AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2263155368
Éditeur : Solar (07/06/2018)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Désabusé par la vie, Gabriel a renoncé à ses rêves de changer le monde. À 27 ans, il est enlisé dans sa routine parisienne et partage son quotidien avec son cousin Noé, un rêveur asocial.
La vie de Gabriel bascule lorsqu'il se retrouve sans préavis tuteur d'Aziliz, sa nièce de dix ans. Avec une sagesse déconcertante, Aziliz remet en cause le simulacre de vie qu'il mène avec Noé et le pousse à écouter ses désirs enfouis. Gabriel se rappelle alors la promesse ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  03 juillet 2018
Reçu dans le cadre d'un Masse critique Privilèges, je tiens tout d'abord à remercier Babelio ainsi que les éditions Solar qui m'ont permis de découvrir ce premier roman car là, k'avoue avoir été scotchée. C'est drôle car dans l'histoire dont je vais vous dire quelques mots, il est question de signes que l'univers nous envoie et traversant moi-même une période difficile, c'est exactement le genre de livre qu'il fallait que je lise en ce moment afin de reprendre un peu des forces et surtout foi en la vie.
Ici, le lecteur découvre Gabriel, un jeune homme de 27 ans qui travaille dans les assurances. Vivant dans un monde confortable sans soucis d'argent et ne manquant de rien, Gabriel n'est pas heureux pour autant. Cela fait maintenant plusieurs années qu'il a recueilli chez lui son cousin Noé, homme détruit par la vie qui ne sort absolument jamais de l'appartement. Pourtant, ce n'est pas cela qui ne rend pas notre protagoniste heureux. Son cousin est loin d'être une charge pour lui mais il manque un petit quelque chose. le jour où sa soeur Clara décède dans un accident de voiture, Gabriel est d'abord anéanti avant de se rendre compte qu'en tant que tuteur légal, ce sera désormais à lui de prendre soin de sa nièce Aziliz, âgée de dix ans. Ce qui est drôle (enfin, façon de parler), c'est qu'alors que ce devrait être cette petite fille qui devrait être dévastée suite à la mort de ses parents, c'est elle qui va redonner le goût de vivre à Gabriel et à son cousin. Elle va devenir leur rayon de soleil et pour elle mais aussi pour tenir la promesse qu'il a faite à sa soeur en songe (celle d'être heureux) et c'est en quelque sorte grâce à elle que Gabriel va décider de tout abandonner afin de trouver ce qui le fera réellement se sentir à sa juste place dans le monde. Cependant, pour cela, il va devoir abandonner son petit confort parisien pour s'aventurer, avec son cousin et Aziliz, sur les routes de la Bretagne profonde, celle qui recèle en elle plein de secrets et surtout de merveilles. Il croisera la route d'un druide qui l'aidera à avancer et à découvrir qui il est vraiment et quelle est exactement sa mission sur Terre. C'est un peu ce que nous cherchons tous, non ? Et si la réponse était tout simplement bien cachée au plus profond de nous et que nous la connaissions depuis le départ sans jamais avoir osé se l'avouer ?
Pour un premier roman, je me trouve admirative et ne sait pas quoi ajouter de plus pour vous inciter à le découvrir. Célestin Robaglia, bien que ne faisant que redire des vérités universelles sait trouver le ton juste et le lecteur ne peut que s'attacher aux personnages tout en se remettant en question. A découvrir et à faire découvrit !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
anlixelle
  10 juillet 2018
« Retour à soi et à la nature pour âmes cabossées et bricoleurs-inventifs qui s'ignorent » pourrait être le titre (certes long, mais juste aussi) de Promets-moi d'être heureux de Célestin Robaglia.
J'ai été un peu dubitative tout au long de la lecture de ce premier roman, qui a pour cadre principal la Bretagne dans sa partie la plus verte et la plus spirituelle. C'est que les visites oniriques de la défunte, les effets énergétiques d'une pierre mégalithique bretonne, les demandes au « Grand-tout-univers-à-qui-on-demande-de-l'aide », la loi de l'attraction-clé de l'harmonie entre les hommes, la révélation du déplacement pieds-nus sur mousses et terres boueuses, les noeuds telluriques, les conseils du voisin-Druide, etc… tout ça a été (probablement à tort) associé par mon faible cerveau à un mouvement babacool post-soixante-huitard qui m'a fait d'abord sourire.
Cependant, miracle, alors qu'il m'était impossible de renoncer à cette lecture, un charme tout à fait inattendu s'opérait fortement à mesure que l'histoire avançait.
Par l'entremise d'une jolie plume, maline et fluide, grâce à une galerie de personnages parfaitement décrits et attachants, malgré tout, ce texte a fait de ce récit un roman initiatique parfait.
Quand j'ai accepté de laisser de côté les poncifs de l'aventure de Gabriel-celui-qui-se-voit-comme-un-raté-total et ses amis (le deuil, les bonnes nouvelles tombées du ciel, la rencontre amoureuse amicale et inattendue), quand j'ai fait vibrer ma nature humaine désengagée du poids du quotidien (vous voyez de quoi je parle) et de notre société consumériste, j'ai enfin été en mesure d'intégrer, de ressentir, d'apprécier, au mieux cette jolie histoire peut-être académique pour certains, mais hautement libérative pour d'autres, dont je fais partie.
Alors, les paroles du voisin mi-druide mi-elfe ont pu poser dans mon esprit les plots d'une sagesse universelle : reconnexion à la nature, entraide comme base de fonctionnement, pouvoir de l'intuition, plongée au coeur de nos aspirations profondes, pouvoir du libre arbitre, sagesse du corps libéré du mental, exploration de nos blocages mentaux, conditionnement de nos croyances, et j'en passe…
Des idées auxquelles j'adhérais déjà totalement, mais, qui, glissées subrepticement dans cette aventure bretonne permettront à ce roman de devenir un très joli précis de développement personnel que j'ai bien l'intention de partager autour de moi avec quelques explications de départ.
C'est bien que des jeunes de cette trempe se mettent à écrire.
Merci donc à BABELIO et aux éditions Solar pour cette belle découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
saphoo
  10 juillet 2018
Je tiens à remercier Babelio et aux éditions Solar pour ce partage.
Une lecture agréable, un style fluide, des personnages bien dessinés parfois à la limite du réel, pour ne pas dire un peu trop comme il faut pour que la mayonnaise prenne.
Sinon c'est un récit intéressant pour ceux qui parfois se demande : est il possible de changer de vie, tout plaquer et recommencer ailleurs, autrement etc ... Certes rien n'est impossible, mais ce n'est pas non plus toujours facile, évident, mais parfois il faut savoir bousculer tous nos a priori, et écouter la petite voix qui nous murmure que notre place n'est plus ici et qu'il est grand temps de boucler les valises.
Tout un développement personnel est mis en évidence dans ce roman avec ce jeune homme qui a sur les bras deux naufragés de la vie. Il se fait capitaine de son rafiot, pagayant un peu à l'aveugle, échouant ici et là, puis enfin guider par un phénomène intuitif ou autre (je vous laisse le soin de le découvrir en lisant le livre), le capitaine trouve son île, son havre de paix, sa terre promise, son paradis, appelez le comme vous le désirez, mais il y a comme ça, des attirances qu'on ne peut nommer.
Ca peut sembler tirer par les cheveux par moment, un peu trop facile, on devine bien la suite, rien de surprenant, mais malgré un récit un peu tiré à la règle, l'auteur aborde des sujets intéressants qui méritent approfondissement après lecture, mais qui n'ont pas la place dans le récit.
Au final, l'auteur nous a donné des clés pour ouvrir des portes à nous de chercher la serrure et de découvrir ce qui se cache vraiment derrière tout ça.
Pour résumer, c'est une lecture facile, intéressante pour les sujets abordés, agréable pour le décor de la Bretagne et toute la magie qui l'accompagne.
Mais on ne peut pas dire : j'y crois ou je n'y crois pas à toutes ces phénomènes ou croyances tant qu'on les a pas vécus.
Certains phénomènes ne s'expliqueront sans doute jamais, est-ce pour autant qu'ils n'existent pas ? !!! Doit on systématiquement prouver A+B ceci et cela, si on était plus à l'écoute de notre corps, plus en connexion avec ce monde qui nous entoure, sans doute nous n'aurions plus ce besoin de résoudre l'équation du mystère de la vie et tout ce qui l'accompagne.
Un livre qui pousse les portes d'une frontière du monde réel et celui qui nous échappe.
A découvrir sans contexte.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SeriallectriceSV
  12 juillet 2018
Un premier roman très agréable à lire, une écriture fluide, une jolie histoire sur la sobriété heureuse, un bel éloge à dame nature ; Bravo Célestin Robaglia, de partager avec nous cette histoire, bravo pour votre parcours personnel et merci.
Un grand merci également à Babelio et aux éditions SOLAR pour ce très beau moment de lecture.
En pleine période de doute, de questionnement, de vide, de moins bien ... cette reconnexion à la nature m'a fait le plus grand bien.
Aucun druide pour ma part au fond de mon jardin pour m'aider à trouver des solutions, mais quelques outils (se défaire de nos à priori, de nos croyances, faire confiance à notre intuition, renouer avec nos rêves, avec la nature, s'entraider...) libératoires à présent grâce à vous Célestin, et à votre roman.
"Promets-moi d'être heureux"... une promesse qui ne devrait jamais nous quitter et nous permettre ainsi de savourer au mieux l'instant, vivre en harmonie avec soi, danser pied-nu (et ben oui pourquoi pas ;-)), s'affranchir de toute contrainte matérielle, vivre pleinement pour soi et avec les autres, savoir se réinventer...
MERCI.
Lien : https://seriallectrice.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Chouchane
  10 juillet 2018
L'intention est louable - raconter une autre façon de vivre, le courage de quitter les rails d'un quotidien rassurant - même si le résultat donne une histoire pleine de bons sentiments et de lieux communs. Mais au fond pourquoi pas ? Cela donne une sorte de lecture régressive dont on connait la fin dès le début comme dans les contes .
Le récit est porté par équipage bancal qui fonctionne avec une complémentarité impeccable et trouve des solutions miraculeuses à des problèmes inextricables.
Ce petit groupe est composé de Gabriel qui perd son temps dans un boulot au service contentieux d'une boite pourrie, sa nièce de 10 ans Aziliz qui perd ses parents dans un accident de voiture et leur cousin Noé qui lui a perdu le goût de vivre. Les deux garçons sont liés par le même imaginaire puisé dans le Seigneur des Anneaux et la Fantasy.
Tout quitter, rebâtir un autre monde, plus humain, plus à leur mesure c'est ce qui va animer notre petite équipe. Les voilà partis pour la Bretagne - haut lieu de mystère et de magie. Leur quête : un lieu qui ressemblerait au Foncombe des Hobbits du seigneur des anneaux. C'est une vieille masure dans les bois, pleine de petits animaux qui va s'avérer l'endroit idéal. Un bon ménage, un peu de bricolage et le tour est joué, c'est un peu Blanche Neige sans les sept nains mais avec un druide moderne très sympathique. Les problèmes seront au rendez-vous mais les remèdes aussi, avoir un voisin druide c'est le top, qu'on se le dise.
On aime (malgré tout) que tout trouve une solution, on n'aime pas le côté simplet du récit, on aime les clins d'oeil « culture », on n'aime pas les dialogues « pour bien comprendre », on aime bien le druide , on n'aime pas le gnangnan écolo. (Même quand on est écolo friendly ), on aime la cabane à chouette mais pas la bluette amoureuse.
Bref, résultat mitigé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
LeBlogLitteraireLeBlogLitteraire   11 juillet 2018
Il y a soixante-cinq millions d'années, un corps céleste de près de dix kilomètres de diamètre s'écrasait dans l'actuelle province mexicaine du Yucatán. La puissance du choc, plusieurs milliards de fois celle de Hiroshima, porta rapidement la température de l'atmosphère à des centaines de degrés et projeta tant de poussières dans le ciel que le soleil ne brilla plus des années durant, ce qui entraîna une période de glaciation. Ce cataclysme, comparable à un hiver nucléaire, est selon toute probabilité la cause de la disparition des dinosaures et de millions d'autres espèces. Pourtant, les siècles, les millénaires passèrent, et la nature continua de déployer une incroyable diversité pour devenir celle que nous pouvons voir aujourd'hui, ou plutôt celle que nous pouvions voir il y a quelques décennies, avant que notre monde commence à dérailler. Brûlez une forêt, carbonisez-la jusqu'au dernier tronc, irradiez-la, il y aura tôt ou tard une pousse qui surgira à nouveau ici ou là, une colonie d'insectes qui s'appropriera ce terrain déserté. C'est, à dire vrai, le seul espoir qui me reste, le seul que je me permets: celui que la nature survive après l'inévitable cataclysme qui emportera les humains une fois qu'ils auront pollué la dernière source, transformé le dernier arbre en papier, consumé la dernière goutte de pétrole.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeBlogLitteraireLeBlogLitteraire   11 juillet 2018
Je balaie du regard les gens amassés dans la voiture. La plupart d'entre eux, regard vissé sur leur Smartphone, sont déconnectés du monde extérieur. Ils ne remarquent pas la jeune femme qui pleure discrètement, courbée sur son siège, ou le SDF qui agite sous leur nez son gobelet en plastique. L'existence est le plus grand miracle qui soit, et les gens passent leur temps à la fuir.
Commenter  J’apprécie          40
LeBlogLitteraireLeBlogLitteraire   11 juillet 2018
C'est seulement que, pour moi, c'est dans l'ordre naturel des choses d'aider son prochain. C'est trop souvent oublié de nos jours, mais l'entraide est à la base d'une très grande partie des interactions dans les écosystèmes. Dans la nature, tout communique. Les Celtes, comme bien d'autres peuples, le savaient parfaitement. La science moderne est tout juste en train de le redécouvrir. Les arbres, par exemple, se transmettent des informations et des substances nutritives sur des distances incroyables grâce à la coopération de leur réseau de ramifications souterraines avec celui des mycorhizes, des champignons avec lesquels ils vivent en symbiose. La coopération est une des grandes lois de la nature, et il est grand temps que l'être humain se le rappelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeBlogLitteraireLeBlogLitteraire   11 juillet 2018
Je voulais comprendre la nature de l'univers; je suis devenu physicien pour ça. Peu à peu, la conclusion qu'il existait un dessein divin s'est imposée à moi. Toutefois, le raisonnement intellectuel qui m'a mené à cette conclusion a perdu son sens depuis que je sens SA présence, cette connexion dans chacune de mes fibres qui relie tout le vivant. C'est comme si j'étais une minuscule cellule de l'immense corps qu'est l'univers. Je vois la grâce, la perfection de la création partout. Je sens la présence de la Déesse en toutes choses. Je ne crois pas en Elle, je vis en Elle, je ne fais qu'un avec Elle. J'ai l'impression d'avoir été aveugle toutes ces années, comme un poisson qui, faute de repères, douterait de l'existence de l'océan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SeriallectriceSVSeriallectriceSV   12 juillet 2018
Le chemin du bonheur n'a rien avoir avec le chemin de la justice. [...] si j'estime être à chaque instant le créateur de ma réalité, je m'offre l'opportunité de la changer quand le résultat que je vis ne me convient pas. Tu peux mettre autant d'énergie que tu veux à te plaindre, ça ne te rendra pas ta maison, mais tu peux reprendre ton pouvoir, utiliser cette énergie à trouver une issue positive, et le vent pourra alors soulever des montagnes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
362 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre
. .