AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747072843
Éditeur : Bayard Jeunesse (24/01/2018)

Note moyenne : 3.34/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Ned, 16 ans, petit génie solitaire, porte un exosquelette depuis l'enfance.
Son domaine : l'intelligence artificielle.

Lawrie, 50 ans, inventeur à la pointe de l'innovation technique, vit reclus dans sa tanière avec ses créatures.
Sa spécialité : les robots.

Après avoir lancé un défi à la communauté scientifique, Ned tente de convaincre Lawrie de s'associer à lui.
Leur mission : créer un humanoïde si parfait que per... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Carole94p
  12 janvier 2018
L'effet Pygmalion m'a de suite beaucoup intriguée de par son résumé. Il faut dire qu'il donne l'eau à la bouche et le thème de l'intelligence artificielle n'est pas vraiment abordé dans les romans Young Adult.
Dans L'effet Pygmalion, nous suivons Ned, seize, génie et peu commun et pour cause, il porte un exosquelette depuis tout petit. Très solitaire et renfermé, il ne vit que pour ses recherches sur l'intelligence artificielle. Lorsqu'il se lance dans le défi fou de créer un androïde que personne ne pourrait détecter en un tout juste, il fait appel à Lawrie, un inventeur spécialisé dans les robots dits « pour le plaisir ». Ensemble, ils vont donner vie à Eva… Mais saura-t-elle tromper tout le monde ?
Chose assez étonnante pour moi, je n'ai vraiment pas accroché au personnage de Ned. Vraiment antipathique, reclus et très, très, imbu de lui-même, j'ai malgré tout bien accroché à L'effet Pygmalion. Et pour cause, Eva, notre androïde créée de toutes pièces et Lawrie m'ont eux, beaucoup plu. Leurs personnalités ont chacune un trait bien particulier. L'ours mal léché comme dirait Eva s'est révélé bien plus profond qu'il n'y parait. Eva quant à elle m'a énormément surprise par ses réactions et sa découverte du monde.
De son côté, Ned, se montre très cartésien et malgré le fait qu'il souhaite démontrer au monde entier qu'un androïde puisse devenir en tout point comme l'être humain, il n'y croit pas lui-même. Et c'est finalement peut-être là tout l'enjeu du roman.
J'ai beaucoup aimé l'évolution d'Eva et les problèmes qu'ils rencontrent pour lui faire apprendre les petites tâches du quotidien, l'humour ou encore le lien social. L'effet Pygmalion aborde l'intelligence artificielle avec simplicité et humour pour nous plonger dans une expérience des plus enrichissante sur de nombreux points. Car notre chère Eva va se révéler bien plus sentimentale et humaine que l'un de ses créateurs.
La fin est quant à elle, pleine de surprises et totalement inattendue ! En conclusion, L'effet Pygmalion m'aura fait passer un bon moment de lecture, je n'aurais pas dit non à plus de développement des émotions et de profondeur mais c'est une lecture fluide, légère et très sympa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LaRecreationLitteraire
  12 avril 2018
Pourquoi ce livre ?
L'effet Pygmalion a attiré mon attention lorsque l'attaché de presse des éditions Bayard m'a envoyé le programme des parutions de début d'année. En effet, ce mélange de littérature jeunesse et de science-fiction a piqué ma curiosité et je me suis dit que cela pouvait être pas mal de le découvrir...

De quoi parle t-il ?
Ned 16 ans, n'est pas un adolescent comme les autres. Sa passion : la biotechnologie et plus particulièrement l'intelligence artificielle. Après une conférence pour le moins explosive sur le sujet, notre petit génie a mis au défie toute la communauté scientifique de réussir à créer un humanoïde si performant et parfait qu'il pourra se confondre aux être humains et cela en seulement un an. Avec l'aide du scientifique Greg Lawrie, spécialiste en robotique, il essayera de mener ce projet à bien pour prouver qu'il a raison, cependant tout ne se passe pas comme prévu... surtout quand les sentiments s'en mêlent.

Que penser de l'histoire ?
En commençant ce livre, j'avoue ne pas savoir ou j'allais réellement atterrir et cela encore plus après ma lecture des deux premiers chapitres relatant les échanges entre scientifiques de la communauté biotechnologique. Beaucoup de mots tels que "positronique", "notions d'hubris", "entrainement neuromimétrique" qui peuvent rendre la lecture pour le moins... intéressante mais perturbante. Puis les bases sont vites acquises et l'histoire commence sans perdre de temps.
Inutile de vous dire si nos deux protagonistes réussiront leur pari, pour cela il faudra lire ce livre, mais ce qui est sur c'est que l'auteur arrive par son histoire à nous faire poser les bonnes questions sur l'intelligence artificielle et ses limites. Quelles est le fossé entre cette dernière et l'intelligente naturelle ? Est-on réellement capable de créer un humanoïde qui pourrait avoir sa propre conscience et ressentir ses propres sentiments sans être suivi par un algorithme ou d'autres éléments scientifiques ? Ce n'est pas qu'une théorie scientifique dont il est question mais aussi de capacité d'adaptation sociale. Même si de nos jours le domaine scientifique est en constante progression et évolution, la société d'aujourd'hui serait-elle prête pour cela ?
C'est ce que j'aime dans ce genre de roman, ce n'est qu'une fiction mais qui aborde des sujets diversifiés et intéressants sur des choses qui peuvent sembler a la fois irréaliste mais au final.. pas tant que cela. L'auteur a su intégrer à ces sujets sérieux toute une histoire qu'il est impossible de ne pas apprécier. Certains éléments sont prévisibles mais on se laisse happer par le rythme des événements et je ne voulais savoir qu'une chose : Vont-il réussir leur pari ?

Que dire des personnages ?
Ned nous apparait des le départ comme une personne persévérante, passionnée et investie dans ses recherches. En plus d'être intelligemment supérieur à la moyenne, notre héros est atteint d'ostéoporose ce qui ne l'aide guère dans ses relations avec les autres. Au plus grand malheur de ses parents, Ned se fixe lui même une barrière et s'enferme dans son associabilité. Ce n'est pas un ado ordinaire et son unique préoccupation est de gagner ce pari.
Greg son associé et collaborateur est pour le moins particulier... Alcoolique a ses heures perdues, il est le créateur des fameuses "poupées de plaisirs" et vit en leur compagnie dans une sombre monotonie. Cela dit, ce personnage grincheux est sacrement attachant et l'équipe qu'il forme avec Ned est particulièrement drôle. Ces deux hommes de génération différente sont tout deux remplis de solitude et de colère mais vont unir leurs talents pour faire progresser la science et mettre en place la conception d'Eva, notre humanoïde.
Créée à l'image d'Audrey Hepburn, Eva est la perfection incarnée. Belle, intelligente, elle apprendra de ses créateurs à réagir par elle-même et à former sa propre personnalité mais ce qui est le plus intéressant c'est qu'elle bouleversera la vie de Ned et de Greg sans même qu'ils s'en rendent compte et qu'ils apprendront au final beaucoup plus qu'une expérience scientifique.

En conclusion ?
L'effet Pygmalion est un très bon roman jeunesse qui mérite d'être découvert et partagé. L'histoire est prenante, les personnages attachants et nous emmène à beaucoup de réflexion et de sagesse. J'ai lu ce livre d'une seule traite et je ne peux que le recommander.
Lien : http://www.la-recreation-lit..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
orbe
  26 janvier 2018
Ned est un adolescent condamné à vivre avec un exosquelette. Solitaire, il dirige toute son énergie vers sa passion envers les robots.

A la suite d'une conférence il décide de relever le défi de créer un androïde capable de se faire passer pour un humain.
Pour cela il s'allie à un savant à la réputation sulfureuse. C'est ainsi qu'Eva prend vie...
Un roman qui interroge sur les spécificités de l'homme et la capacité des machines à ressentir des émotions et à interagir avec les hommes.
Le lecteur découvre les progrès du robot et les liens qui se tissent progressivement avec ses créateurs puis au-delà.
Si la fin est peu crédible et le personnage de Lawrie trop provocateur sans apporter un véritable intérêt supplémentaire à l'histoire, le récit a le mérite de nous amener à nous interroger sur un sujet d'actualité.

La profusion des robots dans notre entourage et leurs capacités toujours plus grandes, nous ameneront-ils à les considérer comme nos semblables ? Voire à remplacer les liens que nous avons avec nos proches par ceux avec des androïdes ?
A découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Virgule-Magazine
  05 novembre 2018
« Les androïdes pourront-ils un jour se faire passer pour des humains ? » Oui, répond Ned, un tout jeune génie de la cybernétique, à cette question posée lors d'une conférence télévisée. Et il ajoute : « je vous donne rendez-vous ici l'année prochaine, à la même date. Un androïde sera dans le public, avec nous. Il pourra parler de la pluie et du beau temps, de politique, de philosophie, répondre à toutes les questions sans que personne soit en mesure de soupçonner sa véritable nature ». Ned sait qu'il ne pourra pas relever seul ce défi fou, alors il espère que l'excentrique Dr Lawrie acceptera de l'aider…
L'avis de Marion, 12 ans : J'ai vraiment adoré ce livre. Il aborde un sujet de plus en plus présent dans nos vies tout en restant vraiment agréable à lire. Il est génial ! 
L'avis de la rédaction : Ce roman de science-fiction revisite et actualise le mythe de Pygmalion (mythe qui aurait peut-être mérité quelques lignes d'explication, en marge du récit), et c'est réussi : on suit avec intérêt l'expérience de Ned et le cheminement de ses questionnements et sentiments. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MuBoDoc
  02 février 2019
Ned est un adolescent coupé du monde par une maladie orpheline qui fragilise son squelette au point de nécessiter le port d'un exosquelette pour protéger ses os du risque de fracture. Protégé par ses parents il a développé un goût et des compétences remarquables en matière de nouvelles technologies et d'intelligence artificielle dans une société futuriste où les robots sous toutes leurs forme prolifèrent. Invité à une conférence, il est mis au défi de prouver l'année suivante qu'un•e androïde peut se faire passer pour un•e humain•e. Les jours suivants il entreprend de convaincre un fabriquant d'androïdes de plaisir, conçues pour les besoins sexuels des hommes, de l'aider à fabriquer un ou une androïde qui sera présent•e à l'insu de l'assemblée à la conférence un an plus tard. Ce sera Eva. Eva va être programmée pour se comporter dans ses gestes et ses réactions comme une humaine. La question essentiellle étant celle de la limite entre humanité et artificialité. Tout le roman évoque des exemples de la manière dont notre humanité s'exprime et qui est programmée chez Eva. La ressemblance peut-elle aller jusqu'à l'expression de l'amour ? Quelle serait la réalité d'une relation entre Humanité et Robotique ? Qu'est-ce qui définit l'Humanité ? le roman laisse les réponses ouvertes. Il aurait été intéressant d'assister au développement des interactions entre Ned et Eva. A réserver au lycée pour l'évocation des robotes sexuelles bien que le traitement des autres questionnements aurait convenu aux 3e.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LaRecreationLitteraireLaRecreationLitteraire   12 avril 2018
- Nous sommes encore au néolithique, en matière de biotechnologie. N'en déplaise à Melle Brandt, tout ça va encore évoluer. Et certainement plus vite qu'on ne le croit.
- Oui, mais un homme restera toujours un homme et une machine sera toujours une machine, le contra l'universitaire assis à l'autre bout de la table.
- Professeur, je vous donne rendez-vous ici l'année prochaine, à la même date. Un androïde sera dans le public, avec nous. Il pourra parler de la pluie et du beau temps, de politique, de philosophie, répondre à toutes les questions sans que personne soit en mesure de soupçonner sa véritable nature, j'en mets ma main à couper. Dans le pire des cas, on la remplacera par une prothèse. Au point où j'en suis...
- Grotesque, pouffa le professeur. Votre imposteur ne tiendrait pas deux minutes. Un robot est-il capable d'abstraction ? D'humour ? Racontez-lui la blague absurde du fou qui repeint son plafond et s'accroche au pinceau... et vous verrez bien s'il va rigoler ou pas.
- Tres bien, sourit Ned. Je releve le défi.
Faulmeyer haussa les épaules.
- Si vous tenez à vous ridiculiser, jeune homme, c'est votre affaire.
Anita Brandt s'exclama :
- Je suis sidérée par ce que j'entends ! Nous avons devant nous des gens qui ont le culot de vouloir essayer de remplacer notre Créteur, le Tout-puissant, ni plus ni moins.
- Arrêtez ça ! s'énerva Lawrie. Avec de pareils arguments, il n'y aurait jamais eu de progrès, de siècle des Lumières, de révolution industrielle...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   05 novembre 2018
je vous donne rendez-vous ici l’année prochaine, à la même date. Un androïde sera dans le public, avec nous. Il pourra parler de la pluie et du beau temps, de politique, de philosophie, répondre à toutes les questions sans que personne soit en mesure de soupçonner sa véritable nature.
Commenter  J’apprécie          30
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   28 janvier 2018
- Professeur Fatelmeyer, je vous donne rendez-vous ici l'année prochaine, à la même date. Un androïde sera dans le public, avec nous. Il pourra parler de la pluie et du beau temps, de politique, de philosophie, répondre à toutes les questions sans que personne soit en mesure de soupçonner sa véritable nature, j'en mets ma main à couper. Dans le pire des cas, on la remplacera par une prothèse. Au point où j'en suis...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   28 janvier 2018
Aller au delà de cet usage purement fonctionnel de l'intelligence artificielle me paraît très dangereux. Dieu a créé l'homme à son image, un être unique et sacré. Certaines frontières ne doivent pas être transgressées.

Mlle Brant était une fervente chrétienne. Elle ne faisait que défendre ici la position officielle du Vatican.

- Je propose qu'on laisse Dieu en dehors du débat, intervint Laurie sans y être invité. Personnellement, je crois que le propre de l'homme réside dans sa capacité à repousser toujours plus loin les limites de la connaissance...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MuBoDocMuBoDoc   02 février 2019
Vous m’avez fait lire Nietzsche et les Fondements de la métaphysique des mœurs, par Kant. Ce dernier dit qu’une action se définit par son intention. Nos actions doivent avoir une valeur d’universalité : si on fait du mal à une personne, on fait du mal à toutes les personnes, c’est bien ça ?
Commenter  J’apprécie          00
Video de Christophe Lambert (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Lambert
Laurent Binet présente "La Brèche" de Christophe Lambert
autres livres classés : intelligence artificielleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Swing à Berlin

En quelle année débute l'histoire ?

1942
1917
1789
1936

10 questions
65 lecteurs ont répondu
Thème : Swing à Berlin de Christophe LambertCréer un quiz sur ce livre
.. ..