AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
ISBN : 2748514653
Éditeur : Syros (05/06/2014)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 147 notes)
Résumé :
57 adolescents, procréés par insémination artificielle et issus du même donneur, sont porteurs sans le savoir d'un virus extrêmement violent et contagieux. Ce virus dormant, inconnu des laboratoires de recherche, se déclenche lorsque la température extérieure atteint les 45°C. Wade Dillon, âgé de quinze ans, décède brutalement lors d'une partie de pêche au large des côtes californiennes, contaminant en quelques instants tous les passagers du bateau. Ce n'est que la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (99) Voir plus Ajouter une critique
Livresque78
10 septembre 2014
Voici un roman dont le sujet de départ est un virus, comme son titre l'indique. Mais voici également un roman qui continue sur les chapeaux de roues, une vraie enquête se met en route. Vient s'y mêler la mafia russe, le CDC, un ancien flic, le FBI et deux ados qui ne souhaitent pas être retrouvés car l'un deux a piraté des fichiers top secrets.
Alors avec tout ça, on passe un superbe moment de lecture, à aucun moment l'impression d'être dans une lecture jeunesse ne se fait sentir.
je ne saurai donc que vous conseiller ce roman qui glisse comme une lettre à la Poste, le seul regret et point négatif que je pourrai émettre est la couverture, que je trouve très moyenne.
Je tiens aussi à dire que mon choix d'acheter ce livre s'est fait grâce au coup de coeur que mon libraire lui avait donné.

Lien : http://livresque78.over-blog..
Commenter  J’apprécie          442
Cacha
01 septembre 2016
L'auteur nous offre là un roman d'anticipation pour ados.
Un donneur de sperme contamine sans le vouloir 57 de ses "enfants" à cause d'un virus fatal qui se révèle à l'adolescence, sous certaines conditions.
Sans complaisance, certains d'entre eux périssent tragiquement, ainsi que leur entourage.
J'ai apprécié le suspense de ce récit, avec deux histoires parallèles, pleines d'action.
Commenter  J’apprécie          240
orbe
26 juillet 2014
Un nouveau virus tue en quelques jours deux adolescents. 57 porteurs sont rapidement détectés. Il faut les retrouver et les isoler. Une course contre le temps est enclenchée !
Nous suivons un nain spécialiste des Virus, un ancien flic à la recherche de ces bombes humaines et deux des adolescents. D'autres éléments vont interférer dans cette mission comme des alligators, des survivalistes ou encore les sentiments !
La découpe du récit alterne plusieurs regards à la manière des séries télévisées. La catastrophe sanitaire à éviter est plutôt bien décrite. Un bon livre efficace avec des personnages variés.
Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          260
CL-ENIMIE
12 janvier 2016
COTE: R LAM
Dans le livre "Virus 57" nous apprenons que 57 adolescents d'origine américaine sont victimes d'un virus dormant qui s'active quand il fait 45 degrés: celui-ci est très contagieux et donne la mort à ces victimes dans d'atroces souffrances.
Les enfants sont pris en charge par le gouvernement, seulement, lors d'un accident de la route, deux de ces enfants s’échappent. Ils sont alors pris en chasse par la police qui offre une prime pour qui donnera des informations sur eux. C'est là que va intervenir un policier à la retraite...
Le livre est très bien écrit, il y beaucoup de suspense. Les chapitres alternent 3 points de vue, c'est assez original. La fin est surprenante et bien trouvée. Pour finir j'ai bien aimé le livre et je le conseille à tous !
STIG (3e)

Ce livre raconte l'histoire de 57 adolescents conçus par insémination artificielle du même donneur. Deux d'entre eux meurent d'un virus étrange que personne ne connait. Le géniteur est introuvable, pourtant il faut le retrouver afin de pouvoir fabriquer le vaccin pour ces 57 adolescents...
Ce livre est plutôt du genre fantastique mais pourtant on a l'impression que cette histoire pourrait être réelle. C'est aussi une sorte d'histoire policière avec une pointe de romantisme.
Les adolescents sont intrigants et les policiers aussi: on retrouve à la fois le stéréotype de l'ado qui fait sa crise, qui se croit plus intelligent que tout le monde, plus fort, presque invincible, et le policier ronchon, solitaire mais pourtant qui n'a pas véritablement un cœur de pierre mais juste une carapace .
Je me rends compte que les personnages sont des individus qui ont des stéréotypes sans en avoir, ils ont un petit plus...
C'est pour tout cela que j'ai adoré ce livre, mais pourtant je trouve que la fin a été négligée et moins travaillée, elle me laisse une pointe de déception.
Je le conseille à tous ceux qui aiment les histoires de science fiction, d'action mais avec une pointe d'amour.
Jade (3e)
Tom Bannister est le directeur adjoint du CDC. Alors qu'il vient de boucler une "mission", on l'informe qu'une autre vient de lui tomber sur les bras.: c'est l'affaire de deux adolescents morts de la même façon étrange (en crachant du sang noir) et dont les cadavres donnent l’impression de se tordre de douleur. Il n’y a à priori aucun lien entre ces gens mais la CDC se rend bientôt compte que ces jeunes personnes ont toutes deux été engendrées par insémination artificielle et du même donneur.
On entreprend alors de retrouver tous les enfants nés de ce donneur. Il se trouve qu’ils sont 57. Pendant qu’on les emmène dans un lieu sûr, car ce virus se déclenche à partir de 45°, deux de ces contaminés s’échappent et c’est alors le début d’une folle course poursuite.
Mon avis:
J'ai beaucoup hésité à prendre ce livre car je n'étais pas sûre qu'il me plaise, mais il m'a étonné et au final, je l'ai bien apprécié. Je me suis même surprise à me ronger les ongles aux moments où le suspens était à son comble !
On suit différents personnages à chaque chapitre, ce qui nous permet d'avoir leurs avancées à tous. D'ailleurs elle se fait vite au début du livre mais ralentit petit à petit, ce qui nous permet d'y voir de moins en moins flou sur l'histoire.
Je conseille à tout le monde de ne pas passer le prologue et de rester bien concentré à ce moment là car c'est en le relisant que j'ai compris un détail important de l'histoire - qui n'est pas vraiment un détail, d'ailleurs!
Un très bon roman que je recommande en tout cas fortement pour son intrigue et son suspens!
Anaïs (4e)

Dans ce livre, on parle de 57 adolescents crées par insémination artificielle. Ils sont tous du même donneur: Gary Zaboly.
A la suite de la mort de deux d'entre eux, la police étudie les corps et fait une inquiétante découverte. Les adolescents sont atteints d'un virus mortel qui se déclenche quand la température dépasse les 45°C. Les scientifiques n'ont jamais rien vu de tel et ne possèdent donc pas d'anti-virus. L’état commence donc des recherches pour retrouver les descendants de Zaboly et "les mettre au frais". Mais une canicule est annoncée aux États- Unis et les "bombes" sont toujours dans la nature...
Mon avis:
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre !
Le texte est écrit de plusieurs points de vue différents alors on suit l'histoire sous plusieurs formes. On s'attache alors à chacun des personnages qu'on suit car au fur et à mesure on apprend des choses sur eux. Les liens se créant entre les adolescents principaux rajoutent également un peu de piment.
Ce livre est facile à comprendre et il ne me semble pas avoir lu de mots compliqués; mais je ne le recommanderais pas à des lecteurs trop jeunes ou aux âmes sensibles: il aborde des sujets assez forts et contient beaucoup de scènes violentes.
On voit également que l'auteur essaye de faire passer plusieurs messages concernant des problèmes de la société actuelle (l'homosexualité, les trafics de drogues, les préjugés, le racisme...)
Un très bon livre plein de suspens et d'action avec des textes qui vous ferons parfois froid dans le dos...
Apolline (4e)

---------------------------------------------------------------------------------------------
C'est l'histoire de 57 ados qui sont porteurs d'un virus mortel, alors des chercheurs mettent tous ces enfants en quarantaine. Ces enfants exposés à forte chaleur vomissent du sang et contaminent tout le monde. Ils sont également liés car ils sont tous nés par insémination artificielle: pour les sauver il faut retrouver leur père.
Je trouve que l'on comprend vite l'histoire, on voit les avis différents des personnages, ce qu'ils croient, etc.
clara (4e) (2015-2016)

Virus 57 est l'histoire de 57 adolescents presque tous atteints d'un virus mortel qui se réveille à 45 degré.
Deux d'entre eux, Sia et Virgil, échappent au gouvernement croyant au complot.
Tombent-il amoureux ? que va t'il se passer quand ils seront en fuite ? Les autorités vont-il les rattraper ??
Franchement, ce livre est vraiment bien ! L'histoire est recherchée et le livre est truffé de petits détails qui semblent être rien mais qui changent tout .
Par contre j'ai été surprise par la fin du livre, je ne m'attendais pas à cela et j'aurais préféré que ça finisse autrement.
mais c'est un très bon livre !
Bonne lecture
Nina ❤ (4e) (2015-2016)

57 adolescents. Un virus mortel et contagieux. Une enquête du CDC. Une prime de 10000$. Une fuite. Un privé sur le coup. Un donneur de sperme à retrouver.
Voici les ingrédients de ce thriller haletant....
Virus 57 est un roman nerveux mêlant enquête policière, road-movie et fantastique.
On ne peut plus lâcher le roman une fois qu'on l'a commencé car on veut savoir comment cette histoire va se terminer, et la fin est plutôt réussie sans être originale.
L'originalité réside dans l'alternance des points de vue à chaque chapitre (celui des 2 adolescents en fuite, celui de l’enquêteur du CDC et celui du privé). Une fois les premiers chapitres passés ( mise en place des personnages principaux ) le rythme du roman accélère jusqu'au dénouement final, nous plongeant dans l'action.
Un roman facile à lire qui peut donner le virus de la lecture, et celui là n'est pas dangereux :)
Olivier BARTHEZ (2015-2016)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Saiwhisper
25 août 2016
C'est avec sa quatrième de couverture alléchante que « Virus 57 » a su me tenter. En effet, celui-ci faisait référence à un virus mortel génétiquement transmis à cinquante-sept enfants par un seul et même père. Tous sont potentiellement porteurs de ce virus : ils peuvent mourir et contaminer les autres si la température atteint les 45° (ce n'est pas dans ma région lorraine que cela va arriver...). Comme certains le savent, j'adore les scénarios post-apocalyptiques ou les virus qui changent leurs hôtes en zombies... Or, il n'y avait rien de ça dans ce roman. Ce n'est pas de la science-fiction, il s'agit surtout d'un polar rempli d'action. Cela m'a grandement surprise, car j'avais certaines attentes et pensais que j'allais avoir affaire à des groupes de survivants face à des contaminés... Mais non ! Très vite, la police va réussir à faire le lien entre ces jeunes et va les emmener pour les dépister, voire les soigner... Seuls deux adolescents, Sia et Virgil, vont prendre la fuite sans savoir ce que leur corps peut abriter... Ajoutons à cette course-poursuite les recherches de Gary, ce fameux père biologique donneur de sperme qui a mystérieusement disparu, et vous aurez le véritable synopsis de ce roman !
Même si ce n'est pas ce à quoi je m'attendais, je dois avouer que le rythme est bien mené. C'est un assez bon thriller pour ado : les fugitifs font de leur mieux pour échapper aux autorités, plusieurs flics avancent séparément dans leur enquête, il y a des rebondissements ainsi que diverses révélations, ... Les chapitres permettent un changement régulier de narrateur afin de voir les différentes avancées de chacun. On a donc trois affaires qui, vous vous en doutez, vont finir par se croiser. Ça se lit bien, l'écriture est fluide et on avance progressivement. Ce qui est un peu dommage, c'est que l'on reste assez en "surface" dans ce récit. Par exemple, on ne saura pas d'où vient réellement le virus et pourquoi le père biologique a hérité ou transmis ce gène alors qu'il n'en avait pas connaissance. J'aurais souhaité que le côté scientifique prenne un peu plus le dessus. C'est donc un peu frustrant... On se concentre surtout sur les scènes de fuite, les recherches, les enlèvements et les moments d'action. Hormis pour retrouver Gary, il n'y a pas vraiment d'indices à rechercher ou de coupable à déterminer. C'est un thriller avec quelques clichés, mais se lit aisément, et c'est ce qui compte.
Par contre, je dois avouer ne pas m'être attachée aux personnages. Virgil, ce gosse paumé hacker et persuadé d'être la cible d'un complot, est celui qui m'a le plus déplu. Je l'ai trouvé fade, assez agaçant, susceptible et tête brûlée. Ses réactions avaient tendance à m'énerver, si bien que j'étais même satisfaite de la conclusion de ce récit... (Mais non, je ne suis pas un monstre sans coeur...) Sia est sympathique, cependant je l'ai trouvée un peu creuse. Les auteurs se sont davantage penchés sur l'action plutôt que sur les personnages, si bien que j'ai l'impression de ne pas connaître assez l'adolescente pour l'apprécier. Quant aux nombreux policiers, je n'ai pas grand chose à dire sur eux... On a quelques pistes physiques et psychologiques, on lit quelques lignes sur leur passé, mais c'est tout. J'ai vraiment ressenti un manque vis-à-vis de ces protagonistes : j'ai l'impression de ne les connaître qu'à leurs actes. C'est dommage...
Malgré les quelques défauts qui ponctuent cet ouvrage, je reste sur une note positive : c'est un thriller pas trop mal qui peut certainement plaire aux ados adeptes des romans à suspense. Les auteurs ont très bien su jouer avec la tension du lecteur en proposant une course-poursuite endiablée ainsi que diverses prises d'otage faisant monter l'adrénaline.

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Les critiques presse (1)
Ricochet06 août 2014
Les auteurs adoptent un ton [...] de série américaine : multiplicité des points de vue et des acteurs, action musclée qui entre à chaque fois dans le vif de son sujet, tension qui grimpe avec la chaleur… A cette aune, c'est complètement réussi. Il ne faut par contre pas trop attendre de la psychologie des personnages [...].
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations & extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Pays_des_contesPays_des_contes29 octobre 2014
– Quel est le topo, Anne ?
– Wade Dillon. Quinze ans. Il a eu un malaise subit et a commencé à vomir du sang noir à 11 h 30, en pleine partie de pêche, sur le yacht de son oncle. Il y avait cinq autres personnes à bord. Elles sont toutes mortes. L’une de nos équipes a rapatrié les corps à San Diego en prenant toutes les précautions nécessaires.
– On est sûr que c’est le gamin qui a été malade le premier ?
– C’est ce que son oncle a dit quand il a alerté les garde-côtes par radio.
Bannister regarda Johnson, qui prenait des notes, puis ses yeux revinrent vers les écrans.
– Empoisonnement ? demanda-t-il. Ces six personnes avaient peut-être mangé le même lot de conserves pourries la veille ?
– Je ne sais pas. On se renseigne. J’ai peur que cela ne soit viral et que le virus ne se transmette par les voies aériennes ou le contact, comme la grippe.
– Merde.
Bannister jeta de nouveau un regard en biais à son assistant. Ce dernier avait arrêté d’écrire et semblait aussi inquiet que lui. Un malaise, du sang noir et une période d’incubation quasiment réduite à néant... Ni l’un ni l’autre n’avaient jamais entendu parler d’une chose pareille, et pourtant ils croyaient connaître toutes les maladies de la Création !
– On a de la chance dans notre malheur, soupira Anne Lovas. D’après la météo, le vent soufflait vers l’ouest, donc d’ici à ce qu’ils atteignent le Japon, les éventuels germes ont largement le temps de se dissiper dans l’air. S’il s’agit bien d’un virus et si la même chose s’était produite dans une ville, je n’ose pas imaginer ce qui aurait pu...
– Ouais, pas besoin de me faire un dessin... Vous pouvez procéder, Anne. (...)
Anne Lovas pratiqua la première incision, de la poitrine à l’os pubien. Un sang épais et noir apparut, qui coula sur la table en acier, avant de tomber dans des rigoles prévues à cet effet.
Bannister se raidit, la colonne vertébrale parcourue d’un mauvais frisson. Il avait soudain très froid, mais l’air conditionné n’était pour rien dans cette impression.
Une fois que la jeune femme eut ouvert la poitrine de Wade Dillon, coupant à travers le muscle puis écartant les côtes, les dégâts causés par la maladie apparurent dans toute leur horreur : les poumons ressemblaient à deux éponges goudronneuses, comme si le gamin avait fumé dix paquets de clopes par jour pendant dix ans.
– Mon Dieu, souffla Anne Lovas.
– Qu’est-ce que c’est que ce truc ? hoqueta Bannister.
En temps normal, il avait le cœur bien accroché, mais là, il y avait de quoi être vraiment épouvanté. Il essaya néanmoins de garder son calme, triant et enregistrant les données à mesure qu’elles lui parvenaient.
– Anne, dit-il, vous allez faire des prélèvements et me les envoyer le plus rapidement possible, d’accord ?
– D’accord.
– Je vous recontacte dès qu’on aura procédé aux premières analyses.
On va y arriver, se dit Bannister. Grâce aux prélèvements, on va trouver un moyen de combattre cette saloperie si jamais d’autres cas se déclarent. Inutile de flipper.
Mais il ne pouvait quitter des yeux le gouffre noir qu’était devenue la cage thoracique du pauvre Wade Dillon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper24 août 2016
Et puis il y avait cette blague. Il ne l’avait jamais complètement comprise, jusqu’à ce jour funeste où ses parents avaient été contraints de lui révéler leur honteux secret.
C’est l’histoire de deux gars, un peu poivrots sur les bords. Ils font une traversée en paquebot. Un soir qu’ils ont bien picolé, ils vont prendre le frais sur le pont-promenade. Le premier s’accoude au bastingage, regarde la mer et dit :
- Bon sang, tu as vu toute cette étendue d’eau ?
Et l’autre répond :
- Et encore, ce n’est que la surface !
Ouais, c’était tout à fait ça. 99% des gens s’arrêtaient à la surface des choses. Leur vision glissait dessus, pareille à une goutte sur de la toile cirée. Mais sous les flots tranquilles, il y avait des formes sombres qui nageaient en eaux troubles, des trucs horribles, des Léviathan, des pieuvres… C’était plus confortable de les ignore, bien entendu. Peut-être qu’un écrivain comme Lovecraft n’était pas cinglé, finalement ? Il y avait dans son œuvre trop de choses pertinentes, des vérités profondes pour qu’on la circonscrive au seul champ de la littérature fantastique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
orbeorbe25 juillet 2014
la prochaine grande catastrophe ne viendra pas d'un immense astéroïde mais plutôt d'un germe impossible à voir à l'oeil nu. Vous pouvez également oublier le trou dans la couche d'ozone, le réchauffement planétaire, la fonte des glaciers et tout le tintouin. Le vrai danger est...en nous !
Commenter  J’apprécie          120
EsseG71EsseG7128 juin 2015
C'est dommage qu'il n'ait pas pu vous...te rencontrer.
......
Je crois que cela aurait été important pour lui. Peut-être que ça aurait, je ne sais pas comment dire...., injecté de la vérité dans un monde où il doutait de tout....
Commenter  J’apprécie          50
Les_serial_lecteursLes_serial_lecteurs05 décembre 2016
« La prochaine grande catastrophe ne viendra pas d'un immense astéroïde mais plutôt d'un germe impossible à voir à l'œil nu. Vous pouvez également oublier le trou dans la couche d'ozone, le réchauffement planétaire, la fonte des glaciers et tout le tintouin. Le vrai danger est… en nous !»

C.F-3°3
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : virusVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Avez-vous bien lu "Virus 57" ?

D'où vient la contamination du père ?

D'un triton ?
D'un crapaud ?
De la pollution ?
D'une mutation d'Ebola ?

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Virus 57 de Christophe LambertCréer un quiz sur ce livre
. .