AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gérard-Georges Lemaire (Traducteur)Baillie Tolkien (Éditeur scientifique)
EAN : 9782266200004
112 pages
Éditeur : Pocket (04/11/2010)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 310 notes)
Résumé :
Plus connu pour ses travaux universitaires et pour l'invention de la Terre du Milieu, J.R.R. Tolkien est aussi un formidable auteur de contes pour enfants.
Comme Bilbo le Hobbit et Roverandom, les Lettres du Père Noël ont d'abord été destinées à ses trois fils et à sa fille, auxquels, chaque année, entre 1920 et 1943, Tolkien a écrit une lettre (parfois deux) prétendument envoyée du Pôle Nord par le Père Noël ou l’Ours Polaire.

Ces trente lettr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (134) Voir plus Ajouter une critique
Eric76
  10 janvier 2021
Un petit livre où l'on retombe bien volontiers dans la magie éternelle de Noël. de 1920 à 1943, le Père Noël himself entretiendra une correspondance suivie avec les quatre enfants du Grand J.R.R. Tolkien. Comme d'ailleurs avec tous les enfants du monde. Cette correspondance nous permet d'en savoir un peu plus sur la vie du Père Noël, tout là-haut au Pôle Nord, au Sommet du Monde.
De son écriture toute tremblotante, le vieil homme âgé quand même de « dix-neuf-cent-vingt-quatre, non ! vingt-sept ans » se confie beaucoup sur ses difficultés logistiques à acheminer à bon port et sans jamais se tromper ses cadeaux aux enfants du monde entier. D'autant plus qu'il n'est guère assisté par l'Ours du Pôle Nord qui ne songe qu'à roupiller, s'empiffrer de chocolat et à faire des farces.
Les dessins qui accompagnent les lettres sont extraordinairement beaux et naïfs, compréhensibles pour les seuls enfants qui pourront rire à loisir des facéties de l'Ours du Pôle Nord, souvent représenté cul par terre.
Les lettres collent aux difficultés de l'époque, et celles datant de la seconde guerre mondiale sont particulièrement touchantes. le Père Noël a en effet les pires difficultés à retrouver tous ces enfants qui ont changé subitement d'adresses. Il dut même faire face à une terrible attaque des gobelins, heureusement repoussée grâce au courage héroïque de l'Ours du Pôle Nord et aux pétards récupérés dans la cave de la maison.
Il ne me reste plus qu'à imaginer l'un des quatre gosses de Tolkien écouter religieusement sa maman en train de lui lire la lettre du Père Noël. Moment enchanteur, moment féérique, instants inoubliables… Je peux aussi l'imaginer en train de réveiller ses parents à six heures du matin pour qu'ils lui lisent pour la dixième fois la précieuse lettre… Mais ça, c'est une autre histoire…
Un beau livre rempli d'amour et de tendresse pour des petits bouts de femmes et d'hommes…

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          843
LaBiblidOnee
  21 décembre 2020
Ultime mise en condition avant de plonger à corps perdu dans les fêtes à venir ! Peu férue des univers fantasy, j'étais curieuse de découvrir ce que TOLKIEN pouvait créer avec Noël. Comme « Bilbo le hobbit », ces « Lettres du Père Noël » étaient au départ destinées à ses enfants, qui écrivaient au Père Noël avant les fêtes. D'ailleurs vous savez quoi ? Dans ma famille, même entre adultes, on élabore chacun nos listes sous forme de lettre au Père Noël que l'on fait circuler par mail ou SMS ! Seulement ici, comme l'énonce le titre, nous allons découvrir, non pas les lettres de ses enfants au Père Noël, mais les réponses du Père Nicolas Noël Tolkien… Et de sa clique du Pôle Nord - Parce que figurez-vous qu'il a tout un staff en backstage, pour pouvoir faire le taff : Vous pouvez donc lire, et raconter à vos chérubins, les 30 réponses aux lettres de ses enfants inventées par Tolkien. de 1920 à 1943, il met en scène tout un univers cohérent, dont la complexité évolue au fur et à mesure que ses enfants grandissent.

Les lettres traduites sont accompagnées d'une copie couleur des originales, pour nous immerger dans l'ambiance. Car les lettres du Père Noël s'accompagnaient presque toujours de dessins qui illustraient les péripéties vécues au Pôle Nord. En effet, le Père Noël était loin de vivre une vie tranquille, et chaque péripétie explique quelque chose aux enfants : le choix des cadeaux, un Noël un peu moins riche, le contexte de pauvreté ailleurs dans le monde, etc… On découvre dès le début un univers à part : L'auteur se créé une écriture tremblotante, un alphabet particulier, des compagnons d'aventure et des histoires pour expliquer l'absence de certains cadeaux demandés sur les listes enfantines. Les noms des enfants de Tolkien évoluent sur les enveloppes tandis que ses enfants naissent ou deviennent trop grands…

Tout cela est très léger par rapport aux récits connus de l'auteur. Ce n'est qu'au fur et à mesure que les années passent, et que les enfants grandissent, que l'on voit l'évolution de cet univers : Si dans les 70 premières pages, les histoires demeurent assez simples (à ce stade, je me demandais justement si l'adulte que j'étais n'allait pas être déçue par le manque d'inventivité…), il arrive par la suite de plus en plus d'aventures au Père Noël, qui a besoin de plus en plus de personnages pour l'aider face aux méchants gobelins qui lui piquent ses jouets ! L'ours Polaire est le personnage gentil mais gaffeur qui occasionne certains retards et fait rire les enfants, on découvre des grottes, des tunnels etc… qui rappellent l'imaginaire de l'auteur, tout en demeurant très accessible. le Père Tolkien Noël évoque aussi dans ses lettres le contexte historique réel et la guerre qui sévit, vers la fin de ce recueil. Celui-ci se termine d'ailleurs de manière très douce et mignonne avec la dernière fille qui devient trop grande pour croire ou écrire au Père Noël, mais une ouverture sur le futur si jamais elle a elle-même des enfants…

Il est certain que ma lecture d'adulte (d'où ma note) ne vaut pas celle de ses enfants, qui attendaient véritablement chaque année la suites des histoires du Père Noël en personne. Au final c'est un livre joli à ouvrir, que l'on peut soit offrir à un pré-ado pour lui faire découvrir en douceur l'univers de Tolkien, soit lire à de plus jeunes enfants les soirs de décembre avant de se coucher, en leur montrant les images, par exemple. Ce recueil peut aussi être une pause d'adulte dans un petit monde imaginaire, qui peut donner des idées.

Et vous, une petite lettre de dernière minute au Père Noël ?
Moi je lui ai demandé de vous apporter, à tous et à chacun, beaucoup de joie et de lumière pour remplir vos coeurs et vos âmes durant tout le reste de l'hiver.
JOYEUX NOËL À TOUS, LES AMIS !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4318
Chrisdu26
  29 novembre 2012
Ce livre est un enchantement pour plusieurs raisons :
La première, par celui qui me l'a offert : Merciii à mon Alter Ego ! Ma qué tou é mi Amoré !
La seconde, de par la qualité de l'objet. Papier légèrement épais et glacé, écriture graphique du livre magnifique. Au fil des lettres nous sommes baladés par de jolies illustrations plus exquises les unes que les autres, dessinées par l'auteur lui-même. Et puis ce parfum qui se dégage de ces pages et voilà que je m'envole en direction de l'océan…… Oups ! Je me suis trompée, le pôle nord c'est de l'autre côté ……….Vous êtes sur ?…………… Bon ben revenons au livre.
Troisième raison, de par la plume de l'écrivain, Magnifique bien sûr. Les passionnés du Seigneur des anneaux ne seront pas déçus.
Et puis la raison de plus, c'est Noël avant Noël et avec un Tréma s'il vous plait :
De 1920 à 1943 J.R.R Tolkien écrira, à l'occasion des fêtes de Noël, des lettres adressées à ses quatre enfants, trois fils et une fille, sous le pseudonyme Père Noël ou l'Ours du pôle nord. Il y raconte les péripéties et les tracas du Papa Noël, de l'Ours polaire, des elfes, des rennes, des gobelins, en somme de toute la féérie qui fait cette douce et sainte nuit. Je devine ses enfants, John, Michael, Christopher et Priscilla lire les lettres avec des yeux écarquillés, émerveillés et découvrir les aventures de l'homme de rouge vêtu à la barbe blanche, accompagné de l'Ours son assistant (Enfin quelqu'un qui fait plus de fautes que moi).
Ce recueil dont la première édition date de 1976 regroupe trente de ses lettres pour notre plus grand plaisir. On peut y lire également pour certains courriers la lettre d'origine en anglais.
Chaque missive nous transporte et nous ramène à notre enfance, les joies, l'anxiété, et l'excitation des préparatifs de cette fête.
A chaque page on peut y entendre le carillon des cloches de l'église, la grosse voix du Père Noël, la patte gauche de l'Ours polaire et puis cette neige à foison qui tombe et recouvre la nature de son beau manteau blanc : Quel Bonheur, on greloterait presque!
Avec ce conte épistolaire la magie de Noël opère de suite. Alors n'attendez plus ! Pour les amoureux de Tolkien, les petits, les grands et ceux qui ont gardé cette âme d'enfant, couvrez vous : moufles, anorak, bonnet, écharpe et laissez vous embarquer sur le traineau du Père Noël …… car OUI…….mais chut………… le Père Noël existe vraiment.

Merci mon Actarus pour ce cadeau magnifique, jamais un livre n'avait autant réveillé mes cinq sens. J'y ai retrouvé mon âme de petite fille et me revois devant mon beau Roi des forêts y déposer à son pied mes chaussures cirées et un bon chocolat chaud …..
Dehors il va avoir si froid… c'est un peu à cause de moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
manU17
  24 janvier 2012
Dimanche après-midi, ayant une grosse envie de cocooner, je me suis glisser bien au chaud sous la couette avec ce petit livre plein de fantaisie et bien m'en a pris.
Quel régal que ce livre !
Comme vous avez pu le lire dans les autres critiques, il s'agit d'un recueuil regroupant les lettres que Tolkien, usurpant l'identité du Père Noël, a envoyé à ses enfants entre 1920 et 1943 soit une correspondance de 23 ans. Plus de deux décennies durant lesquels il est parvenu à créer tout un univers autour du Père Nicolas Noël, avec ses décors, ses personnages, leurs aventures et surtout leurs mésaventures.
Son sens du détail rend sa démarche encore plus authentique. Par exemple, les lettres manuscrites de l'auteur sont reproduites telles que les enfants les ont reçues. L'écriture tremblante du Père Noël nous rappelle son grand âge. Celle de l'Ours Polaire, son assistant, maladroit et pas avare d'une bêtise, est plus pataude. Leur calligraphie est différente et tout de suite identifiable.
Un univers qu'il agrémente aussi d'illustrations, plus ou moins nombreuses et recherchées selon les années, rendant tout ce petit monde encore plus vivant. Ces petits dessins sont parfois très simples mais toujours poétiques, propices à nous transporter dans la féérie de Noël. D'autres, dans leur traitement, m'ont fait penser à des gravures anciennes ce qui contribue davantage encore à la magie qui se dégage de ce livre. Les premières pages nous montrent aussi les timbres qu'il a dessiné pour l'affranchissement, imaginaire, de ses missives je suppose.
La vie du vieux bonhomme est plutôt épique, on a droit a une attaque de gobelins, des gnomes, des elfes, toute une galerie de personnages chers à l'univers de Tolkien... Malgré tout, il ne perd pas totalement pied avec le réel, il évoque la guerre sur les dernières années et le fait que les enfants ont grandi, raison évidente et logique qui va mettre un terme à ces échanges épistolaires.
Une lecture en forme de madeleine qui m'a replongé des années en arrière, transporté par la magie de Noël, mais qui ravira autant les enfants que leurs parents.

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Malivriotheque
  28 novembre 2018
Entre 1920 et 1943, Tolkien s'est attaché à ce que le Père Noël en personne écrive à ses trois puis quatre enfants. Chaque année ou presque, ils recevaient des nouvelles du Pôle Nord et de ses habitants, souvent en pleine préparation des cadeaux de fin d'année...
Quelle délicate et délicieuse attention Tolkien a eue envers ses enfants avec ces lettres et dessins du Père Noël ! L'auteur ne s'est pas contenté de simples lettres pour faire coucou ou exaucer les voeux de jouets : il a complètement inventé un monde et des personnages, comme il sait si bien le faire. On sent même, passé le milieu, la patte du monde hobbitien qui se construit en parallèle. Presque chaque année, surtout dès le début des années 30, il narre les péripéties du Père Noël et de ses amis les ours, elfs et compagnie à qui il arrive des imprévus parfois rocambolesques.
L'idée est douce et attachante : l'amour d'un père envers ses enfants transpire dans ces belles lettres toutes plus travaillées et jolies les unes que les autres, agrémentées d'illustrations magnifiques dont on ignorait Tolkien capable.
Le bémol, pour moi, vient uniquement de la traduction inégale et parfois inexacte. Un comble pour un texte relu donc passé plusieurs fois entre des mains censées expertes...
C'est une belle lecture ou une parfaite inspiration pour ses propres enfants ; ça fait rêver aussi bien les petits que les plus grands. On découvre une autre facette de cet auteur mythique qui a accompagné ses enfants de la plus belle manière qui soit de la part d'un écrivain. N'hésitez pas, y a rien à regretter !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301


critiques presse (1)
SciFiUniverse   07 janvier 2013
Un cadeau idéal pour tous fans de Tolkien ou pour tout parent voulant garantir la magie de Noël dans leurs foyers.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
Eric76Eric76   04 janvier 2021
Je tremble plus que d'habitude, cette année. C'est la faute de l'Ours du Pôle Nord ! ça été la plus grosse explosion du monde et le feu d'artifice le plus monstrueux qui ait jamais éxisté. Le Pôle Nord en est devenu NOIR, et les étoiles en ont perdu leur place, la lune s'est brisée en quatre - et l'Homme qui y vit est tombé dans mon jardin, derrière la maison. Il a mangé bon nombre de mes chocolats de Noël avant de déclarer qu'il se sentait mieux, puis remonta réparer la lune et remettre de l'ordre dans les étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
JumaxJumax   11 décembre 2013
Maison de la Falaise,
Sommet du monde,
près du Pôle Nord
Lundi 20 décembre 1926

Mes chers garçons,

Je tremble plus que d'habitude, cette année. C'est la faute de l'Ours du Pôle Nord ! ça a été la plus grosse explosion du monde et le feu d'artifice le plus monstrueux qui ait jamais existé. Le Pôle Nord est devenu NOIR, et les étoiles en ont perdu leur place, la lune s'est brisée en quatre - et l'Homme qui y vit est tombé dans mon jardin, derrière la maison. Il a mangé bon nombre de mes chocolats de Noël avant de déclarer qu'il se sentait mieux, puis remonta réparer la lune et remettre de l'ordre dans les étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
MissSherlockMissSherlock   02 février 2015
L'Ours Polaire et moi avons été ravis de recevoir tant de belles lettres de vous et de vos animaux domestiques. Si vous pensez que nous ne les avons pas lues, vous vous trompez ; mais si vous trouvez que peu de vos demandes ont été satisfaites, ou en tout cas moins que d'autres fois, souvenez-vous qu'à Noël, cette année, il y a beaucoup de gens pauvres et affamés dans le monde.
J'ai dû (et mon Frère Vert aussi) rassembler de la nourriture, des jouets aussi, pour les enfants dont les pères, les mères et les amis ne peuvent rien leur offrir, parfois pas même un repas. Je sais que vos parents et vos amis ne vous oublieront pas.

(1931)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Chrisdu26Chrisdu26   29 novembre 2012
L'ours polaire va assez bien et est relativement sage-(bien qu'on ne sache jamais ce qu'il va faire quand débute le remue-ménage de Noël).
Envoyez mes affectueuses pensées à John.
Votre affectueux
Père Nicolas Noël

Suis content que Père Noël se soie réveillé. il a dormi presque tout cet été où il a fait si chaud. J'espère qu'on ora de la neige. ma fourrure est assez jaune.

Baisers Ours Polaire :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Under_the_MoonUnder_the_Moon   23 décembre 2014
Pôle Nord
Veille de Noël 1923

Mon cher John,

Il fait froid aujourd'hui et ma main tremble beaucoup - je vais avoir dix-neuf cent vingt-quatre, non ! vingt-sept ans ! le jour de Noël - c'est bien plus que ton arrière-grand-père, donc je ne peux pas empêcher le stylo de trembloter, (…).
Commenter  J’apprécie          100

Videos de J.R.R. Tolkien (86) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J.R.R. Tolkien
Émission “Une vie une oeuvre” dirigée par Martin Quenehen et consacrée à la figure de l'écrivain John Ronald Reuel Tolkien ou La Féérie du verbe. Diffusion sur France Culture le 06 décembre 2014. Par Lydia ben Ytzhak. Réalisation : Marie-Laure Ciboulet. Prise de son : Stéphane Beaufils. Attachée d'émission : Claire Poinsignon. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Pour ce philologue médiéviste enseignant à Oxford la linguistique et les langues nordiques, créer un univers monumental ne suffisait pas : il fallait aussi lui inventer une géographie toute entière avec ses cartes, ses noms de lieux rattachés à une histoire millénaire, à une cosmogonie détaillée, chacun des peuples de la Terre du Milieu possédant ses traditions, ses langues, ses chants et ses légendes, seule alchimie selon lui capable de conférer une vraisemblance à son atmosphère merveilleuse. Passionné par les langues construites, Tolkien qualifiait son amour des mots de « vice secret» le conduisant à créer des vocabulaires imaginaires, enrichis de notes étymologiques, d'alphabets dessinés et de grammaires fictives. Il affirmait ironiquement n’avoir écrit “Le Seigneur des anneaux” que dans le but de bâtir un monde rendant naturelle une salutation entre deux elfes. L'une des plus prodigieuses odyssées de l'imagination du XXe siècle fait écho à la tradition mythologique du Moyen-Age, à la littérature arthurienne, aux sagas islandaises, au poème héroïque en vieil anglais Beowulf (une épopée chevaleresque), aux anciens livres gallois, aux légendes celtiques, aux Eddas scandinaves, à la littérature haut-saxonne, nordique, germanique, anglo-saxonne... en diffusant leur étrange beauté. Son oeuvre proliférante et inachevée publiée essentiellement par son fils Christopher est devenue la référence inspiratrice du monde de la fantasy. Avec cent-cinquante millions de livres vendus, il est l'écrivain le plus lu dans le monde. Si les trilogies cinématographiques ne peuvent rendre toute la complexité de l'oeuvre de Tolkien dans sa portée esthétique, philosophique, initiatique et spirituelle, elles ont eu le mérite de relancer des millions de lecteurs dans son imaginaire poétique, sur les sentiers des elfes et les routes perdues des hobbits, sur les pistes des géants de pierre menacés par les orques, les dragons et les vieilles forêts, pour remonter aux sources de la légende du "Pays Faërie".
Invités : Vincent Ferré, maître de conférences à Paris XIII. Damien Bador, co-auteur de “L'Encyclopédie du Hobbit” et du “Monde des Hobbits” aux éditions Pré-aux-Clercs. Jean-Rodolphe Turlin, auteur de “Promenades au pays des Hobbits : itinéraires à travers la Comté de J.R.R. Tolkien” aux éditions Terre de brume. Isabelle Pantin, auteur de “Tolkien et ses légendes : une expérience en fiction” chez CNRS éditions, et d'une contribution à la revue Bifrost n°76 spécial J.R.R. Tolkien : Voyages en Terre du Milieu. Michaël Devaux, auteur de “Tolkien : l'effigie des elfes” publié chez Bragelonne, et a coordonné Tolkien aujourd'hui aux Presses Universitaires de Valenciennes.
Thèmes : Arts & Spectacles| Grands Classiques| Littérature Jeunesse| Science Fiction| J.R.R. Tolkien
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : noëlVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Le seigneur des Anneaux

Quel est le métier de Sam ?

cuisinier
ébéniste
jardinier
tavernier

15 questions
4238 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur des anneaux de J.R.R. TolkienCréer un quiz sur ce livre

.. ..