AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226315713
Éditeur : Albin Michel (02/09/2015)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 48 notes)
Résumé :
La gouvernante de la princesse Elisabeth a bien du mal à la faire obéir. Avec l accord du roi de France, qui n est autre que le grand-père d Elisabeth, elle va engager une sous-gouvernante, madame de Mackau, qui aura pour mission de la « mâter ». Mais Elisabeth n est pas décidée à se laisser faire... Heureusement, elle va vite devenir inséparable d Angélique, la fille de madame de Mackau. Ensemble, Elisabeth et Angélique vont être amenées à résoudre une énigme bien ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Ambages
  25 octobre 2015
Premier tome très intéressant, j'attends la suite avec impatience afin de résoudre cette énigme en compagnie de Madame Elisabeth, petite-fille de Louis XV. Cette petite fille, seule et dotée d'un fichu caractère, découvre les joies de l'amitié avec la fille de sa nouvelle gouvernante, cette dernière appliquant des méthodes pédagogiques efficaces.
S'adressant à un jeune public, je trouve le roman et les illustrations agréables, ainsi que les renvois en bas de page judicieux pour des définitions.
Commenter  J’apprécie          140
LesDemoisellesdeChatillon
  28 janvier 2019
Voici une véritable pépite de la littérature jeunesse !!!
Tout est parfait dans ce petit roman.
Les illustrations sont absolument charmantes, pleines de délicatesse et de douceur.
Le vocabulaire est vraiment très riche et les mots les plus compliqués sont parfaitement expliqués.
Ce livre est très bien documenté pour une vraie plongée dans le XVIIIè siècle.
Un roman jeunesse intelligent et passionnant.
L'héroïne est Elisabeth, petite-fille de Louis XV et soeur cadette de Louis-Auguste, futur Louis XVI passionné d'horlogerie et marié à Marie-Antoinette.
Elisabeth a un caractère bien trempé. Franchement rebelle, elle refuse d'obéir à sa sévère gouvernante.
Cette dernière décide donc de faire entrer Mme de Mackau au service de Madame afin de la discipliner.
Elisabeth n'est surtout qu'une petite fille de 11 ans pour qui le poids de l'étiquette est bien trop lourd.
Elle s'épanouira auprès de cette sous-gouvernante patiente et pleine de bienveillance.
Elle se liera surtout d'amitié avec Angélique, fille de Madame de Mackau.
Et cette amitié mènera les deux demoiselles sur la piste du mystère de l'automate.
En cassant son joli automate, Elisabeth découvre à l'intérieur un message secret.
Les petites filles vont donc remonter une piste.
Ce premier tome est surtout introductif. Les jalons sont posés pour résoudre l'enquête.
Les personnages sont terriblement attachants. Marie-Antoinette jouant avec Madame, Louis-Auguste si doux, Louis XV grand-père farceur, Madame de Mackau si douce, Angélique si mature, Clotilde soeur ainée d'Elisabeth qui prend conscience que ce n'est pas simple d'être princesse.
Et surtout Elisabeth, jeune effrontée à qui on a trop souvent répété qu'elle était colérique et stupide. Cette enfant qui a surtout besoin d'amour et de bienveillance dont elle a si cruellement manqué.
J'adore les romans jeunesse qui allient Histoire et histoire.
Celui-ci est particulièrement réussi. Un vrai coup de coeur !
A lire dès 8 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Momiji
  19 mai 2016
1774, la princesse Élisabeth, soeur du futur Louis XVI, est une jeune fille un brin rebelle qui s'ennuie au château de Versailles et fait des siennes. Sa gouvernante, Madame de Marsan, fait donc venir une nouvelle, Madame de Mackau et Élisabeth va très vite se lier d'amitié avec sa fille Angélique. Ensemble, elles vont enquêter sur une énigme : celle de la disparition depuis plus de trente ans d'un précieux tableau : La Dame à la rose. Heureusement pour elles, elles peuvent compter sur l'aide du page Théo, qui est imbriqué dans l'affaire…

J'aime beaucoup les livres jeunesse historiques et si Odile Weulersse est une de mes auteures favorites depuis toujours (vous pouvez retrouver mes chroniques sur ses ouvrages, ici et là), je ne connaissais pas ceux d'Annie Jay qui est pourtant très célèbre en la matière. Encore une fois, le hasard de la déambulation en bibliothèque m'a permis d'y remédier et je suis ravie de cette découverte !
On retrouve dans ce récit tous les ingrédients qui fondent à mon sens l'attraction que l'on peut avoir enfant et adolescent pour ce type d'ouvrages : une intrigue qui tient le lecteur en haleine, des descriptions efficaces permettant de bien comprendre l'époque, de s'immerger, notamment de par l'usage d'anecdotes et des dialogues venant apporter le peps nécessaire pour créer une proximité avec le lecteur. Ainsi que des personnages forts auxquels on s'attache.
Élisabeth est en effet une pré ado avec un sale caractère mais son bon coeur, sa curiosité et son enthousiasme permettent au lecteur de ne pas la considérer comme une peste finie. Elle se dévoile, évolue au fil des événements et des rencontres et quand on achève le tome, on sait que l'on n'est pas au bout de nos surprises avec elle. Car il y a en effet une suite ! On termine ce livre avec tout le suspens des balbutiements de l'enquête et personnellement, j'ai bien envie de continuer la série.
Pédagogique, l'ouvrage propose au début un récapitulatif des personnages et à la fin, l'opportunité de poursuivre l'aventure avec une double page dédiée aux coiffures sous Louis XVI, ainsi qu'une autre présentant le plan du château de Versailles. À consulter avant ou après la lecture, elles favorisent une plus grande compréhension de certains aspects de cette période historique et permettent d'éveiller l'intérêt des lecteurs qui pourront chercher à en savoir davantage.
Mon seul regret : j'aurais aimé un récit plus dense et long, mais j'ai parfaitement conscience que le calibrage est pensé avant tout pour un public jeune qui peut avoir des degrés de passion plus ou moins élevés envers la lecture. Mieux vaut donc faire plus court, retenir l'attention et donner envie d'en savoir plus !
Roman historique jeunesse comme je les aime, Élisabeth, princesse à Versailles est une jolie découverte, mettant en scène la vie à la cour de Versailles sous la fin du règne de Louis XV avec finesse grâce à la force d'une intrigue qui donne envie page après page d'en savoir plus. Instructif et divertissant, il se parcourt rapidement, et ses jolies illustrations viennent donner davantage vie aux personnages et aux lieux. Vivement la suite !
Lien : http://wp.me/p12Kl4-Jq
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Biancabiblio
  12 mai 2016
La princesse Élisabeth est tout juste âgée de 10 ans en cette année 1774. Elle vit à Versailles près de Grand-Papa roi (Louis XV) et de ses frères et soeurs. Orpheline depuis ses un an, Elisabeth donne du fil à retordre à Madame de Marsan, la gouvernante des enfants de France.
Impuissante face au caractère rebelle de l'enfant qui refuse toute autorité et contrainte, elle la confie à Madame de Mackau, réputée pour ses qualités éducatives, ce qui lui permettra de se consacrer exclusivement à Madame Clothilde, la soeur aînée d'Elisabeth qui a tout juste 14 ans, prépare déjà son mariage avec le duc de Piémont-Savoie.
Loin d'utiliser la force, la sous gouvernante conquiert Élisabeth, et l'amène au fur et à mesure avec patience, fermeté et doigté à lui faire reprendre le chemin des études. Sa propre fille Angélique devient vite la meilleure amie de la jeune princesse qui se sent fort esseulée à Versailles, entourée de domestiques et d'adultes qui n'en ont cure d'elle.
Toutes deux vont malgré elles découvrir un message secret dans une poupée automate. Ce billet concerne Théophile, un palefrenier charmant dont la famille a subi des revers de fortune. Et peut-être aussi une grave injustice…
Cela fait quelques temps déjà que je souhaitais découvrir la plume d'Annie Jay, j'ai son tout premier roman dans ma pal mais j'ai finalement jeté mon dévolu sur sa dernière série actuellement en cours, quatre tomes sont déjà parus, Elisabeth princesse à Versailles qui a pour héroïne la princesse Elisabeth, jeune soeur de Louis XVI qui va connaître le même destin que son illustre frère.
Elle est ici encore une petite fille et sa première aventure permet aux jeunes lecteurs et lectrices de plonger au coeur du XVIIIè siècle, au moment où Louis XV tire sa révérence.
Avec Elisabeth, nous sommes entrainés au sein du château de Versailles, de ses jardins et de sa forêt car la demoiselle a la bougeotte, adore monter à cheval et ce caractère affirmé et rebelle m'a fait penser à Eulalie de Potimaron toute proportion gardée bien sûr puisque les conditions des deux jeunes filles et les époques diffèrent.
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mickaelinecuny
  16 juillet 2017
Depuis que j'ai décidé de me spécialiser en littérature jeunesse, j'avais hâte de découvrir la plume d'Annie Jay, et puis chaque fois que je croise ces magnifiques couvertures, je louche franchement dessus.
Je dois reconnaître que le côté "intrigue" de ce livret ma happé. Nous sommes au temps de la fin du règne de Louis XV, ce dernier étant gravement malade, il ne tardera pas à succomber. Elisabeth qui est déjà orpheline, perdra également son "grand-papa roi", qu'elle aime tant. Heureusement qu'il lui reste son frère le futur Louis XVI, et la jeune Marie-Antoinette. Malheureusement pour elle, ces derniers vont avoir beaucoup moins de temps à lui consacrer, puisque Louis XV mourant, c'est les futurs jeunes époux qui lui succéderont.
Princesse ou pas, Elisabeth se sent très seule. Sa gouvernante, aimerait bien la voir plus sage et plus studieuse. Mais princesse ou pas, Elisabeth reste une enfant de 10 ans, qui préfère s'amuser qu'étudier. D'ailleurs, pourquoi étudierait-elle, puisque c'est une princesse, ne devrait-elle pas faire uniquement ce qui lui plait.
Comme sa gouvernante, ne cesse de la punir, au lieu de lui accorder, la seule chose que désire Elisabeth, soit un peu de temps, et ainsi être moins seule. La jeune fille passe le sien à faire tourner en bourrique, sa gouvernante Mme de Marsan. Excédée, cette dernière demande l'aide de Mme de Mackau, réputée pour être une éducatrice sévère. Seulement sans s'en rendre compte, elle donnera à Elisabeth exactement ce qu'elle veut, puisque sa sous gouvernante, lui accordera toute l'attention dont elle a besoin. Et qu'en plus, cette dernière ayant une fillette de son âge, elle aura enfin quelqu'un avec qui jouer.
Dans un de ses moments de désobéissance, la jeune fille a cassé, l'automate offert par son grand-père, et c'est sa nouvelle amie, Angélique de Mackau qui va non seulement l'aider à la réparer, mais en plus, l'aider à résoudre l'énigme dissimulée dedans.
C'est une vraie bouffée d'air frais ce petit roman, je suis remontée des années en arrière, la plume d'Annie Jay m'a renvoyé au temps des dinosaures, lorsque enfant, je dévorais les livres de la comtesse de Ségur, seulement, ils n'étaient pas aussi joliment illustrés.
C'est une réussite que ce premier tome, les héroïnes sont attachantes, mélange des malheurs de Sophie, et des petits filles modèles en la présence d'Elisabeth et Angélique. J'aime également beaucoup les valeurs véhiculées mine de rien par Annie Jay. La plume de l'auteure est déjà fort agréable, mais les superbes illustrations d'Ariane Delrieu, sublime ce livre, comment rester insensible à tant de charme. D'ailleurs, je n'y suis pas restée étrangère et c'est un véritable coup de coeur. Les petites filles ( et les lectrices qui ont gardé une âme d'enfant) vont se régaler.

Lien : http://www.lavisdemickaeline..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
AmbagesAmbages   25 octobre 2015
— Moi aussi, Babet, j'ai perdu mon père. Ça ne m'empêche pas d'être bonne élève. Ma mère dit toujours qu'une fille doit apprendre autant qu'elle le peut, afin de ne pas dépendre des hommes. Mais les études coûtent si cher !

p. 33
Commenter  J’apprécie          50
LesDemoisellesdeChatillonLesDemoisellesdeChatillon   28 janvier 2019
Vous, la princesse de France si orgueilleuse, vous êtes placée dans le registre de Dieu entre un fils de jardinier et une fille de servante. Vous êtes leur égale... à la seule différence que vous vivez dans un palais et que vous êtes habillée de beaux vêtements.
Commenter  J’apprécie          20
ananasananasananasananas   28 mai 2018
aucun besoin d'être aisé pour avoir bon caractère...
Commenter  J’apprécie          50
mandrake17mandrake17   22 avril 2018
Moi aussi, Babet, j'ai perdu mon père. Ça ne m'empêche pas d'être bonne élève. Ma mère dit toujours qu'une fille doit apprendre autant qu'elle le peut, afin de ne pas dépendre des hommes.
Commenter  J’apprécie          00
mandrake17mandrake17   22 avril 2018
- Alors, l'enquête continue?
- Oui, lança Angélique avec un sourire, et nos aventures aussi!
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : versaillesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les roses de Trianon

Combien Roselys a-t-elle de sœur(s)?

Elle n'en a pas
1
2
3
4
5
6

5 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Les Roses de Trianon, tome 1 : Roselys, justicière de l'ombre de Annie JayCréer un quiz sur ce livre
.. ..