AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205046225
Éditeur : Dargaud (08/10/1997)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 104 notes)
Résumé :
Valérian, le plus grand space-opéra publié par des auteurs français, nous entraîne dans un monde et futur lointains. Le duo est constitué d’agents spatio-temporels : Valérian et Laureline. C’est à bord d’un vaisseau affrété par Galaxity, capitale de l’Empire Terrien, qu’ils se déplacent pour vivre des aventures hautes en couleur. Les scénarios font d’habiles clins d’œil à notre époque, mettant en scène tyrans et dictateurs, souvent bien proches de notre 20ème siècle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Kassuatheth
  09 mars 2017

J'ai eu cette BD dans une liquidation de notre bibliothèque municipale il y a de cela très longtemps. J'avais gardé de cette BD un souvenir très agréable.
Au Québec on dirait : "C'est comme des pinottes (arachides), quand on commence à en manger, on ne peut plus s'arrêter".
Dès les premières pages, j'ai été impressionné par la beauté des images, tant par leur forme que par leur couleurs. C'est un livre agréable à feuilleter et, pour ceux qui ne l'auraient pas remarqué Laureline et Valerian sont de belles vedettes.
Il ne leur a pas fallu de beaucoup de temps pour entrer en conflit avec les guérisseurs, une puissante caste qui détient le véritable pouvoir à Syrte.
D'abord pourchassés par les guérisseurs, ils ont ensuite fait équipe avec La guilde des commerçants pour chasser ces guérisseurs. Au delà de l'histoire il y a ces magnifiques planches avec infiniment de détails mais surtout de l'imagination tant dans les formes que dans les couleurs.
Au début, je trouvais qu'on mettait beaucoup trop de texte dans les bulles, mais après deux albums, je m'y suis habitué
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Erik35
  15 septembre 2017
L'OPIUM DU PEUPLE.
Que feriez-vous si, d'aventure, vous étiez un petit nombre de savant (assez pour vous infiltrer et peser, pas assez pour prendre le pouvoir directement), malheureux comme les pierres, disposant de certaines avancées technologiques (médicales, psychiatriques, etc) sur un peuple auquel vous vous trouvez mêlé sans l'avoir forcément demandé, et que vous aviez un besoin irraisonné, inassouvissable de vengeance ?
Après un ou deux siècles d'ennui - parce que, par un hasard pas forcément aussi heureux qu'il en a l'air, vous échoué d'abord sur un satellite recelant un minerai permettant la confection d'une sorte de potion de Jouvence -, vous feriez sans doute absolument tout ce qu'il faut pour vous emparer de la réalité du pouvoir. Si, si, ne vous le cachez pas !
C'est ainsi que les "Connaisseurs", espèce de moines-soldats technologiques, revêtus de lourds casques - clin d'oeil direct aux chevaliers teutoniques de la grande fresque historique du génial Einsenstein dans son Alexandre Nevski -, interdisant toute connaissance technique avancée aux habitants de ce système solaire, l'Empire des mille planètes fort éloignée de la notre (afin d'en interdire, peu à peu, les échanges intra-planétaires et, partant, les velléités de liberté), s'imposant par des pouvoirs d'essence métapsychique aux yeux du commun des mortels (divination, diagnostic médicaux imparables, etc) et la force brute de leurs gardes du corps.
Mais que viennent donc faire faire Valérian et sa fidèle (et maline) Laureline dans cette histoire ? Et bien, presque rien : Mettre un sacré gros bazar à Syrtes (hommage de l'auteur au roman de Julien Gracq) et son Empire !!! Sous prétexte - sincère - d'une première rencontre discrète avec ce morceau de galaxie, nos deux agents spatio-temporels vont provoquer un véritable séisme social et provoquer bien des changements imprévus. Pour la discrétion, on repassera !
En seulement deux albums, Pierre Christin et Jean-Claude Mézière ont su imposer non seulement un style mais aussi deux héros (le faux dur meneur d'hommes et risque tout - souvent par bêtise - et la jeune ingénue pas si ingénue que cela, au caractère bien trempé et souvent beacoup plus futée que son supposé chef) ainsi qu'un univers SF assez neuf, en 1969, dans la Bande-Dessinée dite Franco-Belge.
Le dessin de Mézière trouve assez rapidement sa saveur, ses couleurs, son expression quasi définitives et si les évocations très pop-art et psychédéliques dignes de l'époque y font florès, c'est toujours utilisé à si bon escient que le côté péniblement kitsch, ampoulé et désuet de ce style n'apparaît nullement ici, bien au contraire. Quant aux décors parfois très péplum des villes extraterrestres, ou les ambiances grandioses voulues par les épisodes interplanétaires de cet album, ils sont tout simplement parfaits dans leur genre.
L'ensemble est servi par un scénario qui ne connait ni rupture de cadence, ni ennui et si les phylactères sont ici et là très remplis, ce n'est jamais gratuitement ni lassant. Un bien belle réussite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
gill
  16 janvier 2013
L'appareil intergalactique XB982 est parti de Galaxity le 23 septembre 2720 à destination du système solaire Syrtien. A son bord se trouvent deux astronomes, agents du service spatio-temporel terrien Laureline et Valérian. Leur mission est de savoir si Syrte est dangereuse pour la terre, ou si elle peut le devenir.
Syrte constitue le centre d'un immense système solaire.
C'est Syrte la magnifique, capitale de l'empire des mille planètes. Son palais impérial abrite le dernier descendant d'une dynastie, jadis puissante, mais qui aujourd'hui, affaiblie, semble être sous l'emprise des mystérieux connaisseurs.
Ce sont des médecins du corps et des devins de l'âme qui, cachés derrière leur masque de métal, sont les hôtes respectés et craints du palais impérial.
Syrte, c'est aussi le plus beau marché de l'empire. Dans ses souks, le long de ses canaux, on trouve toutes sortes de merveilles importées du système entier par les marchands de la guilde - métaux rares, mets raffinés, étoffes colorées -.
Mais Syrte c'est aussi le mystérieux temple, forteresse des connaisseurs perdue dans la jungle et le dédale de sombres ruelles qui, au coeur même de ses bas-fonds, mène à la rue Noire....
Pour le deuxième opus de leurs aventures, nos deux sympathiques et courageux astronomes du futur vont découvrir ce monde et vivre des péripéties passionnantes dans un album qui engage la série vers le succès.
Mézières et Christin nous offre, là, et ce n'est pas si fréquent en BD, de l'excellente science-fiction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
MissG
  18 novembre 2012
Drôle de voyage pour Valérian et Laureline que celui sur Syrte-la-Magnifique, capitale de l'empire des mille planètes.
Capitale cosmopolite, elle est sous l'emprise des connaisseurs dont personne ne connaît le véritable visage, ni même leurs motivations, hormis que "Jamais les connaisseurs ne parlent d'eux-mêmes à des gens du peuple...".
Il se trouve qu'à cause d'une montre que Valérian va offrir à Laureline ils vont être la cible des connaisseurs qui n'aiment vraiment pas les terriens : "Taisez-vous ! Je reconnais bien là les terriens, leur orgueil, leur entêtement, leur folie ! Race maudite ! Notre vengeance sera effroyable !!!".
Ce deuxième tome des aventures de Valérian et Laureline, agents spatio-temporels, est aussi explosif que le premier et ne connaît aucun temps mort dans l'histoire.
Elle se met en place dès le début et il n'y a pas besoin d'un temps d'adaptation pour le lecteur, c'est comme s'il avait quitté les deux agents la veille et qu'ils les retrouvaient pour une nouvelle mission.
L'imaginaire de la science-fiction est sans limite, aussi Pierre Christin s'en donne-t-il à coeur joie dans son scénario, tout comme Jean-Claude Mézières pour la partie dessin et création de créatures.
Les deux personnages principaux, Valérian et Laureline, sont extrêmement attachants et ce duo fonctionne bien, chacun étant le complément de l'autre.
Il pourrait y avoir une petite ambiguïté sur la nature de leur relation, mais dans ce tome-ci elle prend effectivement une autre dimension, mais cela se fait discrètement et sera, à mon avis, développé dans d'autres volumes.
Je commence à penser que cette série a tendance à faire la part belle aux femmes, les hommes y sont présentés comme des êtres mous et sans volonté, en tout cas c'est le cas de certains habitants de cet empire, à commencer par l'empereur : "Qu'on en finisse ! Tous ces cris me fatiguent ! Laissez repartir le prisonnier en paix avec cette fille ! J'ai promis ... gardes ! Veillez à les escorter jusqu'à la sortie ! Et qu'on ne m'ennuie plus avec tout cela ! J'ai la grande fête des fleurs de l'espace à préparer pour ce soir moi ...", tandis que d'autres, des commerçants, se lancent dans des mouvements de résistance pour faire chuter le régime politique en place.
A côté de ces hommes, Laureline est toujours égale à elle-même et prend le temps de réfléchir posément aux choses.
Les graphismes sont réussis et les dessins ne font pas dépassés, la mise en couleur ne vieillit pas et colle bien avec l'univers de science-fiction de cette série.
Valérian et Laureline se pose en valeur sûre de la bande dessinée space-opéra de science-fiction et c'est avec plaisir que je découvre enfin leurs aventures, ces deux personnages étant très attachants.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
the_bill
  03 septembre 2017
Troisième tome de l'intégrale, il a été publié pour la première fois en 1969 dans le magazine « Pilote ». Première aventure de Valerian et Laureline se déroulant dans l'espace à la découverte d'autres planètes.
Le parcours effectué en quelques années par les auteurs, entre les trois premiers tomes, est impressionnant. L'ambition et la richesse de cet album sont une nouvelle fois vraiment importantes. Ce qui accroit cette évolution, et le passage d'une BD jeunesse à une oeuvre aboutie, c'est l'aspect « écrit ». On est à mi-chemin entre une BD et un livre, un roman illustré. C'est sans doute ce qui m'avait arrêté quand j'étais enfant et ce qui me plait autant maintenant que je suis adulte.
Dans ma critique précédente, j'avais noté la richesse de l'intrigue et des rebondissements, ce qui en fait une oeuvre dense, assez longue à lire. Dans ce dernier tome, je trouve l'équilibre mieux réussi, i l'aspect « écrit » contrebalançant agréablement l'enchainement des péripéties de l'histoire. Malgré tout, cela reste une vraie BD d'aventures, avec des combats, des poursuites, des pièges et du suspense…
On dit souvent que cette série est à l'origine, visuellement, de beaucoup de SF actuelle. C'est complètement vrai et assez incroyable. L'imagination et la richesse visuelle des auteurs sont sidérantes. Un vrai plaisir pour les yeux et le cerveau…. On peut même s'amuser à trouver des similitudes dans des films américains bien connus. D'ailleurs, dans la version intégrale que je lis, un petit dossier de préambule nous apprend beaucoup de choses sur la genèse de la série, mais aussi de son apport, son influence sur la SF des quarante dernières années. Très intéressant.
J'ai passé un très bon moment à découvrir cette planète exotique et je suis impatient de découvrir la suite. Je remets quand même la petite réserve de la dernière fois. Je regrette un peu le manque de travail sur la psychologie, l'histoire ou le caractère des deux personnages principaux. Ils sont un peu lisses….
Pour finir, et parce que c'était ma question initiale, je trouve la série de BD très différente du film de Luc Besson et c'est tant mieux. Ce qui lie vraiment les deux, c'est la richesse visuelle et la poésie des univers. Pour le reste, je préfère largement le travail d'écriture des BD au scénario pré-pubère du grand Luc. A chacun de se faire son avis mais dans tous les cas ce film aura eu le grand mérite de remettre sur le devant de la scène cette grande oeuvre de SF française.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MissGMissG   18 novembre 2012
Qu'on en finisse ! Tous ces cris me fatiguent ! Laissez repartir le prisonnier en paix avec cette fille ! J'ai promis ... gardes ! Veillez à les escorter jusqu'à la sortie ! Et qu'on ne m'ennuie plus avec tout cela ! J'ai la grande fête des fleurs de l'espace à préparer pour ce soir moi ...
Commenter  J’apprécie          120
Erik35Erik35   15 septembre 2017
- Tout est prêt, terrien ! Pour commencer, tu vas nous livrer les secrets de ton astronef. Et puis, tu nous parleras de la terre... Longuement !

- Je ne dirai rien !

- Allons , Inutile de nous résister. Cette machine n'est pas un instrument de torture. Simplement, elle fait parler les gens... CONTACT !!

> Et bientôt dans les entrailles du palais syrtien, une voix résonne et raconte : celle de Valérian !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
beauscoopbeauscoop   20 janvier 2018
Noirs espaces infinis de l'univers, soleils brûlants, éclairant des terres inconnues...
Combien de milliards de civilisations,
Combien de milliards de milliards d'êtres vivants pouvez vous abriter ?...
Commenter  J’apprécie          50
FifrildiFifrildi   20 septembre 2017
... quelle fatigue mortelle... l'impression d'avoir vécu un siècle...
Commenter  J’apprécie          160
MissGMissG   18 novembre 2012
Taisez-vous ! Je reconnais bien là les terriens, leur orgueil, leur entêtement, leur folie ! Race maudite ! Notre vengeance sera effroyable !!!
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Jean-Claude Mézières (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Mézières
Extrait de la rencontre avec Jean-Claude Mézières aux Utopiales 2017.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2894 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre