AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

André Zavriew (Traducteur)
EAN : 9782253123859
307 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (03/06/2009)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Une fois encore, Annie Proulx nous plonge au cœur de l’Ouest américain, âpre désert de beautés et de dangers, à la rencontre de personnages isolés, tourmentés, qui avancent coûte que coûte sur une route dont ils sont à la fois les héros et les prisonniers. C’est à un voyage jusqu’à l’ultime frontière d’un monde presque disparu, et jusqu’aux dernières franges de l’âme des hommes, qu’elle nous convie, elle qui sait comme personne conjuguer le réalisme et l’intime pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
cmpf
  25 mai 2015
Le Wyoming, un ex-paradis. C'est du moins ainsi que je le vois après la lecture de ces onze nouvelles.
Auparavant de grands espaces verdoyant parcourus par les antilopes, le bétail et les cow-boys. Et aujourd'hui quelques rares ranchs qui vivotent ; les autres, abandonnés, étant rachetés pour être divisés en plus petites parcelles pour les urbains en mal de nature. Des marginaux qui vivent dans des caravanes mal tenues. Des villages où seuls les bars survivent. La pollution due à l'exploitation du méthane… Et la poussière, celle des petites routes, celles des terres victimes de la sécheresse.
Pourtant ces nouvelles ne sont pas à proprement parler tristes. On y trouve même de l'humour, et de la tendresse pour ces personnages en marge de la réussite sociale. J'ai particulièrement aimé la première où un garde-chasse découvre un moyen de punir les chasseurs sans permis en évitant toute paperasse inutile (non il n'utilise pas son fusil). Celle où pour échapper à l'ennui les hommes décident de faire un concours de barbes, le lieu de réunion étant le bar tenu par Amanda. Amanda la barmaid que l'on retrouve dans nombres de ces nouvelles. Une des femmes qui tiennent bon dans ce quasi désert où les villages comprennent quelques dizaines d'individus et où il faut rouler soixante-dix ou quatre-vingt kilomètre pour arriver à la ville qui de toute façon ne comprend guère qu'un ou deux magasins. Ici soit l'on produit soi-même, soit on s'en passe, ou on attend une visite à la famille dans un autre État pour faire le plein de produits « de luxe ».
Mais pourtant beaucoup, plutôt des hommes, ne voudraient pas vivre ailleurs, comme cet ex architecte qui s'installe dans un vieux ranch et parcourt les routes sans fin en écoutant de la musique classique tandis que sa femme restée dans la vieille ferme ne peut s'habituer à la solitude, aux ragots dont ils font l'objet, à l'animosité de leurs rares voisins.
Le Wyoming d'Annie Proulx est rude, loin du tourisme, mais attachant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
mosaique92
  06 octobre 2017
Annie Proulx vit une partie de l'année à Terre-Neuve et l'autre partie dans le Wyoming… d'où ces ‘'Nouvelles histoires du Wyoming'' avec des loosers, des asociaux, des hurluberlus, des soifards, des familles nombreuses, des fermiers en voie de disparition au profit de spéculateurs misant sur le pétrole, etc…
En lisant ces nouvelles, on est à des années-lumière de l'Amérique triomphante du rêve américain…
J'aime l'écriture d'Annie Proulx ; selon les nouvelles, c'est sombre, ou plein d'humour, voire même teinté de fantastique. Une Amérique vivante sous la plume de cette auteure : même si ces histoires sont très loin de notre quotidien, on s'y croirait.

NB - je recommande deux livres de cette auteure : son roman ‘'Noeuds et dénouements'' qui a obtenu un prix Pulitzer et sa nouvelle ‘'Brokeback Mountain'', également prix Pulitzer et adaptée au cinéma par Ang Lee, film qui a reçu trois oscars.
Commenter  J’apprécie          100
Electra
  04 mai 2016
Quel plaisir de retrouver Annie Proulx ! J'ai déjà très envie de lire ses autres livres (j'ai Les crimes de l'accordéon et Un as sous la manche dans ma PàL) au moment où je tape ces mots.
Je l'ai découverte en mai 2015 avec Noeuds & Dénouement, un énorme coup de coeur après avoir lu sa nouvelle Brokeback Mountain. Un immense auteur américain déjà récompensé des plus grands prix. Il était donc évident que j'allais lire ce recueil de nouvelles situées dans l'un des plus beaux états américains, le Wyoming.
Annie Proulx nous emmène chez elle, dans le Wyoming, au coeur de la petite bourgade d'Elk Tooth, 80 habitants au bas mot et 3 bars autour desquels tourne la vie de la communauté. Une communauté durement touchée par la crise dans l'élevage bovins. La vie y est rude, comme vont l'apprendre à leurs dépends un couple de New-Yorkais venus passer leur retraite. le climat est extrême : sibérien l'hiver, presque désertique l'été, les habitants sont comme les éléments, durcis par le vent, le froid et le dur labeur. Les hommes noient leur chagrin ou leur solitude dans les bars du coin. Les femmes sont peu nombreuses, souvent des veuves. Car le taux de mortalité y est élevé comme les causes de décès : accident de chasse, de voiture, alcoolémie, chutes mortelles, piqures de serpents …
Le Grand Ouest est majestueux mais la nature toujours aussi dangereuse et ici les hommes ne se sont pas des cadeaux. La crise a touché durement l'État et l'environnement a été massacré lorsque du méthane a été découvert. de nombreux ranchers ont vendu leurs terres et ont commencé à travailler dans les puits de forage. La pollution est arrivée, un smog jaune flotte suspendu autour de certaines terres. Ces mêmes terres revendues aujourd'hui à des prix prohibitifs, à des compagnies pétrolières ou à des millionnaires qui rêvent d'y posséder un ranch comme l'acteur Robert Redford à une époque.
Mais le talent d'Annie Proulx, c'est de recréer un petit univers, en l'espace de 11 nouvelles, autour de ces fameux trois bars. Un univers où se croisent des éleveurs, des ivrognes, des touristes de passages, des veuves esseulées. Annie Proulx a ce talent fabuleux de créer des personnages attachants qu'il m'a parfois été difficile de quitter lorsque la nouvelle ne dépasse pas 10 pages. Fort heureusement, on retrouve nos 3 lieux mythiques : Pee Wee, le Silvertip et le Mudd's hole et on croise les mêmes personnages. Ce portrait bigarré est intime, émouvant et fidèle à la réalité.
Entre un garde-chasse, une jeune femme qui retrouve ses origines indiennes, un routier ou une veuve de rancher qui vit dans sa caravane, et que de dire de ceux qui ont choisi le Wyoming pour son isolement et son l'absence d'impôt sur le revenu ? Ces paumés qui vivotent dans des caravanes et vivent de la pêche et de la chasse interdite ? Une mosaïque de portraits toujours magnifiquement esquissée où les névroses de chacun transpirent. Leurs rêves ou leurs espoirs qui leur sont promis ou enlevés.
J'ai évidemment préféré certaines nouvelles, comme celle où le père et la fille partent sur la route, ou celle du concours de la barbe la plus longue qui occupent nos piliers de bars.
Si Annie Proulx présente un portrait d'habitants peu reluisants, loin de l'imaginaire des beaux ranchers sosies de Robert Redford ou du type de la publicité pour Malboro, ses nouvelles ne manquent jamais d'humour et d'émotion. Et d'amour.
A travers chaque nouvelle, elle glisse à ces lecteurs de petites touches de couleur qui dépeignent son Amérique. Celle où l'on s'entraide, celle où l'on s'aime mais aussi celles où des campements de fortune accueillent dans des caravanes pourries des rejetons de la société, souvent alcooliques, violents et parents malgré eux, où des gamins âgés de 10 ans ou moins peuvent siroter de l'alcool aux yeux de tous et où le loup vient chasser la nuit.
Lien : http://www.tombeeduciel.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Corboland78
  28 mars 2012
Annie Proulx est née en 1935 dans le Connecticut et a reçu le prix Pulitzer en 1994. C'est en adaptant une de ses nouvelles que le cinéaste Ang Lee a réalisé le film Brokeback Mountains en 2005. La dame vous est maintenant un peu plus familière.
Avec Nouvelles histoires du Wyoming nous sommes au coeur de l'Ouest américain à travers onze récits dont l'action se déroule autour d'Elk Tooth, un bled perdu mais dans une région que l'écrivaine connaît bien puisqu'elle y vit désormais. Les décors vous les connaissez par les westerns, de grandes plaines, des sommets rocheux et dentelés, des ranchs et des troupeaux de vaches. Sur cette toile de fond Annie Proulx dresse le portrait d'hommes et de femmes quelconques qui sont eux aussi l'Amérique d'aujourd'hui. Des gardes-chasse, une jeune femme qui retrouve ses racines Indiennes, un camionneur. Il est aussi question d'un concours de la barbe la plus longue et d'une courte passion pour les bains chauds qui redonne un peu de vie à Elk Tooth, où les langues trouvent matière à se délier pour les piliers du PeeWee, le Silvertip ou le Mudd's Hole, les trois bars du coin.
La guerre du VietNam a laissé des traces encore tangibles, les fermiers deviennent une race en voie de disparition au profit des spéculateurs qui tablent sur de probables bénéfices dus au pétrole. Un monde parallèle se construit, fait de faubourgs où stationnent des caravanes décaties, peuplées de soiffards brutaux et pères de familles nombreuses, où des gamins de moins de dix ans biberonnent des canettes de bière sous l‘oeil éteint de leurs mères. Mais attention il y a aussi des nouvelles pleines d'humour ou teintées de fantastique.
Le style d'Annie Proulx est plutôt laconique, parfois abrupte même, ce qui en fait un livre très facile à lire. A petites touches elle nous décrit une Amérique, son Amérique.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Skritt
  11 septembre 2010
Ces histoires du Wyoming est un recueil de nouvelles relatant la vie d'habitants ou de voyageurs traversant le Wyoming, un état des Etats-Unis d'Amérique. L'auteur écrit d'une manière poétique, avec beaucoup de fluidité, nous racontant l'intimité de ces américains et nous décrivant la beauté sauvage de ce coin perdu. En fermant ce livre sur sa dernière page, on se prend à porter un chapeau de cow-boy, à mettre des bottes typiques des éleveurs de bovins, à respirer la poussière que soulève le vent, à contempler les plaines d'armoise.
Tantôt ce personnage est le personnage principal, tantôt il est secondaire, mais il est là, toujours présent, immuable. Annie Proulx nous prend par la main pour nous mener au coeur de leur vie, au coeur de ce pays. On s'y croirait tellement qu'on s'imagine connaître lui ou elle depuis leur enfance. Mais la nature est omniprésente dans la vie de tous, et le Wyoming est un endroit qui ne laisse pas indifférent.
Une chose est sûre, j'ai adoré lire ce recueil de nouvelles, et si je traverse un jour les Etats-Unis, je ferai un détour dans le Wyoming à Elk Tooth, j'irai boire un coup au comptoir du Pee Wee, je discuterai avec Amanda et les clients, et pourquoi pas, je m'achèterai un ranch.

Lien : http://skritt.over-blog.fr/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
mosaique92mosaique92   06 octobre 2017
Deb Sipple avait connu le bon et le mauvais côté des choses. La vie lui était facile quand il était gosse : il tyrannisait ses deux sœurs, avait pleine jouissance du ranch dont il était sûr d’hériter un jour, choisissait à l’écurie le cheval qui lui plaisait, ou se coupait tranquillement de grosses tranches du gâteau au chocolat préparé par la cuisinière pour le dîner. Mais vers vingt-cinq ans son existence avait perdu ses côtés attrayants. Le ranch était passé entre les mains de la banque d’Elk Tooth, ses sœurs s’étaient installées dans l’Oregon, les bons chevaux n’existaient plus, et il était devenu allergique au chocolat. Il s’était rabattu sur le grand consolateur partout où l’on est entouré de vastes espaces, et s’était mis à boire. A trente ans ses deux mariages avaient été deux échecs, en dépit du fait qu’il avait de petits pieds et une grosse bite. Les femmes modernes n’avaient pas les mêmes critères que leurs grands-mères. (…)
L’unique capital de Deb était son camion à plate-forme. Le peu d’argent de lui rapportaient d’occasionnels transports de marchandises prenait directement le chemin des trois bars d’Elk Tooth. – Amanda Gribb, la barmaid, appelait cela l’effet ruissellement du Wyoming. Quand son addition au Pee Wee devenait conséquente et qu’Amanda devenait insistante, il désertait le Pee Wee et fréquentait le Silvertip. Quand on lui parlait de sa dette au Silvertip, il réservait ses faveurs au Muddy’s Hole et laissait entendre qu’il cherchait du travail. Tout le monde comprenait qu’il ne cherchait pas un véritable emploi mais désirait seulement quelques jours de travail. Tôt ou tard une affaire se présentait et, une fois l’argent ramassé, il apparaissait au Pee Wee, payait son addition et recommençait à s’endetter. Les années de Deb Sipple se déroulaient suivant un cycle immuable scandé par les notes de bars et les petits boulots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cmpfcmpf   25 mai 2015
Vic Vase prenait souvent le livre en mains et lisait à haute voix des passages en estropiant le français médiéval, le latin d’Église, le vieil anglais.
« Bon Dieu, s’exclama une fois Erwin Hungate, arrête, veux-tu. On dirait Umberto Eco !
- Qui ? dit Vic.
- Je le connais, intervint DeBock. Bert Éckle. Il travaillait pour Bob Utley. Maintenant il vit au Nevada dans une maison de retraite pour vieux cow-boys. »
Erwin Hungate leva une main qu’il laissa retomber – geste qui traduisait son impuissance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Wendat69Wendat69   25 août 2019
Elle portait en toute saison des jeans, des bottes maculées de fumier séché et une vieille blouse paysanne en lambeaux. Lors de leur première rencontre Mitchell avait serré la main de la vieille femme: les doigts rudes et durs avaient étreint les siens avec une vigueur surprenante.
"Comment sont vos dents? Lui avait- elle dit. Tranchantes?
-Je n'en sais rien, avait répondu Mitchell, ahuri par la question.
-Je cherche toujours des gens qui nous aident à castrer les agneaux.".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Wendat69Wendat69   19 août 2019
"Ces riches connards, c'est encore au-dessous du cul d'un serpent sur le grand chemin, disait-il à sa mère. Je lui ai raconté que c'était mon grand-père qui avait bâti ici sa maison et que si je revoyais ses fesses de Californien sur ma propriété je lâcherais un coup de fusil dessus. Je l'ai regardé droit dans les yeux et il a saisi le message. Il a changé de couleur si vite qu'il n'a pas pu retenir un pet."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Corboland78Corboland78   28 mars 2012
Peu de temps après, sa mère commença a décliner. Elle le regardait et disait : « Où est donc Gilbert ? En train de jouer dehors, je parie. Je veux qu’il remplisse la caisse de bois à brûler. » Plus tard elle lui disait : »Tu devras te débrouiller tout seul pour le dîner. Je ne peux pas cuisiner sans bois. » Gilbert se sentait une pointe de remords : quand il était gosse il avait échappé souvent à la corvée de bois. Elle lui demandait souvent si le facteur était passé jusqu’au jour où Gilbert, exaspéré, lui dit : »Tu attends une lettre du président ou quoi ? ». Elle avait secoué la tête mais n’avait rien répondu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Annie Proulx (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annie Proulx
Annie Proulx "Entrevista en Colectivo Imaginario - TN"
autres livres classés : wyomingVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Lucky Luke

Je suis le personnage secondaire "réel" le plus présent dans la série et je fais ma première apparition dans l'album "Hors-la-loi". Dès ma deuxième apparition, dans "Lucky Luke contre Joss Jamon", je prends les traits d'un jeune bandit coléreux, petit, nez retroussé, taches de rousseurs et incisives en avant, je suis la parfaite caricature des jeunes adolescents.

Lucky Luke
Jolly Jumper
Rantanplan
Joe Dalton
Billy the Kid
Calamity Jane
Roy Bean
Buffalo Bill
Jesse James
Sarah Bernhardt
Wyatt Earp
Abraham Lincoln
Edwin Drake
Mark Twain
Allan Pinkerton

15 questions
124 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd jeunesse , bande dessinée , bande dessinée humour , western , western humoristique , bd franco-belge , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..