AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 291954750X
Éditeur : Editions Rue Fromentin (12/01/2017)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Décembre 2008. Plusieurs amis, inséparables depuis l’université, s’apprêtent à fêter l’année à venir alors qu’une tempête de neige s’abat sur Manhattan : Sara, éditrice ; son compagnon Georges, astronome ; Jacob, écrivain poète, fauché et infatigable grande gueule ; William le banquier d’affaires et Irène, jeune femme charismatique, artiste peintre dont la côte commence à monter et centre névralgique de la bande.
Le champagne coule à flot. Ils ont 25 ans, vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Iboo
  28 février 2017
"Si vous ne devez lire qu'un livre cette année, il faut lire celui-là !". Telle était la déclaration enthousiaste d'Olivia de Lamberterie, chroniqueuse littéraire à Télé-Matin sur France 2.
Venant de le terminer, je ne peux que me féliciter de ne pas lire qu'un seul livre par an car le feu d'artifice annoncé s'est mué en pétard mouillé.
Ce roman ne m'a rien évoqué. L'univers de ces jeunes gens n'est pas le mien. Il ne l'a jamais été. Je n'ai pas les codes pour le comprendre et ne suis pas curieuse de les avoir.
Trop de déballage de marques de fringues, de boissons, de produits alimentaires... Trop de références artistiques, sans doute incontournables pour certains, mais qui, à moi, ne parlent pas... Trop de valeurs ou d'événements qui, à mon sens, n'en sont pas... Trop, beaucoup trop, de longueurs, de délayage...
Quelques moments sympathiques néanmoins, mais très insuffisants à maintenir mon intérêt pour cette histoire qui, bien que narrée sur un ton plus grave, n'est pas sans me rappeler l'atmosphère de la série télévisée "Friends" - l'aspect léger et distrayant en moins.
Bref, sans doute un bon bouquin mais qui, moi, m'a laissée de marbre.
Question de génération, peut-être...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          335
fuji
  23 janvier 2017
L'année 2008 s'achève dans le tourbillon d'une fête à Manhattan où cinq amis se retrouvent, ils se sont connus à l'université et ils ont été attirés par New York comme par un aimant.
Sara est éditrice et Georges astronome, ils doivent se marier.
Jacob est écrivain et en voici le portrait :
"Sara savait qu'il mentait. Jacob se souvenait très bien de lui, et c'était sacrément vexant qu'il prétende le contraire. Pourquoi agissait-il ainsi? Jacob pouvait être un sale con quand il voulait- c'est-à-dire tout le temps. Au fil des ans, elle avait essayé de faire entrer de nouveaux amis dans leur groupe, mais aucun n'avait survécu à Jacob."William, après des études de lettres est devenu banquier. Et Irène, artiste peintre-sculpteur les reçoit.
Toute la première partie :"Pourquoi nous sommes venus en ville" nous fait vivre cette vie trépidante mais aussi très surfaite. le lecteur est guidé avec intelligence dans ce capharnaüm, et à son oreille le narrateur lui raconte la vie de chacun et de tous avec cocasserie, dérision, humour, tendresse.
La vie des cinq protagonistes qui ont souhaité le tourbillon de cette vie où tout est "hippest".
Mais en filigrane il y a la maladie d'Irène qui va les "dessoûler".
Dans une construction sans faille Kristopher Jansma avec une belle dose d'inventivité vous fait vivre leur vie.
Lecteur vous serez tout à tour Irène qui souffre, Sara celle qui essaie de gérer, et Georges et Jacob et William. Comme eux vous rirez, vous pleurerez, vous aurez la gueule de bois, vous direz des bêtises et de belles choses.
"Sara marqua une pause, prête à tout raconter à Jacob et à se débrouiller avec Irène ensuite.
Je suis enlisée dans un état subjonctif, finit-elle par dire.
Un quoi?
Allons, tu es poète. le subjonctif. Indiquant que tout est possible et incertain. Hypothétique. Je traverse un mois subjonctif, c'est tout.
Un mois de mars subjonctif, valida Jacob."
En abordant la deuxième partie : "Pourquoi nous avons quitté la ville", vous aurez fait un sacré chemin...
Le lecteur découvre comment chacun des amis d'Irène, survit à cette disparition, en commençant par Jacob.
"Dans la version donnée à Sara,il avait dit à Irène qu'elle était le portrait craché de Grace Kelly dans Fenêtre sur cour. Pour George, il avait prétendu avoir complètement oublié d'arroser ses plantes quand elle était partie au nord de l'état trois étés plus tôt. Mais il avait menti aux deux. Deux personnes seulement avaient besoin de connaître la vérité; et il n'en restait qu'une."
En filigrane vous revisiterez l'Iliade d'Homère et découvrirez un bel hommage à la littérature.
Bouleversant, éblouissant et un sentiment de plénitude vous envahira à la dernière ligne.
En conclusion, je vous dirais que vous avez entre les mains un véritable diamant brut. Sa composition dévoile ses plus beaux secrets, sa structure, ses propriétés sont au-delà de la perfection.
©Chantal Lafon - Litteratum Amor 23 janvier 2017.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Anaid07
  13 juin 2017
Que dire ?
J'ai toujours du mal à poster une critique tiède, voire mauvaise.
Je me dis que c'est moi qui n'ai pas su entrer dans l'univers de l'auteur.
C'est une énième histoire de copains avec un drame qui vient resserrer (ou pas ) les liens d'une amitié dont on survole la genèse.
Car pour moi le problème est là, je suis restée sur ma fin. Des pistes sont lancées et non poursuivies, des personnages intéressants que l'on ne revoit plus.
Il y a une allégorie de l'Odyssée d'Homere mais là encore non développée.
Ce sont des vies parallèles dont Irène était le seul ciment. On passe des uns aux autres sans transition.
[Et la dispersion des cendres n'est pas un grand moment d'emotion]
Ça reste un agréable moment de lecture, New York est là, éternelle.
Commenter  J’apprécie          51
alexandrebertin
  04 septembre 2017
Une amie m'avais mis l'eau à la bouche en me donnant à lire un article du magazine Elle faisant l'éloge sur 4 pages de ce roman de Jansmaa. Ni une ni deux, je l'emprunte à la médiathèque de mon quartier et me plonge dans cette histoire de jeunes adultes à Manhattan. le début de l'histoire et les portraits des personnages m'a de suite fait pensé à une Sitcom américaine à la Friends ou à la How I met Your Mother. On évolue un peu dans le même cadre. Et puis le drame arrive, inéxorablement puisqu'on sait dès le début ce qui attend l'un des personnages.
S'en suis la période de deuil avec des trajectoires différentes, des personnalités qui se révèlent. Nous suivons alors chacun des personnages du groupe d'amis.
J'ai pris plaisir à lire ce livre mais je ne le coucherai pas dans ma liste des chef d'oeuvre de la littérature américaine. Il y a beaucoup de longueurs, notamment dans le seconde partie. Certaines scènes sont très longues pour finalement n'aboutir à pas grand chose. Certains personnages qui semblent être centraux au début du roman (je pense à William, le dernier amour d'Irène) n'occupent que très peu de place ensuite. La toute dernière scène, l'épopée dans le Sud Est de la France est rocambolesque, un poil trop pour moi. Ca manque un peu de crédibilité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ELLELITHELENE
  16 février 2017
Une pépite, un coup de coeur, pile poil le livre qu'il me fallait emporter pour mes 5 jours de vacances à la montagne. Je me suis littéralement régalée et je conseille ardemment ce livre à ceux qui se rappellent leur jeunesse éperdue, leur 20 ans, leurs espoirs, leur fantastique énergie et leurs chagrins aussi, leurs désillusions et l'infinie tristesse de constater que oui... on peut mourir à 20 ans.
Commenter  J’apprécie          20

Les critiques presse (3)
LaPresse   06 avril 2017
Le seul reproche que l'on pourrait y faire, c'est de céder à une surabondance de détails qui rend le texte quelquefois plus lourd que nécessaire.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LeMonde   17 mars 2017
Prenant l’« Iliade » et l’« Odyssée » pour trame, Kristopher Jansma suit un groupe de jeunes new-yorkais. Un somptueux roman de l’amitié et du deuil.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LeFigaro   13 janvier 2017
Kristopher Jansma confirme son talent dans un roman aux accents fitzgeraldiens.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
IbooIboo   27 janvier 2017
Elle parlait à une femme immense en faisant des gestes en direction d'un tableau interminable représentant des logos de sites Internet aux couleurs vives. Georges l'aimait bien - au moins il était coloré.
- J'ai horreur de Rosenquist, dit la géante.
Irene fit une grimace dans le dos de la femme en disant :
- De toute évidence. Mais c'est pourquoi...
À cet instant, ils entendirent tous les deux un grand rire familier. C'était Jacob, enfin, qui parlait à une vieille dame avec une étole de renard.
- Est-ce que vous l'avez dépecé vous-même ? Les finitions sont incroyables.
- Georges ! chuchota Irene en passant près de lui. C'est la conservatrice du Morrison !
Il ne savait pas ce que c'était, mais il s'en fichait. Il était l'extincteur officiel des incendies allumés par Jacob. Le cocktail de Sara à la main, il se fraya un chemin dans la foule.
Quand il arriva, Jacob était en train d'examiner la fourrure de la femme :
- On voit à peine où les chiens l'ont mordu.
- Où étais-tu Jake ? demanda George, en regardant d'un air désolé la conservatrice âgée, qui en profita pour s'enfuir dans une autre salle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Anaid07Anaid07   13 juin 2017
Nous sommes venus en ville parce que nous voulions une vie désordonnée, voir ce que nos échecs avaient à nous apprendre, et ne satisfaire que nos désirs les moins raisonnables, et non pas revenir à la vie, en se rendant compte que nous n'avions jamais été morts.
Commenter  J’apprécie          50
Video de Kristopher Jansma (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kristopher Jansma
Payot - Marque Page - Kristopher Jansma - New York odyssée
autres livres classés : new yorkVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Kristopher Jansma (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1068 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre