AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2820526772
Éditeur : Bragelonne (06/07/2016)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Hawaï. Le paradis des touristes. L'enfer sur Terre. Le meilleur thriller survivaliste de l'été. « Un conseil : n'emportez pas ce livre à la plage. » Douglas Preston.
« Un thriller survivaliste à lire absolument. » James Rollins.
Une pluie de météorites d'une violence inouïe s'abat sur l'Océan Pacifique. À Honolulu, Kai Tanaka, le directeur du Centre d'alerte tsunami du Pacifique, relève une légère variation sur ses graphiques. Quand les communicatio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Maks
  15 juillet 2016
Un scénario catastrophe digne d'un blockbuster au cinéma faisant penser à des films comme 2012 ou encore San Andrea donc forcément pas très littéraire mais assumé, ce roman est un veritable Pages turner.
Action non stop, suspense omniprésent quelques doses d'émotions familiales font de la vague un très bon divertissement qui permet de se vider la tête des tracas quotidien.
Les personnages sont typiquement sortis de ce genre de scénarios, le père de famille qui est directeur du centre d'alerte aux Tsunamis fera tout pour sauver la population et ses proches, comportement héroïque de plusieurs personnages mais aussi le salaud de service et son écervelée de femme ainsi que des ados inconscients.
Un livre parfait pour les vacances.
Commenter  J’apprécie          180
Amnezik666
  04 août 2016
Pfft j'suis trop vieux pour ces conneries ! Non mais c'est vrai quoi, mon palpitant n'est plus de première fraîcheur. Et je ne vous parle même pas de ma tension. Et l'autre là, le Boyd Morrison, se permet de malmener tout ce petit monde sur plus de 400 pages sans jamais leur accorder le moindre répit. Histoire d'enfoncer le clou, ce petit saligaud ne nous fait même pas grâce d'un happy end… Sadique !
J'ai abordé ce bouquin comme un divertissement rythmé mais hautement improbable, quelle erreur ! On est dans le même registre que Extinction de Matthew Matter (chez Bragelonne aussi, chroniqué ici), à savoir un scénario catastrophe certes extrême mais malgré tout possible. le tout servi par une intrigue richement documentée (sans jamais sombrer dans le didactique soporifique) menée à un rythme ahurissant. Il faut dire que l'action se joue en moins de 4 heures, pas le temps de souffler entre deux chapitres, ni même entre deux pages. Quand j'vous dis qu'il vous mettra les nerfs en pelote, ce n'est pas du bluff.
Avec le personnage de Tai Kanaka on trouve un personnage ordinaire confronté à une situation extraordinaire, et pour couronner le tout il va se retrouver déchiré entre sa conscience professionnelle (dont dépend la vie des habitants de l'archipel) et ses sentiments personnels (sa femme et sa fille sont directement exposées au tsunami), déchirement qui s'achèvera sur un choix cornélien des plus déchirant.
Au cours de son périple au milieu d'un Honololu dévasté par la nature en furie, il croisera des alliés, des victimes dépassées par les événements, mais aussi des connards de première qui ne pensent qu'à sauver leur petite gueule de minable et des inconscients qui se fichent éperdument de l'alerte. Des rencontres qui malheureusement ne que trop vraies dans ce genre de situation, il y en a toujours qui vont se persuadés d'être plus important que les autres ou pire, invulnérables face aux éléments déchaînés.
Je ne sais pas si tout est scientifiquement rigoureusement exact, ni si tout est humainement réalisable mais honnêtement je m'en fous, l'essentiel étant que l'ensemble passe comme une lettre à la poste et sur ce point le challenge est relevé haut la main.
Le roman a été publié en version originale en 2009, puis réédité en 2010 (c'est le second roman de l'auteur, le premier étant encore inédit en français) ; il aura fallu attendre 2016 et le succès de la série Tyler Locke (du même auteur, chez Bragelonne) pour qu'une version française voit enfin le jour.
J'adore ces bouquins qui vous laissent groggy une fois la dernière page tournée, à ce titre La Vague fait vraiment très fort, tellement addictif que je l'ai dévoré d'une traite.
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Cindol
  07 novembre 2017
J'avoue avoir entamé la lecture de ce roman avec une certaine appréhension. Malgré sa bonne moyenne provenant des notes des précédents lecteurs, s'il y a bien un thème casse-gueule par excellence, c'est bien dans les scénarios "castastrophe naturelle". Preuve en est dans le monde du 7eme art où ce n'est pas les exemples qui manquent, les bons films dans ce registre, dont je suis amateur de temps en temps, se comptent sur les doigts d'une main. Et encore, pour beaucoup l'utilisation d'un home cinéma est indispensable pour que ça soit appréciable car le son fait parti intégrante de ma bonne implication dans le film.
Oui mais seulement voilà, dans un roman, y a pas....seuls les mots existent et doivent vous embarquer, vous faire vibrer, vous faire peur, vous angoisser, vous fair espérer... Pas simple, vraiment pas simple.
Et bien je vous le dis tout sincèrement : ca marche, et plutôt bien même. L'écriture est fluide, implique bien le lecteur et on s'y croit à fond. La tasse, vous allez la boire et à pleine gorgée, c'est moi qui vous le dit.
Franchement, je ne m'attendais pas à des miracles concernant le scenario en tant que tel et je ne les ai pas eu, tout est convenu comme il se doit dans un scenario d'un tel genre mais, à la limite, je ne suis pas sûr que ça soit réellement ce qu'on recherche avec ce genre là.
Le seul reproche d'écriture que je pourrais lui faire, c'est l'utilisation intempestive des sigles. Ils sont certes expliqués en amont ou en aval mais je n'ai pas compris leur réel utilité dans le scénario, ça me semblait inutile. C 'est un détail, mais ca m'a dérangé donc je le dis quand même 😉
En tout cas, si l'envie vous titille de découvrir ce genre de scenario à travers un bouquin plutôt que traditionnellement avec un film, c'est ce roman que je vous conseillerai sans l'ombre d'une hésitation. Dans son genre, il remplit parfaitement son rôle et c'est déjà un sacré exploit à mes yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
benleb
  29 août 2016
Voici un thriller catastrophique bien efficace.

Causée par la chute d'une météorite, quatre tsunamis successifs touchent les côtes d'Hawaï, de 20 à 90 mètres de hauteur, causant des milliers de morts et des dégâts immenses.

Le héros principal est Kai Tanaka, le directeur du Centre d'alerte du Pacifique. Dans la première partie du livre, alerté par de nombreux indices, dans une forte tension, il prend la décision d'évacuer des centaines de milliers de personnes. Puis alors que les tsunamis frappent Honolulu, il doit sauver sa famille qui passe la journée sur la plage de Waikiki.

L'auteur nous livre un bon récit de catastrophe, mêlant science, suspense et action. Kai Tanaka, sa fille et ses amis affrontent de nombreuses épreuves pour sauver leurs vies; sa femme, directrice d'un grand hôtel, doit sauvegarder ses clients. Les héros trouvent extremis des solutions ingénieuses, mais très certainement invraisemblables. Mais c'est le charme du thriller de nous faire croire à l’invraisemblable.

L'un de mes plaisirs (sadique) était de les voir toujours revenir au même endroit, malgré leurs efforts pour s'éloigner de la côte. Les scènes de catastrophe sont spectaculaires, en particulier la barge plantée au cinquième étage d'un gratte-ciel.

Comme le genre le veut, on est témoin de nombreuses destinées humaines, même si elles sont évoquées sur une seule page ou en une seule phrase. L'auteur rend très bien la psychologie des victimes d'une catastrophe; avec évidemment des clichés : sont présents les gamins inconscients, le salaud égoïste, la bimbo qui révèle sa vraie personnalité, le frère qui se sacrifie...

Il y aussi une exaltation des valeurs américaines, culte du travail, de la liberté individuelle (même celle de mourir bêtement), possibilité de surmonter ses échecs, sens de la famille et du sacrifice. Mais finalement cela passe bien (on s'y attend) et l'auteur moque aussi les comportements individualistes.

Comme l'auteur évoque d'autres pays du Pacifique touchés, je me suis plus à imaginer un roman plus ambitieux, à la dimension internationale.

Donc un bon thriller de catastrophe et de survie à lire sur la plage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Selvegem
  25 juillet 2017
Un roman qui traînait depuis trop longtemps dans ma PAL, il était temps que je le lise !
Kai Tanaka est le directeur du centre d'alerte tsunami du Pacifique. Un jour, il remarque une légère variation sur les graphiques. Une variation qui ne mérite pas que l'on s'y attarde habituellement. Et pourtant... Pourtant, Kai doute. Il hésite. Plusieurs détails s'ajoutent à ses relevés, le poussant à lancer l'alerte tsunami. Et il semblerait que ce soit une bonne décision : un méga-tsunami se précipite sur Hawaï, et il ne dispose que d'une heure pour faire évacuer un million de personnes, y compris sa famille...
Je lis assez peu de roman catastrophe, mais La vague est un récit qui me tentait énormément, surtout après les événements survenus et spécialement avec le tsunami de 2004 dans l'océan Indien.
Au début de la vague, nous faisons connaissance avec la famille Tanaka. Kai vient de prend son poste de directeur à Hawaï, un déménagement qui a bouleversé l'équilibre de la famille. Sa relation avec Rachel, sa femme, nécessite quelques ajustements. Rachel travaille en tant que directrice d'un hôtel de luxe, un travail également très prenant. Il y a leur fille, Lani, 14 ans, qui grandit énormément et commence à s'émanciper de ses parents. Il y a Brad, le frère de Kai, athlète et séducteur, qui gère une agence immobilière. Mais il y a aussi Teresa et sa fille Mia, qui sont des amies de la famille depuis de longues années. L'intrigue va être essentiellement racontée du point de vue de Kai, mais Boyd Morrison nous fait passer un peu de temps avec les personnages secondaires, nous permettant de mieux voir tout les côtés de la catastrophe.
Boyd Morrison nous fait un portait concis mais clair de tous ces individus, et laisse ensuite la place à une histoire prenante mais tellement dure.
(Mon avis complet sur mon blog.)
Lien : https://chezlechatducheshire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MaksMaks   13 juillet 2016
-Ma parole, regardez les oiseaux !
La remarque d'Aspen tira Kai de son ahurissement. Étant donné les circonstances et le spectacle que son interlocuteur avait sous les yeux, il lui sembla curieux de s'intéresser aux oiseaux.
-Qu'avez-vous dit, professeur ?
-Vraiment je n'ai jamais rien vu de pareil. On dirait que tous les oiseaux de l'île viennent de s'envoler en même temps. J'espère que le pilote de l'avion l'aura remarqué et aura éloigné son appareil.
Un cri en arrière fond.
-Brent me fait observer que l'eau commence à revenir. Et à une vitesse alarmante, j'en ai peur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Amnezik666Amnezik666   04 août 2016
La vie n’a jamais de fin heureuse, avait dit Teresa. Elle se termine toujours par la mort. La mort peut être digne ou misérable, douloureuse ou indolore, horrible ou sereine, prématurée ou bienvenue. Mais elle est toujours triste. La joie ne vient que de ce qu’on fait de son temps entre le début et la fin de sa vie.
Commenter  J’apprécie          80
benlebbenleb   29 août 2016
- Face à toute cette dévastation et cette mort, cracha-t-il, vous, espèces de petits merdeux, vous ne voyez qu'une occasion de gagner de l'argent ?
- Hé, les chaînes de télé se font un max de blé avec tout ça. Pourquoi pas nous ?
- Vous ne gagnerez pas un rond parce que vous allez mourir. L'immeuble où vous voulez aller ne supportera jamais une vague de soixante mètres de haut.
Les deux jeunes gens s’esclaffèrent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
amanlineamanline   05 octobre 2016
La joie ne vient que de ce qu'on fait de son temps entre le début et la fin de sa vie.
Commenter  J’apprécie          70
Video de Boyd Morrison (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Boyd Morrison
Interview de Boyd Morrison (en anglais)
autres livres classés : tsunamiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1649 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..