AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782264020536
314 pages
Éditeur : 10-18 (12/09/1999)
3.27/5   11 notes
Résumé :
Jasper Seift et ses trois soeurs mènent à Durraghlass la vie aristocratique et indigente de nobliaux ruinés, à la fois indissolublement liés et déchirés par leur aversion mutuelle et leurs haines. Survient Léda, la ravissante cousine d'autrefois, aujourd'hui sourde et aveugle, traînant derrière elle un passé trouble.

Molly Keane nous conte dans La Revenante le destin de ces âtres meurtris par leurs passions et les interdits d'une société enfermée dans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
maevedefrance
  29 mars 2017
Traduit par Simone Hilling
Au domaine de Durraghlass, en Irlande, Jasper Swift vit avec ses trois soeurs, April, May et June. Tous les quatre sont les descendants d'une famille aristocratique, ruinée. On déduit, au regard des conversations des protagonistes et de la date du roman, que l'histoire se déroule dans les années quatre-vingts. La fratrie Swift ne se contente pas d'être désargentée, chaque personnage a un handicap : Jasper est borgne; May est a une malformation à une main qui l'empêche de se servir du bras qui va avec; June est analphabète et April sourde comme un pot. Bref, en deux mots, ce domaine ressemble à la Cour des miracles ! Trop couvés par leur mère, à présent défunte depuis des lustres, ils n'ont jamais quitté le domaine, sauf April, le temps de se marier, de se retrouver veuve et de retourner à Durraghlass. Nous voici dans un univers cocasse à souhait, où, en outre, les personnages ne se supportent pas et passent leur temps à mesquineries, comme si c'était leur manière à eux de se montrer qu'ils s'aiment. Leur vie va être chamboulée par l'arrivée impromptue d'une excentrique cousine juive, Leda, qu'ils croyaient tous décédée dans un camp de concentration. C'est du moins ce qu'ils avaient imaginé. Comme si c'était presque congénital, Leda aussi est handicapée : elle est aveugle ! :) Mais manipulatrice, prompte à faire ressurgir les secrets de famille et raviver des flammes...
La revenante, a été écrit par Molly Keane en 1983. Ses premiers romans datent des années trente, publiés sous un pseudonyme pour éviter sans doute les envies de vengeance. Elle se remet à écrire après trente ans de silence, avec la publication des Saint-Charles, en 1981, sous son vrai nom. Il faut dire que les temps ont changé !
J'ai été étonnée par l'acuité, la causticité et la modernité de l'auteure, née au début du siècle (en 1904). Ses personnages sont des vieillards d'un autre temps, vivent en retrait du monde, sortant très peu de leur domaine : ils n'ont même pas de quoi manger : Jasper confectionne des plats avec des ingrédients douteux comme si cela était normal. Pendant qu'April s'achètent des crèmes de beauté hors de prix pour effacer les ravages du temps ! Finalement, ce sont les animaux du domaine, chiens, poules, truies, qui vivent comme des artistocrates. le seul homme de cette big house porte toujours la casquette en tweed que sa mère lui a acheté trente ans plus tôt :
"Elle lui seyait avec autant de grâce que les chapeaux rêvés par Proust pour Odette (...) Maman avait également choisi le tweed de son manteau. (...) Antiquité fragile et sans âge, il pouvait lui claquer dans les mains d'une minute à l'autre. Mais Savile Row... Il frissonna : trois cents livres pour avoir quelque chose de présentable aujourd'hui. Impossible. Terrible. Terrible époque."
Terrible, terrible humour noir de Molly Keane qui n'épargne aucun de ses personnages dans cette satire sociale qui vous met le sourire aux lèvres. Elle ne se gêne pas pour dénoncer les travers d'une caste dont la vie est à présent une ruine, à l'instar de la maison dans laquelle elle vit. Elle laisse le lecteur deviner entre les lignes les secrets enfouis par des tabous d'un autre âge. Sans pour autant épargner la cousine juive pas franchement claire.
La revenante est un bonbon acidulé, saveur citron, à consommer sans modération. :)
Si vous n'avez jamais lu Molly Keane, peut-être pouvez-vous commencer par celui-ci !
Quant à moi, La chasse au trésor (1952) a rejoint ma PAL depuis peu.
Extraits :
"Ses mains réchauffées et assouplies, Jasper se remit à la préparation de la tourte aux pigeons, se laissant aller au gré de l'inspiration... il y avait des champignons dans un sac en papier, et il se rappela quelques tranches de bacon strié, raidies par l'âge, trop salées pour le petit-déjeuner, parfaite pour une tourte. Un peu de boeuf ? Il hocha la tête. Une minute, une minute - où les avait-il donc mis, ces restes parfaits pour la pâté des chiens ? En fait, il les avait mis dans la pâté des chiens. Mais ce qui y était entré pouvait en ressortir puis passer sous le robinet de l'office, peut-être. Oui, bien sûr, pourquoi pas ?"
"Elle avait sept ans en effet quand Leda était venue pour la première fois passer les grandes vacances à Durraghglass, quand Leda et April l'avaient écartée de leurs gloussements de meilleures amies. Elle leur tournait autour pour écouter leur conversation, mourant d'envie d'en savoir plus sur les gâteaux à la crème et le chocolat d'Autriche. Amoureuse de la belle Leda, elle entendait jouer des valses..."
"- Reste là, commanda-t-elle, pendant que je vais dans ma chambre chercher ma crème Vitamine Plus. Une pure merveille."
"C'est la crème qu'Ulick me rapporte de Paris.
Elle tenait entre ses mains, comme un calice, un petit pot.
- Une noisette suffit. Tu masses de bas en haut; ça nettoie, raffermit et nourrit.
- Oh ma chérie, et est-ce que ça fait tout ça en français ? :)

Lien : http://milleetunelecturesdem..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Corrag1973
  20 avril 2021
Livre reçu dans une box littéraire (avec d'autres d'ailleurs que je n'ai pas encore lus :-p ) dont le théme est "Ecosse-Irlande". Je me suis dit que c'était l'occasion de découvrir d'autres choses et puis j'adore l'Ecosse, alors :-) . Lecture agréable, très anglais et qui date de 1983. L'écriture , le style est totalement différent de ce que je lis habituellement. Ce n'est pas un coup de coeur non plus mais il y a quelques passages qui m'ont fait sourire malgré le fait que cela soit des actes "méchants". Et en même temps, on pourrait être plus méchant... mais ça, l'évolution de la société aussi :-p.
Est-ce que je recommanderais ce livre à une amie ? Peut-être , suivant ce qu'elle aime lire :).
J'ai encore un livre du même auteur qui se trouvait dans cette box ;).
Commenter  J’apprécie          20
lcath
  15 janvier 2018
Il y a un côté très "english" dans ce roman je trouve, genre vieille famille aristo déjantée...
La famille Seift, Jasper et ses trois soeurs, April, May,June, sont condamnés à vivre ensemble dans le manoir familial. Fin de race parfaits, chaque membre est touché par un handicap et surtout parfaitement inadapté à la vie moderne. Ne brille que le lustre passé de la famille et du manoir , aujourd'hui chacun est recroquevillé sur ses manques, ses petits arrangements personnels et le plaisir ( immense) d'"emmerder" les autres. Une haine policée mais franche lient ces énergumènes plus bizarre l'un que l'autre.
Arrive une cousine oubliée car sans doute morte dans les camps de concentration, Leda .
Leda, c'est la peau de vache par excellence, monter l'un contre l'autre puis les deux contre un troisième , elle a une longueur d'avance sur les quatre benêts qui vont se faire rouler dans la farine par la revenante !
Un côté un peu fané, un peu suranné pour ce texte qui parle , encore une fois, des joies de la famille !
Lien : http://theetlivres.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LadyDoubleH
  25 novembre 2018
Un excellent roman. Quatre vieillards, trois soeurs (April, May et June) et leur frère (Jasper), habitent ensemble dans un manoir du sud de l'Irlande (Durraghglass), au bord de la ruine. Jasper est borgne, une des soeurs est sourde, l'autre est dyslexique et n'a jamais réussi à apprendre à lire, et la dernière est née avec seulement un doigt et demi à la main droite… Ils se haïssent tous les quatre cordialement et mènent une vie de routine. Mais voilà que débarque une cousine qu'ils croyaient morte, aveugle de surcroît, une « revenante » qui fait revivre les fantômes du passé… C'est fabuleux de cruauté, l'étude des personnages est fine et acérée. Je me suis vraiment amusée.
Lien : https://lettresdirlandeetdai..
Commenter  J’apprécie          60
Claude890
  09 octobre 2020
Jasper Swift et ses trois soeurs, April, May ct Junc, sont les descendants d'une riche famille aristocratique dont ils ont hérité le domaine de Durraghglass, en Irlande. Désargentés, les enfants Swift ont veilli et mènent une morne existence dans cette vaste propriété qui tombe en ruine. Tous quatre ont été couvés par leur défunte mère au point de n'avoir jamais quitté Dunaghglass, développant des travers excentriques. Quand leur cousine suisse Leda refait surface, leur quotidien change radicalement de tempo et de perspective.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
maevedefrancemaevedefrance   29 mars 2017
C'est la crème qu'Ulick me rapporte de Paris.
Elle tenait entre ses mains, comme un calice, un petit pot.
- Une noisette suffit. Tu masses de bas en haut; ça nettoie, raffermit et nourrit.
- Oh ma chérie, et est-ce que ça fait tout ça en français ?
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : littérature irlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
164 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre