AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782362240942
80 pages
Éditeur : Editions IN8 (28/02/2019)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Vera, coureuse de 24 heures non-stop, se souvient de sa dernière compétition, de sa rhino-pharyngite et du médoc qu’elle avait pris, et qui contenait de l’éphédrine.
Condamnée pour dopage, elle a dû ronger son frein hors du circuit pendant huit ans. Aujourd’hui, elle revient et sa rivale est toujours l’Espagnole Michèle Colnago. Mais cette année, Michèle a décidé de profiter de l’épreuve pour se débarrasser de la pression masculine. Une course à bout de souf... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
fran6h
  27 novembre 2019
Voilà un tout petit roman, une longue nouvelle, qui met en scène des sportives d'ultra-endurance. Là, on n'est plus chez les marathoniens du dimanche. On a franchi un cap, que dis-je un cap ?, pour entrer dans les entrailles d'une épreuve sportive exigeante, éprouvante, éreintante : le 24 heures de course à pied sur piste. L'epreuve est simple : tourner au maximum sur une boucle d'un peu plus d'un kilomètre pendant 24 heures. Ici on est loin des stars de l'athlétisme.
Fort de son expérience personnelle de la chose, Marin Ledun construit un récit où la tension grimpe progressivement, avec l'effort continu, la perte des repères, la fatigue, l'épuisement, la douleur, la gestion du temps et de l'ennui ... de l'euphorie au désespoir tout y passe.
Bien plus que l'aventure individuelle, se construit ici une intrigue interpersonnelle entre deux coureuses, deux rivales, deux femmes qui ne s'aiment pas, et qui, pendant ce laps de 24 heures vont partager une épreuve, au delà de l'humain.
Un roman sportif et féministe en très peu de mots.
Lien : http://animallecteur.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
YvPol
  21 novembre 2019
Vera est coureuse de 24h, une compétition, qui, comme son nom l'indique consiste à courir 24 heures durant sur une piste. Elle a gagné la dernière course à laquelle elle a participé mais a été privée de sa victoire et condamnée à huit années de suspension, à cause d'un médicament qu'elle prenait pour signer une rhino-pharyngite.
De retour sur le circuit, elle veut battre son record personnel et tenter de ne pas finir trop loin de la favorite, l'Espagnole Michèle Colnago.
Court roman paru dans l'excellente collection Polaroïd des éditions In8. Les textes y sont souvent efficaces, au plus juste et sobres. Marin Ledun le fait parfaitement avec cette histoire dans laquelle on vibre, même si comme moi l'on n'est pas sportif, pour la performance et la volonté de voir Vera parvenir à ses objectifs. Vingt-quatre heures pendant lesquelles l'esprit s'évade malgré le souhait de rester concentrée sur la foulée, le rythme, le souffle. Tour à tour Vera pensera à ses trois filles, à son couple, à son boulot harassant et peu épanouissant, aux collègues aux mains baladeuses. On vibre aussi parce qu'on sent bien que outre les pensées de Vera quelque chose va se produire, mais on ne sait ni quoi ni quand ni où ni qui ni comment.
Le texte de Marin Ledun est une ode aux femmes et à leurs exploits, pas seulement sportifs, ceux aussi de la vie quotidienne pour élever les enfants, s'occuper de la maison, ... pour supporter le travail dans ce monde éminemment masculin. Si après avoir lu ce roman, vous voulez pousser la question, il y a quelques jours, j'ai parlé du travail de Heide Goettner Abendroth sur le matriarcat que je vous re-conseille fortement. Sans doute un peu plus écrasant ne serait-ce que par son poids, mais tout aussi roboratif. Deux manières différentes de parler des femmes.
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sebastienbeauj
  01 septembre 2019
Cher Marin Ledun,
il est nul doute, que vous maitrisez l'art de nous faire vaciller. de nous mettre en sueur, en déshydratation. Vous avez le talent de nous phagocyter la voûte plantaire. de nous réduire à moitié d'hommes. de disperser nos neurones façon puzzle.
Ici, votre héroïne, Vera, porte les stigmates d'une déchéance sportive. Une radiation pour dopage. 8 ans à attendre aux portes de l'Enfer, dans l'Élysée (lieu où les âmes vertueuses attendent une réincarnation). Et donc vient le temps de la rémission.
La piste en élastomère pour décorum. 24 heures pour se racheter, pour se venger, pour gagner. Pour aller chercher l'Ibérique Michele Colnago, l'éternelle rivale.
Vous nous emportez dans une discipline sportive méconnue car bien trop exigeante. Elle inflige à celles et ceux qui la choisissent des souffrances à la limite du supportable. Ces circadiens (comme on les nomme), ces forçats de la course à pied, peuple solitaire dans l'effort, tournent en rond, des heures et des heures car le temps leur aient compté.
Je sais, un peu, de ce monde-là. J'ai, dans un cercle des connaissances, un toujours recordman de France des 24 heures sur route depuis 1999 : Alain Prual. Je sais, un peu, ce qu'il a fallu endurer pour en arriver là.
Cher Marin Ledun, je pense que, déjà, nous ne sommes pas nés pour cela. Je veux dire, courir autant, courir au temps. Et comme cela ne suffisait pas, dans ce court roman (70 pages), vous rajoutez de la souffrance à la douleur. Vous êtes donc sans pitié. Sous votre imagination sans limite, rien ne leur sera épargné, ni à l'une, ni à l'autre. Sur la piste bien entendu, mais aussi aux abords des mains courantes, dans les lieux les plus intimes…la sueur, la peur, l'incompréhensible, l'injustice…tout, nous tient en haleine.
Et l'on finit le livre, harassé, à chercher un second souffle. le regard troublé, les muscles hurlant à la mort, notre esprit déstructuré…
Il est donc vrai, aucune bête ne mérite cela.
A leurs corps défendant
Sébastien Beaujault
Aucune bête
Marin Ledun
Les éditions In8
Lien : https://blogs.letemps.ch/seb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NigraFolia
  03 avril 2019
Vera Maillard, maman d'une quarantaine d'années, revient dans le circuit après 8 ans de relégation pour cause de dopage. Elle revient dans sa discipline. le trial de 24 heures. Une course folle au delà des marathons.
Aucune Bête est un petit opus. Avec des mots simples, posés avec une minutie redoutable, Marin est toujours aussi précis. Une piste d’athlétisme sans notoriété, le terrain où se met en place un mécanisme sans pitié. Les corps sont maltraités à chaque foulée. Le rythme de l’effort, les corps tendus et la douleur. La course devient un exutoire. Celle de la violence et des tracas. Sur le terrains comme à l’usine, chaque mètre entraine ses réflexions. Vera court contre Michèle Colnago, une mécanique jeune et affutée, programmée pour gagner. Celle qu’elle aurait pu être. Deux femmes que tout oppose pourtant elles courent seules. Avec pour chacune, la conscience de son corps et une synthèse des expériences passées. Pour Vera, il s’agit de la famille, son mari et ses enfants et les entraînements. La course est son oxygène. C’est une course contre elle-même, au prix de la douleur et des sacrifices. Pour sa concurrente, c’est l’envers du décor sportif, le combat à chaque pas.
Reste que ces histoires de femmes ne se limitent pas, à faire à un pas devant l’autre chaussées dans des chaussures de running avec l’estomac au bord des lèvres. Leurs histoires sont graves. Elles sont pétries des épreuves que des milliers d’anonymes vivent chaque jour.
La légèreté n’est pas de mise dans cette novella. Elle frappe durement le lecteur.
Aucune Bête c'est la phrase d' Henri Guillaumet, pilote d'avion naufragé en pleine Cordillère des Andes, qui a survécu à la force de son mental. « Ce que j'ai fait, jamais aucune bête ne l'aurait fait ». le mental, l'esprit qui divague, les réflexions qui s'incrustent et les sentiments féminins. Marin comme toujours sait être juste et humain dans ses propos.
Lien : https://nigrafolia.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
leslivresmapassion
  16 avril 2020
J'ai découvert MARIN LEDUN avec "Salut à toi O mon frère" j'avais passé un excellent moment de lecture avec cette famille déjantée.
Ce petit roman 'aucune bête" m'a interpellé sur la tablette de ma médiathèque, et comme le sujet m'intéressait je l'ai emprunté.
MARIN LEDUN nous parle des sportives d'ultra- endurance, les coureuses du 24 h avec au compteur……….240 kms.
MARIN LEDUN a construit un court roman mais très complet sur cette discipline exemplaire.
Tout y est décrit, la force du mental, les larmes de colère et de rage, la douleur dans les muscles et les articulations, la difficulté de l'alimentation puis l'effondrement lorsque le signal de fin de course retentit.
Il aborde avec finesse et exactitude la condition de la femme dans le milieu sportif.
J'ai passé une nouvelle fois un excellent moment avec cet écrivain dont je ne me lasse pas de découvrir le panel
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LauBlueLauBlue   05 juin 2019
Courir n’avait aucun sens et c’est précisément cela qui en faisait toute la beauté. Courir était son œuvre d’art à elle. Un modèle de liberté et de résistance aux forces obscures du monde qu’elle laissait à ses filles en héritage. Un bras d’honneur magnifique brandi à la face de l’injustice de la vie des femmes comme elle.
Commenter  J’apprécie          20
leslivresmapassionleslivresmapassion   15 avril 2020
………..Michèle avait également un kiné à sa disposition, du matériel, des plans d'entraînement précis, un sponsor qui payait ses factures et la mettait en avant dans la presse spécialisée. Elle n'avait pas d'enfants à élever. Pas de filles dont il fallait s'inquiéter jour et nuit. Pas de mari sur le dos. Pas de collègues aux blagues salaces et aux mains baladeuses. Pas d'horaires, pas d'emmerdes au quotidien. Pas de barres de métal à glisser dans la machine. Vera, elle, n'avait rien d'autre que sa colère et l'humiliation de son titre perdu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Marin Ledun (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marin Ledun
Marin Ledun vous présente son ouvrage "La vie en rose" de la collection "Série Noire" aux éditions Gallimard.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2330340/marin-ledun-la-vie-en-rose
Notes de Musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : enduranceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
846 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre