AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782369810698
104 pages
Éditeur : Rue de Sèvres (16/09/2015)
3.74/5   49 notes
Résumé :
"Julio Popper, s'il avait été espagnol et était né quelques siècles plus tôt, aurait fait un formidable conquistador. Il ne fait aucun doute qu'il était de la trempe de ceux qui font la conquête de pays entiers, qui bâtissent des empires. Il pensait vite et juste, il mettait en pratique. Il voyait grand, il fourmillait d'idées, rien ne l'arrêtait. Il se plaisait à ridiculiser ses ennemis. Il n'avait peur de rien ni personne, il aimait en découdre." Né en 1857 en Rou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 49 notes
5
4 avis
4
11 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  23 février 2016
Dans les années 1880, des centaines d'aventuriers de tous pays convergèrent vers les rives glacées des terres du sud de la Patagonie, en quête d'or. On disait qu'il suffisait de se baisser pour en ramasser. Beaucoup d'hommes cupides, sans intelligence, sans scrupule ni imagination, se ruèrent là-bas. Julio Popper n'était pas de ce rang-là. C'était un homme hors-du-commun qui allait immanquablement s'attirer des amitiés solides, du respect mais aussi de la jalousie.
Après avoir beaucoup étudié et voyagé, Julio Popper cherche une terre où vivre. A Buenos Aires, en compagnie de son ami, Don Lucio, il a rendez-vous avec le président argentin afin de lui soumettre son projet. En effet, il veut organiser une expédition pour explorer, du point de vue scientifique, la terre de feu afin de chercher l'or mais aussi asseoir la domination de l'Argentine. le projet est validé...
Julio Popper, il est vrai, fut quelqu'un hors du commun. Il a parcouru le monde de long en large, a construit des ponts et des ports, des quartiers parfois, a baptisé des fleuves et des montagnes en terre de feu, parlait 10 langues. Sans cesse, il ne cessera d'avoir des projets innovants, toujours avec une certaine longueur d'avance sur les autres. On le surnommera "Le tigre". Pour notre plus grand plaisir, Matz s'est intéressé à lui et nous offre ainsi une biographie très intéressante et riche qui dépeint un homme curieux, exceptionnel, intelligent, solitaire, charismatique et énigmatique. Quelle vie il aura vécue! le dessin sert à merveille ce récit: un trait fin, des couleurs directes à l'aquarelle de toute beauté et des pleines pages magnifiques et dépaysantes. La couverture donne le ton...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
claireo
  01 février 2018
Une belle bande dessinée, jolie surprise des éditions rue de sèvres.
J'ai lu ce récit avec grand plaisir, j'ai découvert une histoire exceptionnelle. Un beau dessin , une belle histoire ; une aventure un peu folle et romanesque que le destin de Julio Popper, aventurier, scientifique et voyageur.
Commenter  J’apprécie          390
Moan
  15 janvier 2016
Déjà , la première de couverture flashe avec ce portrait au regard d'acier et à la barbe rouge. On se doute qu'il appartient à quelqu'un d'exceptionnel. Et effectivement, cette BD , en trois chapitres fait découvrir la vie de Julio Popper. Ce juif né à Bucarest en 1857 a fait des études scientifiques en Roumanie, en Autriche et à Paris, a parcouru le monde avant de s'arrêter en Argentine. Dans l'extrême sud du pays, il organise une expédition , découvre de l'or et fonde la Compagnie des Laveries d'or du Sud.
Les vignettes, par leurs couleurs, leur graphisme nous transportent dans le froid de la Terre de Feu à la fin du XIXème siècle.
Trois pages de documentaires à la fin de l'album résument la vie de Julio Popper. Cet homme qui " pensait vite et juste, mettait en pratique. Qui voyait grand, fourmillait d'idées, que rien n'arrêtait."
Voilà une BD agréable à lire, qui fait découvrir un homme hors du commun, mais aussi une région que je ne connaissais pas, mis à part les écrits de Francisco Coloane, qui aborde l'extinction des Indiens de Terre de Feu et qui donne envie d'en apprendre davantage.
Je remercie les Editions Rue de Sèvres et Babélio pour cette belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
yanndallex
  02 octobre 2015
Voilà une BD comme je les aime.

Une oeuvre que l'on n'attend pas et qui nous apporte beaucoup culturellement.
Un récit qui nous fait découvrir l'histoire autrement, et surtout ailleurs, et qui nous rappelle que notre pays n'est pas le centre du monde et que de grands épisodes de l'histoire se sont aussi déroulés dans d'autres contrées, et que les grands hommes ne sont pas uniquement les Napoléon, De Gaulle etc....

Bref j'ai découvert l'histoire d'un homme, dans un autre pays, qui m'était jusqu'alors totalement inconnue.

La couverture :

La couverture est simple : un portrait, gros plan, du héros annonçant ainsi habilement le sujet de l'oeuvre en un clin d'oeil.
Les couleurs accompagnent habilement le titre évocateur : ce rouge feu dominant de la chevelure, ce froid sombre du manteau, et ces tons désertiques d'arrière-plan.
Le dessin, le style, les couleurs, la mise en scène :

Le dessin est beau avec un trait fin, délicat, léger et peu encombré par des détails mais avec le juste nécessaire. Certains arrières plans sont à couper le souffle, quand on voit la finesse du trait pour dessiner une carte sur un mur, une ville vue de haut, un trimât en ligne d'horizon sur la mer etc...

Les personnages sont bien typés et ont tous une personnalité bien marquée visible aux coups de crayon.

Le style et les couleurs en aquarelle donnent chaud au coeur et nous font penser à des carnets de voyages, pour une capture de l'instant présent.

Les couleurs sont magnifiquement bien choisies. Les contrastes entre les couleurs variées et chaudes des scènes citadines, et les couleurs froides, ternes et tristes des déserts, plaines ou océans sauvages, sont flagrants mais enchanteurs.

Les jeux de lumière, les dégradés et les clair-obscur ont la part belle dans cet ouvrage. Ils donnent du relief aux paysages somptueux, de la vie à ces océans glacials, du mouvement dans ces plaines désertiques. Ils intensifient les expressions des visages, la rudesse des corps travaillés par les conditions climatiques et ils mettent en avant l'expérience de la vie de chaque personnage (courte ou longue, aventurière ou roturière, etc...). Bref le travail sur ces effets est exceptionnel !

Les mises en scène sont somptueuses avec de bons travaux de perspective avec leurs points de fuite.

L'alternance de gros plans, plans d'ensemble, plongée et contre plongée, les débordements de dessins maîtrisés, et surtout cette diversité de scènes et d'environnement révèlent et confortent totalement le talent de Léonard Chemineau.

Bravo l'artiste !
Le scénario, le découpage :

Matz est vraiment un scénariste hors pair, il a su nous raconter l'histoire de cet homme extraordinaire (Julio Popper) sans tomber dans tous les clichés qu'on lui prête (Clichés sur Julio Popper).

Il n'y a aucun parti pris dans le scénario, l'auteur reste neutre et se borne à raconter d'une excellente manière l'aventure peu ordinaire de cet individu marginal.
Matz réussi, à travers son récit, à nous mettre en admiration devant ce personnage historique méconnu.

Le cadencement chronologique et le chapitrage sont simplement très bien réalisés.

Le découpage est bluffant, alternant grosses vignettes d'ensembles détaillés, avec d'étroites et longues cases, ou bien de trio de petites vignettes, ou des cases superposées sur des dessins de fond....

Vraiment magnifique !
Cette BD m'a conquis et a fortement enrichi mon pauvre intellect.

Merci messieurs les auteurs, et merci Rue de Sèvres de nous éditer d'aussi beaux ouvrages !!

Ce Julio Popper était vraiment un homme exceptionnel, peut être visionnaire ou totalement mégalomane, ce secret restera dans le passé, mais une chose est sure, c'était un sacré aventurier, un fin stratège... un homme « historique »....

Alors un bon conseil, n'attendez pas une seconde pour lire cette BD !

Lien : http://www.7bd.fr/2015/10/ju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MurielT
  29 décembre 2015
Julio Popper le dernier roi de Terre de Feu - Matz & Chemineau
Julio Popper, c'est un aventurier, un vrai. Il a voyagé dans toutes les parties du monde. Chercheur d'or et Ingénieur, il a mis sa science au service de son ambition, trouver de l'or scientifiquement.
Et le voilà en Patagonie et plus précisément en Terre de Feu, qu'il a été le premier à cartographier, pour mettre ses théories en pratique.
Toute la vie de Julio Popper est une aventure, mais lui a réellement existé. Dans cette BD on le suit à la fin de sa vie de 1886 à 1893 année de sa mort.
La BD est très belle, sur la couverture Julio nous fixe avec ses yeux bleus, sa barbe est plus rouge que rousse mais son visage n'a rien de dur ni de terrible. Les dessins sont très beaux, surtout ceux qui sont sur des pages entières ou des demies pages, les couleurs sont lumineuses. Toutes les pages fourmillent de détails tant sur le plan architectural que sur le plan vestimentaire. Les atmosphères sont bien rendues, tempêtes, pampa, colère des chercheurs d'or, les indiens.
J'ai vraiment beaucoup apprécié cette BD autant l'objet livre que l'histoire
Je remercie Babelio-Masse-critique et les Éditions « Rue de Sèvres » pour ce superbe cadeau
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (4)
BDZoom   25 septembre 2015
Cette biographie aventurière vaut aussi d’être lue pour découvrir le travail de Léonard Chemineau. Son trait assez classique est rehaussé d’une mise en couleurs originale
Lire la critique sur le site : BDZoom
BoDoi   25 septembre 2015
Si la narration est plaisante, elle reste trop plate ou neutre dans la durée et échoue à entrer dans la complexité de ce personnage romanesque.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Auracan   17 septembre 2015
Léonard Chemineau magnifie cette vie de baroudeur, de génial entrepreneur, et fait évoluer les personnages dans des décors grandioses et remarquablement réalisés.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   15 septembre 2015
Une restitution somme toute assez naturaliste de cette contrée sauvage, et une évocation édifiante d’une destinée hors norme.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   23 février 2016
- Don Lucio, vous semblez en savoir plus sur notre ami Popper que moi... et je vous avoue que j'aimerais en savoir davantage à son sujet.
- Que voulez-vous savoir José Manuel?
- Tout.
- Qui sait tout de qui que ce soit, José Manuel? Votre naïveté m'étonne. La plupart du temps, on ne sait pas tout de ses meilleurs amis, ni même de soi-même!
Commenter  J’apprécie          120
VexianaVexiana   17 juin 2018
Eux étaient des hommes sans passé et sans avenir. Julio Popper était exactement l'inverse et il cherchait une terre où s'installer et vivre, après des années d'errance. Eux repartiraient d'ici comme ils étaient venus, pauvres et sales, sans avoir rien appris...pour aller ailleurs, peu importait où, ballotés par les évènements et leurs vains espoirs. Julio Popper, lui, resterait ici et bâtirait quelque chose d'inédit, à sa mesure...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
marina53marina53   23 février 2016
On mesure le succès d'un homme à la puissance de ses ennemis.
Commenter  J’apprécie          180
MurielTMurielT   29 décembre 2015
Nous trouvâmes une plage argileuse, sèche et plate, qui ressemblait à une place asphaltée...
...Tellement grande que j’avais l'impression de ne pas avancer et de toujours rester au milieu.
Commenter  J’apprécie          20
JulverJulver   20 avril 2016
Argentine, 1880. Julio Popper était un homme hors du commun. Il allait s'attirer de l'admiration et des amitiés solides... mais aussi beaucoup de haine et d'envie.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Matz (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Matz
Matz présente Le Tatoueur (Grand Angle) mais également la prochaine adaptation de Le Tueur par David Fincher.
autres livres classés : chercheurs d'orVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prix BD 3e-2nd (3e5) : Vies volées

Qui découvre dans le livre qu'il/elle a été adopté(e) ?

Mario
Victoria
Eléna
Santiago

3 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Vies volées : Buenos Aires, Place de Mai de MatzCréer un quiz sur ce livre