AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791093363561
144 pages
Éditeur : Flamant Noir (15/07/2019)

Note moyenne : 3.05/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Ce polar philosophique renferme le troublant témoignage d’un homme qui découvre, par hasard, qu’il est surdoué. Dopé, voire grisé par son imposant Q.I, il s’autorise alors à donner son avis sur tout. Y compris sur la vie privée de son voisin, Édouard de Padirac (rez-de-chaussée ; porte de gauche.) Gentil voisin, mais un peu inquiétant tout de même... surtout lorsqu’il l’implique dans un meurtre. En effet, un individu est retrouvé inanimé chez de Padirac, une balle e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  29 juillet 2019
Grégoire, avec 170 de QI est surdoué et se place dans la cour des génies tels que Einstein, Shakespeare ou Rodin. « Même dans l'ombre des génies, le soleil brille ».
Il suffit d'une balle n'est pas à proprement parlé un roman, encore moins un polar comme annoncé sur la quatrième de couverture. C'est un condensé de pensées philosophiques, humoristiques où les mots se tordent soit de rire ou bien de dérision, parfois ils font pitié ces pauvres mots tordus dans tous les sens. Grégoire a bien un voisin de palier, Édouard mis à mal avec un cadavre retrouvé chez lui. Mais cette intrigue est tellement confuse voire absente qu'il ne reste que quelques tiroirs tirés par les cheveux qui plairont aux amateurs de philosophie et d'humour décalé.
Ce livre aurait gagné en qualité si la philosophie agrémentait une trame et non l'inverse car l'ensemble m'a semblé trop brouillon malgré quelques passages éclairés et pertinents, de bons jeux de mots, des idées qui font réfléchir ou sourire.
Il pourra aussi semblé prétentieux car l'auteur termine chaque chapitre avec un sempiternel « Nous Autres les Surdoués ... » pensons que, trouvons que,...
À lire au troisième degré car ces surdoués pourraient vite lasser...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          889
Eve-Yeshe
  20 août 2019
Grégoire découvre à la suite d'un test de QI sur Internet qu'il a un score de 170 et le moins qu'on puisse dire, c'est que cela va lui monter à la tête. Il se trouve mêlé à un crime farfelu, à cause de son voisin, l'insignifiant Edouard et mène l'enquête…
J'ai du mérite, je n'ai pas refermé ce livre au bout de quarante pages ! un soi-disant crime, capillotracté, des considérations sur les surdoués toutes les deux pages, avec une phrase en caractère gras pour bien entretenir son ego surdimensionné du type : « Nous Autres les Surdoués, ». Au départ, c'est drôle mais très vite cela devient insupportable. « MOI, personnage important, je… » disait ironiquement ma grand-mère qui détestait les « moi, je moi, je….
L'auteur use et abuse des jeux de mots parfois lourds, en se moquant au passage de Freud et Lacan, alors qu'il utilise un langage typiquement lacanien (mystère rieuse, ani-mots et autres corps accords !!!
Et d'abord, on ne dit plus « surdoués » mais « intellectuellement précoces » et le surnom des enfants précoces est « Zèbres ». Na, moi-aussi je peux étaler ma science…
J'ai choisi ce livre, car j'ai trouvé la couverture originale et on essayait de m'appâter en me proposant un « polar philosophique ». Eh bien, c'est raté ! pour le côté polar comme pour la philosophie (même pas « une philosophie de boudoir » dirait Sade. L'unique plaisir dans cette lecture est le cadeau que l'on reçoit à la fin : notre Narcisse va tomber de haut !
Soit je suis passée complètement à côté d'un génie, soit ce n'est pas mon genre d'humour…
Un grand merci à NetGalley et aux éditions Flamant Noir qui m'ont permis de découvrir ce roman et son auteur.

#IlSuffitDuneBalle #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          396
sylvaine
  26 août 2019
Il suffit d'une Balle Grégoire Lacroix Flamant Noir éditions
#IlSuffitDuneBalle #NetGalleyFrance
Bienvenue chez Nous autres les Surdoués. Je vous présente Grégoire l'un des dignes représentants de cette confrérie.
Grégoire est-il sensé par ses propos abscons me faire rire ou du moins sourire? Peine perdue mais bien sur j'oubliais je ne fais pas partie de la confrérie!
Le texte est court mais bien trop long pour moi. de l'humour de potache à un humour même pas digne de celui d'une salle de garde, lieu que j'ai ma foi fréquenté quelques années, de réflexions psycho-philosophico-sociétales le tout baignant dans un jargon qui j'ose l'espérer a conquis son auteur. Bref vous l'avez compris je n'ai pas aimé, je n'ai vraiment pas aimé, je dirai même que j'ai détesté !
Cela m'apprendra à faire une confiance aveugle à un éditeur qui jusqu'à ce jour ne m'avait jamais déçue. Partie remise je l'espère
Commenter  J’apprécie          220
Amnezik666
  19 juillet 2019
Je remercie les éditions Flamant Noir, tout particulièrement Nathalie, et Net Galley qui me permettent de découvrir ce roman en avant première (parution le 29 juillet).
Le hasard des parutions (et de mes envies) a fait que mes dernières lectures ont été des romans courts, heureusement que la qualité ne se compte pas au nombre de pages ! C'est le troisième roman de moins de 200 pages que j'enchaîne, trois univers radicalement différents et trois belles surprises.
De Grégoire Lacroix j'avais déjà lu Jazz Band – Eros Héros Sept, qui m'avait déjà régalé avec ses bons mots tout en me laissant sur ma faim par le manque de profondeur de son intrigue. Ce nouveau roman est surtout prétexte pour l'auteur de faire ce qu'il fait de mieux, jouer avec les mots, les détourner, les associer ou les dissocier au gré de ses envies. Un pur régal à lire pour tout amoureux de la langue française.
L'intrigue tient davantage lieu de fil rouge que de réelle enquête policière (même s'il y a bien un mort, tué par la fameuse balle du titre) ; permettant au narrateur de partager son point de vue sur divers sujets selon l'inspiration du moment. Je vous rassure de suite, si le terme polar philosophique vous rebute, on est bien plus proche de la philosophie de comptoir que de Socrate et consorts.
Grégoire (le narrateur, pas l'auteur) se découvre du jour au lendemain un Q.I. exceptionnel qui le propulse dans le cercle restreint des surdoués. Une révélation qu'il obtient à l'issue d'un test fait sur internet ; et tout le monde sait pertinemment que si c'est sur internet alors ce ne peut qu'être la vérité vraie ! Et l'ami Grégoire ne cultive pas vraiment la modestie quand il s'agit de partager son incommensurable savoir, ainsi il conclut systématiquement ses grandes démonstrations par l'incontournable : Nous les Surdoués… Prétentieux, vous avez dit prétentieux ?
Un court roman qui se déguste d'une traite, ce qui ne nous empêche pas d'en savourer la substantifique moelle. Un roman qui vous booste le moral par sa bonne humeur et vous offre une séance intense de gymnastique zygomatique.
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Sharon
  23 juillet 2019
Le héros, personnage principal et narrateur de cette histoire, c'est Grégoire. Il est un surdoué, qu'on se le dise, et depuis qu'il l'a découvert, il se sent pousser des ailes. Comment l'a-t-il découvert ? Oh, c'est tout simple : il a passé un test sur Internet, et les résultats le comblent de joie. Par conséquent, il ne cesse de donner son avis de surdoué (et d'agent du SORG) sur à peu près tout, et n'entend pas s'embarrasser avec des choses inutiles. Et parmi celles-ci, nous avons non pas son voisin Edouard, encore moins sa compagne Elena, mais le cadavre qui se trouve malheureusement dans le jardin de son voisin Padirac : à chacun de résoudre ses propres problèmes ! cependant, on est un surdoué - ou on ne l'est pas, et Grégoire ne peut pas s'empêcher d'enquêter un peu.
Vous l'aurez compris, ce n'est pas tant l'enquête qui est prioritaire que les réflexions philosophiques de Grégoire. Je vous rassure tout de suite, elles sont claires compréhensibles, originales, pas du tout déconnectées du réel comme peuvent l'être certains philosophes - oui, ceux qui me connaissent savent à quel point j'apprécie peu cette matière, qui me le rend bien. En effet, la philosophie de Grégoire (qui rime avec le prénom de son voisin Edouard) est caustique, appuyant parfois là où cela fait mal, comme lorsqu'il parle des coachs - ou des multinationales. Edouard, son cher voisin, n'est pas en reste, lui qui est loin de se simplifier la vie.
Bref, un polar - oui, l'enquête sera résolu - hors-norme, à l'écriture brillante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   27 juillet 2019
Face aux choix cruels que nous impose l’existence tels que : fromage ou dessert, moquette ou parquet, mer ou montagne, champagne ou whisky, essence ou diesel, il [Shakespeare] a préféré tout condenser en une seule alternative : « être ou ne pas être ». C’est apparemment génial !
Commenter  J’apprécie          449
LadybirdyLadybirdy   28 juillet 2019
Un poil seul, c’est un détritus. Un million de poils et c’est une splendide fourrure. Un banal trottoir n’est qu’un bord de caniveau, vingt trottoirs posés l’un sur l’autre et c’est un escalier monumental. Un homme seul, faisant des gestes désordonnés est un spectacle inquiétant. Trente hommes, faisant les mêmes gestes en même temps, c’est une chorégraphie !
Commenter  J’apprécie          243
Eve-YesheEve-Yeshe   20 août 2019
Nous Autres les Surdoués, connaissons mieux que tout autres le prix de la vie. Et pourtant, contrairement à la leçon que je viens de donner à Padirac, je viens de tuer un moustique dont c’était probablement la première sortie en vol de nuit non accompagné…

… Toutefois, Nous Autres, sommes capables d’une sensibilité extrême et je ne peux m’empêcher de penser au chagrin de sa mère qui, sans doute, a veillé toute la nuit en guettant son retour. Que faire si elle porte plainte…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
LadybirdyLadybirdy   29 juillet 2019
La campagne… J’y ai connu des moments tellement heureux que j’ai eu envie de prendre la terre à bras-le-corps et de valser joue contre joue avec elle.
Commenter  J’apprécie          286
SharonSharon   20 juillet 2019
Effectivement, tout est focalisé sur l'esprit. Les anges gardiens se sont dématérialisés, on les appelle des coachs. L'athéisme est devenu une religion. Les multinationales sponsorisent des lieux de méditation. Le mot Dieu ne figure plus dans les jurons les plus courants et tout le monde s'imagine qu'il sera réincarné dans une espèce protégé - fabuleux alibi pour ne rien faire ici-bas.
Et pour couronner le tout, on peu choisir entre 850 sonneries sur son portable !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Grégoire Lacroix (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Grégoire Lacroix
LA BANDE A CLAUDE LELOUCH - CHANTAL LADESOU, CLAUDE LELOUCH, RUFUS, POPECK, MICHEL LEEB, , LIANE FOLY, CHRISTOPHE BARBIER, JULIE FERRIER, ELSA ZYLBERSTEIN, JEAN DUJARDIN - rend hommage au génie de GREGOIRE LACROIX
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16179 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre