AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Matteo Smerlak (Traducteur)
ISBN : 2100529390
Éditeur : Dunod (17/06/2009)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :

" On raconte que ce fut Anaximandre de Milet qui le premier ouvrit les portes de la Nature. Anaximandre, né voici vingt-six siècles dans la cité grecque de Milet en Anatolie, était probablement l'élève de Thalès. Bien moins connu que son illustre prédécesseur, il est pourtant à l'origine d'un double bouleversement conceptuel qui donna naissance à la science telle que nous la connaissons. Il est en eff... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
dbacquet
  22 octobre 2013
Anaximandre vécut au 6ème siècle av. J.-C., à Milet, un port actif sur la côte Ionienne, l'une des villes les plus florissantes du monde Grec, laquelle entretenait de nombreux échanges avec l'Asie et l'Orient, dans un contexte qui vit l'émergence, face aux grands empires centralisés, de la cité et de libertés nouvelles. Thalès, l'un des 7 sages de la Grèce, fut son concitoyen et son ainé et peut-être son maître ; mais Anaximandre n'hésita pas à le réfuter. C'est cette attitude que l'auteur souligne ici, celle d'un esprit critique dénué d'agressivité, lequel fut à l'origine de bouleversements considérables dans notre façon de concevoir le monde. Anaximandre, c'est presque la joie simple du savoir, un questionnement qui parfois ébranle nos habitudes et certitudes. Anaximandre a été le premier à considérer que le ciel était tout autour de la terre et non plus en haut et cette dernière en bas : la terre flotte dans l'espace. Il tenta de trouver des causes naturelles aux phénomènes, là où dominaient des systèmes mystico-religieux avec des dieux omniprésents. Ainsi il considéra que l'eau de pluie était due à l'évaporation des eaux terrestres sous l'effet de la chaleur du soleil ; la foudre et le tonnerre à des nuages qui s'entrechoquent ; les tremblements de terre à des fractures du sol. Il observa le mouvement des astres qui tournaient autour de la terre grâce à des roues pleines de feu. Il fait dériver la multiplicité des phénomènes d'un principe unique, l' « apeiron » ou l'illimité. Il évoque l'existence d'une loi naturelle, d'une nécessité gouvernant la transformation des choses. Il eut l'intuition de l'évolution : tous les animaux vivaient d'abord dans la mer puis se sont adaptés à un nouveau milieu quand celle-ci s'est desséchée et l'homme dérive d'une autre espèce. Il fut aussi le premier à établir une carte géographique. Carlo Rovelli revient sur toutes ces contributions et sur l'esprit libre et curieux d'Anaximandre qui les rendit possibles en n'hésitant pas à bouleverser la vision du monde qui prévalait alors.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
olololol
  26 février 2010
Livre à mettre entre toutes les mains pour faire comprendre ce qu'est réellement la démarche scientifique. Elle fait appel à la pensée créatrice qui tout en reprenant les concepts des maîtres, ne doit pas hésiter à les contredire pour avancer. Inscrite dans un système de croyances donné, la pensée scientifique est par nature subversive, puisqu'elle créée une nouvelle représentation du monde qui peut se trouver en conflit avec le système mais lui renvoie néanmoins l'obligation de justifier son immobilisme.
Anaximandre de Milet est le premier à avoir fait l'hypothèse d'une terre flottant dans l'espace en avançant un argumentaire de justification. Il se trouve donc être le premier à suivre son maître Thalès sur certains points mais à s'en détacher sur d'autres, principalement en avançant une explication des choses non pas en faisant intervenir les dieux mais en leur attribuant une causalité terrestre. La foudre est certainement un effet du vent plus qu'un effet de Zeus. La terre flotte car ell n'a aucune direction ou tomber et si elle est plate alors il faut trouver un mécanisme permettant d'expliquer le mouvement du soleil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Villebard
  09 février 2015
Où comment nos chers amis grecs ont vraiment sortie la réflexion humaine des brumes de la religion et autres calembredaines..
Salutaire à notre époque de retour à l'ignorance et à la barbarie.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
olololololololol   26 février 2010
Celui qui veut croire que la terre est plate parce que son système de croyances est ainsi fait , doit expliquer pourquoi le bateau de Ferdinand Magellan est parti vers l'ouest et est revenu de l'est.
p 133
Commenter  J’apprécie          30
olololololololol   20 février 2010
L'aspect de la pensée scientifique que je souhaite mettre en lumière dans ces pages est sa capacité critique, rebelle, de perpétuellement réinventer le monde.
Commenter  J’apprécie          10
olololololololol   20 février 2010
Mieux vaut des certitudes fausses que des incertitudes...
p5
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Carlo Rovelli (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carlo Rovelli

Faut-il tuer le temps ?– 1ère partie : les exposés
Débat (en trois parties) entre Carlo Rovelli et Patrick Peter, modéré par Michel Blay mardi 7 octobre à 19h au Palais de la découverte, Paris. http://www.dunod.com/sciences-techniques/culture...
Dans la catégorie : Histoire et géographieVoir plus
>Sciences de la nature et mathématiques>Sciences : généralités>Histoire et géographie (34)
autres livres classés : scienceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
281 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre