AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258163536
Éditeur : Les Presses De La Cite (03/10/2019)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Sur les bords du canal de l’Ourcq à Paris, toute une population rejetée a construit des villages aux maisons de carton recouvertes de bâches en plastique. On y trouve le Vieux, qui vit dans une caravane de fortune après un naufrage personnel et qui s’adonne à sa passion du tricot ; Sandra, l’ex-assistante atteinte du syndrome de Gilles de La Tourette ; Bella, la voyante du village de Roms, ou encore Noury et son violon d’une inestimable valeur. Il y a aussi Juno, le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
cecille
  14 novembre 2019
Voici un roman dédié aux oubliés de la société, les exilés, les malades ... Tous vivent sur les bords du canal de l'Ourq, enfin il y a ceux qui vivent rive gauche et ceux vivant rive droite : les Roms et les voyageurs. Ils sont installés dans des caravanes ou des cabanes en bois bricolées.
On s'attache à toutes ces personnalités particulières : Juno arrivé du Brésil, " persuadé que ce pays était fait pour lui et lui pour ce pays ", le Vieux, qui ayant perdu sa femme, a sombré dans l'alcoolisme délaissant deux enfants, Sandra victime d'une descente en enfer après une vie tout à fait ordinaire et qui souffre du syndrome Gilles de la Tourette....Bella la voyante, Cosmin, la jeune Anna.... Et Isabelle ! Qui est cette fameuse Isabelle ? C'est une jeune femme handicapée suite à un accident de la route, écrivaine.
Voilà je ne vais pas vous en dire davantage pour que comme moi vous soyez pleinement surpris par chacun de ces personnages de ce roman qui vivent ensemble ou vont se rencontrer !
Ces personnages qui parviennent à garder l'espoir, c'est incroyable comme ils sont beaux dans leur âme ces femmes et ces hommes, ces jeunes et ces vieux vivants ensemble et même ces morts. Oui car ils sont là eux aussi, entre le Vieux qui lui installé sur son nuage essaye d'aider ses amis...... en créant ces petits miracles, peut être d'ailleurs un peu trop farfelus, comme l'idée du Requin blanc, lui même a trouvé cette idée peut être exagérée car il a eu des conséquences tout de même dramatique et irréversibles, ce fantôme qui a tant aimé Bella et qui lui revient....
C'est étrange, moi qui aime les histoires, celles qui débordent d'imagination entre autre .... je ne sais pas pourquoi je n'ai pas été captivée totalement comme je l'avais imaginé être en lisant la quatrième de couverture.
Dans cette lecture j'ai trouvé des échos à ma dernière lecture de Mathias Malzieu avec Une sirène à Paris .... que j'avais adoré par ailleurs ... on retrouve aussi avec Sandra, un des personnages du dernier roman de Martine Sabine Roger : Harmonie, elle aussi victime du syndrome de Gilles de la Tourette.
En tous les cas, c'est un livre heureux malgré une ambiance pesante, un livre qui révèle la solidarité, l'amour, l'espoir et qui sous sa forme de fable, a une résonance avec tout ce qui se passe aujourd'hui. Oui ces gens aux abords de Paris, par exemple, ces gens appelés Migrants à ce jour sont des personnes à part entière, qui savent aussi vivre de trois fois rien, savent garder l'espoir, l'espoir de retrouver une vie meilleure dans ces conditions inhumaines.
Personne ne sait de quoi sera fait demain. Qui peut dire que moi je ne serais pas le prochain à la rue ? Voilà ce que l'auteure Véronique Pierron nous redit avec une plume très fantaisiste.

#LesMiraclesDeLOurcq #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
pyrouette
  02 novembre 2019
Ils vivent là, le long du canal de l'Ourcq, dans une sorte de baraquement. Les plus chanceux vivent dans de vieilles caravanes comme le vieux, Bella la voyante et Juno le brésilien arrivé de sa favela pour une vie meilleure. Les autres dans des cabanes faites de carton, tôles et bâches, qu'ils appellent pompeusement des maisons. Tous rejetés par la vie, en marge de la société de consommation, en marge de tout et surtout de leurs congénères. Ils sont solidaires, partagent leurs maigres biens. Ils acceptent leurs différences, leurs failles ce que les gens normaux ne sont plus en capacité de faire malgré leurs talents, diplômes ou autres.
La vie devient plus difficile malgré leur bonne humeur et cette résilience certaine.
Un soir en rentrant Juno trouve le vieux affalé sur son tricot, sa passion, l'alcool du jour a été fatal, une autre passion. Cet homme sera préparé et veillé par cette communauté, par ses amis. Ils préviendront les enfants le lendemain. Les enfants du vieux seront les premiers à pénétrer dans le camp, puis il y aura Isabelle, cette écrivaine paraplégique dont Juno est tombé fou amoureux.
Depuis la mort du vieux, la vie s'améliore bizarrement. Ils ne se demandent même pas pourquoi, ils profitent, sans voir la convoitise des gens des autres camps, sans voir la méchanceté des gens normaux, juste en prenant le meilleur, histoire de rebondir et de reprendre une vie qui puisse leur convenir.
Oubliez vos préjugés et la normalité et plongez dans la vie de ce camp avec ces personnages si attachants.
Un grand merci à Masse critique de Babelio et aux Éditions Les presses de la Cité.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          313
Valmyvoyou_lit
  26 octobre 2019
Sur les bords du Canal de l'Ourq, dans un camp, vivent ceux qu'on ne regarde pas. Les maisons sont des plaques de tôle et des planches assemblées, le confort est plus que sommaire, et pourtant des personnes y habitent. Véronique Pierron leur donne la parole. Oh ! Pas pour faire saigner votre coeur ! Au contraire, pour y mettre du baume, de l'espoir et de l'amour.

Chaque personnage nous confie des bribes de son histoire et ses rêves.

Sandra est atteinte du Syndrome de la Tourette et seules ses clés la rattachent au passé. Noury est un virtuose du violon, victime d'un régime totalitaire. le Vieux a choisi de vivre en marge de la société quand celle-ci lui est devenue insupportable. Il apprend à lire à Juno, le poète brésilien, amoureux d'une écrivaine au succès grandissant. Cosmin veille sur les autres. Etc.

Un événement est à l'origine d'une série de miracles qui changent la vie du camp. Quelqu'un semble tirer les ficelles. Et si tout n'était pas dû au hasard ? Si quelqu'un veillait sur nous ? Mais attention, un bonheur peut avoir son revers. Il peut attirer les jolies rencontres, mais aussi éveiller une attention non souhaitée.

Au fil du livre, les personnages se révèlent et ce roman, qui me paraissait un peu loufoque, au départ, prend une tournure émouvante. Chacun livre son passé, ses aspirations et son coeur. Tous ces êtres sont cabossés et pourtant, ils veulent donner le sourire à ceux qui les entourent. Ils leur montrent la voie pour voir la vie, telle qu'elle est, avec la beauté de ses détails.

Bien sûr, tout n'est pas rose : il y a des guerres de clans, la misère, les règlements de comptes, etc. Mais la poésie de Juno et la lumière dans ses yeux rendent le monde plus beau. Cet homme m'a touchée, il est d'un optimisme à toute épreuve, d'une humanité très grande et un transmetteur d'espérance. Par sa gentillesse, son abnégation et sa foi en l'humain, il est capable de miracles, mais il n'en a pas conscience. Grâce à lui, un personnage a trouvé la force de se battre et a changé de regard sur les habitants du camp. Cette évolution est à l'origine de scènes très touchantes et est un beau message sur l'acceptation de la différence. Et Sandra, quelle femme ![…]

La suite sur mon blog

Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
mollymon
  12 octobre 2019
Le long des berges du canal de l'Ourcq , au milieu d'une friche industrielle fleurissent des campements de fortune dans lesquels vit un petit monde de gens du voyage, d'immigrés de tout horizons, de travailleurs pauvres et autres exclus.
Dans l'un de ces camps, un vieil homme vient de mourir et depuis d'étranges événements tels qu'une pêche miraculeuse, un fantôme, une statue de la Vierge qui pleure et autres mystères viennent perturber la tranquillité des lieux et des habitants. Tout ce joyeux bordel de prodiges entraîne le lecteur dans une comédie pétillante, un peu loufoque tout en restant ancrée dans la réalité. La petite faune du canal de l'Ourcq ne cède pas à la morosité malgré des conditions de vie précaires. La solidarité, l'appétit de vivre et un zeste de folie douce aident à tenir bon. Beaucoup de tendresse et plus si affinités dans cette histoire légère qui se lit toute seule avec en prime le sourire aux lèvres !
Ce premier roman de la journaliste Véronique Pierron a reçu le prix Jean Anglade, un tout nouveau prix créé par les éditions Presses de la cité pour récompenser l'oeuvre d'un primo-romancier qui incarne les valeurs d'humanisme et d'universalité chères à l'auteur. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Ecureuilbleu
  09 novembre 2019
J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une opération "Masse critique privilégiée", organisée par Babelio.
Merci à Babelio et aux éditions "Presses de la Cité" pour la découverte  de ce premier roman de Véronique Pierron.
La très jolie couverture est de Constance Clavel.
L'histoire se déroule de nos jours, aux bords du canal de l'Ourcq, aux portes de Paris.
Plusieurs villages composés de "maisons" en tôle, carton, tissu, plastique et de vieilles caravanes cabossées se sont installés sur les bords du canal. Il y a le village de Vlad, le plus "cossu", celui de Cosmin et des roms, et celui des plus pauvres : immigrés, sans papier, sans domicile fixe, comme Juno, Noury et autres...
Les habitants de ces deux derniers villages, cabossés par la vie, gardent le sourire, l'espoir, la volonté de réaliser leurs rêves et s'entraident.
Juno, le grand noir, Brésilien ayant immigré en France pour échapper à sa favela de Sao-Paulo, écrit des chansons, danse la samba, travaille comme plongeur dans un restaurant, mais est illettré. Il rêve d'apprendre à lire et  de conquérir le coeur d'Isabelle, écrivain paraplégique.
Le Vieux, alcoolique, est passionné de tricot.
Sandra, belle, élégante et cultivée est handicapée par sa maladie, le syndrome de Gilles de la Tourette.
Noury est un violoniste talentueux et sans papier.
Sylvestre a installé et entretient une statue de Marie dans le village. Tous la vénèrent.
Bella, voyante et médium, a vécu des horreurs.
Le Vieux meurt et monte au ciel. Les miracles vont alors commencer, permettant à ces démunis de commencer à s'enrichir...
L'écriture est très poétique, les personnages sont bien brossés.
Le Vieux qui tricote, défaisant son ouvrage une fois terminé, pour réutiliser la laine m'a beaucoup plu, mais il meurt très vite, semant les miracles sur les villages.
Ces miracles m'ont paru un peu loufoques, mais j'ai apprécié l'entraide, la générosité des personnages, leur volonté de réaliser leurs rêves...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
pyrouettepyrouette   02 novembre 2019
La vie des hommes se résume à peu de chose au fond. Quelques rêves, deux ou trois espoirs, des petits bonheurs, une ou deux joies immenses et des peines qui creusent leur sillon dans les années qui passent.
Commenter  J’apprécie          200
pyrouettepyrouette   27 octobre 2019
Des petits cubes d'instants de vie qui tournaient indépendamment les uns des autres pour apporter cette confusion dont les existences s'encombrent parfois.
Commenter  J’apprécie          160
pyrouettepyrouette   26 octobre 2019
Mais rien n'est plus ingrat qu'une idée fixe qui refuse de jouer son rôle en pleine lumière.
Commenter  J’apprécie          202
nilebehnilebeh   15 octobre 2019
La vie des hommes se résume à peu de chose au fond. Quelques rêves, deux ou trois espoirs, des petits bonheurs, une ou deux joies immenses et des peines qui creusent leur sillon dans les années qui passent. Plus ce sillon devient profond, plus les rêves deviennent raisonnables. (P 179)
Commenter  J’apprécie          40
pyrouettepyrouette   23 octobre 2019
Après tout, on n'existe que pour ceux que l'on aime vraiment.
Commenter  J’apprécie          210
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Le roi Arthur ( Michael Morpurgo)

Qui sont Morgane et margawase ?

Les femmes de Merlin
Les demis sœurs d’arthur
Les filles de dame Nemue
Les sœurs de Gauvain

2 questions
18 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre
.. ..