AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maximilien Rubel (Éditeur scientifique)François Perroux (Préfacier, etc.)Louis Evrard (Traducteur)Joseph Roy (Traducteur)
EAN : 9782070103461
2000 pages
Éditeur : Gallimard (30/11/-1)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Marx (1818-1883) n’a cessé depuis un siècle d’être au cœur des luttes idéologiques du monde contemporain. Génie multiforme, il est à la fois le philosophe qui renverse la philosophie idéaliste de Hegel (La Sainte Famille, 1845), l’historien des révolutions (Les Luttes de classes en France, 1850), le pamphlétaire qui donne au prolétariat une doctrine, l’économiste du Capital et l’un des fondateurs de l’Internationale. Mais sous sa dispersion apparente, son œuvre n’a ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Enroute
  18 août 2018
Le Capital se lit très bien contrairement à ce qu'on pourrait croire. Marx est très vif dans son expression, très moqueur aussi et a bien pris le soin d'être accessible. Il prévient dans sa préface qu'il s'est surtout intéressé à la situation anglaise car les chiffres y sont nombreux et très faciles à collecter mais prie le lecteur de penser que la situation est la même partout. Il n'empêche que tous les auteurs de théories économiques cités (à 90%) sont britanniques. La situation est en effet effrayante.
Les premiers chapitres reprennent ce qu'il a déjà écrit dans "Critique de l'économique politique" sur la valeur d'usage et d'échange et la marchandise (texte présent dans cette édition). La suite file très vite sur la circulation des marchandises, la monnaie, la plus-value, la capitalisation, le temps de travail, etc. et puis s'attardent sur un grand nombre de cas concrets vus sous les aspects juridiques, idéologiques, sociaux, médicaux, etc.
Le dernier tiers est une sorte de retour historique sur les conditions d'émergence du capitalisme (depuis le Moyen Âge).
Le discours qui revient sans cesse est que la plus-value est réalisée par le travail non rémunéré ; le salaire étant calculé sur un volume horaire beaucoup plus faible que le volume réel, appliqué à un plus grand nombre d'heures. Ceci est inlassablement répété sous toutes ses formes tout au long des chapitres. La solution est l'abolition du salariat.
L'ensemble du texte est parsemé de citations édifiantes, de chiffres terribles et de récits de situations affligeantes : les frictions dans les manufactures et les fabriques pour obtenir un temps de travail de douze heures (quotidien), l'interdiction du travail à l'usine (pour les moins de huit ans) - par exemple -, qui présentent un aspect documentaire fascinant.
En tous les cas, le Capital est une lecture qui est bien loin d'être ennuyeuse.
Pour les autres textes : dans "misère de la philosophie" Marx critique Proudhon - je ne me suis pas attardé, Marx est querelleur et je ne connais pas Proudhon - ; "Le manifeste du Parti Communiste" ; "Travail salarié et capital" est introducteur à la suite ; "Introduction générale à la critique de l'économie politique" reprend avec plus d'adversaires les chicanes de "Misère..." ; "Salaire, prix et plus-value" concerne un cas singulier de réponse et est repris aussi dans le capital.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
EnrouteEnroute   17 août 2018
Ce qui distingue surtout l'échangiste de sa marchandise, c'est que pour celle-ci toute autre marchandise n'est qu'une forme d'apparition de sa propre valeur. Débauchée et cynique, naturellement elle est toujours sur le point d'échanger son âme et même son corps avec n'importe quelle autre marchandise, cette dernière fût-elle aussi dépourvue d'attraits que Maritorne. Ce sens qui lui manque pour apprécier le côté concret de ses soeurs, l'échangiste le compense et le développe par ses propres sens à lui, au nombre de cinq et plus. Pour lui, la marchandise n'a aucune valeur utile immédiate ; s'il en était autrement il ne la mènerait pas au marché. La seule valeur utile qu'il lui trouve, c'est qu'elle est porte-valeur,utile à d'autre et par conséquent un instrument d'échange.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
EnrouteEnroute   24 mars 2020
Par un beau matin de l'année 1836, Nassau W. Senior, que l'on pourrait appeler le normalien des économistes anglais, également fameux par sa science économique et « son beau style », fut invité à venir apprendre à Manchester l'économie politique qu'il professait à Oxford. Les fabricants l'avaient élu leur défenseur contre le Factory Act nouvellement promulgué, et l'agitation des dix heures qui allait encore au delà. Avec leur sens pratique ordinaire, ils avaient cependant reconnu que M. le professeur « wanted a good deal of finishing », avait grand besoin du coup de pouce de la fin pour être un savant accompli. Ils le firent donc venir à Manchester. Le professeur mit en style fleuri la leçon que lui avaient faite les fabricants, dans le pamphlet intitulé : Letters on the Factorv act, as it affects the cotton manufacture. London, 1837. Il est d'une lecture récréative comme on peut en juger par le morceau suivant :....

Le Capital, Livre 1er, chap 9.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EnrouteEnroute   16 août 2018
Cette polémique contre la monnaie se rattache à des conditions historiques bien précises, puisque Boisguillebert fait la guerre à la passion de l'or, destructrice et aveugle, qui possédait la cour de Louis XIV, ses fermiers généraux et sa noblesse, tandis que Petty exalte dans cette passion de l'or l'instinct efficace qui pousse un peuple à développer son industrie et à conquérir le marché mondial. Nous y notons le vif antagonisme qui ne cesse de se répéter entre les économiques politiques vraiment anglaise et française.

Critique de l'économie politique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EnrouteEnroute   16 août 2018
Dans les rues les plus animées de Londres, les magasins succèdent aux magasins, et derrière leurs yeux de verre sans regard éclatent toutes les richesses de l'univers, châles indiens, revolvers américains, porcelaines chinoises, corsets de Paris, fourrures de Russie et épices des tropiques ; mais tous ces articles venus du monde entier portent sur leur front de fatales étiquettes blanches où sont gravés des chiffres arabes suivis des lettres laconiques £, s, d.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EnrouteEnroute   24 mars 2020
La sphère de circulation des marchandises, où s'accomplissent la vente et 'achat de la forme de travail, est en réalité un véritable Eden des droits naturels de l'homme et du citoyen. Ce qui y règne seul, c'est Liberté, Egalité, Propriété et Bentham. Liberté ! car ni l'acheteur ni le vendeur d'une marchandise n'agissent par contrainte ; au contraire, ils ne sont déterminés que par leur libre arbitre. Ils passent contrat ensemble en qualité de personnes libres et possédants les mêmes droits. Le contrat et le libre produit dans lequel leurs volontés se donnent une expression juridique commune. Egalité ! car ils n'entrent en rapport l'un avec l'autre qu'à titre de possesseur de marchandises, et ils échangent équivalent contre équivalent. Propriété ! car chacun ne dispose que de ce qui lui appartient. Bentham ! car pour chacun d'eux il ne s'agit que de lui-même. La seule force qui les mette en présence et en rapport est celle de leur égoïsme, de leur profit particulier, de leurs intérêts privés. Chacun ne pense qu'à lui, personne ne s'inquiète de l'autre, et c'est précisément pour cela qu'en vertu d'une harmonie préétablie des choses, ou sous les auspices d'une providence toute ingénieuse, travaillant chacun pour soi, chacun chez soi, ils travaillent du même coup à l'utilité générale, à l'intérêt commun.

Le Capital, Livre 1er.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Karl Marx (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karl Marx
Le 19 mai 2012, l'émission “Une vie, une oeuvre” dirigée par Matthieu Garrigou-Lagrange et diffusée tous les samedis sur les ondes de France Culture, évoquait la figure et l'oeuvre de Karl Marx. “Marx, l'horizon du monde” : Sur les traces de l'auteur du “Capital”, juriste et philosophe, mais aussi économiste et critique de l’économie politique, sociologue du travail, militant révolutionnaire et père d’une famille bourgeoise qui échappa à la misère grâce à l’amitié d’Engels. Par Thibault Henneton - Réalisation : Lionel Quantin. 1841, Karl Heinrich Marx [1818-1883] devient docteur en philosophie après une thèse sur Démocrite et Épicure. Le 2 septembre, Moses Hess écrit à un ami écrivain (Berthold Auerbach) : « C’est un homme qui a fait sur moi une impression extraordinaire, bien que nous ayons le même champ d’études ; tu peux t’attendre à faire la connaissance du plus grand et peut-être même du seul vrai philosophe actuellement vivant. Bientôt, lorsqu’il se manifestera publiquement par ses ouvrages et ses cours, tous les yeux d’Allemagne seront tournés vers lui […] Le Dr Marx, c’est ainsi que s’appelle mon idole, est un tout jeune homme, âgé tout au plus de 24 ans, qui donnera le coup de grâce à la religion et à la politique médiévales. Il joint à l’esprit philosophique le plus profond et le plus sérieux l’ironie la plus mordante ; représente-toi Rousseau, Voltaire, Holbach, Lessing, Heine et Hegel, je ne dis pas rassemblés, mais confondus en une seule personne ». En réalité le docteur Marx sera conduit bien au-delà des frontières de l’Allemagne, à Paris, Bruxelles, Londres où il passe la majeure partie de sa vie d’exilé, avant qu’un dernier voyage ne le conduise à Alger. Non seulement juriste et philosophe, mais économiste et critique de l’économie politique, sociologue du travail, militant révolutionnaire et père d’une famille bourgeoise qui échappa à la misère grâce à l’amitié d’Engels. Quelques mois avant que ne se noue leur amitié, Engels écrit déjà, en 1842 (dans “Le triomphe de la foi”) : « Mais qui s'avance ainsi plein de fougueuse impétuosité ? C'est un noir gaillard de Trèves, un monstre déchaîné. D'un pas bien assuré, il martèle le sol de ses talons et dresse plein de fureur les bras vers les cieux, comme s'il voulait saisir la voûte céleste pour l'abaisser vers la terre. Il frappe avec rage et sans arrêt de son poing redoutable, comme si mille démons l'empoignaient aux cheveux. »
Avec : Isabelle Garo, philosophe, professeur au lycée Chaptal (Paris), présidente de la GEME (Grande édition des œuvres de Marx et d’Engels en français) Jean-Pierre Lefebvre, germaniste et traducteur, professeur de littérature allemande à l’ENS Ulm, traducteur du livre 1 du “Capital” (PUF) et producteur avec Yves Duroux d’un Atelier de Création radiophonique en 1983 « Marx, dernier voyage, dernier retour » (France Culture) Jacques Bidet, philosophe, professeur émérite à l’Université Paris-Ouest, directeur honoraire d'Actuel Marx, président du Congrès Marx International Frédéric Monferrand, doctorant à l’Université Paris-Ouest, prépare une thèse sur Marx sous la direction de S. Haber. Pierre Dardot, philosophe, et Christian Laval, sociologue, auteurs de “Marx, prénom : Karl” (Gallimard, mars 2012) Ainsi que des lectures de la correspondance de Marx (Ivan Cori et Lucile Commeaux)
Références :
SONS (entre autres) - Auber : “La Muette” de Portici - Schubert : “Marguerite au rouet” - Immortal Technique : “Poverty of Philosophy” FILMS - “La Commune”, P. Watkins (2003) - Charlie Chaplin, “Modern Times” Hors Série Le Monde : “Marx, l'irréductible”, décembre 2011 http://boutique.lemonde.fr/hos-serie-...
Thèmes : Arts & Spectacles| 19e siècle| Economie| Philosophie| Karl Marx| Thibault Henneton
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Allemagne et AutricheVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Philosophie occidentale moderne>Allemagne et Autriche (278)
autres livres classés : marxismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
295 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre