AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782912222022
286 pages
Éditeur : Claire Paulhan (01/01/1997)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Catherine Pozzi a commencé à rédiger son journal intime dès l’âge de dix ans ; ce Journal de jeunesse, assez régulièrement tenu jusqu’à vingt-quatre ans, constitue son premier écrit ; en 1906 cependant, elle clôt le flot de ses confidences et réflexions sur soi, puis après un silence de quelques années correspondant aux premiers temps de son mariage, elle reprend sa vaste entreprise autobiographique éditée sous le titre Journal 1913 - 1934.

Au-delà de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Flocava1
  11 septembre 2020
J'aime les journaux d'écrivains... un régal donc que celui de Catherine Pozzi tenu de l'âge de 10 ans à celui de 23 ans en ce qui concerne celui-ci . On y comprend son quotidien, sa pensée, son monde, l'émergence d'une conscience poétique et philosophique, la place des femmes en ce monde, la société à ce moment là. On est frappé par ce mélange d'immaturité et de réflexion, d'indépendance et de soumission à cette société et tous les errements d'un être profond en devenir néanmoins soumise à cette condition de femme peu porteuse à cette époque.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ssstellassstella   11 octobre 2012
Mercredi 2 mars 1898 : en écrivant ces pages, je ne voudrais pour rien au monde qu’elles fussent profanées par un regard indifférent, mais je voudrais qu’elles restent. Qu’elles restent, non pas comme un exemple de style - oh loin de moi cette idée ! je ne travaille pas ces lignes ; j’écris sans chercher ce qui me vient du cœur - mais comme un intéressant document psychologique sur ce que pouvait être l’état d’âme d’une petite fille, qui écrirait sincèrement, par cela même qu’elle écrirait pour elle, et qui dirait simplement tout ce qu’elle ressent, tout ce qu’elle souffre ou tout ce qu’elle pense. Je voudrais que ces livres restent, parce que je veux qu’on connaisse mieux les enfants - on ne les connaît pas : la plupart voient en eux de petits êtres frivoles incapables de penser - je veux dire aux indifférents combien un enfant peut souffrir, combien une jeune fille peut être seule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Catherine Pozzi (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Pozzi
Scopolamine, texte © Catherine Pozzi, tous droits réservés musique, instruments, voix, mise en images © Franklin Hamon, tous droits réservés
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1106 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre