AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226022257
397 pages
Éditeur : Albin Michel (01/01/2000)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Le samedi 9 octobre 1971, le glas sonne à Tonombres, village de la haute Ariège, blotti au pied des Pyrénées centrales : la comtesse Irène, surnommée " la vieille facho " est morte. Puis c'est sa belle-fille, la comtesse Marthe, qui s'écroule dans l'église le jour de l'enterrement. Morte elle aussi. Assassinée. La seule résistante de la famille, du temps où le château était un repaire de la Gestapo et où Raoul, le fils d'Irène, faisait partie de la L.V.F. Ce jour-là... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Joualvert
  11 août 2016
Par où commencer ? Tonombres, un petit village en Ariège, dans les années 70. Sous son apparence paisible couvent des ressentiments tenaces. Les descendants des seigneurs du lieu sont connectés avec les milieux de droite. Ils ont collaboré avec les nazis. Par ailleurs, plusieurs habitants sont des anciens résistants, la jeunesse du coin est composée de militants de gauche. L'équilibre fragile est ébranlé par la mort de la grand-mère Tonombres qui remue le passé. Un meurtre insolite vient s'ajouter au tableau, mais ceci n'est qu'une partie du grand tout de ce foisonnant roman. C'est Henri, le fils de l'aubergiste local, qui raconte l'histoire. Avec l'espèce de neutralité observée par sa famille, il devient le confident de tous et se retrouve empêtré au coeur même des évènements. Quel régal de sonder le passé de tous ces personnages et de vivre le tumultueux présent.
J'adore cet auteur. Découvert tout à fait par hasard il y a quelques années, j'avance lentement dans son oeuvre avec un plaisir continuellement renouvelé. Il mène ce roman au contenu dense avec inspiration et énergie. Moi je dis : chapeau !
Si l'on a le moindrement aimé, il faut impérativement lire ''Les démons de la cour de Rohan'' qui constitue la suite et fin de celui-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          64
frandj
  29 juillet 2014
J'ai lu "La pompéi" et sa suite "Les démons de la cour de Rohan" il y a fort longtemps, à un moment où j'étais contraint à l'inaction. J'ai alors occupé mon temps en dévorant ces deux gros volumes.
L'histoire, qui se passe essentiellement en Ariège, est racontée par Henri, un jeune homme étudiant à Toulouse. Il est amoureux de Gisèle, une jeune femme descendant d'une famille noble située à l'extrême droite sur le plan politique. Mais Gisèle est délurée; Henri est situé à gauche et fréquente des jeunes gauchistes qui complotent vaguement dans la foulée de Mai '68. le lecteur suit avec intérêt leurs aventures, contées en détail et avec verve. R.-V. Pilhes a un style bien particulier. Dans ces deux livres, sa prose est facile à lire mais on y retrouve un peu le ton ambigu et parfois (ironiquement) grandiloquent, qui est omniprésent dans "L'imprécateur", autre roman de l'auteur. le petit monde du village ariégeois, celui des terroristes d'opérette et celui de la famille "facho" sont rendus avec force et vérité. Tous les personnages principaux sont attachants et l'on vibre avec eux. Même la topographie des lieux (imaginaires) de l'action, décrite d'une manière très précise, devient vite tout à fait familière pour le lecteur.
Concernant les jeunes activistes de gauche, il est difficile de deviner si, au fond de lui, R.-V. Pilhes porte sur eux un regard très sévère ou à demi-indulgent; pour ma part, je repense aux comploteurs mis en scène par Dostoïevski, dans son roman... précisément intitulé "Les Démons". En fait, je n'ai pas relu récemment les deux livres de Pilhes, mais je crois sincèrement que mon impression favorable reste justifiée, et je n'hésite pas à les recommander.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mosquito
  19 mars 2014
Très difficile de rester accroché à cette histoire qui illustre des faits d'après guerre et se déroule en 1971, dans les Pyrénées françaises à la frontière de l'Espagne ... Que de descriptions de journalistes, de détails inutiles, de digressions pour une banale histoire de famille que l'on pourrait résumer en 2 chapitres ...
En refermant le volume, je me suis dis : tout ça pour ça !
Commenter  J’apprécie          30
christophe14270
  06 avril 2015
quelle femme et quelle cruauté.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
JoualvertJoualvert   27 avril 2016
Nous voici imperceptiblement parvenus à l'orée du royaume de l'anomalie, de la perversion et du crime, royaume aussi de l'apparence où dansent et ricanent légions démoniaques masquées, esprits de mort fourbes, fantômes simulateurs, mystificateurs d'honnêtes gens, abuseurs de la justice humaine.
Commenter  J’apprécie          70
JoualvertJoualvert   20 avril 2016
Une idée vous traverse la tête quand elle a boudé des cerveaux incomparablement mieux organisés que le votre.
Commenter  J’apprécie          130
JoualvertJoualvert   15 avril 2016
Tandis que je m'apprête à narrer l'affaire dans ses détails, le deuxième millénaire de l'ère chrétienne s'achève en un cliquetis d'appareils, de machines et d'engins qui émerveillent l'humanité tant ils sont perfectionnés, ingénieux, efficaces. En l'an 2000, de nouvelles générations d'ordinateurs régneront sur la terre, et leur avènement bouleversera encore davantage l'industrie, le commerce, les méthodes voire les systèmes de gouvernement, la vie quotidienne des hommes et des femmes. Les savants arracheront de plus en plus de secrets aux abysses et aux galaxies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JoualvertJoualvert   18 avril 2016
Malgré les secousses de crises économiques, sociales, religieuses, et l'affamation d'une partie des habitants de la planète, les sociétés pourvues de denrées, bardées de laboratoires, armées jusqu'aux dents, brûlaient follement les étapes cependant que des empires antagoniques, hostiles et goguenards, se mesuraient nuit et jour, se partageaient le monde en vertu d'un accord tacite et pervers.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de René-Victor Pilhes (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René-Victor Pilhes
Benjamin Stora et René-Victor Pilhes : les tabous et les non-dits de la guerre d'Algérie
autres livres classés : brocanteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1991 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre