AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264059451
Éditeur : 10-18 (08/11/2012)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 19 notes)
Résumé :
La Disparue de Noël, 2005, 128 p.
Lady Vespasia Cumming-Gould , personnage excentrique rencontré au fil de la série «Thomas Pitt,» alors jeune fille pétillante de bonne famille, est invitée à passer un délicieux week-end à Applecross en compagnie d’un petit groupe d’amis tous bien nés, habitués à mener une vie oisive et sans contrariété. Mais un soir, pendant le dîner, une altercation éclate entre Isobel Alvie et Gwendoline Kimmuir. Lorsque les convives appr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
moussk12
  01 novembre 2015
Quel régal ce recueil de 4 contes de Noël !
La disparue de Noël -
Dans cette nouvelle, nous nous familiarisons avec les mots d'esprit, les coutumes, les traditions, les gens de bonne société comme on peut se les imaginer à cette époque (quoique, quand on y réfléchi, ils n'ont pas beaucoup changé, hormis le maintien, l'élégance, la prestance vestimentaire et ce petit quelque chose qui a disparu); bref, dans tout ce beau monde éclate un drame : un suicide ! Et là, Anne Perry ose parler d'un sujet quand même tabou. Il faut un coupable. On ne se suicide pas tout seul ! Il y a bien quelqu'un qui a provoqué cela ! Et alors s'organise, dans ce salon de la haute société, tout d'abord la recherche du coupable, puis son procès à huit-clos, enfin la pénitence qui, menée à terme, entraînera sinon le pardon, la réhabilitation.
Le voyageur de Noël -
Pour fêter Noël, les frères, la belle-soeur et un ami très proche de Judah Dreghorn se réunissent chez lui, mais apprennent alors sa mort accidentelle, survenue quelques jours avant. Chaque membre de la famille va "supporter" le coup à sa manière, avant de se persuader qu'il s'agit d'un meurtre et l'enquête commence.
Anne Perry nous donne ici une analyse de caractères pour chaque personnage, aussi vraisemblable l'une que l'autre.
La détective de Noël -
Mariah Ellison. Personnage féminin âgée, toute emplie de hautes valeurs morales, de rancune, d'aigreur, de propos acerbes qu'elle use de bon gré en raison du droit que lui donne son âge, est le personnage le plus jubilatoire de ce recueil. Cette vieille dame acariâtre, mais néanmoins ayant conservé son regard aiguisé, va se laisser aller à jouer les détectives.
Le secret de Noël -
Ici encore, c'est une femme, Clarice Corde, épouse du pasteur Dominic, qui joue les détectives, tout à fait involontairement puisqu'elle va trouvé le cadavre dans sa cave. Dans cette nouvelle, on ne côtoie plus la richesse, mais les humbles, les démunis, les personnes seules. Et il fait très très froid, tant qu'on voudrait bien inviter tout ce monde chez soi pour un bon gueuleton.
Et oui, c'est bientôt Noël !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AliceFee
  30 décembre 2012
Je suis ravie que ces contes de Noël aient été réédité parce qu'il était difficile de les trouver. J'ai beaucoup aimé approfondir ma connaissance des personnages secondaires des série Monk et Pitt. Mon préféré est 'la détective de Noël' qui fut un véritable coup de coeur! Et j'étais également ravie de découvrir une préface écrite par Anne Perry qui nous explique comment est née l'idée de ces petites histoires.
Commenter  J’apprécie          80
ingridfasquelle
  21 décembre 2012
La reine du polar victorien met en scène les personnages mineurs des séries Pitt et Monk dans quatre nouvelles de Noël qui n'ont rien de féerique.
Les voeux de fin d'année sont amers, les réunions de famille tournent à l'aigre et au pied du sapin, ce sont des cadavres qui s'amoncellent ! Dans un jeu de "whodunit" des plus divertissant, Anne Perry offre une peinture sociale intéressante ainsi qu'une critique acérée de la gentry. Dans un style délicieusement ampoulé, elle dénonce l'hypocrisie, les codes stricts et rigides qui régissent la société des gens "bien nés" et démonte une à une les convenances de l'époque victorienne. C'est savoureux ! Faux-semblants, secrets, règlements de compte, coups de théâtre et révélations de dernière minute, sans aucun doute, la recette d'Anne Perry fonctionne ! Ses enquêtes sont fouillées, confectionnées avec soin, mais il manque néanmoins d'un peu de rythme pour emballer totalement le lecteur.
Celui-ci pourra toujours trouver son bonheur dans les décors cossus des cottages et manoirs et se régaler de l'ambiance hivernale des quatre nouvelles ! Qu'il s'agisse de campagne anglaise sous la neige ou de lande sauvage écossaise battue par la tempête, chacune a son charme ! Les paysages d'Anne Perry sont à couper le souffle ! Leur petit air de bout du monde fera à coup sûr frissonner le lecteur de plaisir !
Même si ses petits crimes de Noël n'ont rien à voir avec la qualité des enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt ou de William Monk, Anne Perry offre néanmoins à ses lecteurs un joli recueil plein de mystères et de bons sentiments, des nouvelles agréables à lire, qui chacune véhiculent un message spirituel et un bel esprit de Noël ! Un concept intelligent dont on comprend le succès !
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Aheuuu
  20 décembre 2012
Dans ce recueil de nouvelles (à la fort jolie couverture), Anne Perry met en scène des personnages secondaires des séries policières déjà existantes, qui vont devoir mener l'enquête : Henry Rathbone (le père d'Oliver Rathbone, l'un des héros de la série des Monk), Lady Vespasia Cumming-Gould, Mariah Ellison et Dominic Corde, tous trois personnages de la série Charlotte et Thomas Pitt (respectivement tante par alliance de la soeur de Charlotte, grand-mère de celle-ci et ex-beau-frère de la même).
[...]
Alors ? J'ai franchement adoré ce recueil ; étant fan des romans policiers d'Anne Perry, je me demandais ce que cela pouvait donner au format nouvelles, et je n'ai pas été déçue. On est loin des enquêtes pointues, presque tortueuses de la série des Pitt (je ne me prononcerai pas sur les Monk, n'en ayant lu aucun), mais la trame est perfectionnée, cohérente, et ce que l'on apprend des personnages permet de les regarder d'un autre oeil dans les séries "classiques" - sauf peut-être pour Lady Vespasia, dans la mesure où il est fait référence à des événements de sa vie déjà cités dans La Conspiration de Whitechapel et les tomes suivants. Si je ne devais en recommander qu'un, ce serait La Détective de Noël : Mariah Ellison fait délicieusement penser à Violet Crawley (ou l'inverse, vu leurs dates de création), et c'est également le personnage qui se dévoile le plus, parfois à mots couverts.
Lien : http://thesauceofmyspaghetti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Domichel
  19 septembre 2013
Un très beau recueil de quatre nouvelles, autour du thème de Noël et de la rédemption. Sans aucun parti pris religieux, ces quatre textes nous font retrouver des personnages connus ou moins, dans des pérégrinations à travers la Grande-Bretagne Victorienne. Un vrai moment de plaisir et de lecture.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
moussk12moussk12   29 octobre 2015
La veille dame recula en titubant et se laissa tomber dans le fauteuil : elle éprouvait soudain quelque peine à respirer. C'était épouvantable... et on ne peut plus injuste ! D'abord Maude était arrivée, sans être invitée, venant tout chambouler. Et maintenant qu'elle était morte, c'était pire : ils allaient être obligés de passer Noël en deuil ! Fini les rouges, les ors et les cantiques, fini la fête et les réjouissances, ils seraient tous revêtus de noir, le moindre miroir serait voilé, et ils n'auraient plus qu'à chuchoter dans les coins, partagés entre la tristesse et la peur. Et puis un mort dans la maison affolait toujours les domestiques. La cuisinière donnerait sûrement son congé, et ils se retrouveraient condamnés à manger de la viande froide !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
moussk12moussk12   29 octobre 2015
- Au contraire! Le pouvoir de la bonne société est quasi sans limites, ma chère. s'en voir exclu équivaut presque à la mort. Si l'on répand assez de venin contre vous, les invitations se tarissent, les portes se ferment, vous devez invisible. On vous croise sans vous accorder un regard, et vous vous apercevez que, pour tout ce qui compte, vous n'existez plus. Les jeunes femmes ne peuvent plus espérer se marier, les hommes n'ont plus de perspective de carrière, plus de position sociale, tous les clubs leur sont clos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
moussk12moussk12   29 octobre 2015
Elle avait le visage buriné, comme brûlé, et d'une teinte cuivrée des plus détestables. Dieu seul savait où elle était allée ! On aurait dit une indigène. Pas étonnant que les membres de sa famille ne veuillent pas d'elle à Noël ! s'ils recevaient des hôtes, ils ne pouvaient quand même pas l'enfermer pour la cacher !
Commenter  J’apprécie          20
moussk12moussk12   29 octobre 2015
Il se passa encore une heure et demie avant qu'ils reviennent, l'humeur enjouée, ébouriffés par le vent, débordants de nouvelles sur toutes sortes d'événements locaux qui paraissaient aussi provinciaux que désespérément ennuyeux. Un vieux monsieur allait prononcer une conférence sur les papillons à la salle paroissiale. Une vieille fille avait l'intention de parler de ses voyages dans un coin inconnu d'Ecosse, un coin oublié, sans doute pour d'excellente raisons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
moussk12moussk12   29 octobre 2015
elle se souvint de ce que son père lui disait toujours : quand on cherche la fortune ou la célébrité, les autres peuvent vous en vouloir, mais si on ne cherche qu'à faire le bien, personne n'est votre ennemi. Comme il avait eu tort : Le bien était un miroir tendu vers le cœur d'autrui, et ce qu'il reflétait était trop souvent peu flatteur. Les gens en venaient à vous détester pour cela plus que pour quoi que ce soit d'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anne Perry (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Perry
Anne Perry parle de "La disparue d'Angel Court". Partie 1
autres livres classés : noëlVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Titres de la série des Charlotte et Thomas Pitt

Quelle est la particularité des titres dans cette série ?

ils indiquent toujours le type de crime commis
ils indiquent toujours le lieu du crime
ils indiquent toujours l'heure du crime
ils indiquent le nom de l'assassin

8 questions
84 lecteurs ont répondu
Thème : Anne PerryCréer un quiz sur ce livre