AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782849533291
80 pages
La Boîte à Bulles (06/02/2019)
3.92/5   38 notes
Résumé :
Espagne, 1937, la ville de Guernica est ravagée par une attaque aérienne sans précédent. Ce crime de guerre entrera dans l'histoire comme le premier bombardement aérien de civils et comme la source d'inspiration pour Pablo Picasso d'un de ses tableaux les plus célèbres.
Guernica de Bruno Loth, est une fenêtre ouverte sur la destinée de ceux dont la vie fut anéantie, en même temps que leur ville. Il met ce récit ... >Voir plus
Que lire après GuernicaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Voici la première bd que je lis sur le massacre de Guernica. C'est une ville du pays basque espagnol connue pour sa destruction le 26 avril 1937 par les aviateurs de la légion Condor envoyés par Hitler afin de soutenir le général Franco durant la guerre d'Espagne. Ce bombardement a eu des conséquences dans le monde entier. C'est pareil quand on détruit une ville par les flammes venant du ciel. Cela ne laisse guère les gens indifférents.

En l'occurrence, cela a particulièrement inspiré Picasso qui a produit une oeuvre. Cette bd raconte l'histoire de la ville en parallèle avec le récit de la naissance de cette oeuvre qui devait marqué le monde. A noter que le jour choisi était celui du marché. Il y eu plusieurs milliers de morts. On verra une mère pleurant la mort de son bébé, un cheval éventré ainsi qu'une vieille dame blessée à la jambe ou un amoureux pulvérisé par une bombe. Bref, un massacre assez macabre.

Cette bd sur un format à l'italienne est bien réalisée sur le fond et la forme. Il s'agissait d'une reconstitution historique qui semble être réaliste. Je suis toujours favorable à ces ouvrages qui font appel à notre devoir de mémoire. C'est Picasso qui l'indique dans une bulle par ces mots qui résonnent encore : « Il faut éradiquer cette peste brune de la planète. Je peins pour dénoncer leurs crimes aux yeux de l'humanité tout entière ». Moralité : l'art peut être alors une arme contre le fascisme.
Commenter  J’apprécie          80
Bruno Loth est connu pour ses oeuvres engagées en particulier sur la période précédent la Seconde Guerre Mondiale.

Avec "Guernica", il apporte un témoignage sur le martyr de cette ville tout en dévoilant la genèse de la toile magistrale de Picasso.

Bruno Loth nous resitue dans un contexte historique s'appuyant sur le témoignage de Luis Iriondo, dernier des survivants du bombardement. Partant de la composition du tableau, il en met en scène certains éléments : le cheval, le taureau, la femme et l'enfant... tout en romançant une histoire pour chaque personnage. le tout est touchant, émouvant.

Le trait graphique de Bruno Loth est parfaitement adapté au récit, les couleurs de son fils Corentin restituant l'atmosphère de ce massacre.

"Guernica" est une BD qui peut parfaitement servir pour comprendre la composition du tableau de Picasso en le resituant dans un contexte historique et politique.
Commenter  J’apprécie          40
Cette bande dessinée historique pourrait avoir comme sous-titre "De l'Histoire à l'oeuvre", elle retrace le bombardement de la ville de Guernica en avril 1936 par l'aviation fasciste en mettant en parallèle le processus créatif du célèbre tableau de Picasso.
La narration historique fait clairement apparaître les éléments phares qui ont inspirés l'artiste.
Cette BD présente une ambiance très immersive. Comme les habitants de la ville, nous passons de l'insouciance à l'horreur. L'absence de paroles dans les scènes de bombardement suggère très bien l'idée de la vie qui s'arrête, de la paralysie des habitants par opposition à leur convivialité et leur jovialité du début.
Le trait est assez classique mais associé à la palette chromatique, il s'accorde très bien avec le propos.
Ça se lit vite mais je ne suis pas restée sur ma faim, évidemment tout va très vite mais je trouve qu'il y a un bon équilibre entre contenu et format BD.
Enfin, les dernières pages offrent le témoignage d'un survivant du bombardement pour ne pas oublier que les événements depeints ne sont pas que des dessins.
J'ai trouvé cette bande dessinée bien faite, ça m'a beaucoup plu.
Commenter  J’apprécie          10
Cette BD retrace avec des dessins simples et un scénario intelligent cette terrible journée d'avril 1937 qui décima le village de Guernica.
On a tous en tête ce qui s'est passé au pays basque espagnol à l'aube de la seconde guerre mondiale et Picasso a largement contribué au travail de mémoire mais ce livre a l'immense mérite de nous faire revivre cette période trouble de l'histoire.
La première partie dresse le portrait de la campagne Basque verdoyante, de ces jeunes nationalistes engagés, des paysans partis en guerre aussi mal chaussés qu'armés ou encore de ces femmes qui attendent le retour d'un fils ou d'un mari.
La seconde partie décrit l'horreur d'un bombardement commandité par Franco en association avec Hitler et Mussolini. Ce sont plus de 50 avions des armées allemandes nazies et italiennes fascistes qui ont lâché des centaines de bombes sur la petite ville qui comptait à l'époque quelques 5000 habitants. le général Franco pensait que faire plier le pays Basque convaincrait le reste du pays de se soumettre alors que l'alliance germano-italienne trouvait ici le moyen de tester un arsenal qui serait ensuite utilisé pendant la seconde guerre mondiale.
En filigrane de ces deux parties il y a Pablo Picasso à qui le gouvernement espagnol a commandé une oeuvre pour l'exposition universelle de 1937 à Paris. Picasso est en mal d'inspiration et ce terrible drame lui permettra de rendre honneur à son pays en réalisant sa célèbre fresque Guernica. La compagne de l'époque de Picasso c'est Dora Maar et c'est elle qui immortalise avec son appareil photo le cheminement artistique du peintre.
C'est une BD aussi intelligente qu'émouvante. Une habile façon de perpétuer le souvenir et de combattre l'oubli.
Aujourd'hui, Guernica est un lieu symbolique, c'est un peu une ville sainte pour l'Espagne et la fin du livre avec le témoignage d'un des survivants de cette journée, les clichés de Dora Maar, l'explications de l'arbre "saint" est un complément passionnant.
Lien : http://www.instantanesfutile..
Commenter  J’apprécie          20
Une bd très intéressante qui reprend la tragique histoire de la ville basque de Guernica et comment elle a inspiré à Picasso sa toile éponyme, l'une de ses plus connues aujourd'hui.
On découvre la vie quotidienne et les anonymes de cette ville traversée par les troupes républicaines qui résistent à Franco. Et en parallèle, on voit la commande faite à Picasso pour le pavillon espagnol de l'exposition universelle qui se tient à Paris. Entre drame et inspiration artistique, on comprend que les deux sont étroitement liés et que grâce au génie du peintre, personne n'oubliera jamais les atrocités du franquisme.
Le cahier documentaire en fin d'ouvrage permet d'en apprendre plus sur cette période et la façon dont les auteurs ont travaillés cette histoire.
Lien : http://boumabib.fr
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (4)
ActuaBD
07 mai 2019
C'est l'un des ravages les plus célèbres de la guerre d'Espagne, mais aussi l'œuvre de Pablo Picasso la plus connue. L'album de Bruno Loth en retrace les étapes, avec pédagogie et humanisme. Une réussite tout en sobriété.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi
11 avril 2019
Bruno Loth offre un instantané de ce malheureux jour [...] C’est toujours avec la même volonté de raconter la guerre, à hauteur d’hommes, qu’il déploie, dans un format à l’italienne, des dessins d’une belle simplicité et humilité, colorisés adroitement par son fils, Corentin, qui apporte un joli effet à l’oeuvre de son père, souvent caractérisée par une bichromie assumée.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest
22 février 2019
La démarche de l’auteur s’avère à la fois semblable et différente de celle du maître. Le sujet demeure ; cela dit, plutôt que d’en faire une allégorie de la guerre et de la souffrance, il le présente dans toute son humanité. Ce ne sont pas des symboles qui souffrent, ce sont des gens [...] Un scénario intelligent et habilement construit, faisant preuve de beaucoup de sensibilité.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDZoom
11 février 2019
Très lisible, porté par le trait précis et les couleurs directes de Corentin Loth (le fils du dessinateur), l’album est une réussite indéniable.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Le réalisme des photos nous éblouit, nous aveugle. La peinture doit aller plus… Des images tournent dans ma tête… J’y vois des allégories mythologiques… Je vois une mère tenant son enfant mort… Des corps déchiquetés… Je vois un cheval agonisant… Un taureau émergeant des ruines… Je vois des maisons en flammes… Et je vois cette toile : immense, une fresque ! (Picasso)
Commenter  J’apprécie          00
Guernica est un haut lieu symbolique pour le peuple basque, un lieu de pèlerinage. Il abrite un chêne sacré où les rois basques puis de Castille venaient prêter serment... Il représente la liberté et le respect du peuple basque, est c'est certainement pour cette raison que les forces rebelles de franco ont choisi de frapper cet endroit.

(page 59)
Commenter  J’apprécie          00
L'art lave notre âme de la poussière du quotidien.
Commenter  J’apprécie          50
Des images tournent dans ma tête...J'y vois des allégories mythologiques...

Je vois une mère tenant son enfant mort...Des corps déchiquetés...Je vois un cheval agonisant...Un taureau émergeant des ruines...je vous des maisons en flammes...


(page 64)
Commenter  J’apprécie          00
La légende veut qu'à un haut dignitaire Allemand nazi qui, devant le tableau, demandait à Picasson si c'était lui qui avait fait ça ? Picasso avec son ironie bien connue, lui répondit : "Non, c'est vous !"

(page 71)
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Bruno Loth (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bruno Loth
Animée par Isabelle Touton, cette table ronde, organisée le mercredi 27 novembre 2023, aborde la question de la mémoire de l'émigration espagnole depuis la France. Y interviennent Tito (Tiburcio de la Llave - Soledad), Bruno Loth (Ermo) et Marion Duclos (Ernesto). Seul d'entre eux trois, Tito est d'origine espagnole, mais arrivé dans l'enfance en France où il a vécu la plus grande partie de son existence. Pour les trois auteurs invités, la mémoire en question est indirecte, portée par des parents plus ou moins proches, relayée par des témoins complémentaires interrogés pour les besoins des récits, puis rapportée par ces dessinateurs. Cette mémoire porte essentiellement sur la période de la guerre d'Espagne puis sur celle suivant le conflit, soit donc le début de la période de la dictature franquiste.
Prévue initialement pour une durée de 30 minutes, cette rencontre c'est allongée. Elle s'est tenue dans le cadre du 2e Symposium Tebeosfera, organisé à l'Institut Cervantes de Paris à l'occasion de l'édition espagnole de la 13e édition du SoBD. Organisation Félix Lopès.
+ Lire la suite
autres livres classés : guernicaVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (62) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5157 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}