AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782845638082
473 pages
XO Editions (24/03/2016)
  Existe en édition audio
3.92/5   3818 notes
Résumé :
Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer.
L'horizon scintillait. C'est là qu'Anna m'a demandé :

"Si j'avais commis le pire,
m'aimerais-tu malgré tout ? "

Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l'aimerais quoi qu'elle ait pu faire.
Du moins, c'est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sa... >Voir plus
Que lire après La fille de BrooklynVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (545) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 3818 notes
Encore déçu. Le dernier roman de Guillaume Musso m'a encore déçu. Tout d'abord l'histoire sent le déjà-vu. Raphaël, écrivain de succès, se met à la recherche de sa fiancée qui a disparu. Aidé par son ami Marc Caradec, un ancien policier à la retraite, il va reconstituer le puzzle de la disparition d'Anna. Son enquête les mènera de Paris à New York, le tout en trois jours seulement.
Guillaume Musso tente de compenser le manque de suspense par des rebondissements non crédibles. Le livre semble formaté pour plaire à tous, jusqu'à l'ultime rebondissement pour émouvoir le lecteur. Toute l'histoire sent le mauvais polar.
Commenter  J’apprécie          997
Je viens juste de terminer le dernier Musso et... waouh... je dois tout de suite vous dire qu'une fois encore, je suis bluffée.
Si vous prévoyez de lire ce thriller, assurez-vous que vous avez du temps devant vous, car une fois commencé on veut découvrir la vérité tout comme nos protagonistes.
Alors pour ne pas vous en révéler trop, j'ai choisi de ne pas vous raconter le début de l'histoire. Mais sachez qu'au moment où vous pensez que vous avez découvert un élément important, ou vous pensez être arrivés à la fin de l'histoire... vous vous apercevez qu'il y a encore beaucoup de pages à lire...
Suspens garanti, l'histoire est vraiment bien menée!
Commenter  J’apprécie          850
Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sensation de peur,un coeur qui bat la chamade,une gorge sèche,des yeux mouillées....bref,une maladie qui se nommait "syndrome de Guillaume musso"
Guillaume musso,vous me tourmentez chaque fois,je vous envoie un gigantesque merci,un grand pouce vert,je voudrais aussi vous donnez un chapeau mais je me suis rendu compte au dernier moment qu'à cause de vous,j'ai plus de chapeau dans mon armoire.hhhhh
La fille de Brooklyn, un très grand top.Bonsoir tt le monde,je viens de terminer la fille de Brooklyn et je voudrais tout simplement partager avec vous mes remarques😊
Au début du roman la dispute la séparation....c'était bien écrit même très attirant et séduisant,mais après,pour moi,le récit devenait de plus en plus ennuyeux que je n'arrivais pas a terminer une seule page,je me suis souvent dit"mais que passe-t-il avec tous ces gens qui ont aimer cette fille de Brooklyn ?!!" ,j'ai même songé pas mal de fois a laisser tomber ce roman et chercher d'autres...mais vue que je suis pas le genre qui commence un roman et s'arrête au milieu,j'ai obligé mon sens de lecture a terminer cette 'corvée',et voilà la SURPRISE : au fur et a mesure que je plonge au fond du roman,je me trouve surprise,excitée,ébahie,coincée par la succession des événements . Je vous cache pas mes amis que j'ai eu le souffle coupé, une sen
Commenter  J’apprécie          190
La fille de Brooklyn, le nouveau Musso de 2016 est sorti il y a quelques jours à peine, et je l'ai déjà terminé.

Dès que le livre commence, le ton est donné. le récit va vite, très vite, on se lance dans une course poursuite à un rythme effréné et je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce nouveau rythme.

Musso nous a souvent habitué à des histoires menées tambours battants, mais cette fois-ci, il a passé un cap. A coté, la fille de papier ou Central Park paraissent bien calme.

Il est difficile de faire une critique à chaud, et surtout ne rien dévoiler, même pas le plus petit détail, donc je ne m'étendrais pas plus sur le sujet, mais si vous aimez Guillaume Musso, que vous aimez les histoires rondement bien menées, foncez, La fille de Brooklyn est une pure réussite.
Commenter  J’apprécie          550
Parfait, j'avais un Lévy et un Musso pour mes deux semaines de vacances et voilà que j'achève le second, emprunté (comme pour le premier d'ailleurs, dans la bibliothèque personnelle de mon père).

Connaissons-nous réellement les personnes que nous aimons et particulièrement, en ce qui concerne leur passé - un passé qui a existé bien avant nous et qui continuera à être présent dans les souvenirs de l'être aimé sans nous, du moins avant nous ! C'est alors que Raphaël Barthélémy, écrivain a succès, interroge Anna, la jeune femme qu'il s'apprête à épouser, sur ce dernier (à savoir son passé à elle) qu'il va, sans le savoir, déclencher une véritable bombe à retardement. En effet, la vérité est-t-elle toujours bonne à dire et surtout, est-t-on toujours prêt à l'entendre ? Si Raphaël en est persuadé, la photo que va lui montrer celle qu'il prétend aimer plus que tout, comme il aime son fils Théo, issu d'un premier mariage, va remettre ses convictions en doute. Que peut-il figurer sur cette photo au point que Raphaël remettra tout en question ?

Une véritable chasse à l'homme -ou à la femme mais dans ce cas-là les deux mais sur ce point, je resterai évasive afin d'aiguiser votre sens de la curiosité) va alors débuter. Faisant appel à Marc Caradec, son plus fidèle ami et ancien flic, Raphaël va alors se plonger dans une histoire, vieille de plus de dix ans, et macabre au plus au point qui plus est, mais qu'il devra absolument résoudre si il veut pouvoir partager un jour sa vie avec celle qu'il aime. Anna...? A-t-elle un lien avec cette mystérieuse fille de Brooklyn qui, par sa tragique histoire, a défrayé les chroniques ? Mystère...

Un ouvrage indémodable, malgré de vieilles références politiques aux Etats-Unis (mais cela étant en arrière-plan, cela importe peu dans le déroulé de notre affaire), une écriture toujours aussi fluide malgré la profusion de personnages (ce qui peut parfois un peu compliquer la lecture mais je vous rassure, le lecteur s'y retrouve très bien) et enfin pour conclure, une lecture que je vous recommande ! Idéal à lire en vacances !
Commenter  J’apprécie          460


critiques presse (1)
Culturebox
24 mars 2016
Guillaume Musso invite ses lecteurs à une course poursuite haletante.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (339) Voir plus Ajouter une citation
"Je suis cette fille solaire qui court sur le sable tiède de Palombaggia. Je suis le vent qui fait claquer les voiles d'un bateau en partance. La mer infinie de nuages qui donne le vertige derrière le hublot. Je suis un feu de joie qui brûle à la St Jean. Les galets d'Etretat qui roulent sur la plage. Une lanterne vénitienne résistant aux tempêtes.
Je suis une comète qui embrase le ciel. Une feuille d'or que les rafales emportent. Un refrain entraînant fredonné par la foule. Je suis les alizés qui caressent les eaux. Les vents chauds qui balaient les dunes. Une bouteille à la mer perdue dans l'Atlantique.
Je suis l'odeur vanille des vacances à la mer et l'effluve entêtant de la terre mouillée. Je suis le battement d'ailes du bleu-nacré d'Espagne. Le feu follet fugace qui court sur les marais.
La poussière d'une étoile blanche et trop tôt tombée"
Commenter  J’apprécie          230
Passé un certain âge, un homme n'a plus peur de rien à part ses souvenirs.

La vérité est parfaite pur les mathématiques ou la chimie, mais pas pour la vie.

Le genre d'image poignante qui me rappelait combien, pendant longtemps, j'avais détesté les appareils photo, ces machines cruelles à créer de la nostalgie. Leurs milliers de déclics trompeurs figeaient dans l'instant une spontanéité déjà évaporée. Pis, tels des fusils à double détente, ils n'atteignaient souvent leur cible que des années plus tard, mais touchaient toujours le cœur. Car, dans nombre d'existences, rien n'est plus fort que le passé, l'innocence perdue et les amours enfouies. Rien ne nous remue plus les tripes que le souvenir des occasions manquées et le parfum du bonheur qu'on a a laissé filer.

Lorsque tu deviendras mère, tu comprendras que le monde se divise ne deux: ceux qui ont des enfants et les autres. Être parent te rend plus heureux, mais çà te rend aussi infiniment plus vulnérable. Perdre son enfant est un chemin de croix perpétuel, une déchirure que rien ne pourra jamais recoudre. Chaque jour, tu crois avoir atteint le pire, mais le pire est toujours à venir. Et le pire, finalement, tu sais ce que c'est ? Ce sont les souvenirs qui se fanent, qui s'étiolent et qui finissent par disparaitre. Un matin, en te réveillant, tu te rends compte que tu as oublié la voix de ta fille. Tu as oublié son visage, l'étincelle de son regard, la façon particulière qu'elle avait de rejeter une mèche de cheveux derrière son oreille. Tu es incapable d’entendre la sonorité de son rire dans ta tête. Tu comprends alors que la douleur n’était pas le problème. Et qu'avec le temps, elle était devenue même une drôle de compagne, un adjuvant familier aux souvenirs. Lorsque tu piges çà, tu es prêt à vendre ton âme au diable pour raviver ta douleur.

Hugo : Chaque homme dans sa nuit s'en va vers sa lumière
Eluard : J'étais si près de toi que j'ai froid près des autres
Saint Ex : Tu auras de la peine, j'aurai l'air d'être mort et ce ne sera pas vrai
Diderot : Partout où il n'y aura rien, lisez que je vous aime.
Boris Cyrulnik : Un malheur (...) c'est une fange glacée, une boue noire, une escarre de douleur qui nous oblige à faire un choix : nous y soumettre ou la surmonter.
Commenter  J’apprécie          50
C’était une drôle d’époque. Une époque qui manquait d’hommes d’État. Une époque où les discours intelligents et les raisonnements complexes n’avaient plus leur place. Une époque où seuls les propos simplistes et excessifs réussissaient à trouver un écho médiatique. Une époque où la vérité n’avait plus d’importance, où les émotions faciles avaient supplanté la raison, où seules comptaient l’image et la communication.
Commenter  J’apprécie          301
- Cette haine des hommes, justement : ça vient d'où ?
- Ce n'est pas de la haine. Simplement une volonté de ne pas être victime.
- Victime de quoi ?
- Vous êtes quelqu'un de cultivé, Raphaël. Ce n'est pas à moi de vous expliquer que, dans toutes les sociétés humaines et à toutes les époques, s'exerce une domination des hommes sur les femmes. Une prétendue supériorité tellement ancrée dans les esprits qu'elle apparaît comme naturelle et évidente. Et si vous ajoutez à cela que nous sommes des femmes noires...
- Mais tous les hommes ne sont pas comme ça...
Elle me regarda comme si je ne comprenais rien à rien..
- Ce n'est pas une question individuelle, s'agaça-t-elle. C'est une question de reproduction sociale, une question de... Bon, laissez tomber : j'espère que vous êtes meilleur enquêteur que sociologue.
Commenter  J’apprécie          140
Le flic s'agenouilla pour examiner les deux aérosols.
- Tu sais ce que c'est ?
- Je te présente Ebony & Ivory, dit-il d'un air soucieux.
- Noir et blanc. Comme le titre de la chanson de Paul McCartney et de Stevie Wonder ?
Il approuva de la tête.
- C'est une fabrication artisanale à base de détergent utilisés dans les hôpitaux. Un mélange qui efface complétement les traces ADN présentes sur une scène de crime. Un truc de pro. Le kit du parfait fantôme.
- Pourquoi deux sprays ?
Il désigna la bombe noire.
Ebony contient un détergent ultrapuissant qui va détruire quatre-vingt-dix-neuf pour cent des traces ADN.
Puis il pointa le spray blanc.
- Quant à Ivory, c'est un produit masquant capable de changer la structure des un pour cent restants. En gros, tu as devant toi la recette miracle permettant de dire à toutes les polices scientifiques du monde d'aller se faire foutre.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Guillaume Musso (111) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Musso
« Quelqu'un d'autre » de Guillaume Musso lu par Rémi Bichet I Livre audio
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (11787) Voir plus



Quiz Voir plus

La fille de Brooklyn

Où Raphaël rencontre Anna pour la 1ère fois?

A New York
A Brooklyn
A l'hôpital
En vacances

14 questions
68 lecteurs ont répondu
Thème : La fille de Brooklyn de Guillaume MussoCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..