histoire où l'amitié, l'amour, le passé, le présent prennent une place importante. L'auteure, Anne Idoux-Thivet, a choisi trois personnages totalement à l'opposé qui ne se seraient certainement pas parler, voire pas apprécier dans d'autres conditions et comme quoi la vie réserve toujours de belles surprises! Et tout cela grâce à une passion, c'est d'ailleurs souvent le cas: se retrouver autour d'une passion, rencontrer d'autres passionnés, parler de sa passion, nous le vivons tous les jours avec les livres! Dans « Les oscillations du coeur », l'auteure a joué de poésie, voire de tendresse dans le choix de ses mots, dans l'histoire de chaque personnage. Car oui, je me suis attachée à tous ces personnages avec pour l'un son côté un peu brusque, l'autre sa droiture, et l'autre son « sans filtre ». Chacun a son petit quelque chose qui en fait une belle personne! Et leur quête qu'ils mènent à trois, à jouer les détectives pour trouver qui a écrit les mots trouvés dans les culbutos, à qui étaient-ils adressés, pourquoi la personne concernée ne les a jamais lus? Tant de questions qui vont trouver réponses grâce à ce trio improbable! Trio qui va traverser la France pour se rencontrer déjà, puis pour leurs recherches: Arles, Grenoble, Dijon, le Jura, la Bretagne… Et quel plaisir non dissimulé pour moi de pouvoir « lire » ma ville, Dijon, dans un roman!!
Dans « Les oscillations du coeur », le lecteur pourra trouver son bonheur entre personnages atypiques, enquête, secrets de famille, retrouvailles, passions! Tout y est pour passer un très bon moment de lecture en compagnie de Aïko, fan d'une chanteuse populaire Claudine Casserole, Jean-Marc, un écrivain à la page blanche qui va se découvrir une petite attirance pour des romans à l'eau de rose (mais chut!!), et Angélique, autiste mais qui désire être entourée d'amis et vivre des tas d'expériences. L'auteure a su prendre le moins bien de chacun pour en faire une force à trois!! Et après la lecture, je suis sûre que chacun se rappellera son culbuto de son enfance!!
Lien : https://unbrindesyboulette.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LourseLit
  08 février 2019
L'an dernier, j'avais découvert le premier roman d'Anne Idoux-Thivet et cette seconde parution me tentait beaucoup. On est pile dans les romans contemporains qui marchent bien, un côté feed good, de l'humour, de la légèreté. Je m'attendais à passer un bon moment avec ce titre et je me suis finalement carrément régalée.
Dès le début, j'ai été complètement absorbée par l'histoire, l'auteure a réussi à me charmer et m'appâter en seulement quelques chapitres. Ce qui m'a totalement captivée, c'est les personnages hauts en couleur qu'elle nous présente : Aïko, la japonaise, designer de tissus et fan de Claudine Casserole, Jean Marc le jeune veuf plutôt vieux jeu qui s'accroche à son succès passé d'écrivain et Angélique, la jeune femme autiste qui tente de s'adapter aux codes sociaux des gens qui l'entourent. Tous 3 ne se connaissent pas mais vont se retrouver unis par le biais de petits culbutos, ces jouets pour enfants. Chacun à son tour va avoir l'un de ces jouets en mains et y trouver à l'intérieur un curieux message.
Mis en contact par le biais d'un mystérieux blog de femmes addict de littérature légère, nos 3 personnages vont mener l'enquête et tenter de comprendre ce que ces messages veulent dire. C'est une lecture qui défile alternant l'humour, la légèreté d'une part et, la profondeur, l'amitié, les émotions d'autre part. Les 3 personnages m'ont tous touchée de par leur solitude, leurs désirs et les soucis que chacun rencontre dans sa vie. J'ai adoré l'intelligence hors norme d'Angélique et l'absence de filtre social qui caractérise ses interactions avec les autres. J'ai été attendrie par la douceur d'Aïko. J'ai souri devant le côté snob de Jean Marc qui va petit à petit évoluer et changer son regard sur ce qui l'entoure.
Et puis, il y a la jolie petite histoire qui va se tisser au cours d'une enquête dans différentes régions de France, en quête de l'auteur(e) des petits papiers. Hors de question de vous révéler quoi que ce soit sur cette intrigue, c'est une bien jolie histoire qui va nous faire vivre de belles émotions.
J'ai adoré ! Un vrai beau moment de lecture entre émotions, rires et légèreté. Des personnages hyper attachants, une intrigue originale, ce nouveau roman d'Anne Idoux-Thivet est encore meilleur que le précédent.
Lien : https://liseusehyperfertile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JangelisJangelis   05 février 2019
- Parce que je déteste les réseaux sociaux. Exactement comme toi les poupées, les clowns et les mensonges. Je les hais, je les abhorre, je les exècre.
- Oh ! Tu es le premier "Facebookphobe" que je rencontre.
Commenter  J’apprécie          20
JangelisJangelis   05 février 2019
Jean-Marc Poulain était, de son propre aveu, ce qu'il conviendrait d'appeler "un has been de la littérature". Cette expression à elle seule était un condensé de sa honte.
Commenter  J’apprécie          00
MarquePageMarquePage   31 janvier 2019
- A chacun ses petits secrets.
- Tout à fait, approuva énergiquement Angélique. Du moment que ce ne sont pas d'affreux mensonges...
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : autismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3214 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre