AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264072911
Éditeur : 10-18 (04/10/2018)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 56 notes)
Résumé :
Je ne vais pas vous offrir quelque chose de matériel. Mon cadeau n'aura rien à voir avec un objet de valeur. En fait, voilà ce que j'aimerais offrir à la merveilleuse fée que vous êtes, mademoiselle. Vous allez faire un voeu. Et je l'exaucerai. Quel qu'il soit. À condition que vous ayez un voeu à formuler.

Comme un songe éveillé, un de ces instants suspendus qui nous hantent encore, longtemps après, Haruki Murakami nous livre une nouvelle mélancolique... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
joedi
  12 novembre 2017
Très beau livre cartonné illustré par Kat Menschik. Lors de ma commande, j'ignorais qu'il s'agissait d'une nouvelle déjà publiée dans le recueil Saules aveugles, femme endormie cependant, je ne regrette pas cet achat car cette édition est un bijou.
La narratrice est une étudiante qui occupe un emploi de serveuse à mi-temps. le jour de ses vingt ans, elle devait être remplacée par sa collègue mais, celle-ci est malade. La narratrice prend son service mais ce jour n'est pas comme un autre, tout est bouleversé, le directeur a tellement mal au ventre qu'un serveur l'emmène à l'hôpital. Et là, je découvre une histoire comme seul peut l'écrire Haruki Murakami.
Commenter  J’apprécie          572
MurielT
  04 mars 2018
Birthday Girl - Haruki Murakami
Le ivre par lui même est un bel objet, couverture cartonnée et relié.
Les illustrations de Kat Menschik sont très belles et très douces.Elles sont toutes dans des tons rouges, roses et blancs, mais pas du tout agressifs.
L'histoire est un conte philosophique et fantastique, un peu dans le même genre que « l'étrange bibliothèque ».
C'est une histoire qui commence de façon tout à fait banale mais qui sous la plume de Murakami devient merveilleuse.
J'ai beaucoup aimé l'écriture poétique et la part faite à l'imaginaire dans ce texte qui tout en étant ancré dans le quotidien n'en est pas moins fabuleux.
A lire absolument
Je crois que je vais m'intéresser de plus près aux livres de cet auteur
Commenter  J’apprécie          110
Horizon_du_plomb
  12 juillet 2018
«  J'ai trouvé cela très étrange la première fois que j'y ai assisté. On aurait dit une espèce de rite religieux, tu vois ? »
J'ai craqué à ma bibliothèque pour cette nouvelle à cause du graphisme qui l'accompagne. La plupart des images sont ce que j'appellerais des gros plans morcelés, une entropie en pop art et quasiment chaque page a son illustration (22 en tout sans compter la couverture).
« Les pare-chocs sont faits pour être cabossés. »
Chez Kat Menschik, la matière, toujours en rouge-rose, est sensuelle, une pulpe à exalter. C'est en cela que son style accompagne avec brio la nouvelle, tout y est: la naissance, la dégénérescence. Je n'ai été qu'à moitié surpris d'apprendre d'ailleurs qu'elle avait déjà eu trois collaborations précédentes avec Murakami, les deux artistes sont des champions des collages légèrement timbrés, fantastiques.
« Sur son front, ses rides nombreuses et sévères, creusées, lui firent penser à une photo aériennes de ravines aigües. »
Quand on sait que l'auteur a tenu un club de jazz et qu'il apprécie la bonne cuisine, on se doute qu'il sait ce que c'est de savoir tenir un établissement (on connait aussi l'amour de Murakami pour la photographie). On suit les mots et on se rend compte à quel point les images les enrobent bien comme des algues d'un aquarium qu'on aurait prélevées au fond d'un appartement privé en toute illégitimité. J'ai trouvé la nouvelle tellement descriptive qu'elle m'a donné faim !
« Le temps joue un rôle prépondérant dans cette affaire. - Comme en cuisine pour la préparation de certains plats ? »
Il y a le jeu de la vieillesse face à la jeunesse, comme une ombre noire qui n'est qu'un oiseau ayant une perspective plus grande. On se prend à rêver et on imagine très bien l'auteur, de passage dans un hôtel, offrir une nouvelle à une fan serveuse pour son anniversaire, ce n'est d'ailleurs pas pour rien que les traits de l'auteur semble s'esquisser p 40 ou que l'empilement d'assiettes p 49 évoque tout simplement les pages d'une nouvelle.
« Pardon, monsieur. Désirez-vous que je porte votre dîner à l'intérieur ?
- Ah ! Bien sûr, dit le vieillard. Bien sûr. Si vous le souhaitez. »
Par contre, il est difficile de ne pas voir dans cette nouvelle, un clin d'oeil amusé voire ironique à l'hospitalité, politesse des Japonais. Chez Murakami, le trésor est toujours à l'intérieur alors c'est d'autant plus agréable quand le coffret est aussi joliment travaillé.
« Mais il s'agissait pour lui d'une sorte d'humour improvisé, je devais bien lui répondre, non ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
syssylle
  12 décembre 2017
J'aime Murakami, j'aime son univers onirique si précis et si ouvert. Dans cette nouvelle, il affirme que tout le monde se souvient du jour de ses vingt ans. Voilà exactement pourquoi j'aime Murakami. Aussitôt, on essaie de se souvenir de ce jour....et si l'on n'y parvient pas, au moins aura t'on exploré un moment de son passé.... Ce court récit, très japonais, se lit le temps d'un rêve, quelques minutes,mais se savoure encore bien longtemps après. Quel voeu la jeune fille de l'histoire a t'elle fait? Quel voeu aurais-je fait est surtout la question...le temps arrange les questions des voeux....Birthday girl est un très joli conte philosophique, Murakamiesque, joliment présenté dans un livre au papier glacé et aux illustrations écarlates et magnifiques. Un cadeau à faire à sa bibliothèque!
Commenter  J’apprécie          50
blandine5674
  09 juin 2018
Une jeune fille, le jour de ses vingt ans va servir le plateau-repas chez le propriétaire du restau. Il lui offre un voeu qu'il va exaucer. Seulement le lecteur ne saura jamais lequel. Si quelqu'un a la réponse je suis preneuse. Un court livre illustré de beaux dessins aux couleurs chaudes. Fascinée par celui du chien. Déception quand même.
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MurielTMurielT   04 mars 2018
"Bien sûr, j'aimerais être plus jolie, ou plus intelligente, ou plus riche. Mais si réellement ce genre de chose m'arrivait, je crois que je ne serais pas capable d'imaginer ce que je deviendrais alors. Peut-être même que je ne saurais plus que faire. Je n'ai pas encore complètement saisi ce qu'est la vie. Vraiment. Comment ça marche."
Commenter  J’apprécie          50
joedijoedi   12 novembre 2017
Quoi qu'on puisse souhaiter, aussi loin qu'on puisse aller, on reste ce que l'on est, voilà tout.
Commenter  J’apprécie          130
joedijoedi   12 novembre 2017
Les pare-chocs sont faits pour être cabossés.
Commenter  J’apprécie          40
VyandmyuniverseVyandmyuniverse   03 juin 2018
« Quoi que l'on puisse souhaiter, aussi loin qu'in puisse aller, on reste ce que l'on est, voilà tout. »
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Haruki Murakami (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Haruki Murakami
Haruki Murakami pour "Kafka sur le rivage.
autres livres classés : AnniversairesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





.. ..