AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nadine Gassie (Traducteur)
ISBN : 2743611936
Éditeur : Payot et Rivages (02/01/2004)

Note moyenne : 3/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Dans une vallée isolée d'Australie, quatre personnes s'apprêtent à passer une soirée tranquille : un couple de fermiers, Maurice et Ida Stubbs, une ex-hippie enceinte, Ronnie, et un retraité, Murray Jacob. Tout à coup, dans la nuit, une ombre surgit, un chien hurle, des cris retentissent. Effrayés, les voisins se réunissent. C'est la première fois…

«Le romancier australien écrit sec. Précis et juste. Ses personnages titubent de panique dans l'immensit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ninamarijo
  06 novembre 2015
Ce roman qui se veut être un thriller ne m'a absolument pas convaincue, à aucun moment je n'ai senti la panique des personnages et la terreur ne m'a pas touchée, mais, je ne parle que de mon ressenti.
La couverture est belle, attirante. J'aime ce pays, l'Australie, ces grands espaces sauvages. En ouvrant ce livre peut-être que j'y cherchais quelque chose de trop précis, une émotion, une ambiance… alors pas étonnant que je sois décue.
Commenter  J’apprécie          110
Beatrice64
  14 juin 2012
Dans une vallée paumée au fin fond du bush, trois maisons : celle de Maurice Stubbs (le narrateur, rêveur qui rêve aussi les rêve des autres) et sa femme, vieux paysans, celle de Murray Jaccob, la cinquantaine, et celle de Ronnie, la vingtaine paumée, enceinte, qui vient de se faire plaquer. Au coeur de l'hiver, Stubbs prend la parole pour, un an après, relater les faits de l'hiver passé, quand une terreur sans nom a lié soudainement ces trois personnages, faisant remonter les secrets et le passé de chacun, fait de sang, de violence et de mort.
Mon échelle de la peur se mesure à l'aune de la nuit blanche que j'ai passée à douze ans en lisant les Dix petits nègres (oui bon, chacun ses références), et là je ne suis pas loin d'avoir atteint mon maximum. C'est vrai que je ne suis pas une fan du roman-qui-fait-peur. (Il y a quelques années il y avait eu Les Racines du mal *frisson* de Dantec qui m'avait vraiment bien terrorisée). J'ai lu Les ombres de l'hiver littéralement d'une traite, je n'étais VRAIMENT PAS tranquille. Mais transportée, ça oui.
L'écriture de Tim Winton est étonnante, vraiment. Simple et sèche, illuminée brusquement d'images aussi belles que furtives. Les personnages ont une épaisseur et une existence incroyables et ils sont rendus extraordinairement présents sans qu'on s'en aperçoive. Une découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Montana
  03 juillet 2013
Ce très court livre est saisissant!
En effet, il est intéressant de voir comment l'auteur réussit, en quelques pages, à faire planer cette atmosphère si inquiétante.
On entre dans l'intimité des personnages et au fil des pages, on apprend à les connaitre :
Le "quelque chose" qui terrifie ce petit hameau du bush australien va bouleverser le quotidien de ces 4 personnes et les pousser à se rassembler, chacun étant jusque la habitué à la solitude.
La part d'ombre de chacun se dévoile, les obligeant à faire face à leurs propres démons (passé, et/ou présent).
On tremble autant à cause de ce qui rode à l'extérieur, que par ce que l'on va découvrir sur le passé de chacun d'eux.
Une écriture fluide, la construction de l'intrigue est intéressante.
Ce roman se lit bien et rapidement.
Je vous le conseille, à lire le soir...quand le moindre petit bruit du dehors prend une toute autre ampleur dans le silence de la nuit. Saisissant!
Commenter  J’apprécie          30
elfe
  15 juillet 2010
Dans une vallée isolée d'Australie, quatre personnes s'apprêtent à passer une soirée tranquille : un couple de fermiers, Maurice et Ida Stubbs, une ex-hippie enceinte, Ronnie, et un retraité, Murray Jacob. Tout à coup, dans la nuit, une ombre surgit, un chien hurle, des cris retentissent. Effrayés, les voisins se réunissent. C'est la première fois… (4e de couverture)
Ce roman m'a plutôt laissée perplexe. L'ambiance est glaciale au coeur d'une nature immense et inhospitalière. Les personnages mystérieux, apeurés, perdus... Il n'y a pas vraiment d'histoire. Nous assistons juste à la peur panique de 4 personnages face à d'étranges évènements. C'est un roman étonnant et troublant mais qui ne m'a pas du tout touchée.
Commenter  J’apprécie          20
Wyoming
  29 avril 2018
Roman très spécial dans le bush australien, en plein hiver. Quatre personnes sont confrontées à leurs frayeurs vécues l'hiver précédent. Mais, la peur est à nouveau là, à l'extérieur. Angoissant mais pas horrifiant, un huis clos pathétique à lire si on aime les histoires qui sortent de l'ordinaire.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Tim Winton (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tim Winton
Entretien avec Tim Winton (en anglais), deuxième partie. 2008.
autres livres classés : littérature australienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1732 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre