AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2916774009
Éditeur : Fudo (01/09/2006)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Le photographe habite une société de loisirs consommés. Il y chemine d'habitats nouveaux en centres commerciaux, de stations balnéaires en quartiers de plein air, de parcs de loisirs en zones d'activité. Il campe sa chambre face au bonheur factice d'une appropriation individuelle, au front d'une catastrophe collective dévoilée ou potentielle. Il instruit en tension la beauté généreuse du paysage et la clarté assurée de sa détérioration. Peu importe qu'il s'agisse du... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
CLDV
  04 août 2008
Livre critiqué dans le cadre du programme Masse Critique

L'auteur : Jürgen Nefzger, né en Allemagne et vivant et travaillant à Paris. Depuis le début des années 90, il porte un regard sur les mutations du paysage.
L'ouvrage : Hexagone - 1. le paysage fabriqué - Paysages périurbains et de loisirs 1995-2000
Ce premier livre contient uniquement des photos en N&B, prises comme le titre l'indique en France. Les centre commerciaux photographiés sont vides, les lotissements sont inachevés, les rares vivants apparaissant sur les clichés sont immobiles. Sur une des photos, un lotissement pris de haut me fait penser au modélisme ferroviaire qui recrée sur une immense table un réseau ferré avec un village : des maisons de carton pimpantes et bien peintes, mais vides de toute vie. Les quelques plages (partie loisirs) que l'on voit ne donnent nullement envie de s'y prélasser. Même les paysages non bâtis me semblent tristes, peut-être parce que je suis influencée par les autres pages...
On peut voir également sur 4 clichés la démolition de 2 tours : avant, pendant, toute la poussière soulevée, puis après. Et on se demande s'il y a vraiment une différence entre avant et après (sans doute pour les habitants, mais ils sont absents de ces clichés).
En fait, le photographe met une grande distance entre l'objet photographié et lui, donc nous. Tous ces clichés me semblent profondément pessimistes, constats peut-être pas de l'échec de l'empreinte de l'homme sur la nature, mais surtout de la vanité de l'homme. Deux photos semblent sortir du reste : la première et la dernière.
La première, c'est un autoportrait de l'auteur de facture classique. Photo posée et mise en scène où Jürgen Nefzger se représente en touriste (chapeau, bières, chaise longue,... ), mais dans un décor urbain où il semble être le seul être vivant.
Sur la dernière photo, on se prend à espérer : une grand-mère et sa petite fille avancent, nous les voyons de dos, sur un chemin. Elles se dirigent vers une partie boisée et vont bientôt croiser d'autres promeneurs venant sur leur gauche...
Mais, le chemin, absolument rectiligne, civilisé car tondu sur les deux côtés, monte tout droit vers... on ne sait pas ce que c'est exactement, mais on voit très bien les quatre grandes cheminées là-bas au-delà des arbres...
Bref, ce que j'en retiens : distanciation, précision quasi "médecine légiste", dérision, humour aussi, et pessimisme. Mais rien à redire du point de vue esthétique : composition, éclairage et tout ce qui fait une bonne photo, tout est là. Et, malgré tout ce qui précède, une réelle personnalité qui ressort de cet ouvrage !
J'aurais pu faire plus court, mais auriez-vous envie de feuilleter ce bouquin?
A suivre : le deuxième tome de ce livre...
Dernières nouvelles !!
Le jeudi 5 juin 2008, le jury du Prix Niépce des Gens d'images, présidé par Sylvie Aubenas, directrice du département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France, a décerné le Prix Niépce 2008 à Jürgen Nefzger.
Sur http://claire-memorabilia.blogspot.com/ , vous verrez même des images...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
malaurie
  09 septembre 2008
Deux livres de photographies de l'allemand Jürgen Nefzger qui vit et travaille à Paris. Ses deux livres sont des recueils de photo prises en France entre 1995 et 2005. Les sous-titres sont évocateurs : le paysage fabriqué (celui-ci) et le paysage consommé (l'autre).
Le premier cliché de ce livre n'en est pas un ! C'est un autoportrait.
Autoportrait sur l'axe majeur à Cergy (2000) présente un homme assis sur un transat en train de lire le journal L'Équipe, les pieds reposant sur une glacière, trois canettes de bières à terre ; encadré de quatre colonne monumentales et sur fond de bâtiment majestueux. La photographie en Noir et Blanc donne le ton des images suivantes. Évoluant en France, entre urbanité et campagne, les photos nous présentent des paysages fabriqués. Si les personnages ne sont pas absents, ils ne dominent pas les compositions, mais l'Homme, lui, est présent partout. Chaque paysage recèle sa marque, son passage et sa permanence. L'Homme modèle les paysages, la Nature n'est pas absente, elle est touchée, marquée, meurtrie, entretenue, valorisée et parfois magnifiée. L'Homme construit, entretient, délaisse, abandonne, détruit (une série de quelques photos montrent la destruction de barres d'immeubles à Mantes-la-Jolie. Vous l'avez peut-être perçu, le voyage auquel nous invite Jürgen Nefzger ne parcours pas le "Beau", il ne traque pas la photo magnifique ; il nous donne à voir le quotidien, notre quotidien. Son regard nous emmène à rendre le notre plus affuté, à regarder ce que nous avons tous les jours ou presque devant les yeux et que nous refusons de voir. Prendre le temps d'ouvrir les yeux sur ces paysages anodins est une démarche courageuse.Des loisirs au logis, notre voyage parcourt plages et ports de plaisance, station de ski en été, zone commerciale d'entrée de ville et différents logis aux architectures variées (maison individuelle, habitats collectifs...).
Les photographies de Jürgen Nefzger s'attachent à réveiller nos consciences et notre capacité de jugement en affûtant notre regard.
Le billet sur le Génépi et l'Argousier : http://legenepietlargousier.over-blog.com/article-22637949.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Loula
  06 septembre 2008
Des photos qui nous montrent comment nous habitons dans notre paysage, ce qui n'est pas toujours du meilleur effet!
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jürgen Nefzger (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jürgen Nefzger
Jürgen Nefzger explore Clermont Ferrand la nuit à l'heure ou il n'y a plus de raison de sortir de chez soi, mais ou persiste l'éclairage public. Il poursuit là son travail sur le paysage urbain qui était principalement jusqu'ici en noir et blanc, avec les couleurs que lui donne la nuit. http://www.fudoeditions.com
Dans la catégorie : France et MonacoVoir plus
>Géographie générale>Géographie de l'Europe>France et Monaco (386)
autres livres classés : photographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Bas les Masques !

George Burrows, reporter au Day, enquête sur un caïd de la pègre, Thomas Rienzi. Malgré les pressions et les menaces, il fera éclater la vérité grâce à son rédacteur en chef, Ed Hutcheson. Qui tient le premier rôle dans le film "Bas les maques" de Richard Brooks de 1952 ?

Kim Hunter
Humphrey Bogart
Paul Stewart
Warren Stevens

13 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , cinema , littérature , théâtreCréer un quiz sur ce livre