AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Hupp (Traducteur)
ISBN : 2266080121
Éditeur : Pocket (14/05/1998)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 89 notes)
Résumé :
Un vent de panique souffle sur Washington ; le FBI, la CIA, les services secrets sont tous sur les nerfs depuis que les personnalités les plus en vue de la capitale sont retrouvés assassinées les unes après les autres. Près des cadavre, un message, toujours le même : « Jack & Jill sont venus sur la colline. » Quelque part dans la ville, un couple d'amants diabolique semble laisser au hasard le soin de choisir leurs cibles. Le but de ce jeu morbide ? Tôt ou tard, la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Yassleo
  10 mars 2016
Vent de panique à Washington! Alex Cross, l'inspecteur criminologue chouchou de James Patterson, a l'embarras du choix : courir après un allumé, tueur de gamins qui menace sa famille, ou affronter un redoutable couple, tueur de célébrités, qui prémédite l'assassinat du Président. Entre les deux, mon coeur balance.
Alex Cross ne pouvant donc être partout, ses supérieurs vont trancher en se penchant sur les victimes et déterminer la priorité : côté pile, des enfants de quartiers noirs défavorisés ; côté face, des notables pleins de pognon, tout beaux tout blancs. Allez, on gagne du temps, inutile de jeter la pièce les gars, tout est dit.
FBI, CIA, police, médias, on déploie l'artillerie lourde pour coincer Jack et Jill, couple organisé qui déjoue la sécurité américaine. Et donc, l'halluciné amateur de défonce de crânes d'enfants a quartier libre. Yeaaaah.
Sauf qu'Alex Cross veille. Tiraillé entre la protection du pays et celle de sa famille, il navigue entre les deux affaires, entre Maison-Blanche et Sojourney Truth, école de ses enfants.
James Patterson n'est pas un nouveau-né en matière de policier bien ficelé. Comme toujours, il nous livre une intrigue à rebondissements, un suspens travaillé, et on retrouve non sans plaisir notre brave famille Cross. Patterson met en scène des personnages blessés mais comme dirait Damon le fils d'Alex, "coriaces" et forts dans leur tête. Car les gentils américains sont toujours forts dans leur tête, qu'on se le dise.
Donc calé au fond du lit, on entre dans l'histoire par la grande porte, on se détend, on frémit, pour finir par ressortir par la petite porte. Car deux-trois jours après la dernière page, on se souvient sans peine qu'on a aimé ce bouquin en ayant toutefois déjà oublié le quart de l'histoire.
Et mon très sérieux calcul de probabilités, bien évidemment appuyé sur aucun fondement et aucune étude approfondie d'où l'incontestable fiabilité de ces statistiques, m'amène à conclure qu'il existe 99% de chances pour qu'on se dise un mois après : ah ouais c'était pas mal mais comment ça se termine déjà?
Mais pas grave, on prendra un prochain Patterson avec le même plaisir de lecture renouvelé.
Valeur aussi sûre qu'un Michael Connely ou un Harlan Coben : jamais de grosse surprise, mais rarement de déception sur le sympathique moment de détente et la tenue en haleine.
 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Caran
  07 août 2018
En refermant ce livre une fois sa lecture achevée, j'ai ressenti un petit soulagement. En effet, je ressens le besoin de m'éloigner un peu des univers d'Alex Cross et il est clair que je vais prendre mon temps avant d'attaquer le tome IV, que je vais devoir trouver pour me l'offrir. Sinon, je dois reconnaître que ce troisième opus est assez surprenant par son contenu et pour une bonne raison : il est riche en rebondissement. Dommage que la plupart ne se soit pas passé dès le début du livre car sinon, je n'aurais pas une jolie liste de points négatifs à rédiger. Toutefois, ces petites surprises glissées dans ce bouquin auront su me satisfaire et je vais me faire un plaisir de parler de tout ça.
Points négatifs :
- Je suis tellement déçu de trouver une histoire comme celle-ci dans une telle saga. Comme si la plupart des auteurs américains restent obnubilés par ce drame qu'a vécu un fameux président Kennedy. Il est donc dommage de trouver une histoire qui concerne justement un président américain fictif et dont la vie semble menacer. Bref, un assassinat qui fera toujours couler beaucoup d'encre et comme je ne suis pas très fan de cette partie du passé de l'Amérique du Nord, forcément, un tel récit…
- Notre cher Alex qui s'est offert comme résolution de ne plus se lancer dans une romance… sauf qu'il saute sur la première qui lui passe sous le nez hein… aurait tendance à recommencer dans ce tome. Toutefois, l'histoire est vraiment relégué au troisième plan et tant mieux. Ombre au tableau : la dame est mariée. Et bizarrement, j'avais parfaitement deviné le dénouement de cette rencontre. Bref, décevant.
- Je dénote certaines longueurs dans ce livre. Lorsqu'on m'offre plusieurs chapitres relatant les moeurs du FBI, du CIA et de leurs copains… J'aurais tendance à m'en battre complètement et de telles descriptions auraient l'effet d'un assommoir sur ma personne. Fort heureusement, le fait que ma concentration s'est fait la malle lors de ces fameux passages n'a causé aucun problème. Preuve qu'ils n'étaient pas indispensables.
Points positifs :
- La taille des chapitres. Elle est toujours aussi aléatoire dans cette saga même si cette fois, je dois reconnaître que certains ont été très gros mais surtout, plus nombreux. J'ai adoré.
- Les nombreux rebondissements de ce livre, qui, à mes yeux, se sont manifestés un peu trop tardivement à mon goût.
- le nombre de tueurs présents dans ce tome. le résumé nous en indique trois mais je vous rassure, ils sont bien plus nombreux et bien sûr, cela donne plus de morts. Donc, plus de morts égale un Jason tout content.
- Enfin, l'identité de l'un des tueurs et qui est, d'ailleurs, l'un des fameux rebondissements que j'ai adoré. Pour ne perdre personne, je tiens à préciser que ce point concerne celui qui tue les enfants noirs. Je ne pensais pas du tout à un tel individu et c'est grâce à la révélation de son identité que j'ai senti un nouvel intérêt pour ce livre. Pour cette idée que j'ai trouvé très intéressante, je félicite l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Malahide75
  25 septembre 2015
L'inspecteur et psychologue Alex Cross est à cran : un nouveau tueur vient de commettre ses méfaits dans la banlieue de Washington où il réside avec sa famille. Et pas n'importe quel tueur : un tueur d'enfants ! Une enquête qui retient particulièrement son attention, d'autant que les jeunes victimes fréquentaient la même école que son fils Damon.
Mais les supérieurs d'Alex Cross réclament bien vite son aide sur une autre enquête, autrement plus politique. Sous le pseudonyme de Jack et Jill, des meurtriers ont entamé un jeu macabre qui consiste à éliminer, en toute impunité, des célébrités politiques et médiatiques. Et leur cible principale est claire : ils veulent assassiner le président des États-Unis.
Une course poursuite s'engage entre les tueurs et Alex Cross, qui compte bien ne pas privilégier une enquête au détriment de l'autre.
« Jack et Jill » contient tous les ingrédients du bon thriller : un enquêteur charismatique mais présentant quelques blessures à vif, des tueurs décidés et méticuleux, des motivations complexes, une narration à la première personne qui permet au lecteur de comprendre un peu plus les pensées des protagonistes, une possible histoire d'amour... Tous ces éléments mélangés ne donnent pas forcément un bon livre, mais ici, James Patterson ne s'en tire pas trop mal, avec ce qu'il faut de complot à l'échelle du gouvernement et de pistes sans réponses.
J'ai regretté quelques tics d'écriture un peut trop fréquents et quelques facilités scénaristiques, mais cette lecture a été dans l'ensemble bien agréable. Un roman qui ne restera pas dans les annales, mais qui atteint son but de divertissement, ce qui est déjà pas mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
domdu84
  23 janvier 2012
Cette fois-ci Alex Cross enquête sur des meurtres d'enfants qui sont scolarisés à "Sojourney truth" ,à Washington, l'école de son fils Damon. Pas facile, peu d'éléments, puis il est appelé par le FBI pour protéger le président de la république Américaine BYRNES. Il semble qu'un couple surnommés Jack et Jill s'en prennent à des personnalités proches du président. de fil en aiguille, il va être amené à essayer de protéger ce président.
Une double enquête, de nombreux meurtres, un ou deux serial killer ?
C'est ce que l'on va découvrir à la fin du roman.
Comme je l'ai déjà exprimé dans le masque et l'araignée, son premier roman, je trouve que James Patterson ne fait pas mener une enquête de terrain à Axel Cross, celui-ci laisse les choses faire, et elles nous arrivent pendant la lecture du roman sans trop faire d'effort.... C'est son style !
Commenter  J’apprécie          70
carnet-de-voyage
  21 avril 2018
Harry Truman (33eme président des Etats Unis) a dit un jour, à ses conseillers et à ceux qui voulaient bien l'entendre : "Si vous voulez un ami à Washington, offrez-vous un chien."
Thomas Byrne, président, lui n'en a pas.... Et on se demande bien si il a des amis aussi...
D'autant plus, qu'il est la cible principale de deux tueurs, sans scrupules qui se font appeler Jack & Jill comme dans une comptine pour enfants...
Alex Cross n'a pas de chien, lui non plus... mais un chat.. Un magnifique chat abyssin trouvé, qui répond au nom de Rosie, quand elle le veut....
Et puis Cross à des amis...et des emmerdes aussi.
En plus des deux dingos qui veulent désosser le président, Cross mène l'enquête sur les meurtres d'enfants, particulièrement sauvages et atroces....
Cross lutte sur deux fronts....
New-York / Washington....
Deux drames....
Cross perdra sur un point, mais gagnera sur l'autre... et comme disait un autre Truman, mais Capote cette fois : "L'échec est l'épice qui donne sa saveur au succès."
Saveur au goût amer, parfois....
Quant à Gary Sonejy, il mettra son grain de sel, pour se rappeler à la bonne mémoire du Dr Cross... saupoudrant ainsi une traînée de tristesse et un gout d'amertume...
Cross n'a pas d'amis, mais un chat...
Oui, mais...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
corinnejackcorinnejack   19 décembre 2010
Jack dut se rappeler que Natalie était sa proie. Rien ne devait empêcher l'aventure d'aller à son terme. La décision finale avait été prise, les dés jetés, et ce n'était pas une image.....
Commenter  J’apprécie          00
MissVanilleMissVanille   14 juillet 2014
Harry TRUMAN disait toujours : "Si vous voulez avoir un ami à WASHINGTON, prenez un chien".
Commenter  J’apprécie          10
Videos de James Patterson (123) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Patterson
Instinct CBS Trailer
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La sixième, la pire année de ma vie.

Qùi est le personnage principal

Tom Katchadorien
Rafael Katchadorian
Rafe Katchadorian

4 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : James PattersonCréer un quiz sur ce livre
.. ..