AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225807634X
Éditeur : Les Presses De La Cite (19/03/2009)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 29 notes)
Résumé :

Engagée comme domestique au château de Kervadec, en pays bigouden, Élise Jouvet, en un an seulement, est devenue la confidente de la comtesse. Ses talents de guérisseuses ont fait merveille auprès de sa maîtresse.

Chez les autres domestiques, la jalousie enfle. On traite la jeune femme de sorcière, on lui reproche de vouloir séduire le comte.
Pour l'instant, Élise est protégée par ses maîtres. Mais la Guerre de 14 éclate et va boulever... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Symphonie
  27 juin 2013
Les ombres de Kervadec de Eric le Nabour fait mouche une fois de plus.
En avril 1913, une jeune femme étrange, surnommée ' la fiérote " est engagée comme domestique au château de Kervadec, en pays bigouden... Mais qui est-elle réellement et que cache-t-elle ?
Lorsque Elise Jouvet entre au service de la comtesse de Kervadec, elle s'attire aussitôt l'animosité des domestiques.
Secrète, ne révélant rien de son passé, dotée d'un don de guérisseuse, Elise tisse des liens d'amitié avec la maîtresse des lieux, Jocelyne de Kervadec, une femme malade et fragile. Celle-ci est persuadée qu'une malédiction plane sur sa famille et, insidieusement, jette Elise dans les bras de son mari Lucien. Mais la guerre éclate et ce dernier part au front. Durant son absence, la comtesse meurt en faisant d'Elise sa légataire. Dès lors, les haines se conjuguent pour faire de sa vie un enfer.
Un roman magistral et envoûtant qui entretient le mystère autour de deux femmes et plonge le lecteur dans les croyances profondes de la Bretagne.
Si le début du roman démarre lentement, le ton monte crescendo nous dévoilant bien des non-dits de ce qui s'est passé au château, avant l'arrivée d' Elise. Grâce à la découverte du journal intime, tenu par une certaine Marie Leguenec, décédée quelques jours après avoir donné naissance au fils qu'elle a eu de sa liaison avec Lucien de Kervadec, Elise pourra enfin faire la lumière sur les ombres qui plainaient sur le château de Kervadec depuis trop longtemps et concevoir la nouvelle vie qui s'offre à elle.
J'apprécie particulièrement l'écriture d'Eric le Nabour et sa description magnifique de la Bretagne et de ses mystères, entre magie noire et blanche.
Un excellent roman du Terroir, comme je les aime...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
HermantM
  26 septembre 2013
En lecture d'été, sur une chaise longue dans la tiédeur de l'après-midi, une romance qui prouve que les difficultés d'une jeune fille embauchée chez un châtelain avec, bien sûr, une idylle à la clef, fait toujours recette. Quelques jolies réflexions psychologiques, ambiance bretonne avec un peu de surnaturel (mesuré, tout de même !) et voilà un roman sentimental bien fait, qui plaira aussi aux amateurs de romans du terroir.
Commenter  J’apprécie          192
SabiSab28
  21 juillet 2016
Moi qui voulait un livre respirant l'air iodé de la Bretagne, je suis quelque peu déçue. Les descriptions sont plates, a part quelques bruyères par-ci par là et des ajoncs et l'odeur des sardines, l'atmosphère est terne.
L'intrigue en elle-même peut être intéressante même si on reste dans des histoires à l'eau de rose mais bon un effort peut être fait entre Jane Eyre et Harlequin, il y a de la marge tout de même.
Très déçue ... je m'arrêt là, je n'aime pas écrire de mauvaises critiques ...
Commenter  J’apprécie          130
ingridfasquelle
  22 octobre 2013
La Fiérote. Tel est le surnom donné à Elise par les autres domestiques du château de Kervadec. Il faut dire qu'en plus de ses manières de Parisienne froide et distante, la nouvelle venue possède d'étranges dons de guérisseuse qui font merveille auprès de la comtesse de Kervadec, une femme malade à l'équilibre fragile. Lorsque celle-ci décide de faire d'elle sa confidente et sa femme de chambre attitrée, la jalousie enfle parmi la domesticité. Elise voit alors déferler sur elle une tempête de haine et de ressentiments. Il plane sur Kervadec un lourd secret que le lecteur aura le plus grand mal à percer...
Les passions se déchaînent en pays bigouden ! Deux femmes liées par un terrible secret, les croyances de la Bretagne de jadis et la guerre de 1914-1918 pour toile de fond, Eric le Nabour a réuni tous les ingrédients d'un roman passionnant ! Avec Les ombres de Kervadec, il signe un récit envoûtant, entre magie blanche et magie noire...
Grâce à des personnages terriblement attachants et une histoire tout à fait captivante, Eric le Nabour plonge le lecteur dans les croyances profondes et les superstitions du pays bigouden du début du siècle dernier. Outre les descriptions magnifiques et sauvages du pays d'Audierne et de sa baie (dont il parle avec richesse, pudeur et passion), l'auteur offre un regard implacable sur la nature humaine, sur cette haine qui, parfois, les anime et les pousse, inexorablement, à tous les excès.
Dans cette ambiance lourde de mystère et de non-dits, on se prendra également d'affection et/ou d'admiration pour ces personnages simples, fiers et droits que sont les Bigoudens. Leurs conditions de vie et de travail harassantes dans une campagne profonde et repliée sur elle-même, leur courage et leur incroyable sens du partage et du sacrifice ne pourront qu'émouvoir le lecteur.
"Ici, la vie est rude, la terre ingrate, la mer dangereuse mais la bonté et la générosité ne se dissimulent pas parmi les ajoncs et les bruyères, elles se cachent au fond des coeurs et, de temps à autre, au moment où l'on s'y attend le moins, affleurent dans un sourire."
Les Ombres de Kervadec, c'est un émouvant retour dans le passé, l'histoire à la fois dure et tendre d'une Bretagne mystérieuse, où les malédictions et les secrets sont bien gardés et les passions dévastatrices.
Un roman de terroir magistral, qui ravira tous les amateurs de littérature sentimentale.
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
yaouennec
  17 mai 2013
Le sujet est le même que l'excellente série TV britannique "Downton Abbey".
À savoir la vie d'un manoir, vu du point de vue des domestiques, juste avant la guerre 14-18.
La comparaison s'arrête là. Ici cela se passe en Bretagne, il est question de guérisseur.
Le sujet et l'histoire ne sont pas sans intérêt, mais c'est écrit dans un style très vieillot. La façon dont l'histoire est racontée est aussi très vieillotte. Et l'intrigue sentimentale est vraiment nunuche. En bref, ça sent la naphtaline et la rose fanée.
Commenter  J’apprécie          11
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
marlene50marlene50   26 juin 2016
Je n'ai guère vu ça ailleurs, du moins poussé à un tel degré. Ici, la vie est rude, la terre ingrate, la mer dangereuse, mais la bonté et la générosité ne se dissimulent pas parmi les ajoncs et les bruyères, elles se cachent au fond des cœurs et, de temps à autre, au moment où l'on s'y attend le moins, affleurent dans un sourire.

Comme si la vie s'ingéniait parfois, par une mécanique qui lui est propre et dont on chercherait vainement le sens, à vous entraîner dans des voies opposées à votre bonheur.

Elle se regardait faire l'amour de l'extérieur, comme si elle avait été située sur un point surélevé et qu'elle eût regardé un beau paysage, mais à distance, sans vraiment communier avec sa beauté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SabiSab28SabiSab28   21 juillet 2016
C'est ça qui me touche dans ce pays bigouden pourtant si replié sur lui-même, si peu accessible encore à ce qu'on appelle "le modernisme" : la foi simple, la droiture de ses habitants. Même démunis, ils demeurent dignes, ne se plaignent jamais et se tiennent droits face à la vie.
Commenter  J’apprécie          50
HermantMHermantM   26 septembre 2013
Il peut y avoir des erreurs de diagnostic, mais il n'y a pas d'erreurs de jugements, c'est le jugement qui est une erreur.
Commenter  J’apprécie          110
AlainVeraAlainVera   30 septembre 2015
J'ai pensé au docteur Clouet et à sa volonté de ne faire la morale à personne,à cette sorte d'humanité profonde qui l'habite et qui incline spontanément à la bonté; Un jour il me dit : -Il peut y avoir des erreurs de diagnostic, mais il n'y a pas d'erreurs de jugement, c'est le jugement qui est une erreur.
Je me suis promis d'y penser.
Aujourd'hui, je suis persuadée qu'il a raison;
Commenter  J’apprécie          20
cecile29cecile29   28 mars 2013
Nous devrions toujours avoir le courage d'affronter la vie sans nous soucier de ces convenances devant lesquelles nous acceptons malgré tout d'abdiquer notre liberté. La vie est si brève qu'elle ne devrait laisser place ni à la peur ni aux calculs mesquins. Mais un monde sans hypocrisie serait-il supportable?
Commenter  J’apprécie          10
Video de Eric Le Nabour (1) Voir plusAjouter une vidéo

Eric le Nabour
Jacques CHANCEL s'entretient avec Eric LE NABOUR dans le cadre des radioscopies "Jeunes pour l'an 2000": il a 20 ans, considérations sur l'âge, le mariage, ses écrits, le métier d'instituteur; l'éducation, le chômage; son attachement à la cellule familiale; Jacques CHANCEL s'étonne de ses positions réactionnaires. Eric LE NABOUR : son opinion sur la jeunesse, l'église, la démographie;...
autres livres classés : guérisseursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1746 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..