AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Betty Mindlin (Éditeur scientifique)Jacques Thiériot (Traducteur)
EAN : 9782864245377
308 pages
Éditeur : Editions Métailié (08/04/2005)
3.2/5   5 notes
Résumé :

Les jeux de l'amour sont l'un des thèmes marquants des mythologies indiennes. Leur originalité tient à la liberté d'expression, aux images inhabituelles, à l'absence de censure, alliées à des dénouements violents, parfois terrifiants.

Les récits publiés ici ont été recueillis auprès de six peuples indiens de la province amazonienne du Rondonia, vivant selon des traditions différentes. Les fils conducteurs de ces histoires sont les thèmes ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Marpesse
  13 août 2015
Voilà un titre alléchant pour découvrir les mythes érotiques d'Amazonie! J'étais tombée par hasard sur cette émission autour du salon du livre, et il était question de l'histoire de la jeune fille et de la quique en bois : elle rejetait tous les hommes et préféraient se donner du plaisir avec son godemiché jusqu'au jour où les garçons du village ont découvert la supercherie et ont voulu se venger...
http://www.franceinter.fr/emission-cosmopolitaine-mythes-et-legendes-erotiques-damazonie-speciale-salon-du-livre
Les récits de ce recueil portent sur l'amour et sur le sexe. Ils sont issus des légendes indiennes d'Amazonie. C'est vraiment très plaisant à lire! On rencontre les divinités d'Amazonie, les mauvais esprits comme les Tchopokods. A cette époque, les animaux étaient aussi des hommes. Par exemple, une femme qui ne voulait pas de maris car personne ne lui plaisait est tombée amoureuse d'un nouveau venu plus grand, plus beau, plus poilu, et qui était en fait un tapir. Elle l'a suivi dans les bois, a fait un bébé tapir et a failli elle-même le devenir, mais les gens de sa famille ont tenté de la récupérer.
On a l'histoire de la femme si gloutonne que, chaque nuit, elle quitte son mari : sa tête se détache de son corps, elle va se goinfrer puis revient...
Et le titre du recueil tire son nom d'un conte où les femmes d'un village ont délaissé leurs familles pour faire ripailles avec une divinité de la rivière qui les a incitées à tuer, découper et manger leurs maris en sa compagnie.
On nous explique aussi pourquoi les femmes ont eu leurs "époques", pourquoi elles enfantent par le sexe alors qu'avant, elles accouchaient par le gros orteil... C'est frais, divertissant et écrit avec une liberté de langage : on a l'impression de se faire raconter des histoires par un conteur.
En revanche, à la longue, ça devient un peu lassant car les histoires se ressemblent et s'éloignent de l'érotisme annoncé..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mijouet
  02 janvier 2016
Drôle, non truculent, désopilant! Souvent entre mythe où se mêlent les habitants du monde de la forêt et la réalité. Mijouet a eu cette chance de vivre quelques semaines chez les amérindiens Wayanas de Guyane et du nord de la forêt brésilienne. Il y a appris quelques belles histoires dans le même registre, parfois même contemporaines, en complet décalage avec la "morale" occidentale dont fait preuve une grande majorité de descendants de colons continentaux établis en Guyane! Hélas, aujourd'hui, cette culture se perd, la vie des amérindiens se pourrit au contact des chercheurs d'or clandestins, de la drogue, de l'alcool, et d'autres fléaux, qui les conduisent souvent au suicide. Tristes tropiques, constatait déjà Claude Lévy-Strauss dans les années quarante. Que dirait-il aujourd'hui?.
Commenter  J’apprécie          60
chachourak
  01 février 2016
Quelle drôle de tambouille que cette Fricassée de maris ! Après avoir effectué plusieurs voyages au coeur de la forêt amazonienne, le temps de récolter dans les différentes tribus les différents mythes, histoires et légendes, Betty Mindlin a rassemblé dans cette ouvrage les mythes érotiques que se racontent et se transmettent les indigènes de génération en génération. Elle laisse ainsi toute la place et toute leur voix aux différents conteurs en retranscrivant aussi fidèlement que possible leurs récits, leur vocabulaire riche et coloré, le rythme qu'ils donnent à l'histoire grâce à leur langage parlé, simple et direct.
J'ai trouvé très marrant et rafraîchissant de me plonger dans ces mythes aussi oniriques qu'invraisemblables, dans lesquels la nature a une place évidemment prépondérante. J'ai adoré rencontrer des créatures magiques, mi-humaines mi-animales, souvent douées d'un puissant pouvoir de séduction. Dans cet ouvrage, Betty Mindlin nous offre 300 pages de voyage et de pur dépaysement au cours desquelles on est transporté dans un autre environnement et une autre culture, et où l'on découvre une nouvelle façon d'aborder les relations amoureuses et la sexualité. Tout est réinventé dans ces mythes : les relations entre les hommes et les femmes, l'éducation, le rapport à la nature et au magique… Si j'ai trouvé cette ambiance très instructive et amusante, je dois cependant admettre que les histoires deviennent au bout d'un moment très redondantes. On comprend en effet assez rapidement le schéma de base des histoires, on apprend à connaître les différentes créatures, on n'est plus surpris par le vocabulaire ni par le style très oral du texte. Si l'on n'est pas dans une démarche sociologique ou ethnologique et que l'on lit scrupuleusement tous les chapitres de ce livre, on risque ainsi probablement de se lasser du caractère répétitif de ces récits. Fricassée de maris est tout de même un livre que je conseille à tous les curieux et aux amoureux des mythes et légendes !
Lien : http://ulostcontrol.com/3-li..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Video de Betty Mindlin (1) Voir plusAjouter une vidéo

[Betty Mindlin : Fricassée de maris]
Dans une salle du Yachting Club de Saint-Malo, Olivier BARROT présente le livre de Betty MINDLIN "Fricassée de maris", en présence de l'auteur qu'il interviewe. Insert quelques images de la forêt amazonienne.
>Coutumes, savoir-vivre, folklore>Folklore>Littérature populaire orale (601)
autres livres classés : brésilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
351 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre