AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782366243529
Éditeur : Cambourakis (05/09/2018)
4.44/5   36 notes
Résumé :
L’histoire est inspirée d’une phrase de Toni Morrison, dans son roman God help the child : "Her clothes were white, her hair like a million black butterflies asleep on her head". (Ses habits étaient blancs et ses cheveux, semblables à un million de papillons noirs endormis sur sa tête).

À cause des moqueries, Adé est une petite fille qui n’aime pas ses cheveux. Accompagnée par sa mère et ses tantes, elle va découvrir en douceur la beauté de ces papill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,44

sur 36 notes
5
8 avis
4
2 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

lemillefeuilles
  24 mars 2020
[Chronique complète sur mon blog]
En quelques pages seulement, plusieurs thématiques importantes sont soulevées : le racisme – en effet, Adé est une enfant noire et les moqueries sont dues à la nature de ces cheveux –, le harcèlement que les enfants noir·e·s peuvent subir mais aussi le rapport à leur corps (en l'occurrence, dans ce cas précis, à leurs cheveux) que les personnes noires peuvent avoir, puisqu'elles sont constamment dévalorisées, et que le manque d'inclusion et de représentation n'aide pas.
Les illustrations et les couleurs sont magnifiques, les sujets sont, selon moi, bien amenés et peuvent permettre aux enfants noir·e·s d'apprendre à s'aimer dans une société raciste, et aux enfants non-noir·e·s (notamment blanc·he·s) de déconstruire leurs préjugés. Un petit bijou indispensable à lire et à offrir !
Lien : https://anaislemillefeuilles..
Commenter  J’apprécie          300
sophronie
  04 octobre 2019
Un très joli livre et une histoire qui permet de sensibiliser sur l'identité raciale. Adé est une petite fille de couleur noire. Elle se fait remarquer par ses cheveux, si différents. Elle est moquée et se sent rejetée.
Sa maman lui explique que les papillons qu'adore Adé sont d'abord des chenilles, un cocon disgracieux. Mais ils deviennent de fabuleux papillons. La maman apprend à sa petite fille à aimer ses cheveux et use de malice pour qu'enfin des papillons naissent dans cette chevelure. Toute sa force de persuasion va s'avérer payante. C'est presque un tour de magie !
Commenter  J’apprécie          80
Sapristea
  19 mars 2021
Adé aime les éclairs au chocolat, poser des questions et surtout, elle aime les fleurs, leurs couleurs, leurs odeurs et les papillons qui s'y baladent. Lorsque le temps se gâte et que la pluie tombe sur son visage, ses nattes prennent du volume et font l'objet de railleries. Dans les bras de sa mère, Adé confie alors qu'elle trouve que ses cheveux ne sont pas beaux. Elle puise finalement beaucoup de tendresse à dans les paroles poétiques de ses tantes, dans les questionnements qu'elle partage avec ses amies et à travers les connaissances capillaires de sa mère. Ses cheveux ne seraient-ils pas finalement comme un million de papillons noirs ?
La génèse de ce projet me tient trop à coeur pour que je ne t'en parle pas. Comme un million de papillons noirs a d'abord été édité aux éditions Bilibok qui n'existent malheureusement plus aujourd'hui, à mon très grand regret... Il s'agissait d'une petite maison qui a d'abord réalisé des livres personnalisables pour que chaque enfant puisse avoir accès à des livres qui reflètent notre société, avec des personnages de différentes ethnies et ayant divers modèles familiaux. Bilibok avait alors à coeur de mettre en avant des personnages moins normatifs que ceux que nous avons l'habitude de lire en se concentrant sur davantage d'empathie et de bienveillance.
Laura Nsafou est l'autrice de l'album mais est aussi une blogueuse afroféministe (tu la connais peut-être sous le pseudonyme Mrs Roots) qui se consacre à la littérature afro et à la lutte pour les droits des femmes noires. A travers Comme un million de papillons noirs, elle aborde les moqueries qu'elle a elle entendues sur ses cheveux afro. Elle a été contactée pour écrire une histoire sur une petite fille au parcours similaire au sien, Adé. Ce récit s'inspire d'une phrase du roman God help the child de Toni Morrison, première auteure afro-américaine à avoir reçu un prix Nobel de la littérature. Elle est une figure emblématique dans la lutte féministe et afro-américaine, il faut absolument la lire. Voici ses mots : « Her clothes were white, her hair like a million black butterflies asleep on her head. » (Ses habits étaient blancs et ses cheveux semblables à un million de papillons noirs endormis sur sa tête)
Barbara Brun, l'illustratrice, a un parcours qui m'intéresse beaucoup ; elle dessine autant sur des livres jeunesse que sur la peau puisqu'elle est également tatoueuse ! Ses dessins sont adorables, chatoyants, pleins de vie... J'ai même récemment rêvé qu'elle me tatouait des papillons qui devenaient réels la nuit... Bref, je crois que Barbara Brun me hante un peu !
Cet album, c'est aussi celui de toustes, puisque les 1000 premiers exemplaires ont été financés via une campagne Ulule. A la suite de cette campagne, Bilibok a réalisé un don de 50 livres à des bibliothèques.
Sur ces belles paroles, tu vas peut-être m'en vouloir de te parler d'un si chouette livre qui n'est plus édité... Pas de panique, il est maintenant disponible aux éditions Cambourakis qui possèdent notamment une collection féministe que j'aime beaucoup, appelée Sorcières.
Lien : https://sapristea.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
whatslunareading
  27 mars 2021
Comme un million de papillons noirs est un album jeunesse, conseillé à partir de 3 ans et plus. Dans cet album, on fait la rencontre d'une petite fille nommée Adé, qui est confrontée à des remarques négatives de la part de ses camarades sur ses cheveux crépus dans la cour de récréation. En effet, il s'agira ici d'aborder les thèmes du racisme et de l'acceptation de soi. Les cheveux crépus et tressés d'Adé sont comparés à des carottes tordus, à des coussins, du charbon, du sable. La jeune fille n'avait aucun problème avec ses nattes, ni avec ses cheveux de manière générale, mais les réflexions de ses camarades blancs aux cheveux lisses la rendent triste, elle n'aime plus ses cheveux. A partir de là, Adé va partir dans une réappropriation de ses cheveux, notamment grâce à l'aide de sa maman.
C'est un album avec un thème important, d'une part il montre aux enfants noirs qu'ils peuvent et doivent aimer leurs cheveux crépus, qu'ils ne sont pas laids parce qu'ils ne sont pas lisses. D'une autre part, il va montrer aux enfants non-racisés qu'il ne faut pas se moquer d'autrui, encore moins quand il s'agit de quelque chose qu'on ne peut pas changer et qui touche à des caractéristiques ethniques comme ici. C'est un album qui devrait être mis dans les mains des petits, c'est important de montrer aux enfants qu'il y a des gens comme eux, de mettre en avant la diversité : une couleur de peau, un handicap, une orientation sexuelle, … le but est que chacun doit se reconnaitre dans des ouvrages et qu'il faut mettre en avant ceux que l'on ne voit pas beaucoup, qui sont mis de côté parce que, pour reprendre l'exemple que donne Laura Nsafou dans une interview, « le personnage est noir, alors mon enfant aura du mal à s'y identifier » alors que les personnes noires ont dû s'identifier à des personnages blancs pendant des années avant de trouver enfin une représentation d'un personnage noir quelque part.
Album qui serait à mettre à disposition dans toutes les bibliothèques !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
kadeline
  11 septembre 2020
Comme un million de papillons noirs est un album jeunesse vraiment beau. Sa une trame narrative est intelligente et osée pour un album pour les petits. Je pensais pouvoir le donner dès maintenant à mes nièces mais il y a encore trop de textes pour elles, il faut attendre l'âge 4/5 ans je pense.
On est avec Adé qui est fan de nature et de papillons. Elle aime ses cheveux qui forment au début de l'histoire deux beaux macarons sur sa tête. Elle est d'une joie de vive folle, mais ces camarades de classes se moquent de ses cheveux et du volume de ceux-ci en particulier quand il pleut. Ces paroles lui sapent le moral, elle perd sa joie de vivre et commence à détester ses cheveux.
Sa mère trouve une solution très appropriée et originale pour qu'Adé renoue avec ses cheveux, ses origines et sa famille. Cet album est comme une enquête qui permet à sa résolution de s'accepter entièrement.
Tout est une question d'acceptation de soi et ce qui est puissant ici c'est que cette quête réalisée de manière inconsciente.
On est avec une maman qui trouve un moyen intelligent pour que son enfant s'accepte en étant l'acteur principal du processus et c'est le meilleur et unique moyen pour qu'Adé en soit convaincu sur le long terme.
Pendant sa quête, Adé va s'arrêter devant tout un panel de coupes possibles avec des cheveux crépus.
Le dessin est tout doux et très poétique, l'histoire est belle. C'est vraiment un bon album jeunesse qui transmet de belles valeurs.
N'hésitez pas à faire découvrir cette une quête pour accepter ses différences et celles des autres qui sort des sentiers battus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
sophroniesophronie   04 octobre 2019
D'une main, Maman passa la brosse dans le creux de son cou. De l'autre, elle lissa le frisottis autour de son front. Comme ses cheveux étaient doux ! Elle attendit une minute, puis deux, puis trois. toujours rien.

- Maman, il n'y a pas de papillons. Ils ont disparu ?
- Non, dit Maman. Il faut les habiller avant de les rencontrer. Attrape le bandeau.

Adé pencha la tête et Maman l'enfila. Comme ses cheveux noirs scintillaient avec son bandeau coloré ! Elle attendit une minute, puis deux, puis trois. Elle bâilla.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lemillefeuilleslemillefeuilles   02 mars 2020
- Eh bien, ne naissent-ils pas chenilles, grosses comme des coussins ? Ne se transforment-ils pas dans des cocons secs comme du sable ? Et je sont-ils pas noirs comme le charbon, eux aussi ?
- Si...
- Alors pourquoi t'es cheveux seraient si différents ?
Commenter  J’apprécie          30

Video de Laura Nsafou (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laura Nsafou
"Il a fallu que j'attende l'âge de 20 ans pour trouver des héroïnes dans des romans afro-américains"
3 questions à Laura Nsafou, auteure de "Comme un million de papillons noirs" chez les Éditions Cambourakis.
autres livres classés : cheveuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1237 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..