AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021369595
Éditeur : Seuil (08/11/2018)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.86/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Share to FacebookShare to TwitterShare to Google+Share to Email

« Tu aspires sans doute, ami lecteur, à une vie réussie. Non pas nécessairement à réussir dans la vie, mais à mener une existence bonne et heureuse. Depuis toujours, partout dans le monde, des hommes et des femmes nourrissent cette aspiration et travaillent à la mettre en oeuvre. Tous estiment que ce qui donne sens à notre vie, c'est de grandir en humanité. Je suis pour ma part convaincu ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Nat_85
  12 janvier 2019
Dans une société qui en manque cruellement, Frédéric Lenoir nous livre ses conseils pour, à défaut de l'atteindre dans son entièreté, en tout cas s'y rapprocher. » La sagesse expliquée à ceux qui la cherchent « est paru en fin d'année 2018, aux éditions du Seuil.
» La sagesse, c'est tendre vers cet idéal d'une vie noble, consciente, lucide, responsable, aimante, harmonieuse, juste, sereine, joyeuse, libre. «
Frédéric Lenoir s'adresse directement à son lecteur, dans un jeu de questions / réponses pour parvenir à cet état. Si la sagesse est la quête de grandir en humanité, le chemin pour y parvenir n'en reste pas moins long et délicat. A travers les thèmes suivants, l'auteur nous invite à travailler en pleine conscience sur ces différents champs de questionnement :
-Souhaites-tu réussir ta vie ?
– Quelle différence entre sagesse, spiritualité, religion et philosophie?
-Le bonheur est en toi
-Dire oui à la vie
-Etre soi et s'accrocher au monde
-L'excellence humaine : l'amour et les vertus
-Exercices spirituels
-De la prison de l'ego à la liberté du Soi
-La sagesse des enfants
» La quête de la sagesse est un chemin d'humilité et d'acceptation de ce qui est. «
Si dans l'exigence de notre société contemporaine, l'homme est de plus en plus confronté à des choix éthiques, il lui convient cependant d'en hiérarchiser ses valeurs.
» La sagesse libère l'individu de l'emprise sociale, qu'elle soit religieuse ou politique. «
En effet, s'il ne peut changer le monde qui l'entoure, il peut changer le sens de ses priorités. Ainsi en accord avec ses propres attentes, il sera plus à même d'accueillir et maîtriser ses émotions. En prenant la vie comme un don, on consent à l'accepter et à l'aimer avec ses hauts et ses bas.
» La sagesse, ce n'est pas de ne plus avoir mal, mais de transmuter notre douleur en sérénité. «
Dans nos sociétés matérialistes et consuméristes, la notion de bonheur est souvent bien mal définie.
» le bonheur le plus profond est lié à l'amour, à l'altruisme, à une juste relation avec les autres. «
En prenant appui sur les différents grands courants de pensées philosophiques, Frédéric Lenoir nous ouvre le chemin d'une vie bonne et heureuse, et qui participe à l'édification d'un monde meilleur. En développant ses vertus dites cardinales (justice, tempérance, courage et prudence), l'homme tend vers le meilleur. Ainsi, la sagesse nous invite-t-elle également à mener une existence équilibrée et sans excès, en tout point. Comme en amour, l'auteur rappelle que l'autre ne nous appartient pas. L'aimer c'est simplement vouloir son bonheur.
Et si certaines vertus sont innées, d'autres s'acquièrent ou se développent grâce à l'éducation. C'est pourquoi l'auteur encourage la réflexion philosophique dès le plus jeune âge, notamment par le biais des « ateliers philo » pour les enfants.
» Ils peuvent exprimer librement leur pensée sans être noté ou jugé mais ils leur permettent aussi d'apprendre à discerner, à argumenter, à développer une pensée critique. «
Etre en quête de sagesse est un but noble. Bien qu'impossible à atteindre, chacun peut y tendre, comme le démontre Frédéric Lenoir. Si certains passages s'apparentent à du « bon sens », il reste malgré tout un livre qui fait du bien et qui amène à réfléchir sur la manière de réussir SA vie dans une société qui prône le culte de la performance.
Lien : https://missbook85.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
Fortuna
  20 décembre 2018
Frédéric Lenoir nous rappelle quelques règles de sagesse permettant de vivre mieux et plus en harmonie avec les autres et avec le monde. Ces règles peuvent sembler évidentes, faciles ou au contraire fastidieuses mais elles sont en fait de précieux conseils pour éviter beaucoup de souffrances, conflits, insatisfactions, qui sont le lot de toute existence humaine…
Il défend une philosophie concrète, qui est un art de vivre plutôt qu'une accumulation de connaissances. La vraie philosophie est amour de la sagesse, recherche du juste milieu, tempérance, humour, souplesse, acceptation de la vie pour ce qui est en dehors de notre pouvoir d'agir.
S'inspirant des philosophes grecs, du bouddhisme, de Montaigne, Spinoza, il nous offre un petit ouvrage clair, positif, pour éviter de nous enferrer dans les déceptions générées par une société fondée sur l'avoir, le culte de la réussite professionnelle à tout prix, l'appel au divertissement, le piège de la consommation…qui mettent également notre terre en danger. A méditer en ces périodes festives…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Horizon_du_plomb
  13 août 2019
« Une de mes maximes préférées, que j'ai fait imprimer et encadrer, c'est une phrase de Montaigne, dans les Essais, inspirée de Sénèque : « Il n'y a point de vent favorable pour qui ne sait en quel port se rendre.  » »
Encore un petit livre qui trainait sur mon GSM comme « Conversation avec mon coiffeur » et que j'ai vite lu avec plusieurs pauses de vie.
C'est un livre du même acabit sauf qu'ici on a moins de « méthodes, trucs empiriques » et plus de « sens, réflexions » (à part un chouette chapitre exercices spirituels). Un dialogue simple sur la recherche du bonheur durable, la sagesse. Cet idéal a été un peu oublié par la philosophie moderne mais il est une quête permanente de tout homme.
« Comme l'a bien défini Aristote : « Le juste est ce qui est conforme à la loi et ce qui respecte l'égalité, et l'injuste ce qui est contraire à la loi et ce qui manque à l'égalité.  » (Pauvre Aristote, s'il voyait la pyramide des richesses de notre planète)
J'ai trouvé le bouquin simpliste et pas vraiment synthétique. La fin m'a parue plus intéressante. Le titre me parait même prétentieux si l'on songe que le bonheur et la sagesse ne sont jamais aboutis, se redéfinissent comme on découvre et fait évoluer l'être (le génial dernier chapitre sur la philosophie des enfants l'illustre très bien).
« Si cela t'intéresse, je t'invite à lire deux ouvrages remarquables et très complets sur la question : l'Éthique à Nicomaque d'Aristote et le Petit Traité des grandes vertus d'André Comte-Sponville. »
L'auteur parle beaucoup de la philosophie classique et n'hésite pas à citer Comte-Sponville et Ferry. Je conseillerai la lecture à une personne qui porte un deuil difficile car ce thème est assez présent dedans et sans être lourd.
Le livre n'a pas éclairé mon chemin au stade où j'en suis, mais le livre se lit très facilement et apporte sa sérénité en été sous l'arbre séculaire (par exemple après une lecture assez éprouvante et complexe ;-) ). Est-ce que parler du bonheur sans attente ne serait pas tout simplement déjà être dans le bonheur ? Et l'amour, ne serait-ce pas l'ultime mesure de notre être ? Ce serait chouette d'aider l'Univers à grandir, se développer et réaliser son rêve, bref à être pleinement.
« Le plus important des exercices, qui conditionne tous les autres, c'est de maintenir l'intention et la vigilance. Maintenir l'intention, cela signifie avoir chaque jour à l'esprit que tu souhaites grandir en humanité, t'améliorer, devenir plus conscient, plus aimant, plus responsable, plus vertueux, et renouveler cette intention. Maintenir la vigilance, c'est avoir cela présent à l'esprit, notamment face à toute situation qui demande un choix, ou qui peut susciter une réaction émotionnelle. C'est ainsi que tu pourras faire face de la manière la plus appropriée possible à tout événement et que tu pourras, pas à pas, petit à petit, grandir en sagesse. »
« Le but de la sagesse (…) c'est aimer ce qui est. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nadouch
  29 juin 2019
Un bon petit livre, bien condensé, sur la sagesse comme quête du bonheur. Plaisant à lire, cet ouvrage nous fait décomplexer vis à vis de la philosophie comme discipline mais aussi vis à vis de notre quête effrénée du bonheur, nous montrant que le chemin est aussi important que le résultat ! Et que le plus important est l'intention, l'envie de bien faire, d'améliorer notre attention, notre amour, notre conscience, etc...
Très agréable à lire, pourtant ce n'est pas du tout mon genre de lectures habituellement, mais là c'est assez court et pas trop orienté, rien à dire !
Commenter  J’apprécie          120
Emilyvalentine
  09 novembre 2019
Premier livre que je découvre de cet auteur. Je trouve que c'est un bon point de départ pour approfondir le sujet et s'intéresser de plus près à certains maîtres à penser comme Spinoza, Bouddha, Confucius,....
Ce livre est vraiment facile d'accès et il est bon de lire et relire ce qu'est la sagesse. Je partage son point de vue. Et j'aime aussi sa vision où l'important c'est le chemin que nous parcourons et pas forcément la ligne d'arrivée.
Petit livre dense avec plein de pistes à suivre.
La vie est une quête permanente et nous n'avons jamais fini de découvrir.
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
Nat_85Nat_85   13 janvier 2019
L'humanité envers les animaux inférieurs est l'une des plus nobles vertus dont l'homme est doté, et il s'agit du dernier stade du développement des sentiments moraux. C'est seulement lorsque nous nous préoccupons de la totalité des êtres sensibles que notre moralité atteint son plus haut niveau. (DARWIN)
Commenter  J’apprécie          161
FortunaFortuna   19 décembre 2018
La sagesse nous invite à cesser d'accuser la vie, ou les autres, et à prendre notre vie en main en comprenant que la plupart de nos souffrances pourraient être évitées si nous changions la représentation que nous avons de nous-même ou du monde.
Commenter  J’apprécie          200
Nat_85Nat_85   14 janvier 2019
Tout homme a la possibilité d'être un juste [...] ou un méchant, un sage ou un sot [...]. Il n'est personne qui le contraigne ou prédétermine sa conduite, personne qui l'entraîne dans la voie du bien ou du mal. C'est lui qui, de lui-même, et en pleine conscience, s'engage dans celle qu'il désire.
Commenter  J’apprécie          130
DanieljeanDanieljean   06 décembre 2018
C'est le problème que pose l’ego : nous finissons par nous identifier à lui ! Il se construit dans le regard des autres et il est constitué de toutes les idées, émotions qui en découlent mais il ne constitue pas notre identité la plus profonde, qui a d’essence cosmique, et qu'on appelle le Soi lorsque nous comprenons que nous sommes pas que cet ego. Cette prise de conscience constitue une forme d’Eveil, d'Illumination et permet de ne plus identifier notre moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DanieljeanDanieljean   12 janvier 2019
Le philosophe désire la sagesse, mais il ne veut pas s'illusionner, c'est pourquoi il utilise son intelligence afin de discerner ce qui est vrai, ou juste, de ce qui ne l'est pas. Le philosophe n'est donc ni un intellectuel, ni un professeur, ni un spécialiste, mais un aventurier de l'esprit qui cherche à mener une vie bonne et heureuse avec lucidité. Comme le résume André Comte-Sponville: «La sagesse, c'est le maximum de bonheur dans le maximum de lucidité. »

La philosophie telle que la concevait les Anciens n'a pas pour objectif de former des spécialistes, mais de former des hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Frédéric Lenoir (84) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenoir
[PHILO] L'amour et la joie selon Spinoza - Frédéric Lenoir
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox