AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070136421
128 pages
Éditeur : Gallimard (17/11/2011)
3.73/5   39 notes
Résumé :
Dans sa préface, Lydie Dattas parle d'Alexandre Romanès comme d'un « intuitif » qui « déroute la raison ». En effet, les petites histoires gitanes, les dits, les aphorismes rassemblés ici offensent souvent la logique cartésienne, sinon les pensées et les mœurs des « gadjé ». S'il fait la leçon à une civilisation qui offense le cœur plus souvent qu'à son tour, c'est avec raison. Sa parole est simple, efficace et parfois même déplacée pour le sédentaire ! Mais elle fa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,73

sur 39 notes
5
5 avis
4
3 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

fanfanouche24
  02 novembre 2013
Un volume regorgeant de pépites mêlant la poésie, l'auto-dérision, les pieds de nez à nos préjugés, le rire, la tendresse... Je n'ai pas laissé mon crayon à papier en paix, tellement j'ai souligné de passages qui m'ont interpellée et émue...
On comprend pourquoi Jean Genet a encouragé Alexandre Romanès à écrire... sans oublier Christian Bobin qui est son ami.
Ce passage souligné parmi tellement d'autres, donne un reflet très juste de ce livre, de la philosophie de l'auteur et de sa communion avec ses semblables...
La première fois
que le poète Christian Bobin est venu nous voir,
il a mangé avec nous et je l'ai fait dormir
dans une caravane sans porte.
Le matin, assis près de ma caravane,
nous avons parlé longuement.
J'avais l'impression de le connaître depuis toujours.
quand on s'est quittés, il m'a dit:
"j'avais un ami et je ne le savais pas" (p.107)
Commenter  J’apprécie          250
anniefrance
  14 mars 2021
J'ai rencontré l'auteur en 2015 à Béthune dans le magnifique cirque ancien que les Escales des lettres avaient installés.
C'était le premier et le seul écrivain gitan de ma vie.
Dompteur de fauves comme son père, il vit dans un cirque.
A 16 ans alors qu'il sait à peine lire, il déchiffre la Bible, Il a peu lu, relativement inculte, pas lettré; à 45 ans, il se met à écrire des phrases, encouragé par Jean Genet: Gallimard va publier trois livres de 2004 à 2011. Genet, Goffette, Datas et Bobin sont ses amis.
Je viens de retrouver ce livre enfoui dans ma pal et j'ai apprécié ce moment de poésie, d'humour et de découverte d'histoires tziganes. Les défauts sont reconnus: ils sont voleurs et violents; mais ils ne boivent pas d'alcool et jouent souvent de la belle musique.
Une partie concerne les tziganes de Roumanie, ils ont souffert dans les camps, ils ont souffert sous Ceausescu ; ils souffrent chez nous: pas de place pour un cirque de gitans dans nos espaces publics. "Souvent coincés entre l'autoroute et la décharge municipale, les Gitans occupent la dernière place dans la société. Mais cette place me plait je n'en voudrais pas d'autre"
Ils sont peu scolarisés, analphabètes ou illettrés d'où l'anecdote rapportée: un terrain leur est proposé, aussitôt envahi de caravanes; le village passe de trois cents à six cents personnes: le boulanger, le boucher etc. se réjouissent, sauf le libraire.
Ces propos décousus sont d'une lecture agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Biquette
  15 mai 2012
Un poète . Un ami des mots et des êtres . de quoi vous réconcilier avec ces gens du voyage parfois si étranges . Droit au vif. Bobin après l'avoir rencontré 'j'avais un ami et je ne le savais pas' bel hommage !
Commenter  J’apprécie          120
claraetlesmots
  10 avril 2012
Ce livre est constitué de réflexions sur la vie des tsiganes : fragments de conversations, anecdotes et pensées. Alexandre Romanès issu de la famille des gens du cirque fait preuve d'humilité et d'une humanité qui atteint les portes du coeur et de l'esprit ! Sans chercher à donner des leçons ou à endosser l'habit du philosophe, il s'agit d'un homme qui invite simplement le lecteur à se poser, à écarter les oeillères qui faussent le regard sur autrui. Un sentiment de liberté mêlé à une grande sagesse se dégage de ce livre écrit avec l'humour, du piquant et de la sincérité !
J'ai été beaucoup touchée car ce livre porte avant tout sur la différence. A lire, à savourer et à méditer !
Commenter  J’apprécie          80
MarieC
  03 janvier 2016
Un court recueil d'historiettes, expressions, traits d'humour, que l'auteur semble avoir constitué au cours des ans, autour de remarques ou moments qui l'ont touché ou amusé.
Avec beaucoup de simplicité, ces textes illustrent de manière imagée la culture tzigane. Amour de la liberté, refus de la sédentarisation et de la discipline, générosité et anticonformisme se révèlent dans le bons sens populaire des vieilles femmes, les dictons, les anecdotes.
Se dessine également en creux le portrait d'une personnalité peu commune, pleine de sensibilité et de fierté d'appartenir au peuple tzigane, et dotée d'un humour quelque peu provoquant. Issu d'une grande famille circassienne, Alexandre Romanes se lie d'amitié avec Jean Genet, entame une carrière de poète, avant diriger son propre cirque, dans la plus pure tradition tzigane.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   01 novembre 2013
Je suis dans le train, on traverse les Vosges.
De l'homme assis en face de moi
se dégage un parfum extraordinaire.
Je n'ai jamais rien senti d'aussi bon.
J'engage la conversation
et je lui demande ce qu'il fait.
"Je suis bûcheron"
Ce parfum, c'était les arbres. (p. 62)
Commenter  J’apprécie          420
fanfanouche24fanfanouche24   31 octobre 2013
Quand je suis le seul à avoir des papiers,
tous les tsiganes qui sont autour de moi
veulent que je reconnaisse leurs enfants.
Moi qui ai déjà six enfants
voilà qu'il m'en arrive de partout.
ces misérables histoires de papiers
vont nous rendre tous fous.
On ne sait plus comment contenir ces abrutis
dans leurs bureaux. Si je les écoutais
Je pourrais faire une équipe de football. (p.48)
Commenter  J’apprécie          200
IzaBzhIzaBzh   02 juin 2010
Je suis assis dans le train, on traverse les Vosges. De l'homme assis en face de moi se dégage un parfum extraordinaire. Je n'ai jamais rien senti d'aussi bon. J'engage la conversation et je lui demande ce qu'il fait. "Je suis bûcheron." Ce parfum, c'était les arbres.
Commenter  J’apprécie          190
IzaBzhIzaBzh   02 juin 2010
Je ne supporte pas d'être enfermé, c'est pour moi une si grande souffrance que, si on me mettait en prison, je crois que je ferai un grand livre. Mais j'aime mieux ne pas l'écrire.
Commenter  J’apprécie          170
mireille.lefustecmireille.lefustec   23 mars 2012
Doïna,onze enfants:
Celui-là,hier,je lui ai mis une bonne volée,et puis je me suis aperçue ,mais c'était trop tard,que je m'étais trompée d'enfant.
Commenter  J’apprécie          151

Videos de Alexandre Romanès (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Romanès
Pionnière de la poésie romantique, issue d'un milieu populaire, ancienne chanteuse et comédienne, c'est elle qui invente le vers de 11 syllabes. Sa poésie novatrice et émouvante influencera Verlaine, Rimbaud, Rilke, Aragon, Bonnefoy, Christian Bobin ou encore Alexandre Romanès? Baudelaire dira d'elle qu'elle est "la grande s?ur des romantiques". Et aujourd?hui encore, Julien Clerc, Obispo ou Biolay chantent ses poèmes.
Alors que sort chez Garnier-Flammarion une nouvelle édition de son recueil "Les Pleurs", voici le portrait de Marceline Desbordes-Valmore.
Culture Prime, l?offre culturelle 100% vidéo, 100% sociale de l?audiovisuel public, à retrouver sur : Facebook : https://facebook.com/cultureprime Twitter : https://twitter.com/culture_prime La newsletter hebdo : https://www.cultureprime.fr
Abonnez-vous pour retrouver toutes les vidéos France Culture : https://www.youtube.com/channel/¤££¤23France Culture10¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : tziganesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
935 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre