AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Roy Grace tome 4 sur 18

Raphaëlle Dedourge (Traducteur)
EAN : 9782266211666
608 pages
Pocket (01/03/2011)
  Existe en édition audio
3.77/5   142 notes
Résumé :
11 septembre 2001 : site du World Trade Center.
En route pour un rendez-vous d'affaires crucial, un homme assiste, désemparé, à l'effondrement des tours jumelles. Pris en plein chaos, acculé par les dettes, il décide de se faire passer pour mort. Octobre 2007.
Un squelette est retrouvé dans un collecteur d'eaux pluviales de Brighton. À mesure que l'identification avance, l'horreur étreint le commissaire Roy Grace. Un squelette de femme, la trentaine, b... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 142 notes
5
5 avis
4
6 avis
3
10 avis
2
3 avis
1
0 avis

NicolaK
  11 avril 2022
ATTENTION, GROS SPOILER DANS LA 4e ! NE PAS LIRE.
Tu ne m'oublieras jamais est le quatrième roman de la série Roy Grace. Si j'enchaîne directement avec ce retour, c'est parce que contrairement au précédent tome, qui s'attardait beaucoup sur la vie privée des protagonistes; donc moins intéressant pour qui n'a pas pris au début, celui-ci nous entraîne dans une intrigue passionnante.
Ronnie Wilson, croulant sous les dettes, se rend à New York pour tenter de persuader un ancien ami de l'aider à remonter la pente en se lançant dans un projet commun. Ledit ami est financièrement à l'aise, et c'est plein d'espoir qu'il se dirige vers ses bureaux, situés dans l'une des Twin Towers. Mais on est le 11 septembre 2001 et Ronnie voit la catastrophe de loin. Pour lui, tout s'écroule (sans mauvais jeu de mots) et il se voit déjà fichu, obligé d'annoncer à sa famille qu'il est ruiné.. maison, train de vie, écoles des gosses, terminé tout ça, il n'a plus d'issue.
Il tente de s'approcher des lieux du drame et mesure toute l'ampleur des dégâts, le summum de l'horreur s'étale sous ses yeux. Il continue de chercher s'il y a un moyen de joindre son ami quand même en contournant l'une des tours... et puis réalise que finalement le "problème" peut se transformer en "solution". Se faire passer pour mort résout tout pour sa famille, ainsi que pour lui qui pourra recommencer sa vie ailleurs.
S'ensuit un passage dont je ne divulguerai rien, puisque la 4e en dit déjà trop sur la vie privée de Roy Grace, même si on en avait déjà eu un aperçu dans le tome 3. Mais bon, si vous ne l'avez pas lu, c'est ennuyeux et j'ai dit en entête de ne pas lire la 4e qui raconte carrément le bouquin.
Je dirai juste qu'entretemps, même s'il s'agit de la vie privée de notre enquêteur préféré, il y a des meurtres à élucider, un mystère qui s'épaissit. Quelqu'un qui joue avec ses nerfs, et avec les nôtres... Une personne vivante ou morte ? Stop, j'arrête là.
Pour résumer, un roman très bien écrit, au suspense omniprésent, des rebondissements à foison. Plusieurs histoires dans l'histoire, qui s'impriquent parfaitement pour nous amener à un final remarquable et inattendu. J'ai vraiment adoré.
Contrairement au tome 3 (Mort... ou presque), ce roman peut se lire indépendamment du reste de la série sans le moindre problème, et tout amateur de bon thriller sera à même de l'apprécier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2516
druspike
  28 novembre 2020
Insta: https://www.instagram.com/druspike/
Facebook: https://www.facebook.com/Les-lectures-de-druspike-1848209112084092
J'ai un excellent rythme de lecture en ce moment, l'avantage de ce semi-confinement, quand beaucoup de choses s'arrêtent on a plus de temps libre. Bon je pourrais lire 2 fois plus mais j'en profite aussi pour regarder des séries /films.
Du coup j'ai profité de cet excellent rythme pour prendre le risque de sortir l'avant dernier tome des aventures de Roy Grace présent dans ma PAL, le 4ème de la série. Je n'avais pas trop kiffé le troisième et du coup j'avais très peur de ne pas réussir à entrer dans ce livre.
De quoi ça parle ? « 11 septembre 2001 : site du World Trade Center.
En route pour un rendez-vous d'affaires crucial, un homme assiste, désemparé, à l'effondrement des tours jumelles. Pris en plein chaos, acculé par les dettes, il décide de se faire passer pour mort. Octobre 2007.
Un squelette est retrouvé dans un collecteur d'eaux pluviales de Brighton. À mesure que l'identification avance, l'horreur étreint le commissaire Roy Grace. Un squelette de femme, la trentaine, blonde, portant de faux ongles: la description correspond en tous points à celle de son ex-compagne disparue neuf ans plus tôt...
Au même moment, dans la même commune, une jeune femme traquée monte dans l'ascenseur de son nouveau logement. le piège se referme. Un bruit métallique déchire le silence, les lumières s'éteignent et la cabine chute de plusieurs étages, avant de se stabiliser dans un équilibre fragile. Un bouton d'appel d'urgence hors service. Pas de réseau. Aucun voisin pour répondre à ses cris de détresse. Et soudain, un texto : Je sais où tu es.
On peut changer de vie, d'identité, on ne disparaît pas pour autant des mémoires. Trois histoires qui n'ont, a priori, aucun lien. A priori seulement...»
Bon quand en juillet je vous ai parlé du tome 3 de Roy Grace je vous disais clairement que si le niveau des romans restait le même j'abandonnerais après avoir lu le dernier de ma PAL à savoir le tome 5. Eh Bien aujourd'hui après la lecture de quatrième opus je vais vous dire que si le tome 5 est aussi bon je vais acheter le 6 !!!!
Comme quoi parfois on a de sacrées surprises !
J'ai tout simplement adoré ce roman, j'ai été totalement embarqué dans l'histoire au bout de 3 chapitres et j'y retournais avec beaucoup de plaisir ! Ça reste du thriller très gentillet, pas de gore, pas de violences mais parfois ça fait du bien !
Et cette histoire est vraiment très bien mené par Peter James qui nous entraine dans un voyage entre New-York le 11/09/2001, Melbourne et l'Angleterre !
Le roman est construit sur une alternance temporelle : 2001 et 2007 et une alternance de personnages principaux par chapitre. Cette construction est toujours sympa car quand l'histoire est intéressante ça fait souvent du roman en question un page turner ! Et en toute franchise c'est le cas ici ! En plus les chapitres sont très courts et on a tellement envie d'avoir le dénouement de l'histoire !
Contrairement aux précédents je n'ai pas vu le truc arriver à 100 pages, l'auteur a vraiment bien géré son suspens, on fait le lien quand il nous donne les réponses, petit à petit et franchement c'est très agréable ! Cependant j'ai toujours trouvé l'écriture de l'auteur très agréable, j'avais pas mal d'attache vers le personnage de Roy Grace qui reste un perso vraiment chouette ! Il est moins présent dans ce roman, en même temps l'enquête nécessite pas mal d'autres personnages et il se retrouve un peu en second plan. Ce n'est pas désagréable, ça évite aussi la boucle sur son histoire perso.
Ça a beau être un 4ème opus je pense qu'il peut se lire tout seul, ou peut être après avoir lu le premier qui était plus tôt très bon et met en place l'histoire de Roy.
Donc voilà cette fois je n'aurais pas attendu 1 an pour sortir le tome suivant et en plus il m'a complètement réconcilié avec la série. Bon après j'ai vu que l'auteur avait sorti 16 tomes dans la série, j'avoue que je ne suis pas encore certaine d'aller jusqu'au bout !!! Mais on verra si la qualité reste, entre 2 gros thrillers / polars bien noirs ça sera la lecture idéale !
Et puis il faut que je le dise mais la dernière ligne du roman m'a littéralement fait bondir !!!! J'ai trop hâte d'en savoir plus !!!!! (il y a donc peu de chance que le dernier traine 1 ans dans ma PAL 😉 )
Note 9/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          13
Hugo
  04 novembre 2010
Comment je suis tout excité à l'idée d'être "the one" à faire une critique sur ce roman... La pression je vous dit pas. ( et j'en connais une qui s'y connait en pression mais c'est pas le sujet)
Je suis partagé voyez vous, j'ai fini le bouquin rapidement car il faut reconnaitre que c'est prenant comme histoire, c'est bien fichu, enfin comme la majorité des romans finalement, quoi que des fois on se demande...
Bref le dénouement n'est pas si génial, peut-être aussi que je n'apprécie pas ce genre de thriller, moi j'aime bien quand ça saigne du pif et des genoux, mais là ça parle de timbres, forcement ça fait moins mal...
Ce qu'il faut retenir de cette critique constructive : c'est que j'ai pas "surkiffé".
Des gens aimeront, les plus formidables d'entre vous (comme moi) n'apprécieront que moyennement et il y aura toujours ces p'tains d'intellos frustrés qui se diront que c'est plus marrant de le lire en Japonnais, parce que bon les romans de gare grand public c'est pas pour eux, pas vrai les gars...
Voilà c'est tout ce que j'avais à dire,
A plus les copains...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
sandrine57
  03 juin 2011
New-York, 11 septembre 2001, Ronnie Wilson se rend dans la tour Sud pour le rendez-vous de la dernière chance. Criblé de dettes, il doit y rencontrer un ancien camarade susceptible de financer son dernier projet. Quand les tours s'effondrent, il le vit d'abord comme un drame personnel, juste avant de considérer que cela pourrait être une chance de tout recommencer à zéro.
Brighton, 2007, le cadavre d'une femme est retrouvé dans un réservoir d'eau. Roy Grace, dépêché sur les lieux, pense immédiatement qu'il pourrait s'agir de Sandy, sa femme disparue il y a 9 ans déjà.
Au même moment, dans la même ville, une femme, dont on ne sait rien si ce n'est qu'elle se cache, se retrouve coincée dans l'ascenseur de son immeuble et reçoit un texto des plus inquiétants.
Trois affaires, apparemment sans lien, mais dont on se doute bien qu'elles vont finir par se rejoindre. Entre passé et présent, à New-York, Brighton et Sidney, Roy Grace va dénouer les fils de ces trois enquêtes qui vont le mener dans l'univers des philatélistes ou encore dans les décombres de ground zero. Et même si l'intrigue peut sembler banale, le procédé fonctionne terriblement bien et les pages se tournent d'elles-mêmes tant on a envie de savoir le fin mot de l'histoire. Peter JAMES ne me déçoit jamais. Aux enquêtes se mêlent toujours les histoires privées de son commissaire et c'est vrai qu'à chaque opus j'espère avoir enfin des nouvelles de Sandy. le livre se finit d'ailleurs sur une petite surprise à ce sujet...ou pas!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
knitspirit
  04 janvier 2019
11 septembre 2001. Ronnie est criblé de dettes, il tente donc un dernier coup : rendre visite à un ami qui travaille à New York pour lui présenter son dernier projet et renflouer son compte en banque. Ce qui, pour toute la planète, a été une tragédie se transforme pour lui en opportunité. Ronnie profite de l'attentat du World Trade Center pour se faire passer pour mort...
Ce 4ème opus de la série de "Roy Grace" m'a à nouveau tenue en halène de bout en bout et je dois dire que les passages sur l'écroulement des tours à NYC m'a bouleversée. C'est toujours un plaisir de retrouver Roy et son équipe qui mène l'enquête et cette fois sur 3 continents différents.
La fin m'a scotchée, j'ai hâte de dévorer le tome suivant !
En bref : toujours aussi bien !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui
rkhettaoui  
Roy Grace avait commencé sa carrière comme flic en uniforme dans Brighton Centre, puis avait brièvement rejoint l’unité de surveillance des stupéfiants à la PJ. Il connaissait la plupart des visages et des noms des trafiquants et des principaux consommateurs. Il les avait tous coincés à une ou deux reprises.
En général, c’étaient les petits dealers, les petits poissons, qui se prenaient dans les filets. Et le plus souvent, la police se contentait de les observer, de faire ami-ami, en espérant qu’ils les conduiraient aux gros poissons – intermédiaires, fournisseurs, exceptionnellement, au cerveau de la bande. Mais à chaque fois que la police réussissait à démanteler un réseau, un autre le remplaçait.
Il gara son Alfa Romeo dans le parking de Church Street et coupa le moteur. Le CD de Maria Glenn s’arrêta aussitôt. Dans la situation actuelle, les petits poissons lui fourniraient les informations dont il avait besoin.
C’était l’heure du déjeuner. Vêtu d’un imperméable et d’un costume, il descendit la rue jusqu’à la salle de concert du Corn Exchange, passant devant des cafés et boutiques de sandwichs, et tourna à gauche sur Marlborough Place. Il s’arrêta et fit semblant de passer un coup de fil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui  
S’il avait su en se levant que, deux heures plus tard, il serait mort, Ronnie Wilson aurait organisé sa journée quelque peu différemment.
Pour commencer, il n’aurait sans doute pas pris la peine de se raser. Il n’aurait pas gâché de précieuses minutes à se mettre du gel dans les cheveux et à les chiffonner jusqu’à obtenir l’effet désiré. Il n’aurait pas passé tant de temps à astiquer ses chaussures, ni à faire et refaire le nœud de sa cravate en soie hors de prix jusqu’à ce qu’il soit parfait. Il n’aurait sûrement pas payé la somme exorbitante de dix-huit dollars – dépense qu’il ne pouvait pas vraiment se permettre – pour faire nettoyer son costume en une heure. Cette innocence ne faisait pas de lui un bienheureux pour autant, car la joie était absente de son spectre émotionnel depuis si longtemps qu’il avait presque oublié le sens du mot « bienheureux ». Et ce, même lors de ses furtives secondes d’orgasme, les rares fois où Lorraine et lui faisaient encore l’amour. Ses couilles étaient devenues aussi insensibles que tout le reste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui  
Elle dégageait quelque chose. Elle n’était pas belle à proprement parler, mais elle l’attirait irrésistiblement. Elle avait une peau de porcelaine et même son gros grain de beauté, dans le cou, unique imperfection, l’intriguait. Elle portait un parfum acidulé qui l’excitait au plus haut point. Elle avait l’air pure, forte, et transpirait l’autorité. Il avait envie de contourner son bureau, d’arracher ses vêtements et de rouler avec elle sur la moquette.
Il commençait à avoir une érection.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui  
C’était une bombe, Joanna, un canon ! Mais je l’aimais pas trop. C’était une sangsue. Elle avait sauté sur Ronnie parce qu’il se la pétait, mais elle n’avait pas saisi qu’il n’était pas si riche que ça. (Il se tapota le nez.) C’était pas un homme d’affaires, Ronnie. Il faisait toujours de beaux discours, des plans sur la comète, mais au final, il n’avait pas de flair, c’était pas Midas. Et quand elle a compris ça, elle s’est fait la malle.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui  
Le cerveau humain est divisé en deux hémisphères, le droit et le gauche. L’un d’eux sert à stocker les souvenirs, l’autre à être créatif. Quand on leur pose une question, les gens bougent systématiquement leurs yeux vers l’hémisphère auquel ils font appel. Chez certains, les souvenirs sont stockés dans l’hémisphère droit, chez d’autres dans le gauche. L’imagination se trouve toujours dans l’hémisphère opposé.
Il savait donc maintenant que Stephen Klinger regardait vers la gauche lorsqu’il faisait appel à sa mémoire, et donc, quand il disait la vérité. Quand ses yeux partiraient vers la droite, il serait vraisemblablement en train d’élaborer un mensonge. La technique n’était pas infaillible, mais c’était un bon indicateur.
Quand la bonne eut posé sa tasse et sa sous-tasse, ainsi qu’un pot de lait en porcelaine, Branson se pencha vers l’avant et en vint aux faits.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Peter James (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter James
LE CERCLE DE PIERRES - M. W. Craven #LeCercledepierres #prixgolddagger #romanpolicier Une enquête de Washington Poe PRIX GOLD DAGGER DU MEILLEUR ROMAN POLICIER Sebastian Danchin (traduit par) Collection : Suspense Date de parution : 22/09/2022
Le meilleur policier de l'année ! Couronné par la Crime Writers' Association du Gold Dagger award Dans la région sauvage du Lake District, au centre de cercles de pierres, un tueur brûle vif des hommes fortunés âgés de soixante à soixante-dix ans. Aucun lien apparent entre les victimes, aucun indice, jusqu'au jour où l'on découvre gravé sur le torse de l'une d'elles un nom : Washington Poe. Celui de l'inspecteur-chef mis à pied pour une erreur ayant entraîné la mort d'un suspect ! Contraint par sa supérieure Stephanie Flynn de reprendre du service, Poe doit faire équipe avec Tilly Bradshaw, une geek surdouée mais socialement inadaptée. Et avec son ami d'enfance, le policier Kylian Reid. Ensemble, ils remontent quelque vingt-cinq ans en arrière… Poe comprend bientôt qu'il a été manipulé, mais, surtout, qu'il y a bien pire que de mourir immolé ! À lui de choisir désormais comment justice devra être rendue… « Une enquête palpitante et effrénée. » The Times « L'entrée en matière parfaite d'une nouvelle série qui s'annonce géniale. » Mick Herron « Sombre, percutant et captivant. » Peter James « Un page turner haletant. » The Sun
Le livre : https://www.lisez.com/livre-grand-format/le-cercle-de-pierres-prix-gold-dagger-du-meilleur-roman-policier/9782809844603 Faceboook de l'Archipel : https://www.facebook.com/editionsdelarchipel Instagram de l'Archipel : https://www.instagram.com/editions_a
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Peter James ?

Comme une … ?

Fosse
Sépulture
Tombe
Stèle

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Peter JamesCréer un quiz sur ce livre