AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070385256
Éditeur : Gallimard (05/05/1992)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Permis de séjour se terminait « bien ». La fleur du temps reprend le fil des jours de Claude Roy là où le précédent journal l'avait suspendu. Quel usage l'écrivain a-t-il fait de sa prolongation de visa ? Il a continué à porter sur la vie un regard qui rend artificielle la distinction entre journal intime et choses vues, entre « vie intérieure » et « vues sur l'extérieur ». Qu'il raconte un merveilleux voyage au Japon ou un nouveau et banal séjour à l'hôpital, qu'i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Franz
  08 septembre 2016
La réalité « prise aux mots ».
Claude Roy (1915-1997) est un humaniste du XXe siècle et une homme de la renaissance lorsqu’il survécut à un cancer du poumon en 1982, s’octroyant un permis de séjour d’une quinzaine d’années supplémentaires pendant lesquelles il publiera six volumes d’un journal exceptionnel. 2e opus après « Permis de séjour » (1977-1982), « La fleur du temps court sur les années 1983-1987. Les carnets de bord entrecroisent avec bonheur portraits, poésie, aphorismes, relations de voyage et réflexions. Le lecteur émerveillé embarque sur les chemins d’écriture d’un homme bon et lucide, cultivé et intelligent. La prose est fluide, vive et souvent lumineuse. Le poète seconde le littérateur quand il faut rendre compte plus en profondeur d’une idée ainsi, par exemple, de la difficulté à traduire une œuvre : « J’ai vécu cette nuit-là à Moscou ce que j’avais vécu à Hangzeou avec Lo Dakang, en essayant avec lui de traduire Li-Po ; ce que j’avais vécu à Rome avec Antonella, en essayant de traduire Leopardi : la folie heureuse et douloureuse de « l’essayer-de-faire-passer », faire passer ce qui coule entre les doigts et fuit comme l’eau vive, comme l’odeur de menthe fraîche, comme le sable si fin de certains déserts, à peine un peu de vent doré chuchotant dans la main, qui déjà n’est plus là quand on croit encore deviner sa caresse ». Jamais rassasié de vivre, l’auteur goûte tous les instants qui sont passés par le prisme des sensations. Depuis qu’il ressent viscéralement son sursis sur terre, la poésie devient vitale, capable de rétablir des équilibres internes en réglant les flux dont celui du souffle. Les poèmes sertis dans la prose du journal n’en prennent que plus de relief, accusant failles et abîmes sous la lumière crue de la lucidité. Disant le monde avec les mots, Claude Roy sait très bien évoquer le souvenir des rencontres, celle d’Octavio Paz notamment. 1985 est aussi l’année de la disparition de Simone Signoret. L’auteur brosse à grands traits un portrait enlevé, émouvant, envoutant et que dire de l’incroyable évocation de Varlam Chalamov ! Venise, Belle-Île-en-mer, Londres, Japon, les carnets se succèdent, se superposent mais continuent d’irradier sous les strates de la mémoire comme la lumière dans une peinture de Van Eyck.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
meyeleb
  11 septembre 2011
Dans la continuité de Permis de Séjour, nous suivons pas à pas l'esprit du poète, de l'ami et de l'époux. Quelque chose a changé. Depuis son cancer, l'homme a pris davantage la mesure du temps, qui passe comme une ombre à travers les mots parfois. Un homme attachant : j'aime sa sensibilité, son amour pour sa femme, omniprésente à sa pensée de chaque jour, j'aime comme les mots se font beaux pour lui, en lui...
Commenter  J’apprécie          80
michdesol
  06 octobre 2017
La vie de Claude Roy, romancier, poète, homme engagé, témoin de son temps, de 1983 à 1987, à la cueillette des fleurs que le temps peut nous offrir.
Témoin passionnant au tournant d'un monde où tout bascule.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
meyelebmeyeleb   05 septembre 2011
En même temps qu'ils sont avec nous, les chats sont ailleurs. Ils nous donnent des nouvelles de nous-même; de la façon dont notre affectivité fonctionne, et nous donnent des nouvelles, plus difficiles à déchiffrer, de l'autre vie, de la part de nuit et de profondeur primordiale de notre existence.
Commenter  J’apprécie          40
michdesolmichdesol   06 octobre 2017
Le téléphone à dix heures. La voix d'Odette. Simone Signoret est morte.
Une seconde, j'espère avoir mal entendu. "Simone Signoret est morte". Non. J'ai bien entendu.
Simone est morte. Je ne sais plus dans quel mess de quel "press camp" cela se passait. Je cherche le nom de cet Américain qui m'a dit un matin, en buvant notre café sur fond de bombardement pas si éloigné que ça : "L'ennui, à la guerre, quand on s'y fait des amis c'est qu'ensuite il faut aller à leur enterrement". La vie en ceci (et sur d'autres points d'ailleurs) ressemble à la guerre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meyelebmeyeleb   05 septembre 2011
Les écrivains sont une espèce curieuse dont l'activité consiste à se donner et à donner à leurs semblables de petits bonheurs en décrivant avec la plus minutieuse exactitude de grands malheurs.
Commenter  J’apprécie          41
michdesolmichdesol   06 octobre 2017
Octobre cette année, c'est un été de surcroît, plus beau qu'un vrai été parce qu'il est plus doux et que, chaque matin avant d'ouvrir les yeux, on a peur du temps gris, de découvrir un ciel très bas. Une lumière jaune, le soleil rappelé à l'ordre des saisons, aux bourrasques chargées de balayer l'été et de faire entrer la saison pluvieuse, le temps du matin noir et des portes fermées.
Commenter  J’apprécie          10
sabine59sabine59   24 novembre 2017
On envie leur beauté
Elles sont pourtant mortes
Les feuilles d'érable rouges
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Claude Roy (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Roy
Les soucis du ciel, Claude Roy lu par Monique Nicolas
autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

le chat qui parlait malgré lui

Comment s'appelle le chat ?

Thomas
Chaminou
Gaspard
Titus
Le Poète

6 questions
49 lecteurs ont répondu
Thème : Le chat qui parlait malgré lui de Claude RoyCréer un quiz sur ce livre