AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226328731
656 pages
Éditeur : Albin Michel (04/09/2019)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.02/5 (sur 231 notes)
Résumé :
Tout commence par quelques mots griffonnés au dos d'une carte postale : "Je pense à vous, je vous aime." Ils sont signés de Charles, le père d'Antoine, parti vingt ans plus tôt sans laisser d'adresse. Avec son meilleur ami, Laurent, apprenti journaliste, et Anna, sa jeune soeur complètement déjantée, Antoine part sur les traces de ce père fantôme. C'est l'affaire d'une semaine, pense-t-il... De l'ex-Allemagne de l'Est à la Turquie d'Atatürk, de la Géorgie de Staline... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (79) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  05 décembre 2019
N'hésitez pas : partez en voyage avec Antoine, Laurent et Anna!
Antoine, beau mec, carrière brillante sur le pont de démarrer, fiancé avec Jennifer, une parfaite jeune femme, Laurent, son vieux copain, apprenti journaliste, breton malgré ce qu'affiche son teint sombre, et Anna la soeurette décomplexée et espiègle : quelle mouche les a piquées ces trois là pour partir à la recherche d'un homme dont ils ont perdus la trace il y a si longtemps.
le père d'Anna et Antoine s'est barré lorsqu'ils étaient enfants, et depuis aucune nouvelle. Sauf que, par un miracle comme la poste sait en faire de temps à autre, le paternel déclaré mort par contumace, avait expédié une carte postale deux ans après on départ, et celle-ci a mis dix-sept ans pour parvenir à destination…
Tout est en place pour que démarre l'aventure : d'étapes en étapes, l'enquête progresse ou régresse, les entraînant toujours plus loin de leurs bases, sur les traces de l'homme aux multiples identités et qui parcourut lui aussi un périple à la recherche de ses racines.
C'est foisonnant, riche, largement illustré de documents historiques, et passionnant; on ne s'ennuie pas une seconde, avec ses trois là, d'autant que la vivacité des dialogues crée une ambiance sympathique. Les personnages sont bien incarnés et on perçoit sans problème l'évolution de chacun au cours de ce voyage initiatique.
Un très bon moment de lecture. le nombre de pages ne doit pas effrayer : ça se lit tout seul.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          771
Bazart
  13 septembre 2019
A la mort de sa mère, Antoine retrouve par hasard une carte postale adressée à celle ci, à son nom de jeune fille et dont l'expédieur, Charles n'est autre que le géniteur d'Antoine, disparu sans laisser d'adresses il ya plus de 20 ans et qui n'a plus donné signe de vie depuis.
Le voilà donc parti sur ses traces en Autrice, et décide d'embarquer avec lui dans une petite voiture sa soeur Anne et son meilleur ami laurent, à la recherche du moindre indice pour retrouver la trace de cet homme mystérieux.
Turquie, Arménie, Allemagne, Géorgie : nos trois compagnons vont suivre un périple assez fou semé d'embuches et de recnontres étonnantes, sur la trace d'une généalogie plus complexe qu'il n'en a l'air.
Ce road trip à 150 à l'heure, à travers les pays d'Europe truffé de références historiques et d'aller retours entre passe ét présent nous laisse peu de doutes: nous sommes bien chez Michalik, le petit prodige du théâtre, qui ne change pas de formule pour sa première tentative de fiction littéraire.
Le lecteur, pas trop regardant sur la véracité de certaines situations et l'épaisseur de certaines ficelles narratives ( le style Michalik passe certainement un poil mieux sur les planches que par écrit) ne boudera pas son plaisir devant l'indéniable talent de conteur d'un Michalik qui transforme en or tout ce qu'il touche .
Il faut dire que l'auteur dramaturge sait y faire pour ne jamais ennuyer son lecteur et rendre attachants tous ses personnages, même ceux qui pourraient irriter en certaines occasions et sait nous livrer un roman d'aventures aussi distrayant que roboratif : bref, après avoir lorgné du coté d'Edmond Rostand, pour son premier long métrage, Mister Michalik prend Alexandre Dumas comme modèle, on a vu pire comme référence!!
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
mumuboc
  28 octobre 2019
Je dis souvent que la lecture est un voyage et bien ce fut le cas avec celle-ci et quel voyage! A partir d'une simple carte postale reçue avec 17 années de retard avec quelques mots : Je pense à vous, je vous aime. signé Charles, ce Charles que l'on croyait mort, Antoine 26 ans , Anna, 19 ans, les enfants de Charles et Laurent, le meilleur ami d'Antoine vont se lancer dans un voyage à travers le monde, d'Allemagne en Indonésie en passant par la Turquie, l'Autriche, la Roumanie, afin de découvrir cet homme, cet inconnu de père qui les a abandonnés et le voyage va se révéler être également un voyage dans l'Histoire et une quête identitaire pour chacun.
Certains avaient des certitudes, d'autres se cherchaient, le voyage avait un but mais ce qui va finalement les construire c'est le chemin qui y mène.
Un premier roman dont Alexis Michalik a mis trois ans à accoucher et dont les premières phrases font du lecteur son complice. Il s'adresse directement à nous, nous fait pénétrer dans le périple en nous posant la question : Qui es-tu ?. Sommes-nous sûr de notre sang, de nos origines ?
"Tout juste des questions, car les questions sont la vie même. Tant qu'il existera quelqu'un pour questionner, et pour se questionner, l'humanité vivra, avancera, reculera, s'effondrera, renaîtra de ses cendres ? (p9)"
Et quand on y réfléchit le monde s'est créé à partir de questionnements…..
On comprend très vite que l'auteur à travers son histoire va porter un regard sur nos certitudes dans une écriture vivante, faite de courtes phrases. On ressent le dynamisme de l'homme mais ne vous y trompez pas, ce roman a bénéficié d'un vrai travail de documentation. Alexis Michalik profite de ce voyage autour du monde pour nous rappeler à chaque pays traversé un peu de son histoire, de ses guerres, de ses invasions, afin de contextualiser la suite du récit.
J'ai passé un excellent moment de lecture à avancer pas à pas dans le labyrinthe de l'arbre généalogique d'Antoine et Anna, dans les multiples identités dont ils sont issus, dans lequel chaque élément, pièce du puzzle trouvera finalement sa place, où les pistes semblent parfois brouillées ou impossibles, parfois assombries par les sursauts des conflits ou intérêts pour finalement nous mener dans un voyage presque philosophique sur la recherche de soi pour les trois voyageurs.
Aucune longueur, aucun ennui, toujours un rebondissement, une piste qui semble impossible, improbable et pourtant. Il se permet même d'y glisser des touches d'humour.
Alexis Michalik est un homme qui touche à tout : comédien, scénariste, metteur en scène et le plus souvent avec succès (il remporta de nombreux prix dans tous ces domaines) et j'ai trouvé que ce roman était le scénario parfait pour un film, tout y est, les sauts dans le temps se font sans dommage, les personnages sont à multiples facettes, les pays défilent et de toutes façons l'auteur à tout prévu puisque un arbre généalogique en fin de livre (que j'ai photocopié pour m'en servir comme marque-page) permet de ne jamais se perdre….
J'ai aimé voyagé avec Antoine, le sérieux, le conventionnel, Laurent, son meilleur ami, noceur, fêtard mais fidèle en amitié, un presque frère si ce n'est la couleur de peau et Anna, cette jeune femme paumée, qui se cherche, qui ne fait rien comme tout le monde, qui disparaît pour mieux réapparaître, qui brûle sa vie par tous les bouts et qui est une source d'incompréhension (et d'inquiétude) pour son frère.
C'est un peu barré comme on dit mais que cela fait du bien de lire de temps en temps ce type de récit qui m'a fait penser à un film d'aventures mais dans lequel les histoires des aïeux sont particulièrement touchantes, émouvantes, alambiquées parfois, mais l'auteur maîtrise son récit et nous sert de guide.
Ce n'est pas un coup de coeur mais j'ai vraiment beaucoup aimé, je suis partie avec les trois compères, à bord de la Lada d'un autre temps, certains personnages et en particulier Hripsimé sont forts, mystérieux et à multiples facettes. Quelle imagination et surtout quelle réussite dans la construction pour que tout s'emboîte finalement à merveille.
Lien : https://mumudanslebocage.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Kawane
  29 février 2020
Voilà, je viens de refermer le livre. ...Etourdie encore par ce voyage ! survoltée où après avoir sauté dans des avions, dans des trains, puis avoir parcouru les contrées de plusieurs pays...fatiguée ! ... J'ai quitté le jeune héros à la poursuite des traces d'un père inscrit " au abonné absent", comme une balle de ping pong, d'indice en indice, il va faire des milliers de kilomètres à bord d'une Lada, en compagnie de sa soeur et de son meilleur ami. de fil en aiguille, il arrive à remonter l'arbre généalogique de la famille, ouvrant ainsi une boîte de Pandore où secrets et non-dits le conduira à se retrouver lui-même et se confronter à sa propre quête identitaire.
Beaucoup de faits historiques sur les guerres des pays traversés, beaucoup de personnages rencontrés. Je m'y suis perdue un peu… à travers leurs nombreuses péripéties ; certes la plume est habile et l'auteur passionnné , les personnages sont pressés, impatients, on ressent le rythme effréné que l'on retrouve dans les mises en scène au théâtre de M. Michalik.
La plume est alerte, le ton enlevé, mais je me suis un peu "noyée " dans les 600 pages...de ce trépidant roman !
Je reste une inconditionnelle de son travail par ses merveilleuses productions théâtrales que j'ai la chance de voir au festival d'Avignon...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
Olivia-A
  06 septembre 2019
Peut-être avez-vous comme moi déjà eu le plaisir de vous laisser emporter par l'imagination effrénée d'Alexis Michalik à travers ses pièces de théâtre. Que vous ayez vu (ou pas encore) Edmond, le porteur d'histoire, Intra-Muros et le cercle des illusionnistes, ce premier roman ne peut que vous plaire si vous êtes féru d'aventures, d'humour et de rebondissements – autant d'éléments dont ce livre ne manque pas ! Pour son premier roman, Alexis Michalik suit Antoine, jeune homme un peu trop rangé, lorsqu'il se lance sur les traces de son père disparu vingt ans avant. Ce qui commence comme un simple petit détour sur le chemin des vacances devient rapidement une énorme toile d'araignée impossible à démêler pour Antoine, sa soeur Anna et son meilleur ami Laurent, les emmenant dans nombre de pays improbables, sur les traces de leur incroyable histoire familiale. Impossible de résumer ce roman, je vous laisse donc le soin de découvrir la pléthore de péripéties qu'il contient par vous-même !
Pour ma part, j'ai retrouvé dans ce récit tout ce que j'adorais déjà dans les pièces de l'auteur : le mouvement permanent, le talent de conteur un peu fou, les traits d'humour décalés, l'imagination débordante appuyée sur des faits historiques réels, les réflexions plus large sur le sens de la vie, la filiation, la quête de soi-même. En plus d'être une aventure trépidante, c'est un roman qui vous fait découvrir de nombreux us et coutumes des pays que traversent les personnages, le tout saupoudré d'une bonne dose d'Histoire contemporaine pour rendre tangibles les revirements de situation et autres événements fictifs. Une fois de plus, j'admire la maîtrise d'Alexis Michalik, cette capacité qu'il a de nous faire croire à tout ce qu'il nous raconte, que ce soit à travers la bouche de ses acteurs ou les lignes d'une page. Il sait si bien raconter les ambiances, les gens, les moments, qu'il nous plonge tout entiers dans son récit, jusqu'à nous faire totalement oublier la réalité.
Il y a longtemps qu'un livre ne m'avait pas autant fait voyager, rire et réfléchir en même temps – parce que oui, on se marre toutes les deux pages, on traverse une frontière toutes les vingt pages et le reste du temps, on prend de belles idées en pleine face. Tiercé gagnant donc pour ce roman qui dépayse son lecteur sans le faire quitter son siège, l'encourageant à avaler les pages sans s'arrêter pour avoir enfin le fin mot de cette histoire rocambolesque.
Lien : https://theunamedbookshelf.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261


critiques presse (2)
LeJournaldeQuebec   16 décembre 2019
Avec ce premier roman plein d’humour et de rebondissements, l’acteur, metteur en scène et scénariste Alexis Michalik signe un pur régal.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Culturebox   04 septembre 2019
Le tout se lit sans difficulté, comme il a été rédigé : d’une traite. On pense d’ailleurs en lisant ce livre qu’il a été conçu comme un synopsis géant dont les dialogues sont déjà pour la plupart écrits. Le prélude à une adaptation cinématographique ?
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
aiguebeletteaiguebelette   21 octobre 2019
Elle avait un don pour repérer les imparfaits, les déçus, les frustrés, les floués par la vie, car elle savait qu'ils appartenaient à la même tribu qu'elle : la tribu de ceux qui ne parviennent pas à s'aimer.
Commenter  J’apprécie          230
LadybirdyLadybirdy   19 novembre 2019
Lorsqu’il était amoureux, il était heureux partout. Lorsqu’il était seul, il n’était heureux qu’en voyage.
Commenter  J’apprécie          340
Olivia-AOlivia-A   09 août 2019
Ami lecteur, avant de pénétrer dans les méandres du récit, je voudrais te poser une question : Qui es-tu ?
Je voudrais que tu réfléchisses un instant à ce qui fait que tu es toi.
Il n’y a pas l’ombre d’un mouvement sectaire derrière cette entrée en matière, il n’y a pas de paroisse, pas de salut, pas d’enfer. Tout juste des questions, car les questions sont la vie même. Tant qu’il existera quelqu’un pour se questionner, l’humanité vivra, avancera, reculera, s’effondrera, renaîtra de ses cendres.
Donc qui es-tu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   20 octobre 2019
Je voulais l’aventure, moi aussi. Je voulais vivre.

À vingt ans, j’avais posé le pied sur quatre continents. J’avais dit « bonjour » en
dix-sept langues, j’avais photographié trente-six hôtels de ville.


Outre le plaisir de la découverte, j’en avais tiré une leçon essentielle : nulle part,
je n’étais chez moi. J’étais un Français en Afrique, un Africain ailleurs, un Breton
en Normandie, un Martien en Russie. Mais peu m’importait. C’est ainsi que j’ai compris
qui j’étais : un passager, un témoin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mumubocmumuboc   28 octobre 2019
Tout juste des questions, car les questions sont la vie même. Tant qu'il existera quelqu'un pour questionner, et pour se questionner, l'humanité vivra, avancera, reculera, s'effondrera, renaîtra de ses cendres ? (p9)
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Alexis Michalik (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexis Michalik
Alexis Michalik et Juliette Delacroix - On n'est pas couché 25 janvier 2020 #ONPC
On n'est pas couché  25 janvier 2020 Laurent Ruquier sur France 2 #ONPC
Toutes les informations sur les invités et leur actualité https://www.france.tv/france-2/on-n-est-pas-couche/
Suivez @ONPCofficiel et réagissez en direct avec le hashtag #ONPC  https://twitter.com/ONPCofficiel
Continuez le débat sur Facebook https://www.facebook.com/onpcF2
autres livres classés : voyagesVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
449 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre

.. ..